Édition en format texte par





télécharger 0.67 Mb.
titreÉdition en format texte par
page1/12
date de publication01.11.2017
taille0.67 Mb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12


@

Henri DORÉ

RECHERCHES

sur les

SUPERSTITIONS EN CHINE


TROISIÈME PARTIE

POPULARISATION DU CONFUCÉISME,

DU BOUDDHISME ET DU TAOÏSME

EN CHINE

TOME XIII

A. VIE DE CONFUCIUS ILLUSTRÉE


à partir de :
RECHERCHES

SUR LES SUPERSTITIONS EN CHINE,

Tome XIII : Troisième partie : Popularisation du confucéisme, du bouddhisme et du taoïsme en Chine.

Section I. Confucius, ses disciples, le confucéisme.

A. Vie de Confucius illustrée.
par le père Henri DORÉ (1859-1931)


Variétés sinologiques n° 49, Imprimerie de la Mission catholique à l’orphelinat de T’ou-sé-wé, Zi-ka-wei, 1918, pages I-XVI et 1-112+72 illustrations.
Les mots chinois non retranscrits dans la présente édition sont disponibles, à côté de leur translittération latine, dans la traduction anglaise du l'ouvrage d'H. Doré, consultable sur le site archive.org.


Ouvrage numérisé grâce à l’obligeance

de la Bibliothèque asiatique des

Missions Étrangères de Paris



http://www.mepasie.org

Édition en format texte par


Pierre Palpant

www.chineancienne.fr

février 2014

PRÉFACE

@

Le peuple ne connaît guère le confucéisme que par la pagode de Confucius, les biographies illustrées, les images et les tracts ; toute sa science est entrée surtout par les yeux : c'est l'enseignement par l'image. Par ailleurs la doctrine sèche et prétentieuse des lettrés le touche assez peu.

Pour montrer le véritable mode de propagation du confucéisme, il n'est pas de procédé plus logique, que de mettre sous les yeux :

1° Les images populaires, retraçant en détail la vie de Confucius, et les explications qu'en donnent les ouvrages les plus autorisés au point de vue chinois. 2° les notices des 144 sages confucéistes, jointes à leurs portraits, tels qu'ils étaient jadis figurés dans les temples de Confucius. 3° Les traits historiques illustrés, relatifs aux vertus confucéistes. 4° Les instructions morales composées par les lettrés, pour inculquer leur doctrine dans les milieux populaires.

C'est en cela que consiste toute la science du paysan chinois, et de l'immense majorité des lettrés ordinaires.

Pour comprendre l'influence exercée sur les milieux populaires par les pagodes de Confucius, il suffira de se rappeler que dès l'an 629 ap. J.-C., l'empereur T'ang T'ai-tsong promulgua un décret ordonnant d'élever des temples à Confucius dans toutes les villes de l'empire. Ces pagodes construites par ordre impérial, avec des souscriptions obligatoires levées par les lettrés eux-mêmes, étaient ordinairement les plus riches de la ville. La statue de Confucius y figurait, et dans la suite ses disciples, c'est-à-dire les plus célèbres lettrés, prirent place dans ces temples magnifiques, où leurs statues demeurèrent exposées aux yeux du peuple jusque vers la dernière moitié du XIVe siècle. Le peuple a donc pu visiter pendant 8 siècles ces fastueux temples du confucéisme, élevés dans toutes les villes de Chine ; il fit ainsi peu à peu connaissance avec ces hommes de lettres et leurs théories, à peu près comme les gens du peuple apprennent à connaître nos grands hommes, et quelques traits de leur histoire, en contemplant leurs statues sur nos boulevards d'Europe, et en écoutant raconter des particularités de leur vie.

Depuis le décret de Hong-ou, le fondateur des Ming, des tablettes ont remplacé les statues, mais les biographies illustrées, les peintures représentant les anciennes statues ont perpétué la mémoire de ces sages. Deux ouvrages, célèbres entre tous, ont contribué puissamment à perpétuer ces connaissances, ce sont : Cheng-tsi-t'ou Les vestiges illustrés du saint, ou la vie de Confucius illustrée, et Cheng-miao-se-tien-t'ou-k'ao Recherches illustrées sur les sages honorés dans le temple de Confucius 1.

Ces deux ouvrages formeront le fond, et presque toute la charpente de la première moitié de ce travail sur la propagation du confucéisme en Chine. Ils réunissent deux qualités à première vue presque inconciliables c'est-à-dire :

1° La popularité par l'image, car les figures sont très nombreuses et très variées. 2° La sûreté de documentation, puisque ces notices, et l'explication des images, ont été composées par des lettrés très compétents, et dans un style qui n'est abordable que pour les bons lettrés. Le récit est du reste conforme à celui des ouvrages qui font autorité dans la matière, et dont les noms seront cités au cours du récit, il n'y a que fort peu de divergence pour certaines dates, le fond est le même. Les notes géographiques et historiques faciliteront l'intelligence du texte.

Je m'efforcerai de conserver le cachet chinois, dans toute son intégrité, même dans les louanges excessives : je m'adresse à un milieu intelligent, qui saura au besoin mettre une sourdine en temps opportun. D'autres ont fait ce que j'appellerais volontiers la vie savante de Confucius, je ne veux faire que la vie populaire en montrant les images telles qu'on les trouve, mais en les expliquant, comme le font les plus célèbres auteurs, et dans les termes mêmes dont ils se servent. Le lecteur aura ainsi des personnages bien chinois, qu'aucune main européenne n'a fardés ou défigurés. En parcourant ce volume, il assistera à une séance de cinématographe, donnée par les lettrés chinois à leurs confrères européens pour leur faire admirer dans la personne de Confucius et de leurs sages le « beau idéal » de l'humanité !

Après un résumé succinct des principaux points du confucéisme moderne, nous montrerons comment ces vertus philosophiques ont été concrétisées dans des exemples historiques, des tracts moraux, que l'imagerie a reproduits sous toutes les formes, et qui ont souvent aussi servi à l'illustration d'ouvrages très répandus.

@

TABLE DES MATIÈRES

TROISIÈME PARTIE — TOME XIII

SECTION I. Confucius, ses disciples, le confucéisme

A. Vie de Confucius illustrée

CHAPITRE I : Naissance et jeunesse

Hors d'œuvre. — Les ancêtres de Confucius. Tableau généalogiquePèlerinage de la mère de Confucius à Ni-k'ieou-chanLa licorne apparaît à K'iué-liProdiges à la naissance de ConfuciusNaissance de ConfuciusL'enfant et l'écolier.

CHAPITRE II. De vingt à cinquante-cinq ans

Confucius contrôleur des greniers publicsConfucius gardien des pacagesNaissance de Pé-yuConfucius et le sous-préfet de Tan-tch'engÉpisode de voyage sur la route de Tan-tch'engConfucius prend des leçons de luthEntrevue de Confucius et de Lao-tseTch'ang-hong fait l'éloge de ConfuciusLes seaux symboliquesLes peintures muralesLa statue d'or à la bouche scelléeConfucius reçoit la visite du duc de Ts'iLes harmonies musicales font perdre à Confucius le goût des viandesConfucius éconduit du royaume de Ts'iRencontre de Confucius et de Yang HouoConfucius maître d'écoleConfucius donne une leçon de politesse à Pé-yu Confucius sous-préfet de Tchong-touConfucius nommé grand juge fait exécuter le fonctionnaire MaoConfucius à l'entrevue de Kia-kouLe diplomateConfucius ministre du duché de LouConfucius donne sa démission.

CHAPITRE III. La vie errante

Visite du gardien de la frontière de WeiÀ Koang, on prend Confucius pour le brigand Yang HouoConfucius reçu avec égards par le duc de WeiÉquipée avec la trop fameuse Nan-tseHoan-teou menace de tuer ConfuciusConfucius en panne à la porte de la ville de Tch'enOrigine d'une flècheLe serment de Pou. Séjour dans le duché de WeiConfucius sur les bords du Hoang-hoRéflexions philosophiques de Confucius en contemplant l'eauConfucius sauve la vie à trois fonctionnaires du duché de Tch'enLe duc de Wei regarde les oies sauvagesConfucius cerné par les habitants du pays de Théorie de Confucius sur le bon gouvernementConfucius et les deux laboureursConfucius évincé pour l'apanage de Chou-chéLe vaudeville du PhénixSi je traversais les mers... ?Députation du royaume de Lou pour rapatrier ConfuciusÉlégie de l'orchis.

CHAPITRE IV. Retraite forcée et mort

Confucius doit se résigner à la vie privéeTrouvaille en creusant un puitsLa rotuleLe fruit aquatique p'ing-cheLe chang-yang précurseur des pluiesLe bon déléguéScènes de tableLes réjouissances populairesConfucius consulte les sortsConfucius pendant les exorcismesConfucius sent ses forces diminuerConfucius et Yuen JangL'enfouissement du chien de ConfuciusConfucius et la Grande Ourse (Ouvrages de Confucius)Scènes au village de Hou-hiang. — Capture et mort de la licorne. Confucius prédit sa mort prochaineSépulture de ConfuciusLes soldats de Ts'in Che-hoang ouvrent le tombeau de ConfuciusSacrifice de Han Kao-tsou sur le tombeau de ConfuciusDécouverte de livres canoniques dans les murs du temple de ConfuciusTchong-li ouvre une cassollette de ConfuciusL'arbre planté de la main de ConfuciusSacrifice de Song Tchen-tsong dans le temple de ConfuciusVicissitudes du culte de Confucius (résumé historique)Appendice : Les représentants officiels de la famille de Confucius.

Table des illustrations

@

TABLE DES ILLUSTRATIONS

@

Fig.

1. Le père et la mère de Confucius.

2. La mère de Confucius fait un pèlerinage à Ni-k'ieou chan pour obtenir un fils.

3. Apparition de la licorne à K'iué-li.

4. Apparition de deux dragons et de "Cinq Vieillards".

5. Naissance de Confucius.

6. Le jeune Confucius s'exerce aux cérémonies.

7. Confucius est nommé contrôleur des greniers publics.

8. Confucius gardien des pacages.

9. Naissance de Pé-yu, fils de Confucius.

10. Entrevue avec le sous-préfet de Tan-tcheng.

11. Rencontre de Confucius et de Tcheng-tse, sur la route de Tan-tcheng.

12. Confucius prend des leçons de luth avec Che Siang-tse.

13. Entrevue de Confucius et de Lao-tse.

14. Tch'ang Hong parlant à Lieou Wen-kong fait l'éloge de Confucius.

15. Les seaux symboliques.

16. Confucius explique à ses disciples le sens des peintures murales d'un temple.

17. La statue d'or à la bouche scellée.

18. Le duc de Ts'i fait visite à Confucius.

19. Confucius charmé par les harmonies musicales perd pour trois mois le goût des viandes.

20. Confucius rebuté quitte le royaume de Ts'i.

21. Entrevue de Yang Houo et de Confucius.

22. Confucius ouvre une école dans son pays natal et travaille à la compilation des livres canoniques.

23. Confucius fait la leçon à son fils Pé-yu.

24. Confucius est nommé sous-préfet de Tchong-tou.

25. Confucius fait exécuter le fonctionnaire Mao.

26. Confucius à l'entrevue de Kia-kou.

27. Confucius diplomate.

28. Confucius réprime les empiétements de trois seigneurs du duché de Lou.

29. Confucius donne sa démission.

30. Le gardien de la frontière du royaume de Wei fait visite à Confucius.

31. Les habitants de Koang veulent tuer Confucius, qu'ils prennent pour le brigand Yang-houo.

32. Le duc de Wei accueille Confucius avec égards.

33. Équipée de Confucius et de la belle Nan-tse.

34. L'intendant militaire de Song fait abattre l'arbre sous lequel Confucius tenait ses conciliabules.

35. Confucius en panne à la porte de la ville de Tcheng.

36. Confucius explique l'origine d'une flèche.

37. Réflexions d'un paysan en voyant Confucius occupé à jouer d'un instrument de musique.

38. Confucius arrivé sur les bords du Hoang-ho.

39. Réflexions philosophiques de Confucius en contemplant le cours d'un fleuve.

40. Confucius obtient la mise en liberté de trois directeurs des travaux du duché de Tch'eng.

41. Le duc de Wei, médiocrement intéressé par les discours de Confucius, regarde les oies sauvages.

42. Confucius et ses disciples cernés par les paysans du pays de Yé.

43. Confucius expose au duc de Yé sa théorie sur un bon gouvernement.

44. Confucius et les deux laboureurs qui refusent de lui indiquer le passage à gué.

45. Confucius évincé pour l'apanage de Chou-ché.

46. Le vaudeville du Phénix pour railler Confucius.

47. Confucius et Tse Lou prennent le large.

48. Députation du royaume de Lou pour rapatrier Confucius.

49. Élégie de Confucius sur un orchis mêlé aux herbes sauvages.

50. Fen-yang le diable de la terre.

51. La grosse rondelle d'or de Koei-ki-chan.

52. Le fruit aquatique P'ing-ché.

53. Le Chang-yang précurseur des grandes pluies.

54. Le bon délégué.

55. Scène de table pendant un festin présidé par le duc de Lou.

56. Les réjouissances populaires à l'occasion du sacrifice Tcha.

57. Confucius consulte les sorts.

58. Confucius pendant la cérémonie des exorcismes.

59. Confucius ne rêve plus de Tcheou-kong.

60. Confucius et Yuen-jang.

61. L'enfouissement du chien de Confucius.

62. Confucius et l'étoile de la littérature.

63. Confucius dans sa retraite achève sa collection des livres canoniques.

64. Confucius admet en sa présence un jeune homme de Hou-hiang.

65. Mort de la licorne.

66. Confucius prédit sa mort prochaine.

67. Sépulture de Confucius.

68. Les soldats de Ts'in che-hoang ouvrent le caveau de Confucius.

69. Han Kao-tsou offre un sacrifice à Confucius.

70. Découverte de livres canoniques dans les murs du temple de Confucius.

71. Tchong li I ouvre la cassollette de Confucius.

72. L'empereur Tchen-tsong offre un sacrifice à Confucius.

@

SECTION I

Confucius, ses disciples, le confucéisme

A

Vie de Confucius illustrée

CHAPITRE I

NAISSANCE ET JEUNESSE

@

(Exergue du Cheng-tsi-t'ou :)

p.001 Confucius, Confucius, que vous êtes grand ! le passé n'a produit qu'un seul Confucius, les siècles à venir n'en connaîtront plus d'autre. Confucius, Confucius, que vous êtes grand, ô Confucius !

HORS-D'ŒUVRE

p.002 L'ouvrage Cheng-tsi-t'ou commence par énumérer 49 signes caractéristiques observés dans la structure du corps de Confucius. Ce sont autant de présages de sa haute destinée. Nous en donnerons une brève explication d'après les principes du Siang-li-heng-tchen, ouvrage chinois en 10 volumes, qui fait loi en matière de physiognomisme. Le livre et la page sont indiqués.

Fan cheou. Vertex en forme d'amphithéâtre, haut de la tête concave, et rappelant le cirque de la montagne de Ni k'ieou-chan, où sa mère fit un pèlerinage.

Tchou mien. Large visage. Signe de richesse. liv. 9, p. 18.

Yué kio. Les deux cornes du front, aux extrémités de l'os frontal, brillantes, luisantes. Présage d'une carrière glorieuse. liv. 3, p. 7.

Je tchoen. Nez épais, régulier et arrondi. Signe de richesse et d'accès aux dignités. liv. 3, p. 22.

Ho mou. Yeux en forme d'olive, très oblongs. Aura un revenu de 50.000 boisseaux de riz, réalisera une grosse fortune. liv. 7, p. 7.

Hai k'eou. Bouche largement fendue. Les dignités et les richesses ne lui feront pas défaut. liv. 7, p. 3.

Long sang. Front de dragon, c'est-à-dire de forme carrée. Deviendra grand dignitaire à la cour des princes. liv. 5, p. 6.

Teou tch'oen. Grosses lèvres, le centre du rictus légèrement quadrangulaire, en forme de l'ancien boisseau chinois qui était de forme carrée. Présage de hautes dignités et de gros revenus. liv. 7, p. 3. p.003

Tch'ang yeu. Cils et sourcils longs, fournis, élégants. Toute sa vie il sera riche. liv. 2, p. 3.

10° Kiun i. Le bout du menton plat.

11° Fou heou. Large gorge. Il aura du riz à manger à volonté, pendant tout le cours de son existence. liv. 5. art. 7.

12° P'ien tch'e. Dents rangées deux par deux. Jamais il n'aura à redouter la pauvreté. liv. 5. art. 7.

13° Long hing. Port majestueux, commandant le respect. Gage d'une réputation universelle. liv. 9, p. 18.

14° Koei tsi. Épine dorsale en forme de dos de tortue. Deviendra grand mandarin, ses émoluments monteront jusqu'à 20.000 boisseaux de riz. liv. 5, p. 8.

15° Hou tchang. Palmes des pieds et des mains en forme de la palme du tigre.

16° P'ien lié. Callosités des côtes, os de forme bizarre. Caractère original, talent qui tranchera sur le commun.

17° Sieou kong. Appelé en langage de physiognomonisme os de dragon. L'os du bras entre l'épaule et le coude, plus long que chez le commun des hommes. Présage de noblesse. liv. 5, p. 8.

18° Ts'an ing. Poitrine large, plane. Marque de sagesse, d'un avenir glorieux. liv. 5, p. 10.

19° Ou ting. Vertex élevé. Volonté robuste.

20° Chan ts'i. Nombril proéminent. Signe d'intelligence. liv. 5, p. 3.

Qu'on se rappelle l'adage chinois Tou li ming pé : Son ventre est plein d'intelligence. Le chinois place l'intelligence dans le ventre. p.004

21° Ling pei. Dos trapu. Bien fait pour porter, sans fléchir, le poids des dignités et les trésors de la fortune. liv. 5, p. 8.

22° I pi. Avant-bras bien fait. Marque d'habileté.

23° Tchou t'eou. Grosse tête. Signe précurseur d'une rare vertu. liv. 9, p. 20.

24° Feou kia. Joues arrondies. C'est l'épanouissement du bonheur.

25° Ti kien. Larges épaules. Signe incontestable de richesse et de bonheur. liv. 5, p. 8.

26° Ti tsou. Coude du pied élevé. Signe avant-coureur d'une grande richesse. liv. 5, p. 8.

27° Kou k'iao. Les neuf ouvertures du corps kieou k'iao largement perforées 1. Voilà ce qui constitue un animal de première qualité, présage de longue vie, et de succès.

28° Lei cheng. Voix forte. Avenir fortuné, les riches et les dignitaires parlent haut. liv. 9, p. 18.

29° Tche fou. Ventre rebondi dans sa partie supérieure et évasé dans sa partie inférieure. Signe d'une intelligence élevée et d'une réputation mondiale. (Voir n° 20). liv. 5, p. 13.

30° Sieou chang. Buste élevé. C'est le présage de l'accès aux dignités fortement rétribuées. liv. 2, p. 8.

31° Ts'iu hia. Les jambes relativement courtes par rapport au buste. Un tel homme obtiendra le sceau officiel et réalisera de gros bénéfices. liv. 2, p. 6.

32° Mô liu. Légèrement courbé en avant. p.005 Les rites et la politesse seront sa partie.

33° Heou eul. Le pavillon de l'oreille fuyant, appliqué sur le côté de la tête. Jamais de revers de fortune. liv. 7, p. 2.

34° Mien jou mong k'i. Face carrée.

35° Cheou tch'oei kouo si. Mains pendantes descendant au-dessous des genoux. Deux sens :

1° Bonheur et richesse extraordinaires.

2° Héros ou grand conquérant. v. g. Lieou Pei (voir partie I, Physiognomisme). liv. 7, p. 6 — liv. 5, p. 46.

36° Eul tch'oei tchou ting. Oreilles tombantes et arrondies en forme de perle. Intelligence supérieure ou grandes richesses. liv. 4, p. 5.

37° Mei che eul ts'ai. Poils des sourcils et des paupières en bel ordre, non enchevêtrés. Semblable à l'oiseau qui plane dans les hauteurs de l'air, un tel homme deviendra grand dignitaire. liv. 4, p. 4.

38° Mou lou che se li. 64 rides creusées sur ses paupières et le pourtour des yeux.

Figure des vertus de fidélité et de sincérité, quand ces signes se montrent sur le déclin de l'âge ; présage d'un avancement rapide vers les honneurs et la gloire, s'il s'agit d'un jeune homme. liv. 4, p. 8.

39° Li jou fong tchè. Posture raide et immobile, Sera riche et vivra vieux. liv. 5, p. 27.

40° Tsouo jou long ts'uen. La majesté du dragon dans la manière de s'asseoir. Richesses et longévité. liv. 5, p. 27.

41° Cheou ou t'ien wen. Les rides de la paume de sa main formaient le caractère T'ien. p.006 C'est la caractéristique du Saint.

42° Tsou li tou tse. Démarche composée solennelle. C'est la perfection humaine. liv. 5, p. 23.

43° Wang tche jou fou. De loin il paraît légèrement incliné. Ou noblesse ou richesse. liv. 9, p. 8.

44° Tsieou tche jou cheng. De près il paraît droit. Même sens que le n° 43. liv. 5, p. 8.

45° Che jo ing se hai. Yeux brillants capables de fouiller les 4 mers.

46° Kong li k'ien jang. Correct et modeste.

47° Hiong yeou wen : Tche tso tin che fou. Sur sa poitrine était écrite cette sentence : « Sa doctrine fera loi dans le monde ».

48° Chen tch'ang kieou tch'e lou ts'uen. Il avait 9 pieds six pouces de haut.

49° Yao ta che wei. Le pourtour de son buste, à la hauteur de la ceinture, était particulièrement fort. C'est là comme la racine de la richesse. liv. 5, p. 9.

@

LES ANCÊTRES DE CONFUCIUS

Certaines traditions font descendre Confucius de la famille impériale des Ing ; d'après ces auteurs, son premier ancêtre serait Wei-tchong, deuxième fils de l'empereur Ti-i 1191-1154 av. J.-C.

Le second empereur des Tch'eou, Tcheng-wang, après avoir fait mettre à mort Ou-keng, fils de l'empereur Tcheou, parce qu'il s'était révolté contre la nouvelle dynastie, nomma duc de Song Wei-tse-k'i, le fils aîné de Ti-i, afin de perpétuer la lignée de la dynastie déchue. Ce duché de Song s'appelait jadis Chang-k'ieou, c'est la sous-préfecture actuelle de Chang-k'ieou hien, dans le département du Koei-té-fou, au Ho-nan. Wei-tse-k'i ayant perdu son fils unique, passa le duché de Song à son second frère Wei-tchong, nommé aussi Yen, qui fut le quatorzième ancêtre de Confucius. D'après ce document, Confucius descend donc à la quatorzième génération de Wei-tchong, second fils de l'empereur Ti-i.

Le premier des ancêtres de Confucius qui porta le nom de famille K'ong, fut son sixième ascendant, K'ong Fou-k'ia, mis à mort par Hoa che. Pour éviter le même sort, son fils K'ong Fang-chou dut s'enfuir hors du duché de Song et vint se fixer dans la principauté de Lou, où il devint mandarin de Fang 1. Toute la famille se fixa définitivement dans ce duché de Lou qui fut la patrie de Confucius. Son père fut K'ong Chou-liang, appelé encore K'ong Ko. Chou Liang était son prénom, Ko était son nom ordinaire. 2

@

GÉNÉALOGIE DES ANCÊTRES DE CONFUCIUS 3
Empereur Ti-i



De l'impératrice D'une concubine

Tcheou (Cheou sin) Wei-tse (K'i) Tchong-yen (Se)

Ki

Ting-kong-chen

Ming-kong-kong Yang-hong-hi

Fou-fou-ho Li-kong- fang-se

Song-fou-tcheou

Che-fou-cheng

Tcheng-k'ao-fou

Change nom de famille en K'ong K'ong-fou-kia

Mou-kin-fou

I I

Fang-chou

Pé-hia

(K'ong) Chou-liang-Ko

De sa : 1e épouse Che 1e concubine 2e concubine Tcheng-tsai

Des filles Mong-p'i K'ong tse (Confucius)

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Édition en format texte par iconÉdition en format texte par

Édition en format texte par iconRésumé Summary Ce document présente les 4 «mieux-pdca»
«texte masqué». Pour basculer affichage/masquage : icône ou «Outils, Options, onglet Affichage, Marque de format, texte marqué et...

Édition en format texte par iconRésumé Ce guide présente les évolutions significatives de Microsoft...
«Mode de compatibilité Word 2007» correspondant à un document au format ecma-376 Office Open xml 1ère édition; 19

Édition en format texte par iconTexte 49-3, évolution par rapport au texte de la commission et au code du travail actuel
«raisonnable» pour le salarié et de sa répartition., IL ne pouvait être reproché à l’employeur le fait que le salarié ne respecte...

Édition en format texte par iconSommaire
«action» (Doc 2) à transmettre par email (pas de format pdf): arodriguez@ville-montauban fr

Édition en format texte par iconPieces a fournir
«action» (Doc 2) à transmettre par email (pas de format pdf): arodriguez@ville-montauban fr

Édition en format texte par iconPieces a fournir
«action»( Doc 2)à transmettre par email (pas de format pdf): arodriguez@ville-montauban fr

Édition en format texte par iconLe rapport a été confié à Jacques Attali par le président de la République...
«Pour une économie positive» : téléchargez le rapport du groupe de réflexion présidé par

Édition en format texte par iconArrêté du 29 avril 2015 précisant le format et le contenu de la fiche...
«siren» par la référence au numéro «ridet» en Nouvelle-Calédonie et par la référence au numéro «tahiti» en Polynésie française

Édition en format texte par iconRépublique française
«Manuel du chef de chantier routes bidirectionnelles édition 2000» édité par le setra (cerema)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com