Résultats expérimentaux





télécharger 8.38 Kb.
titreRésultats expérimentaux
date de publication23.02.2018
taille8.38 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos

Résultats expérimentaux









La courbe d’adsorption/désorption obtenue présente une hystérèse pour laquelle la branche de désorption doit rejoindre la branche d’adsorption pour une pression relative supérieure ou égale à 0,42 (limite inférieure physique pour l’azote). Cette hystérèse est significative de la présence de mésopores constitutifs d’une structure stable: il semble que l’on ait bien saturation des pores à la plus forte pression relative (inflexion de la courbe d’adsorption).

Première étape : détermination de la surface spécifique (cf. exercice 1)
Domaine de calcul et résultats:


Si on calcule la valeur de pression relative où l’on est suceptible d’avoir une monocouche, par (P/Po)m = 1/(C^0,5 + 1), on obtient 0,087, valeur comprise dans le domaine où la loi BET a été appliquée et pour laquelle le volume adsorbé correspond au volume de monocouche obtenu par la loi BET, VM.



Deuxième étape : Calcul de la distribution de taille des mésopores.

Domaine de calcul et résultats:





Recalcul de cette distribution








avec :





Ce recalcul a été fait selon la méthode présentée par Rouquerol et al. [2005]. On a ajouté le calcul du rayon de pore moyen pour chaque classe tel qu’il est réalisé dans le logiciel Micromeretics de l’ASAP 2010.

On voit ici qu’il est important de bien savoir ce qui est calculé dans les logiciels commerciaux. Dans notre cas, le logiciel commercial ne considère pas le même rayon de pore moyen par classe que celui classiquement utilisé dans une distribution de taille, soit celui issu de la moyenne arithmétique.

Les distributions résultantes sont données ci-après :



Dernière étape : récapitulatif des résultats d’analyse


Il est à noter ici que l’aire cumulée obtenue par analyse BJH est supérieure à la surface spécifique BET obtenue. Or, ceci n’a pas de sens physique. L’erreur sur l’analyse BJH peut provenir du fait que la méthode BJH, sous-estime la taille des pores : la taille considérée est la taille pour laquelle le pore se vide, donc la taille de l’ouverture du pore ; or, ceci ne correspond pas à la taille moyenne du pore si celui-ci est en forme de bouteille par exemple. La surface associée est donc surestimée.

similaire:

Résultats expérimentaux iconLes savoir-faire expérimentaux suivants

Résultats expérimentaux iconL’edito bonjour, Dans cet Episode 11 : les résultats Q1, le premier...
«commission stratégique des œuvres sociales» : d’une durée de vie limitée, cette commission sera chargée de réfléchir au futur des...

Résultats expérimentaux iconRapport de résultats

Résultats expérimentaux iconSynthèse des résultats

Résultats expérimentaux iconRésultats des analyses sanguines

Résultats expérimentaux iconLe Pouvoir des Résultats Voulus Nouveau!

Résultats expérimentaux iconLe calendrier et tous les résultats de la 38e journée de ligue 1, saison 2012-2013

Résultats expérimentaux iconRésultats satisfaisants pour 3 projets labellisés «Vitagora®»
«Sa réalisation a nécessité en particulier le développement de méthodologies originales», ajoute-t-elle

Résultats expérimentaux iconPropositions et résultats à mi-mandat
«au peuple chinois», alors qu’il s’adressait aux Japonais. Rappelons que ces 2 peuples n’ont pas de bonnes relations

Résultats expérimentaux iconParis, le 11 octobre 2005 Résultats du 1er semestre 2005






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com