Leçon préliminaire : le problème de la destinée





télécharger 3.56 Mb.
titreLeçon préliminaire : le problème de la destinée
page2/72
date de publication24.10.2016
taille3.56 Mb.
typeLeçon
d.20-bal.com > documents > Leçon
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   72

Lettre d’approbation de M. le Chanoine L. Delattre



Évêché d’Arras
Boulogne sur Mer, le 25 avril 1917
Cher Monsieur Boulenger,
Vous avez bien voulu me communiquer les bonnes feuilles du Manuel d’instruction religieuse que vous vous proposez de faire paraître prochainement sous le titre simple et plein de promesse : «  La DOCTRINE CATHOLIQUE ».

En vous remerciant de votre délicate attention, je veux aussi vous adresser mes très sincères et très cordiales félicitations pour l’heureuse inspiration de votre travail aussi bien que pour la façon remarquable dont vous avez su le réaliser.

Vous avez compris que la science de la religion est la première, la plus importante de toutes les sciences et vous avez le noble souci de contribuer, pour votre part, à la faire rayonner dans les intelligences et les cœurs.

L’originalité de votre travail, ce qui fait surtout son mérité, à mes yeux, c’est la méthode exposée par vous dans la Préface de l’ouvrage et constamment suivie dans chacune de vos leçons. Votre manière de disposer et de présenter les choses me semble bien faite, en effet, pour en faciliter l’intelligence et les graver mieux dans l’esprit.

Assurément, votre exposition de la doctrine catholique est trop succincte, étant donnée surtout la richesse du fond, pour pouvoir se passer de l’enseignement oral du maître. Mais celui-ci s’estimera heureux de pouvoir mettre à la disposition de ses élèves un texte aussi solide que méthodiquement ordonné, et s’il lui arrivait de découvrir quelque imperfection dans votre œuvre, il voudra, sans doute, répondant à un désir humblement exprimé par vous-même les signaler pour vous aider à la rendre meilleure encore.

Avec tous mes vœux pour le succès de votre Manuel et sa large diffusion, je vous prie d’agréer, cher Monsieur Boulenger, l’assurance de mon vieil attachement et de mon parfait dévouement en Notre-Seigneur.
L. Delattre, Vic. Cap.

Préface à la première édition


Ce « Manuel d'Instruction religieuse» est destiné aux Maisons d'éducation et aux Catéchistes volontaires. En le présentant au public, nous n'avons pas la prétention de croire que nous avons fait mieux que nos devanciers; nous n'avons que le mérite, ou peut-être le tort - nos lecteurs apprécieront - d'avoir fait autrement.

Sans nul doute « la vérité est éternelle et invariable comme Dieu même, qui seul la possède et la comprend tout entière. Mais si elle ne change pas dans sa nature, elle doit être diversement dispensée: les devoirs comme les besoins varient suivant les époques et les pays. C'est pourquoi les livres qui ont pu être excellents au moment où ils furent publiés, deviennent ensuite insuffisants; des questions nouvelles que ne connaissaient pas nos ancêtres, se posent dans nos sociétés si complexes et si instables.1»

Ces paroles, de Mgr Parisis, que nous ignorions d'ailleurs en entre­prenant cet ouvrage, justifient pleinement notre tentative : dispen­ser diversement la vérité religieuse et traiter les questions nouvelles avant de soumettre notre œuvre au jugement de nos lecteurs, il convient que nous leur disions deux mots de notre méthode et de l'idée directrice qui nous a guidé dans notre travail.

L'ensemble de l'ouvrage se divise en .quatre parties : le Dogme, la Morale, les Moyens de sanctification et le Culte ou Liturgie. Chaque partie forme la matière d'un fascicule, sauf les deux dernières qui sont réunies en un seul.

Chaque Leçon comprend : un tableau synoptique, un vocabulaire, un développement, une conclusion pratique, des lectures, un questionnaire et des devoirs écrits.

1° Le Tableau synoptique. Devant servir d'aide-mémoire, le tableau synoptique poursuit un double but. Avant la leçon, il doit donner à l'élève une idée des questions qui vont être traitées dans le développement. Après la leçon, il doit fixer dans la mémoire ce qui vient d'être appris. Mais avant comme après la leçon, le rôle prin­cipal du tableau synoptique est de bien déterminer les divisions et les grandes lignes du sujet, de réduire la matière à un petit nombre de points essentiels, plus frappants et plus faciles à retenir. Aussi avons-nous pris le plus grand soin, d'une part, à y mettre autant de netteté que possible, et de l'autre, à éviter les surcharges.

2° Le Vocabulaire. La science religieuse abonde en termes abstraits et en mots savants, il arrive souvent qu'on les emploie sans en com­prendre la vraie signification : d'où des erreurs et des confusions regrettables. Pour remédier à cet état de choses, il n'y a guère que deux moyens: supprimer les. mots difficiles ou bien les expliquer. Dans la première hypothèse, il ne suffit pas de supprimer, il faut rem­placer: on court alors le risque de substituer à un mot difficile un mot inexact et d'enlever à la langue théologique sa remarquable précision. Le second parti nous a paru préférable. Avant d'entrer dans la matière de la leçon, nous avons donc considéré comme une opération préli­minaire indispensable, de préciser le sens ou les différents sens des mots importants qui pourraient être mal compris. Toutefois, il est clair que nous avons dû limiter ce vocabulaire: sur ce point comme sur les autres, nous avons compté que le professeur serait notre auxiliaire.

S'il arrive parfois que le vocabulaire contient des détails qui ne ren­tent pas dans l'explication des mots, c'est que nous n'en trouvions p,as la place ailleurs et qu'ils auraient pu être une gêne pour la marche du développement. (Exemple: Noms des Apôtres à la Leçon III.)

3° Le Développement. Avant d'exposer la doctrine catholique, nous avons tenu, toutes les fois qu'il y avait lieu, à signaler ses adversaires et, en particulier, les plus récents - protestants, rationalistes, modernistes - car il ne faut pas oublier que si la vérité est éternelle », ses ennemis ne le sont pas et que, pour rester les mêmes quant au fond, les erreurs n'en ont pas moins varié de forme. Nous n'avons donc pas hésité à présenter les objections des ennemis de l'Église, au moins dans les questions, et nous avons tâché d'y faire les meilleures pons.

Quant à la doctrine elle-même, nous nous sommes efforcé d'en don­ner un précis substantiel et exact. Concision, clarté, ordre et enchaî­nement rigoureux tant des idées que des questions: telles sont les qualités dont nous avons eu le constant souci. L'on voudra bien remarquer, par ailleurs, que nous n'avons rien négligé des procédés typographiques pour frapper l'attention et aider la mémoire des élèves. Sur ce terrain nous avons été parfaitement servi par notre éditeur, M. Emmanuel Vitte, qui a droit à toute notre gratitude.

Si l'on trouve que, nous adressant à la jeunesse des écoles chré­tiennes, nous avons élevé tant soit peu le niveau des connaissances qu'on est en droit de lui demander, qu'on veuille bien ne pas nous eh faire un reproche. Tout d'abord nous avons paré à cet inconvénient ­si inconvénient il y a, en mettant en petites lettres les questions de difficulté plus grande ou d'importance moindre, voulant indiquer par là que ces passages et même d'autres pouvaient, au gré du pro­fesseur, devenir une matière facultative.

Et puis nous avons pensé qu'un manuel d'instruction religieuse, tout en restant manuel, pouvait être plus qu'un livre d'utilité pas­sagère, que la fin des études profanes, que le baccalauréat ou le brevet ne devaient pas marquer le terme des études religieuses et que ceux qui auraient pris goût à ces questions d'intérêt primordial pourraient reprendre un jour leur vieux manuel et y trouver encore quelque profit.

4° La Conclusion pratique. Si elle se présente sous une forme rela­tivement brève, ce n'est pas que nous ayons jugé cette partie de minime importance. Il n'y a pas, au contraire, de besogne plus pres­sante que de former le sens religieux de la jeunesse, mais il nous a semblé que ce travail serait mieux fait par le catéchiste et que sa parole suppléerait aisément à ce qui fait défaut dans un texte froid et nécessairement incomplet.

5° Les Lectures. Celles-ci sont généralement tirées de la Bible: elles forment pour ainsi dire la documentation -de la. leçon qui précède. La doctrine catholique s'appuyant presque toujours sur les textes de l'Ancien et du Nouveau Testament, il ne saurait y avoir de lecture plus profitable que ces sources mêmes de nos croyances.

6° Le Questionnaire, plutôt bref, n'est pas destiné au professeur qui est meilleur que personne des question à poser, mais à l’élève, comme moyen de s'assurer s'il possède la leçon qu'il vient d'apprendre.

7° Les Devoirs écrits sont, en réalité, une suite du questionnaire : ce sont des questions un peu plus compliquées qui requièrent plus de réflexion, mais dont la solution est toujours possible, du moment que la leçon, ou les leçons précédentes ont été bien comprises.

Telle est la disposition du présent ouvrage. Que notre méthode ne soit pas parfaite, que notre plan ait été moins bien exécuté que conçu, nous n'avons pas de peine à en faire l'humble aveu. Mais toute œuvre est perfectible et si nos confrères daignent s'intéresser à celles-ci et nous en signaler les défauts, nous saurons leur faire bon accueil et écouter leurs justes critiques. Ils deviendront alors d'excellents col­laborateurs qui nous aideront à faire mieux.

PRINCIPAUX OUVRAGES CONSULTÉS

VACANT et MANGENOT, Dictionnaire de théologie catholique. - D'ALÈS, Dictionnaire Apologétique de la Foi catholique. - JAUGEY, Dictionnaire apologétique catholique - Ad. TANQUEREY, Synopsis theologiae dogmaticae et HURTER, Theologia dogmatica, - NOLDIN, Theologia moralis. - GOUSSET, Théologie dogmatique et morale. - Jules SOUBEN, Nouvelle Théologie dogmatique - WILMERS, Précis de la Doctrine catholique. - H. LESÊTRE, La Foi catholique. - P. GIRODON, Exposé de la Doctrine catholique. - GAGEY, Catéchisme du Concile de Trente. - Collection de l'Ami du Clergé. - Mgr D'HULST, Conférences de Notre-Dame de Paris. - VERHELST, Cours de religion.- AUDOLLENT et DUPLESSY, Explication du Catéchisme de Paris. - Dom CABROL, Dictionnaire d'Archéologie chrétienne et de Liturgie. Le livre de la Prière antique.- Mgr DUCHESNE, Origines du Culte chrétien. - Th. BERNARD, Cours de Litur­gie romaine. - Dom GRÉA, La Sainte Liturgie. - T. DESLOGE, Études sur la signification des choses liturgiques. - MARTIGNY, Dictionnaire des antiquités chrétiennes.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   72

similaire:

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconNote sur l’aspect social du problème racial indigène au Rwanda
«les problèmes qui divisent». IL ne servirait en effet à rien de durable de solutionner le problème mututsi-belge si l’on laisse...

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconPolitique de la ville, rénovation urbaine, égalité territoriale :...
«Naming, Blaming, Claiming»2 : qualification du problème (naming), identification des causes dudit problème et/ou des responsables...

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconLeçon 1 18 novembre 1959 Leçon 2 25 novembre 1959
«Éthique», vous verrez pourquoi, ce n’est pas par plaisir d’utiliser un terme plus rare, plus savant

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconMontaigne et la question des «doubles loix» (I, 23) La perplexité des règles
«essai», IL importe de revenir rapidement sur cet important problème juridique (et théologique). La première définition «nette» du...

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconColloque de Strasbourg sur la loi du 4 mars 2002 relative au nom de famille
«on a cru que le nom devait régler un problème d'identification. La réalité est fondamentalement différente : le nom règle un problème...

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconLes procédures de la vérification préliminaire

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconRapport préliminaire de la commission nationale "Issaâd"

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconVersion préliminaire prière de ne pas citer

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconChapitre préliminaire : Présentation de la bmce bank

Leçon préliminaire : le problème de la destinée iconRÉsumé La présente étude se penche sur l’acceptation du handicap...
«Écoutons-là : c’est une belle leçon de courage et même une leçon tout court car cet accident qui l’a brisée et que, sottement, nous...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com