3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants)





télécharger 320.41 Kb.
titre3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants)
page1/8
date de publication23.10.2016
taille320.41 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8
USA
L’impact des guerres sur la croissance et sur la puissance des Etats-Unis (depuis 1914) :

I Les 2 GM dont le bilan est largement positif : EU deviennent la 1ère puissance incontestable et incontestée :
A] Les EU s’y engagent « malgré eux » : leurs intérêts sont menacés :
1°) Des guerres européennes suscitant le réflexe isolationniste des EU.

Loi Cash and Carry (autorise à approvisionner même l’Allemagne). 1935 : loi de neutralité interdisant toute vente d’arme à un état en conflit.

2°) Menace des intérêts des EU : mobilisation puis entrée en guerre.

1915 : Lusitania coulé. 1941 : Pearl Harbor. Déclencheurs mais entrée prévue. Décembre 1940 : Victory Program : production de masse de matériel militaire pour les Alliers. 41 : loi Prêt-Bail. 41 : conférence de l’Atlantique : Charte. Offrent aux Anglais leur soutien mais l’Angleterre s’engage à une concertation pour les baisse des tarifs douaniers.

3°) Cependant, des différences entre les 2 GM.

1ère GM : relatif isolationnisme politique. Participent pas à la SDN (alors que c’est un des 145 points de Wilson). Pas d’isolationnisme politique en 1945.
B] Deux GM qui voient l’échange prendre les commandes :
1°) Pendant la guerre : l’économie de guerre.

Dirigisme. Création de commissions, d’instances, chargées de s’occuper de la mobilisation éco, humaine et alimentaire. 43 : office of war mobilisation. 42: Mexican Farm Agreement Act. 45 Plan Bracero. Les mexicains remplacent les soldats. Blocages des prix et des salaires en 43. Science : bombe atomique, projet Manhattan.

2°) L’action sur le long terme.

C] Bilan : impact positif sur l’économie et le rayonnement des EU.
1°) Des dégâts somme toute très limités.

Sur le mainland, pas de dégâts. Morts = O,2% de la pop active lors de la 1ère GM. 300 000 morts aux EU pendant la 2ème GM (contre 20M pour l’URSS).

2°) Aussi des contre-coups difficiles mais jugulés.

Agriculture : capacité intacte alors que – de demande (Europe se reconstruit). 20 – 21 : petite crise de surproduction. Idem en 46 – 47. $ gap.

3°) L’économie des EU prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants).

Manufacturing Belt à plein régime. PNB double entre 40 et 45. La guerre permet de conquérir de nouveaux marchés. 1ère GM : approvisionnent aussi les colonies européennes (qui étaient la chasse-gardées des Européens). Occasion pour conquérir les marchés d’AmL.

4°) L’hégémonie des EU s’affirme surtout après la 2ème GM.

Europe = 1ère créancière envers les EU. Prêt-Bail : doivent rembourser. Stock des EU augmente (la ½ du stock mondial début 20’s). NY devient après la 1ère GM la 1ère place boursière. 2 plans échafaudés sous l’égide des banquiers US : le plan Dauves (en 1924), qui étale le montant des remboursement sur plus longtemps (mais marche pas), et le plan Young en 1929, qui diminue le montant total des réparations. 44 : BW. 45 : ONU. 47 : Plan Marshall, GATT.
II Guerre Froide, Corée, Vietnam : assurent le leadership mais surtout des épreuves :
A] Guerre Froide : Containment assurant une aire d’influence aux EU :
1°) Guerre idéologique mais aussi guerre de système économique.

47 : Plan Marshall = début de la GF. 48-49 : blocus de Berlin (car Occidentaux ont voulu réunir les 3 zones en leur donnant une monnaie unique). Guerre ed Coréee 50-53, Crise de Cuba en 1962 (Kennedy fait reculer Brejnev), Vietnam (64-73).
B] Des guerres qui ont pu consolider la croissance économique des EU :
1°) Le complexe militaro-industriel.

Défense = 13,5% du PNB en 54, 6,5% pendant 80’s. 57 : Création du ministère de la défense, CIA.

2°) La R&D.

GF = berceau d’Internet. Recherche spatiale (course à l’espace). 57 : Spoutnik : réponse des EU = NASA en 58 et Apollo en 60-61. Programme IDS lancé par Reagan.

3°) Les EU s’implantent au Proche et Moyen Orient.

56 : Nasser natioanlise le Canal de Suez, intervention des US et Soviétiques pour faire cesser la guerre.

4°) Rééquilibrage du territoire des EU.

C] Mais ces guerres posent des problèmes structurels et conjoncturels :
1°) Problèmes conjoncturels.

2°) Ces guerres remettent en cause les EU et leur prestige mondial.

III Les EU entre hyperpuissance et impuissance dan la guerre de la mondialisation :
A] Guerres d’Enlargment ou la Pax Americana :
1°) Les EU sortent vainqueurs de la Guerre Froide.

2°) Guerre du Golfe : démonstration de puissance.

3°) EU = Pax Americana (=gendarmes du monde).
B] Des guerres de la mondialisation aux enjeux plus économiques et techniques qu’idéologiques :
C] Aussi, des guerres de l’impuissance dont les EU ne tirent pas que des bénéfices :
1°) Face au terrorisme, la machine de guerre des EU n’est pas toujours très efficace.

2°) Les EU ont-ils perdu leur capacité à organiser autour d’eux des coalitions massives et efficaces ?

Le marché intérieur aux EU au XXème siècle :
Marché intérieur = ensemble de consommateurs constituant la destination de la production de biens et services.
I Une base fondamentale de la puissance économique américaine :
A] Un marché très dynamique :
1°) Une base démographique puissante :

1890 : 63M d’hs ; 1920 : 100M ; 1945 : 160M ; 2004 : 290M. Donc croissance de la population soutenue. Causes intérieures : taux de natalité = 16%° (donc population jeune), taux de fécondité = 2, taux d’accroissement naturel = 6%° (Europe = 3%°). Causes extérieures : immigration : 500 000 à 600 000 immigrants/an + 500 000 à 2M de clandestins

2°) Un important pouvoir d’achat :

Pouvoir d’achat : EU : 35000$/an, Japon : 27000, Canada : 21000.

3°) Les besoins d’équipements d’un pays neuf :

Besoins de logements, d’écoles avec augmentation de la population. Dans les 20’s, le pays s’équipe encore.

4°) L’abondance exceptionnelle des ressources :

1er producteur de charbon, d’électricité, de pétrole ; 2ème de gaz naturel (après Russie) ; vastes étendues, terres fertiles.

5°) L’unification du territoire :

Construction du réseau ferroviaire (1869 : 1er transcontinental). Lois qui permettent la libre circulation des hommes et des marchandises. Libre concurrence : loi antitrust (loi Sherman en 1890, Clayton Act en 1914). Cependant homogénéisation pas totale : impôts très différents selon états.
B] Une exploitation efficace de ce marché :
1°) L’intégration par la consommation :

Pays démocratique : donc entreprises tournées vers la satisfaction du + grand nombre. Fordisme (augmentation des salaires) = modèle pour les autres entreprises. Wagner Act en 1935 : augmentation du pouvoir d’achat. 1935 : Social Security Act : permet l’intégration des malades. La consommation de masse passe par la production de masse. Les 2/3 du PB américain sont absorbés par la consommation des ménages.

2°) Les instruments de promotion de la consommation :

Urbanisation : dès 20’s : urbains > ruraux, aujourd’hui = 80%. Essor des services (76%) de la population active). Pub dès les 20’s, valorisation de l’achat en gros. Réseau de distribution : 1930 : 1er supermarché aux EU. Crédit à la consommation des biens non durables (dès 20’s). E-commerce.
C] Un marché qui contribue à structurer l’espace :
Consommateurs inégalement répartis. 3 mégalopoles : Boswash, Chipitts, Sansan.


II Un marché longtemps contrôlé par les entreprises américaines :
A] L’héritage protectionniste :
Mc Kinley Tariff (1890), Dingley (1897), Mc Cumber en 1922, Hawley Smoot Tariff en 1930. Globalement les tarifs douaniers ont diminué (45 : 30%, 65 : 6% , auj : 3 à 3,5%). Mais il existe des pics tarifaires importants. 33 : Buy American Act : préférence pour les produits nationaux. American Selling Price jusqu’en 1979 : tarifs douaniers élevés si prix int élevés. Mesure de restriction aux importations : le Trade Act en 1988 (droits anti-dumping) et article 301 : droit de prohibition ou quotas. 1978 : Trigger Price : prix minima aux importations pour l’acier. Fin 80’s, le ¼ des importations sont soumises à des restrictions.
B] Un marché protégé par ses particularités :
1°) La taille du marché et ses conséquences sur le capitalisme américain :

Le marché américain est hors de portée des entreprises non américaines. Les entreprises américaines peuvent dégager des profits bien + important que les autres et peuvent se concentrer sur la R&D.

2°) Un marché pionnier protégé par son avance :

Gros investissements dans R&D maintiennent leur avance. Recherche privée beaucoup + puissante aux EU : gap technologique avec la mondialisation.

3°) La domination du dollar :

Jusqu’en 71 : $ est surévalué. A partir de 85, baisse de $ : les entreprises ont pu investir (mais tardive entrée des capitaux étrangers).
C] La maîtrise du marché intérieur, facteur de la domination américaine :
1°) La maîtrise du marché intérieur a garanti l’indépendance des EU :

Les périodes de crise et de croissance s’expliquent par les fluctuations du marché intérieur : crise des 20’s : crise de sous-consommation, croissance des 90’s : croissance intérieure, innovations, nouvelles technologies. De même les politiques anticrises peuvent être menées de façon autonome.

2°) Le marché américain : source et enjeu de la prospérité mondiale :

Ils importent 10 à 15% de ce qu’ils consomment, mais ils consomment beaucoup, donc impact important sur les autres pays. Galbraith : « affluence society » : société d’abondance : donc internationalisation. Le marché américain devient un moyen de pression (menace de la fermer).

3°) La maîtrise du marché intérieur conduit à un contrôle des approvisionnements mondiaux.

45 : EU = 7% de la population mondiale et consomment 50% des ressources du globe. Aujourd’hui pop = 6 à 7% et consomment 27%. Pour satisfaire leurs besoins énormes, les EU ont pratiqué le « néocolonialisme », c’est-à-dire qu’ils contrôlent les sources d’approvisionnement en investissant.
III Un marché devenu vulnérable :
A] Un marché saturé et qui n'est plus l’horizon unique des entreprises américaines :
1°) Risques de surproduction devenus chroniques :

Fin XIXème, surproduction agricole, exportations, crise des pays européens. Loi Méline en 1892. 36 : AAA : gel des terres (prix augmentent et meilleure qualité). Jusqu’en 96, ce principe est appliqué. Puis 96 : Freedom Farm Act : possibilité de ne plus geler les terres donc augmentation de la production et baisse des prix. De plus le marché est saturé (en 65, 90% des ménages ont la TV).

2°) Les FMN doivent chercher ailleurs d’autres marchés pour assurer la pérennité de leur croissance :

1992 : ALENA : volonté des EU de développer les E. Transplants.
B] Les déséquilibres et les dysfonctionnements du marché intérieur :
1°) Les inégalités : un frein à la croissance harmonieuse du marché :

35M sous le seuil de pauvreté, polarisation des revenus. Voir Workfare et pluralisme ethnique.

2°) Les limites de l’American way of life et la remise en cause du modèle de consommation :

Gaspillage + dépendance pour pétrole. FMN des EU = mauvaise image, accusées de piller les richesses. Pollution : = ¼ des émissions en CO2 mondiales. Donc 1963 : Clean Air Act : oblige les entreprises à contrôler leurs rejets. Consumérisme : acte de faire pression sur les entreprises à travers lobbies (division que Ralph Nader a su créer au sein du parti démocrate aux élections).

3°) Un marché qui se fragmente :

Depuis une 20taine d’années, augmentation du communautarisme (hispaniques, noirs, asiatiques, wasp).

4°) L’endettement généralisé :

Endettement total = 180% du PIB américain. La ½ des bons du trésor sont détenus par le Japon et la Chine (situation de dépendance). On parle de « debt economy ».
C] Un marché convoité et assailli par la concurrence extérieure :
1°) La poussée des importations :

Importations américaines : 1960 : 15Mllds de $ ; 2001 : 1300. Part des importations dans les importations mondiales : début 70’s : 12%, 2001 : 28%.

2°) La poussée des investissements étrangers :

Depuis les 80’s, les investissements étrangers aux EU étaient supérieurs aux investissements américains à l’étranger. Poussée des investissements aux EU très soudaine dans 70’s (quand le $ s’effondre). Plus récemment, des entreprises des pays du 1/3M ont aussi racheté des entreprises américaines.
Problèmes de société et politiques sociales aux EU au XXème siècle :
N. Gingrich (ancien leader de la frange la + conservatrice du parti républicain) : « La civilisation US ne survivra pas à la maternité à 12 ans, à la drogue à 15, au sida à 17, et à 18 ans à l’obtention d’un diplôme que l’on ne sait pas lire ».

Michael Moore : Bowling for Columbine, Roger and I.
I Lente émergence des politiques sociales sous l’effet des crises et des deux Guerres Mondiales (1900-1945) :
A] Avant 33, des politiques sociales limitées et centrées sur la question migratoire et la préservation du groupe dominant (WASP) :
1808 : abolition de « l’importation des noirs ».

1863 : Emancipation Act : abolition de l’esclavage.

1°) Le pays du libéralisme et de l’individu rejette a priori toute intervention de l’Etat :

2°) Intervention de l’Etat porte essentiellement sur les questions migratoires :

Fin XIXème : Européens du S et de l’Est + Hispaniques + Asiatiques. Préservation des valeurs américaines : 1919-1933 : Prohibition Act.
B] Le tournant de 1933 :
1°) L’ampleur de la crise :

Chômage, faillite. Hoover : « la prospérité est au coin de la rue » : pas du tout !

2°) Le New Deal et son triple sens :

1er sens : C’est l’Etat désormais qui va redistribuer les cartes : donc il joue : il embauche.

2ème sens : il redistribue les cartes socialement : essaie d’équilibrer, de mieux répartir les richesses entre les Américains. Social Security Act. Wagner Act (1935). Salaire minimum.

3ème sens : redistribution spatiale : Tennessee Valley Authority. 1933 : création du service de l’immigration pour mieux gérer.
C] Les 2 GM et la réponse aux problèmes sociaux qu’elles engendrent :
Manque de main d’œuvre : Mexican Farm Act en 42. Réintégrer les soldats : GI Bill (financé par un impôt sur le revenu très progressif). Employment Act en 1946 : l’Etat s’attribue une responsabilité : hausse de l’emploi.
II De 45 à la fin des 70’s : apogée des politiques sociales qui cherchent à répondre à la diversité et à l’acuité des problèmes sociaux du pays :
A] Le statut des minorités, le droit civique, l’intégration :
1°) La ségrégation est une réalité économique, sociale et politique aux EU :

Réalité éco car les minorités (surtout les noirs) sont les plus victimes du chômage. Réalité sociale : + pauvres, mortalité infantile 2x supérieure à celle des blancs, + illettrés, criminalité, familles monoparentales. Modalité des sanctions différentes pour les noirs !

2°) Le combat pour les droits civiques :

  • Mené par des mouvements extrémistes qui veulent un état noir : black power, Black Panthers, Malcolm X, Farrakhan qui réclame une terre séparée pour les Noirs et qui a démontré son influence en rassemblant 1M de partisans à Washington en octobre 95.

  • Ou par des mouvements qui cherchent à intégrer les noirs : M. Luther King « I have a dream ». National Association for Advancement for Colored People.

3°) Les mesures :

Fin de la ségrégation dans l’armée, dans la scolarité. 59 : Little Rock (Arkansas). 65 : Civil Rights Act : droits civiques à tout le monde. Affirmative Action : quotas dans les universités.
B] Le Welfare State et la réponse aux questions des inégalités et de la pauvreté :
1°) L’élargissement du Welfare State :

Truman : Fair Deal. Augmentation du salaire minimum, élargit le système des retraites, Food Stamps. Johnson : Medicare (personnes âgées), Medicaid en 65. Housing Act de 65 : programme de logements sociaux.

2°) La croissance fordiste, à travers le rôle des syndicats, a joué un rôle dans l’affirmation des classes moyennes :

3°) Une certaine prise en compte des réalités géographiques des problèmes sociaux :

65 : Appalachian Development Act.

4°) Politique d’ouverture, mais limitée :

D’abord pas ouverture : fin du Programme Bracero en 65. Quotas ethniques abolis. Nombre max d’entrées, mais pas par race. Loi Simpson-Rodino (68). 1980 : Refugee Act.
C] Les problèmes de l’individu dans le modèle US :
1°) Critique et contestation d’une société formatée :

A travers tous les mouvements (beatnik, hippy…) = reflet d’un malaise.

2°) Réponses : affirmation des droits de l’individu :

Certains états suppriment la peine de mort. 73 : avortement autorisé. Libéralisation sexuelle.

  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconRapport annuel de la ffsa 2009
L’innovation pour Schumpeter est créatrice en ce qu’elle est porteuse de nouveaux marchés et de croissance, mais en même temps destructrice...

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconChapitre 3 : le fonctionnement d’une economie de marches

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconLe formulaire dc2 est un modèle de déclaration qui peut être utilisé...
«marché public» recouvre également les accords-cadres s’exécutant par la conclusion de marchés subséquents ou par l’émission de bons...

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconTexte 1 Christopher Lasch, un des inspirateurs des «nouveaux réactionnaires»...
«l'épuisement du sens de la vie» qu'engendre la société de production de masse et de «contrôle sociopsychiatrique» d'un individu...

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconStage nouveaux programmes de 1
«le temps des dominations coloniales» est plus large et fait davantage référence à un «état d’esprit», celui des «dominations» plutôt...

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconEmmanuel Combes
«affaire Microsoft» qui suscite un large intérêt dans l'opinion et dont les médias se font largement l'écho nous rappelle que les...

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconNotes de production
«star wars» indépendants qui se déroulent dans un univers connu et apprécié des fans, mais qui les entraînent dans des intrigues...

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconExamen : Baccalauréat Professionnel Systèmes Électroniques Numériques
«So Space» dans le cadre d'une délégation de service public conclue pour six ans. Le nouvel exploitant est chargé de gérer les différents...

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconEconomie Thème 2 – Mondialisation, finance internationale et intégration...

3°) L’économie des eu prend le large (nouveaux marchés, systèmes de production + performants) iconLa république des idées, Seuil, 2008
«sous-systèmes» à l’intérieur du système social qui le rende plus sensible à la mise en place de structures de négociation, de communication...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com