Sommaire general





télécharger 204.68 Kb.
titreSommaire general
page9/19
date de publication19.01.2020
taille204.68 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > documents > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   19

Valorisation : Une aventure en or


C'est une véritable success story ! La start-up française Sensitive Object, qui commercialise une technologie capable de transformer n'importe quelle surface en écran tactile, vient d'être rachetée pour 62 millions de dollars (Soit environ 45 millions d'euros) par le géant américain Tyco Electronics. L'histoire commence en 2002. L'université Paris-Diderot et le CNRS déposent un brevet pour protéger cette invention prometteuse qui permet de rendre interactifs les objets de la vie courante. Mise au point par l'équipe du Laboratoire ondes et acoustique (LOA), devenu Institut Langevin (Laboratoire CNRS / Université Paris 7 /UPMC/ESPCI Paris/INSERM), elle utilise les ondes acoustiques (ou sonores). En effet, n'importe quel choc, comme le tapotement d'un doigt sur un objet, crée ce type d'ondes qui se propagent ensuite à la surface dudit objet. Il existait déjà des capteurs capables de transformer ces ondes en électricité puis d'utiliser ce signal, pour commander un interrupteur par exemple. Mais Ros Kiri Ing du LOA est allé plus loin! Il utilise le fameux miroir à retournement temporel (Plusieurs applications en imagerie médicale en découlent, lire le journal du CNRS N°226 novembre 2008 et n°238 novembre 2009) de son collègue Mathias Fink, aujourd'hui directeur de l'Institut Langevin, qui permet de remonter au point de naissance des ondes sonores. Résultat : on peut localiser le point précis où l'objet a été tapoté. Plusieurs de ces points peuvent être reliés à une commande différente. Et on peut ainsi créer en un clin d'œil plusieurs boutons virtuels sur un objet pour le transformer en clavier. Fort de cette invention, Ros Kiri Ing fonde Sensitive Object en 2003 tout en restant salarié de l'université Paris-Diderot grâce à la loi sur l'innovation. Et l'année suivante, les investisseurs français Sofinnova Partners propulsent la start-up dans le monde industriel. Résultat : des digicodes et des daviers tactiles, destinés aux structures médicales car très simples à nettoyer, sont commercialisés. Très économique par rapport à ses concurrents, la technologie pourrait maintenant conquérir le plus gros marché actuel, celui de la téléphonie mobile. Cerise sur le gâteau, elle est exploitable sur tout type de surface quelle que soit leur taille et elle n'impose presque aucune contrainte aux designers. Le french « toucher acoustique » semble donc avoir de beaux jours devant lui !

Caroline Dangléant

Contact : Jean-René Bailly, jean-rene.bailly@fist.fr

Retour sommaire

Gitans : halte aux idées reçues


Entretien avec Marc Bordigoni, ingénieur de recherche CNRS à l'Institut d'ethnologie méditerranéenne et comparative (Unité CNRS / Université Aix-Marseille 1)

Le Journal du CNRS : Le 8 avril, comme chaque année, l'Union européenne va célébrer la «Journée internationale des Roms », le Brésil a instauré un «Dia nacional do cigano » (une journée nationale des Tsiganes, dirions-nous), votre livre s'intitule Les Gitans (Les Gitans, éd. Le Cavalier Bleu, coll. « Idées reçues », mars 2007, 528 p. 9,80 €) et on dit aussi les gens du voyage. Parle-t-on des mêmes personnes?

Marc Bordigoni : Selon le contexte et selon qui parle, il y a des termes différents pour désigner ces gens-là, ceux que l'on appelle les Gitans dans le français de tous les jours, d'où le choix que j'ai fait pour aborder les idées reçues les concernant. Si les instances internationales ont retenu le mot Roms qui, en romanès, signifie les hommes, c'est que le terme Tsigane est péjoratif dans de nombreux pays balkaniques ou slaves. Mais en France, en Allemagne ou au Brésil, par exemple, beaucoup de Gitans ne veulent pas d'une identité transnationale rom et revendiquent, au contraire, l'accès à la pleine citoyenneté de la nation qui leur donne leur identité légale. Quand la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) parle des « gens du voyage », elle désigne des Français qui détiennent un document administratif particulier (un titre de circulation selon la loi de 1969) et sont « sans domicile fixe ». Cela concerne environ 300000 personnes. Toutefois, ce que l'on peut appeler le monde du voyage, c'est-à-dire toutes les personnes qui se disent Gitans face au monde des Gadjé (les non-Tsiganes) comprend aussi des sédentaires, des familles qui vivent toute l'année au même endroit et qui se diront tout de même voyageurs ou voyageuses.

Le Journal du CNRS : Les familles qui ont fui les pays de l'ex-Europe de l'Est pour des raisons économiques, depuis l'effondrement du bloc soviétique, ont-elles toujours été nomades?

Marc Bordigoni : Non. Ces familles vivaient en maison ou en appartement depuis des générations. Elles ont découvert la caravane, comme habita de fortune, à leur arrivée en France. Et la quasi-totalité des Tsiganes européens sont sédentaires.

Le Journal du CNRS : Pourquoi ces Roms habitent-ils souvent des campements de fortune près des autoroutes ou des décharges alors?

Marc Bordigoni: Il y a un petit détail à rappeler pour comprendre leur situation. Circulant en Europe en famille, le plus souvent (il y a aussi une migration de main-d’œuvre d'hommes Roms tout à fait ordinaire), ils sont identifiés comme Roms réfugiés et sont l'objet d'un repérage administratif et policier qui ne tient plus compte de leur nationalité et leur interdit de fait l'accès au marché du travail intracommunautaire. La précarité de leur statut ne leur laisse comme possibilité que de se réfugier dans les interstices urbains, et d'acquérir pour la première fois de vieilles caravanes, ce qui renforce le stéréotype du Tsigane nomade. Dans l'attente d'une très probable expulsion.

Le Journal du CNRS : Les gens du voyage, citoyens français, sont-ils eux aussi victimes de discriminations?

Marc Bordigoni: La Halde a reconnu en 2009 qu'au sein de la République française, des citoyens nommés « gens du voyage » font l'objet d'une série de discriminations inscrites dans la loi (Délibération relative aux discriminations subies par les gens du voyage, n° 2009-43 du 6 avril 2009), sans oublier toutes les autres discriminations dans la vie quotidienne, qu'elles soient le fait des autorités de police ou de gendarmerie, des services, des entreprises ou des citoyens ordinaires. En particulier, alors que la liberté de circuler est une liberté fondamentale, dans le cas des voyageurs français, elle est entravée par la difficulté croissante pour s'arrêter, trouver un espace où stationner quelques joui La loi dite Besson de 2000 prévoit la création d'aires d'accueil. Cela peut être une solution partielle, mais nombre de familles qui en ont les moyens achètent des terrains (souvent en zone agricole) pour pouvoir se déplacer de terrains familiaux en terrains familiaux, et ainsi ne pas dépendre des institutions publiques.

Le Journal du CNRS : Les journalistes ou les travailleurs sociaux, qui ne voient bien souvent que les familles les plus précaires dépendant de l'aide publique ne perçoivent-ils pas qu'une partie de la réalité tsigane?

Marc Bordigoni: Si. La majorité des familles du monde du voyage vivent des ressources de leur travail (commerce, artisanat), beaucoup des saisons (travaux agricoles), mais aussi du travail salarié, des emplois municipaux. Ils sont alors le plus souvent invisibles en tant que Tsigane pour les pouvoirs publics ou leurs voisins. Quelques-uns ou quelques-unes, au contraire sont fortement visibles : les musiciens, les danseuses ou les diseuses de bonne aventure En bons connaisseurs du monde des Gadjé, les Tsiganes peuvent être amenés à souffrir de l'image qui leur colle à la peau, mais aussi à en jouer pour faire un peu peur, pour faire rêver ou bien tour à tour l'un ou l'autre.

Propos recueillis par Philippe Testard-Vailla:

Contact : Marc Bordigoni, bordigoni@mmsh.univ-aix.fr

Retour sommaire

1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   19

similaire:

Sommaire general iconSommaire general
«être religieux» des jeunes qui te sont confiés … Quelques chants pour prier et préparer une messe, les textes de loi et de promesse...

Sommaire general iconRapport d’evaluation interne 2013 sommaire
«Coste Baills» a été construite en 1975 et achevée en 1977. C’est un Etablissement public géré par son Directeur, soumis aux instances...

Sommaire general iconPanorama de presse 08/12/2009 Spécial 49ème Congrès de la cgt sommaire
«Je ne suis pas affecté d'un sarkozysme aigu, je me sens vacciné contre cela.» Bernard Thibault secrétaire général de la cgt, à l'ouverture,...

Sommaire general iconSommaire
«emplois d’avenir» en ce sens. En contrepartie, le Conseil général aide toutes les associations qui souhaitent embaucher ces jeunes....

Sommaire general iconRapport du droit pénal général et du droit pénal spécial
«S’il n’y a pas de droit pénal spécial, le droit pénal général serait en réalité un cadre vide». Le droit pénal général est la grammaire...

Sommaire general iconCommissaire général aux réfugiés et aux apatrides
«Commissaire général», au sujet de la décision de ce dernier de ne pas lui octroyer le bénéfice de la protection subsidiaire

Sommaire general iconSur le site de la manifestation, les internautes trouveront le programme...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire general iconAvant-propos : avis aux lecteurs de Flash-Services
«services sociaux d’intérêt général» et les «services d’intérêt économique général». Ensuite, les Etats sont libres de définir ces...

Sommaire general iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire general iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com