L e pr o j e t e d u c a ti f te rr it o rial





titreL e pr o j e t e d u c a ti f te rr it o rial
page3/9
date de publication19.03.2018
taille1.9 Mb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Repérer les contraintes du territoire

Repérer l’organisation des transports scolaires, le faible taux d’équipements, la répartition géographique des locaux, l’absence d’espaces naturels de proximité, le manque d’intervenants ou d’animateurs, les moyens techniques et financiers…
Déterminer les contraintes qui peuvent être levées, à quelle échéance, selon quelles modalités…


Phase danalyse des données

Un temps d’échange et d’analyse sur les données recueillies dans le cadre du comité de pilotage doit permettre de dresser des constats concernant le territoire.
Puis de répondre aux questions : quelles sont les orientations éducatives les plus pertinentes et partagées ? Quelles ressources pouvons-nous mobiliser ?

Préconisation :

Veiller à l’articulation du Projet Educatif de Territoire (PEDT) avec les dispositifs en cours : Projet Educatif Local et Contrat Educatif Local (PEL/CEL), Contrat de Ville dont le dispositif de réussite éducative (DRE) et Ville Vie Vacances (VVV)…, Contrat Enfance Jeunesse (CEJ), Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS)…

LE PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

FICHE 3

CONCEVOIR LE PROJET

Définir les objectifs éducatifs et les effets attendus

A partir des constats du territoire, le comité de pilotage va définir un ou des objectifs éducatifs pour le PEDT ainsi que les effets attendus.
Exemple :


Constat du territoire

Objectifs éducatifs

Résultats attendus

fort individualisme des enfants

qui ne savent plus jouer ensemble

développer la coopération

entre enfants

les enfants s’écoutent plus et

se respectent plus. Ils

acceptent d’aider les autres. Ils reconnaissent la richesse du travail collectif.

Manque dhabileté manuelle

des enfants

Développer les apprentissages

techniques et le plaisir du travail manuel

Les enfants sauront utiliser des outils, réaliser un objet et apprécieront le travail réalisé.


Prévoir les activités
De l’objectif à lactivité
De la même façon que les objectifs éducatifs sont définis à partir des constats du territoire, les activités seront choisies pour leur capacité à répondre aux objectifs éducatifs.
Lorsque vous déterminez les activités, il est bon de répondre à la question : « comment repérer l’atteinte des objectifs ? ». Pour cela il vous faudra déterminer des indicateurs (voir chapitre évaluation).
Les activités des temps périscolaires
Les activités éducatives diversifiées contribuent à multiplier les champs d’apprentissage pour les enfants.
Le temps d’accueil périscolaire, même s’il s’inscrit en cohérence avec le projet d’école, doit rester un temps ludique d’initiation et de découverte.
Il est important que les activités périscolaires ne concurrencent pas la pratique associative culturelle ou sportive (en soirée, le mercredi ou le samedi). Pour ces raisons un fonctionnement par trimestre ou par cycle d’activités de 6 à 8 séances (entre deux périodes de vacances) est préconisé.
Remarque : la mise en place d’activités sportives reste soumise aux obligations du code du sport, dans le cas où l’intervenant est rémunéré, c'est-à-dire à une obligation de diplôme spécifique dans la discipline
Le rythme de l’enfant
Le rythme de vie des enfants doit rester une préoccupation. Les enfants ont aussi besoins de pratiquer des jeux libres accompagnés par les animateurs, voire de ne rien faire, ce sont des temps de construction de la personne par la créativité qu’ils favorisent et l’expérience des relations entre enfants.


Mobiliser les Partenaires du projet
Dans le cadre du PEDT, un partenaire est une personne ou une structure qui est associée à la dynamique du projet en participant au comité de pilotage, et/ou en proposant d’organiser une activité, en apportant son aide technique, ses financements…
Les partenaires institutionnels peuvent être : les établissements scolaires, le centre social, la maison de quartier, l’accueil de loisirs, la bibliothèque… s’ils sont municipaux, le conseil général, la CAF, la DDCS(PP), la DSDEN, la communauté de communes, un parc naturel régional…

Les partenaires associatifs peuvent être : les associations sportives impliquées dans le projet, les associations de jeunesse et d’éducation populaire, l’accueil de loisirs s’il est associatif, l’association des parents d’élèves, les associations culturelles…
Les autres partenaires peuvent être : des artisans, artistes, agriculteurs qui s’impliquent dans le projet.
LE PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

FICHE 4

LA STRUCTURE DE PILOTAGE
Il est nécessaire de prévoir la gouvernance du dispositif. La gouvernance peut-être définie comme l'ensemble des règles et méthodes organisant la réflexion, la décision, le suivi et l’évaluation de l’action.
La gouvernance vise à rendre l’action publique plus efficace et proche du bien public et de l'intérêt général, et donc plus légitime. Elle s’appuie sur l'information, le dialogue et une construction collaborative de solutions, entre les acteurs concernés.
Les outils de la gouvernance peuvent être :
Un comité de pilotage local

Le comité de pilotage rassemble l'ensemble des acteurs œuvrant dans le champ de l'éducation sur le territoire (la collectivité dans le cas d’un projet communal, les collectivités dans le cas d’un projet intercommunal, les enseignants, les associations, les parents, les partenaires…). Il a pour mission d’élaborer le PEDT, de suivre sa mise en œuvre et de l’évaluer.

Lorsqu’un groupe de pilotage existe déjà dans le cadre d’un Contrat Educatif Local et/ou d’un

Contrat Enfance Jeunesse, il est conseillé de s’appuyer sur cette instance pour construire le PEDT.
Qui peut participer au comité de pilotage ?

Un élu de la commune qui est en charge du PEDT, un agent de la commune en charge de la coordination du PEDT, le(les) directeur(s) d’école, les représentants des parents d’élève, les représentants des associations de jeunesse, sportives et culturelles, des services communaux (bibliothèque, musée, école de musique…), des institutions
Que doit faire concrètement le comité de pilotage ?

Il va définir le périmètre d'action, identifier les besoins en fonction des caractéristiques du public scolaire, définir les priorités communes en matière d'éducation, analyser les ressources du territoire, structurer l'offre périscolaire : cibler le public, les ressources humaines et techniques mobilisées et les activités prévues, prévoir les modalités d’évaluation.
Quelle peut-être la bonne taille du comité de pilotage ?

Dans une petite collectivité le comité de pilotage peut regrouper la plupart des acteurs et rester opérationnel.

Dans une commune importante ou une intercommunalité, le comité de pilotage ne pourra pas regrouper tous les acteurs, il sera composé de quelques représentants de chaque type d’acteurs.

Les questions à se poser : le comité de pilotage est-il représentatif ? Le comité de pilotage est-il opérationnel ? Afin de donner la parole à l’ensemble des acteurs, des commissions thématiques pourront être créées.

Un coordinateur de projet

Le coordinateur a pour mission de faciliter le bon déroulement des phases de conception du projet, de suivi et d’évaluation. Pour cela il doit être en relation avec les élus, les acteurs et les intervenants, être l’interlocuteur des partenaires. Il va organiser les réunions du comité de pilotage, les réunions de concertation entre l’école et les animateurs du périscolaire, voir les réunions des commissions thématiques.
Qui peut-être coordinateur ?

Etant donné que le PEDT est sous la responsabilité de la collectivité, il est souhaitable que la personne désignée soit un élu ou un agent de la collectivité.
Un référent est-il nécessaire ?

Oui, pour qu’un projet territorial partagé se construise et vive, il faut un coordinateur identifié et reconnu par tous les acteurs.


Des modalités de pilotage
La collectivité doit structurer et programmer le travail du comité de pilotage ainsi que les éventuelles commissions thématiques.

Afin de favoriser la participation des parents et des acteurs locaux, elle peut aussi organiser :

- des réunions d’information pour donner des éléments sur le projet à venir ou en cours.

- des réunions de consultation pour recueillir l’avis des parents et acteurs sur leurs besoins, attentes et aspirations

- des réunions de concertation pour demander un avis sur le projet


LE PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

FICHE 5
BILAN / EVALUATION DU PROJET
De manière générale, l’évaluation est la démarche qui vise à mesurer, quantifier et caractériser les résultats d’une action, d’un projet.
L’évaluation s’appuie sur des indicateurs et mesure le chemin qui reste à parcourir pour atteindre un objectif.
L’évaluation cherche à réduire la part de subjectivité, même si cette part reste importante pour l’évaluation des aptitudes humaines et de la créativité. Une bonne évaluation demande que les bonnes questions soient posées et que des indicateurs pertinents soient utilisés.

Dans le cadre du PEDT, les critères et modalités d’évaluation devront être prévus dès que les objectifs éducatifs et les résultats attendus seront déterminés.
Quelle périodicité de l’évaluation ?

Il est bon de réaliser tous les ans un bilan de l’action qui peut permettre de revoir certains choix d’activités, certaines modalités d’organisation, de prendre en compte un nouveau contexte…
Par contre pour réaliser une évaluation, c’est-à-dire mesurer les résultats de l’action au regard des objectifs, il faut souvent un temps plus long, 3 ans est une échéance minimum.
Comment se construit une évaluation ?

A partir d’un constat du territoire, vous définissez un ou des objectifs, des résultats attendus et des activités adaptées. Pour mesurer l’atteinte des objectifs il vous faudra déterminer des indicateurs.
Exemple :


Constat du territoire

Objectifs éducatifs


Résultats attendus


Activités


Indicateurs

fort

individualisme des enfants qui ne savent plus jouer ensemble

développer la

coopération entre enfants

les enfants

s’écoutent plus et se respectent plus. Ils acceptent d’aider les autres. Ils reconnaissent la richesse du travail collectif.

Des activités

sportives collectives : foot, basket… et/ou des jeux coopératifs et/ou la réalisation d’une fresque collective

Quantitatif : nombre

de conflits dans l’activité, nombre de situations d’entraide. Qualitatif : intérêt des enfants pour cette forme d’activité, qualité des relations dans l’activité.




Manque

dhabile

manuelle des enfants

Développer les

apprentissages

techniques et le plaisir du travail manuel

Les enfants sauront

utiliser des outils,

réaliser un objet et apprécieront le travail réalisé.

Des activités

manuelles dans

l’optique d’une autonomie des enfants : poterie, travail du bois, jardinage…

Quantitatif : nombre

de petits accidents

Qualitatif : qualité du travail réalisé, intérêt des enfants pour l’activité

Au-delà de l’évaluation au sein de l’activité, le comportement des enfants peut être observé avec les mêmes indicateurs par tous les acteurs éducatifs : dans la classe, dans le centre de loisirs, dans les clubs sportifs…
Ces exemples montrent que la méthode pédagogique est importante pour l’atteinte des objectifs. La qualité de l’encadrement est, à ce titre, essentielle.

LE PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

FICHE 6

RECOMMANDATIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET

Choisir le mode daccueil des temps périscolaires

Pour rappel il existe 3 possibilités pour la mise en oeuvre des NAP :

Les enfants rentrent chez eux

Mise en place d’un accueil non déclaré (garderie, activités spécifiques…) (1)

Accueil déclaré en ALSH (Accueil de loisirs Sans Hébergement (2)

(1) il n’y pas de réglementation spécifique en dehors des activis sportives contre rémunération qui doivent répondre aux conditions du code du Sport

(2) Celles-ci répondent à une réglementation spécifique notamment en termes d’encadrement (voir paragraphe suivant)

Choisir un encadrement avec une qualification adaptée

Quel que soit le type d’accueil choisi, la collectivité doit s’assurer de la qualité de l’encadrement.

Dans le cadre dun ALSH la collectivité doit en plus s’assurer que la qualification des animateurs est en adéquation avec le cadre règlementaire

Prévoir à moyen terme un plan de formation continue

Prévoir un plan de qualification de certains animateurs dans la durée de validité du

PEDT conclu
Vous trouverez un exemple de convention entre municipalité et intervenant en annexe 1 de cette fiche

Etudier les différentes réponses possibles aux besoins demplois

Etudier les possibilités de création d’emploi au sein de la collectivité

Etudier les possibilités d’augmentation du temps de travail de certains agents (à mettre en lien avec les formations nécessaires)

Etudier les possibilités de création d’emploi dans les associations (voir emplois d’avenir…)

Etudier les possibilités de mutualisation de l’emploi entre une association et la collectivité ou entre deux collectivités (emploi partagé), ou s’appuyer sur un groupement d’employeurs existant

Etudier la possibilité, à moyen terme, de la création d’un groupement d’employeurs

Assurer la cohérence entre le Temps d’Accueil Périscolaire et l’école

S’assurer du lien entre le projet d’école et le Projet Educatif Territorial

S’appuyer sur un partenariat entre les enseignants et les animateurs pour permettre un fonctionnement dans les meilleures conditions

Organiser avec soin la transmission des enfants du temps scolaire (enseignants), au temps périscolaire (animateurs, intervenants).
Exemple de transfert des élèves, de la classe aux ateliers NAP :

A la fin des cours, les enseignants distribuent à chaque élève inscrit dans un atelier, un badge (médaillon plastifié) aux couleurs de l’atelier choisi.

Les animateurs, quant à eux, disposent d’une pancarte sur laquelle figure le nom de l’activité, chaque pancarte (activité) ayant sa couleur propre.

Ainsi, les élèves retrouvent très facilement leur animateur grâce à la correspondance des couleurs entre le badge et la pancarte.
Valoriser au sein de l’école les compétences acquises par les enfants pendant les NAP (fiches de liaison, livret d’activité…)

Dans le cas de l’utilisation des locaux scolaires, définir les modalités d’utilisation des locaux dans une convention entre le maire, le directeur d’école et les utilisateurs
Vous trouverez un exemple de règlement intérieur spécifique aux NAP en annexe 2 de cette fiche


Communiquer sur le projet tout au long de lannée

Prévoir de communiquer, aux différentes étapes du projet, auprès des enseignants, associations, parents, enfants…

Définir les étapes de la communication

Prévoir les modes et supports de communication : journal, réunions d’information…
Sassurer de la participation des familles à toutes les phases du projet

Du diagnostic à l’évaluation du projet, ce qui peut être mis en place :

Inviter des représentants de parents délèves au comité de pilotage

Questionner les familles sur les besoins des enfants : réunion de consultation et/ou enquête écrite

Inviter les familles à des réunions d’information sur le projet en cours

Questionner les familles à l’occasion du bilan de l’année : réunion de consultation et/ou enquête écrite

Favoriser la participation des enfants

Les enfants peuvent être consultés sur des sujets qui sont adaptés à leur âge, cette démarche les préparera à devenir des citoyens actifs et responsables.

Sur quels sujets peut-on faire participer les enfants ?

A la réalisation d’un règlement intérieur et/ou à une réflexion sur les différents droits et devoirs en fonction des structures qu’ils fréquentent

A un échange sur la façon dont ils utilisent les espaces virtuels, à leur point de vue sur

les aspects positifs et négatifs de ces outils

Sur la façon dont ils se déplacent sur le territoire et dont ils s’approprient l’espace.
LE PROJET EDUCATIF TERRITORIAL
ANNEXE 1 : exemple de convention entre municipalité et intervenant
ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES
1   2   3   4   5   6   7   8   9






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com