Rapport moral annee 2015





télécharger 26.78 Kb.
titreRapport moral annee 2015
date de publication27.10.2016
taille26.78 Kb.
typeRapport
d.20-bal.com > économie > Rapport

logo rue avenir


RAPPORT MORAL - ANNEE 2015


L’année 2015 de notre association a été marquée par une rareté de ressources financières qui a eu un impact sur le fonctionnement interne mais qui n’a pas empêché l’organisation de nombreux évènements. Le nombre important de participants aux différentes réunions, qui ont eu lieu principalement dans la seconde partie de l’année en raison des contraintes budgétaires, a montré la pertinence de nos objectifs et de nos prises de position.
L’année 2015 a été celle de la décentralisation de Rue de l’Avenir. Après Rhône-Alpes qui avait, organisé une journée d’échanges dès la fin 2013, l’association Rue de l’Avenir - Rouen a déposé des statuts et l’association Rue de l’Avenir - Grand-Ouest a été créée officiellement en septembre 2015. La multiplication des délégations régionales va permettre de prendre en compte les contextes locaux de façon plus pertinente et plus dynamique.
Malgré un contexte général tendu et contrairement au retour du « tout voiture » observé dans certaines villes, d’autres territoires ont pris de bonnes décisions. Pour la première fois en France, une métropole, celle de Grenoble, a opté pour la ville à 30 : 43 communes sur 49 ont adopté la limitation de vitesse. Cette décision courageuse va aider d’autres villes à aller vers un statut que les évolutions règlementaires de juillet 2015 ont rendu possible.

LE CONTEXTE DE L’ANNEE 2015
L’année 2015 a été celle de la tenue à Paris de la conférence COP21. On peut regretter que les déplacements aient été assez généralement peu présents malgré leur rôle en termes de pollution atmosphérique. Par contre, la voiture électrique, présentée comme un remède à tous les maux, est évoquée très souvent. Rue de l’Avenir a fait connaître son avis sur le sujet, notamment au sein d’un collectif d’associations.
La participation à des évènements liés à la COP21 a consisté à participer aux villages ALTERNATIBA place de la République à Paris en septembre, où Rue de l’Avenir a tenu un stand et organisé un débat, à Montreuil en novembre et dans d’autres villes de France.
En fin d’année, le bilan du PAMA 1 (Plan d’Action des Mobilités Actives) a été présenté par le ministère : outre la possibilité donnée par la Loi de Transition Energétique de choisir une vitesse de référence inférieure à 50 km/h, de nombreuses autres mesures ont été adoptées par décret.
Une nouvelle édition du « Code de la rue » dans le code de la route a donc été mise en chantier en partenariat avec le GART afin de prendre en compte les mesures du décret du 2 juillet 2015 (PAMA 1) et l’article 47 de la Loi sur la transition énergétique pour la croissance verte.
Le PAMA 2 a été lancé le 18 décembre. A la demande de Rue de l’Avenir et d’un collectif d’associations, il devrait tendre vers des orientations stratégiques et comporter un volet important concernant la communication (absent du PAMA 1).

LES POINTS FORTS DE L’ANNEE 2015

Parmi les points forts de l’année 2015, on peut citer :

  • La rencontre « Changer d’air, changer d’ère», à Grenoble le 20 mars, organisée par la délégation Rhône-Alpes, où nous espérons avoir apporté une petite pierre à l’édifice consistant à passer à 30 km/h à l’échelle de la métropole.



  • Les « Journées d’automne » à Paris avec la rencontre « Espaces publics ordinaires et ville périphérique » le 6 novembre 2015 avec la participation de Jean Christophe Chadanson (A-urba Bordeaux), Annaig Hache (Audiar Rennes), Yann Le Gal (Nantes) avec la présence de 65 personnes et la formation le 7 novembre à destination de l’ensemble des correspondants locaux sur les mesures du PAMA 1 en collaboration avec le Cerema Ile-de-France




  • Le lancement de l’appel à projets « Rue aux enfants, rue pour tous », le 27 novembre. Cette action, préparée en 2015, se déroulera tout au long de l’année 2016 et constituera une partie importante des activités au niveau national

Par ailleurs, nous avons accueilli à Paris la rencontre des 10 ans du réseau RUES, qui réunit les deux associations Rue de l’Avenir, Suisse et France, nos amis belges, luxembourgeois et du Québec, au mois de mai.

LE FONCTIONNEMENT DE L’ASSOCIATION

Au sujet du fonctionnement de l’association, on peut rappeler quelques éléments importants.

D’une part, la bonne santé de l’association, attestée par différents constats et notamment l’augmentation du nombre d’adhérent, grâce au travail de fond de Denis Moreau. Les correspondants locaux sont très impliqués : une vingtaine d’entre eux étaient présents lors des journées des 6 et 7 novembre. Ils ont largement contribué au succès de l’appel à projets « Rue pour enfants, rue pour tous » (43 dossiers reçus).

D’autre part, les relations établies avec d’autres associations au sein de différents collectifs fonctionnent au bénéfice de tous :

  • le collectif « Ville 30 », où la participation de la FUB (Claude Liévens-Souday) et de la FNAUT (Jean Macheras) est particulièrement assidue,

  • le collectif « Rue aux Enfants » avec Vivacité IDF (Marianne Duffet), les Conseils d’enfants et de jeunes (Marie-Pierre Pernette, ANACEJ) et Cafézoïde (Anne-Marie Rodenas).

Nous sommes aussi présents dans le collectif organisé par la FUB au sujet de l’indemnité kilométrique vélo. Ces relations pérennes sont nécessaires à la promotion des modes actifs et à la construction d’une vision commune de tous les usagers de l’espace public

Enfin, la part importante du bénévolat dans le fonctionnement a été particulièrement utile en 2015, année où les aides de l’Etat nous sont arrivées en toute fin d’année. Grâce à l’action de nos adhérents, la politique de communication de l’association, portée par Raphaëlle Bergerot, s’est développée : nous sommes présents sur les réseaux sociaux, le site est apprécié par ses visiteurs, le bulletin électronique, mis en forme par Fanch Ruellan, tient son rythme trimestriel. Sur le plan de la production de documents (mise en chantier d’une réédition du « code de la rue » et fiche « Ville 30 : des solutions économiques et de qualité ») l’apport de Gilbert Lieutier a été essentiel.

Les tâches administratives et comptables sont assurées par les membres du bureau et son très efficace secrétaire général, Jean-Paul Camberlin, sans aide extérieure.

Grâce à ces participations actives, Rue de l’Avenir a pu surmonter une année difficile, marquée par des évènements dramatiques, et a fait face à de graves difficultés de trésorerie.

ORIENTATIONS 2016
L’essaimage de Rue de l’Avenir sous forme d’associations locales va permettre de démultiplier nos activités en 2016. Au niveau national, plusieurs types d’actions sont déjà engagées ou en préparation.


  • Délégations locales

Des associations locales ont été créées à Rouen et à Nantes. Les statuts d’associations Rue de l’Avenir déposés localement peuvent permettre d’accéder à des aides régionales ou locales. Rhône-Alpes prépare une journée d’échanges. Grand-Ouest travaille à l’organisation d’une action « Villages à 30 ».


  • Rue aux enfants, rue pour tous

Il s’agit de choisir, parmi les déclarations d’intention qui ont été transmises au mois de février 2016, une dizaine de dossiers pour lesquels une aide sera apportée aux équipes locales afin de réaliser leur projet sous forme de prestations d’experts.


  • Laboratoire d’idées

Un groupe de travail concernant « l’avenir de la rue » est lancé et donnera lieu à plusieurs séances de travail. Cette réflexion nourrira les participations et interventions de Rue de l’Avenir dans les cas où nos contributions sont sollicitées.

La question centrale pourrait être : la rue a-t-elle un avenir ?

  • Réseaux

L’organisation d’un collectif d’associations a fait ses preuves à l’occasion de la promotion de la ville à 30. Le prolongement de ce fonctionnement nous aidera à réorienter le PAMA 2 vers une série d’actions coordonnées qui inclut mais dépasse le catalogue de mesures règlementaires qui caractérisait le PAMA 1.


  • Journée d’échanges

Deux journées sont envisagées ;

  • A Poitiers, au mois de juin, où plusieurs réunions de préparation ont déjà eu lieu. La thématique proposée est celle de la marche.

  • En Rhône-Alpes, à l’automne, autour des modes actifs, des séniors et de l’activité économique.




  • Communication

L’impression d’une fiche nouvelle concernant le coût des zones 30 est en préparation.

Le retirage de fiches épuisées (« Marche et espace public », « L’enfant et la rue », « Zone 30 ») est envisagés en 2016.

Le « Code de la rue dans le code de la route » sera mis à jour et réédité avec l’aide du GART et de la DSCR.


  • Bulletin

Les coûts d’impression étant trop élevés par rapport au budget global, une évolution de notre bulletin interne  vers une « newsletter » électronique a été expérimentée en 2015. Cette formule sera reconduite en 2016.


  • Financements

La DSCR nous a attribué de nouveau une aide fin 2015 qui est destinée à nous aider à contribuer à la diffusion en 2016 des nouvelles mesures dites PAMA 1. Ce soutien tardif a pénalisé nos activités 2015 mais a permis de constituer une trésorerie pour 2016.

Des demandes de subventions ont été adressées à nos financeurs habituels.



AF – AG du 19 mars 2016

similaire:

Rapport moral annee 2015 iconRapport moral 2015

Rapport moral annee 2015 iconRapport rapport au Président de la République relatif à l’ordonnance...

Rapport moral annee 2015 iconRapport annuel de l’Observatoire de la laïcité 2014-2015
«journée nationale de la laïcité» le 9 décembre de chaque année et faisant des recommandations pour le 9 décembre 2013

Rapport moral annee 2015 iconRapport moral

Rapport moral annee 2015 iconRapport moral

Rapport moral annee 2015 iconRapport moral

Rapport moral annee 2015 iconRapport moral

Rapport moral annee 2015 iconRapport moral

Rapport moral annee 2015 iconRapport moral

Rapport moral annee 2015 iconRapport moral 3






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com