Cours à la force physique. Ai





télécharger 0.53 Mb.
titreCours à la force physique. Ai
page4/8
date de publication19.03.2018
taille0.53 Mb.
typeCours
d.20-bal.com > loi > Cours
1   2   3   4   5   6   7   8

La commission nationale du sport de Haut Niveau (CNSHN)

Présidée par le ministre et composée des représentants de l’Etat, du CNOSF, des sportifs de haut niveau, des entraîneurs, arbitres et juges, élus des collectivités territoriales.

Ses missions :

Définit les orientations politiques nationales du sport HN

Reconnaît le caractère HN des disciplines sportives

Détermine pour chaque discipline les critères

Définit les critères de sélection des sportifs aux JO

Les commissions régionales du sport HN.
Les offices municipaux des sports (OMS)

C’est une association 1901 créée à l’initiative du pouvoir communal ou par une majorité d’associations sportives de la commune

Composition de l’OMS

Les membres du conseil municipal et les chefs des services municipaux

Les représentants des établissements scolaires et universitaires

Le directeur départemental de la J&S

Les chefs d’entreprises intéressés par les APS pour leur personnel

Les présidents des associations membres

Missions

L’OMS ne se substitue pas au service des sports de la commune mais aide à la mise en œuvre de la politique des sports

Facilite la coordination des initiatives et des actions

Aide la municipalité à mener une politique des sports

Fait connaître à la municipalité les besoins en équipements et animations

Optimise l’utilisation du parc d’équipements

Encourage le contrôle médico-sportif

Organise des manifestations populaires

L’OMS peut donner un avis sur les subventions communales
Le Comité International Olympique (CIO)

Fondé par Pierre de Coubertin en 1894. Les premiers jeux modernes ont lieu à Athènes en 1896.

Charte olympique : philosophie du sport exaltant et combinant les qualités du corps, de la volonté et de l’esprit. Le sport est considéré comme un droit.

Le Président (nommé pour 8 ans renouvelables une seule fois pour 4 ans)

2 langues officielles (Français et Anglais)

115 membres entre 18 et 70 ans, nommés pour une période de 8 ans renouvelables.

Les organes :

La session (l’AG)

La commission exécutive

Et une multitude de commissions

Ressources :

Droits télévisés et programmes marketing
Comité National Olympique Sportif Français (C.N.O.S.F.)

Le C.N.O.S.F. a été créé le 23 février 1912. C’est une association Loi de 1901 reconnue d’utilité publique, fédération agrée et délégataire. Au niveau régional : C.R.O.S., Au niveau départemental : C.D.O.S.

- représentant du Mouvement Sportif français auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports,

- fédérateur des fédérations sportives françaises

- représentant national du Comité International Olympique (CIO) et soumis à ses règles

- A.G. est composée des fédérations adhérentes.
Les Fédérations Internationales de sports

Les Fédérations Internationales de sports (FI) sont des organisations internationales non gouvernementales qui administrent un ou plusieurs sports sur le plan mondial. Elles regroupent des organisations nationales administrant les mêmes sports et elles sont reconnues par le Comité International Olympique (CIO). Tout en conservant son indépendance et son autonomie dans l'administration de son sport, chaque FI doit, pour être reconnue, avoir des statuts, des pratiques et des activités conformes à la Charte Olympique.

Missions :

Diriger, surveiller le fonctionnement de leurs sports dans le monde

Organisation pratique des épreuves lors des Jeux

Veiller au développement des athlètes à tous les niveaux

Régir leur sport au niveau mondial et assurent sa promotion et son développement

Garantissent la régularité des compétitions, et le respect des règles du fair-play




AGREMENT DES FEDERATIONS SPORTIVES





Code du sport Titre III, chapitre Ier, section 2

Un agrément peut être délivré par le ministre chargé des sports aux fédérations qui, en vue de participer à l'exécution d'une mission de service public, ont adopté des statuts comportant certaines dispositions obligatoires et un règlement disciplinaire conforme à un règlement type.

Conditions d’obtention

1° Avoir des statuts comportant des dispositions qui garantissent leur fonctionnement démocratique, la transparence de leur gestion et l'égal accès des femmes et des hommes à leurs instances dirigeantes ;

2° Avoir un règlement disciplinaire conforme au règlement disciplinaire type ;

3° Avoir un règlement disciplinaire particulier en matière de lutte contre le dopage ;

4° Justifier d'une existence d'au moins trois ans ;

5° Justifier d'être en mesure d'offrir à leurs membres les structures administratives et l'encadrement technique que requiert la pratique de la discipline.

Documents joints à la demande d'agrément :

1° Un exemplaire des statuts, du règlement intérieur, du règlement disciplinaire et du règlement disciplinaire particulier en matière de lutte contre le dopage ;

2° Les procès-verbaux des trois dernières assemblées générales ;

3° Les bilans et comptes d'exploitation des trois derniers exercices clos et le budget de l'exercice en cours.

Conditions de retrait

1° En cas de modification des statuts, du règlement disciplinaire ou du règlement disciplinaire particulier en matière de lutte contre le dopage incompatible avec les dispositions législatives et réglementaires ;

2° Pour un motif grave tiré soit de la violation par la fédération de ses statuts, soit d'une atteinte à l'ordre public ou à la moralité publique ;

3° En cas de méconnaissance des règles d'hygiène ou de sécurité ;

4° En cas de défaut des exigences requises des personnes qui enseignent.

5° Pour un motif justifié par l'intérêt général qui s'attache à la promotion et au développement des activités physiques et sportives.

Compétences d’une fédération agréée

(Code su sport L 131-9, L 131-10 et L 131-12)

Promouvoir l’éducation par les APS

Développer et organiser la pratique des APS

Assurer la formation et le perfectionnement des cadres

Délivrer les licences et titres fédéraux

Faire respecter les règles techniques et déontologiques de leur discipline.

Aide financière

Subvention du C.N.D.S

Mise à la disposition de locaux, personnels sportifs, régionaux ou nationaux.



DELEGATION DES FEDERATIONS SPORTIVES




Code du sport Titre III, chapitre Ier, section 3

La délégation prévue est accordée à une fédération constituée pour organiser la pratique d'une seule discipline sportive ou de disciplines connexes.

Conditions d’obtention

Etre agrée

Statuts types prévoyant

La publication d'un calendrier officiel des compétitions

L'organisation d'une surveillance médicale des sportifs de haut niveau

La délégation est accordée pour une période courant jusqu'au 31 décembre de l'année au cours de laquelle se déroulent les jeux Olympiques d'été.

Conditions de retrait

Perte de l’agrément

Non-respect des conditions d’attribution

Non-respect d’information sur le déroulement des manifestations sportives

Pour une atteinte à l'ordre public ou à la moralité publique ;

Pour un motif justifié par l'intérêt général

Compétences d’une fédération agréée

Définir les règles du jeu propre à la discipline

Définir d'un classement national, régional, départemental

Définition du déroulement des compétitions ou épreuves

Définition des règles applicables aux équipements sportifs

Veiller aux conditions d'hygiène, de sécurité et de loyauté

Contrôler et valider la conformité des équipements

Aide financière

Subventions C.N.D.S

Mise à la disposition de locaux, personnels sportifs, régionaux ou nationaux.




ORGANISATION D’UNE DEMONSTRATION PUBLIQUE



Manifestation sportive quelles que soient ses caractéristiques

Code du sport, art. L.321-1 et R.321-1 à R.321-5 : Assurance couvrant la responsabilité civile de l’organisateur, des préposés et de tous les pratiquants

Code du sport, art. L.131-16 et .331-1 : Conforme aux règles techniques et de sécurité de la discipline édictées par la fédération.

Code général des collectivités territoriales, art. L.2212-2 : Demande d’autorisation du Maire

Code du sport, art. L.312-5 à L.312 : Etablissement homologué en qualité d’enceinte sportive

La manifestation prévoit une buvette

(Code la santé publique, art. L.3335-4 et D.3335-16) : Autorisation d’ouverture d’un débit de boisson temporaire au maire de la commune. Il s’agit d’une dérogation au principe d’interdiction de la vente et de la distribution de boissons alcoolisées dans les stades, les salles d’éducation physique, les gymnases et d’une manière générale, dans tous les établissements où sont pratiquées et organisées des activités physiques et sportives.
Seules les associations sportives déclarées et agréées peuvent obtenir cette dérogation pour une durée maximale de 48h. Une association ne peut pas faire plus de 10 demandes par an. Les boissons alcoolisées concernées sont uniquement celles concernées par la licence de 1ère catégorie (boissons sans alcool), de 2ème catégorie (boissons fermentées) et de 3ème catégorie (vins doux et liqueur ne titrant pas plus de 18% d’alcool pur).
Pour être recevable cette demande de dérogation doit être envoyée au plus tard dans les 3 mois avant la date de la manifestation, ce délai pouvant être réduit à 15 jours s’il s’agit d’une manifestation exceptionnelle.

Divers

Billets d’entrée : 24 heures à l’avance, une déclaration à la recette des impôts.

SACEM pour la musique

Toute démonstration doit être en accord avec le calendrier de la fédération.

Information à la ligue et aux D.T.R., DTN, ….

La démonstration peut se dérouler de type formel (spectacle, gala) ou de type informel (ouvert au public en invitant le public à participer).

Dans tous les cas, il faut montrer différentes facettes de l’Aïkibudo en sensibilisant le public par un message visuel accompagné du message auditif (origine de l’Aïkibudo, le pourquoi de l’Aïkibudo, ses bienfaits, etc.).

Après la démonstration : REMERCIEMENTS, au public, pratiquants, organisateurs, au maire, ……

Les grands secteurs à gérer

.Pilotage du projet et définition des objectifs

.Démarches administratives

Mairie, préfecture, Sacem

Déclaration, d’autorisation

.Communication

Organisationnelle, promotionnelle

.Organisation de l’épreuve sportive

Qui, quand, comment

.La sécurité et l’organisation des secours

Licenciés, mineur autorisation parentale, service d’ordre, secouristes, téléphone,

.Le secteur médical

.L’accueil du public, des participants, des VIP, de la presse

.Les assurances et responsabilités

.Le budget

.La coordination du groupe autour du budget

.Débriefing




PHYSIOLOGIE



La performance sportive, recherche de l’excellence, de la réussite

Trilogie = facteurs biologiques + psychologiques+ socio-institutionnels

Les facteurs psychologiques mis en jeu dans la performance sportive

Facteurs cognitifs

Attention, Concentration, Fatigabilité, Intelligence, Planification

Facteurs affectifs

Contrôle de l’anxiété, Résistance au stress, Contrôle de la souffrance, Prise de risque

Dynamique de comportement

Combativité/compétitivité, Investissement, Motivation, Ambition, Désir de réussite

Facteurs relationnels

Disponibilité, Ecoute, Leadership


Ces facteurs sont : des capacités psychologiques (par apprentissage) ou des traits structurels de la personnalité (comportement stable, qualité psychologique)

Les facteurs biomécaniques : Aptitudes morphologique

Gros, rond, osseux, grand, musclé, plat étroit, grand, ….

La taille et le poids, l’âge

Les capacités biomécaniques : Vitesse, Force, Souplesse, Endurance

Les facteurs bioénergétiques : Les aptitudes organiques

Les tissus corporels et les fibres musculaires (sont des cellules capables de contraction.)

Les systèmes cardio-circulatoire (circuit fermé qui assure le transport du sang du cœur vers les extrémités et les divers organes, et en retour, de ceux-ci vers le cœur). et respiratoire (ensemble d'organes), qui permet la respiration, c'est-à-dire les échanges gazeux entre l'organisme et l'environnement.)

Les systèmes nerveux (système biologique animal responsable de la coordination des actions avec l'environnement extérieur et de la communication rapide entre les différentes parties du corps. ), endocrinien (composé par l'ensemble des organes (glandes endocrines) qui possèdent une fonction de sécrétion d'hormones.), digestif (système d'organes des animaux pluricellulaires qui prend la nourriture, la digère pour en extraire de l'énergie et des nutriments, et évacue le surplus en matière fécale.)…

Les capacités énergétiques

Le système aérobie

Le système anaérobie

L’alimentation

Alimentation normale : 20% protéines 30% lipides 50% glucides

Alimentation du sportif : 15% protéines 25% lipides 60% glucides

3 à 4 jours avant une compétition : sucres lents

Eviter la prise de glucides 3/4 h avant la compétition jusqu’à 15/20’ du début de celle-ci.

Long effort de plus de 60mn, il faut :

Eau + 2 à 5 % de glucose (perte 2 litres/heure d’effort à 75 % VO2max)

Les facteurs sociaux et institutionnels

Relations, matériel, cotisation, attitudes du groupe, langage, comportement

Valorisation, Position de l’homme ou de la femme

Structure sportives, contrôle performances
LES FILIERES ENERGETIQUES.

Lors d’un effort musculaire, de l’énergie est utilisée pour permettre au muscle de se contracter. Une partie de l’énergie est perdue sous forme de chaleur.

Le corps utilise des nutriments :

  • Du glycogène (molécules de glucose liées, 80% dans les muscles, 20% dans le foie)

  • Du glucose (dans le sang)

  • Des lipides (2% dans les muscles et 98% dans le reste du corps)

Le muscle est alimenté par du dioxygène (O2) et du glucose, il rejette du CO2 et de l’eau (H2O)

Le VO2 max est le volume de dioxygène maximal par unité de temps et par unité de masse qu’un organisme est capable de prélever et de consommer


1 aérobie

2 anaérobie lactique

3 anaérobie alactique
Le muscle produit un travail mécanique en transformant l’énergie contenue dans l'ATP (adénosine triphosphate) dont les faibles réserves seraient immédiatement épuisées si des recharges énergétiques n'intervenaient pas.

Les processus de l’effort physique qui impliquent des carburants différents sont au nombre de trois :

1 L'aérobie: L’énergie est les sucres et acides gras. Production d'eau et de gaz carbonique

La limite de ce processus, nommée la VO2 MAX, est dépendante de la capacité de l'organisme à prélever, transporter et distribuer l’oxygène nécessaire à l’exercice.

2 L’anaérobie lactique : Au-delà de VO2max, l’intensité de l’exercice peut augmenter en faisant appel au processus de l'anaérobie lactique, qui est la dégradation du glycogène musculaire en acide lactique et dont l’accumulation au niveau des tissus perturbe l'activité jusqu'à l’arrêt.

3 L’anaérobie alactique : La puissance maximale d’un effort est poursuivie sur une très courte durée (de 7 à 20/25 secondes), ne produit pas de déchet et consiste en la dégradation de la phospho-créatine présente en très petite quantité dans le muscle.

Le processus anaérobie alactique permet donc de fournir des exercices intenses de courtes durées.
La musculation dans le développement des qualités des athlètes : Pour développer la force musculaire il faut créer des tensions maximales

- Charges maximales

- Charges non maximales efforts répétés jusqu’à épuisement

- Charges non maximales efforts dynamiques : vitesse maximale

Quelques principes :

- Réaliser un relâchement étirement préalable des antagonistes (muscle ou groupe de muscles s'opposant au mouvement créé par les agonistes)

- Répétitions par série peu élevé

- Récupération complète

Fréquence cardiaque Témoin d’observation de suivi des charges. On utilise différents pourcentages en fonction de la fréquence cardiaque maximale (FC max) théorique : 220 – âge

Vitesse C’est l’aptitude à accomplir une action motrice en une durée minimale

Force Faculté de résisté voir vaincre une résistance extérieure grâce à des efforts musculaires

Souplesse élasticité musculaire qui permet de résister aux chocs, caractérisée par l’amplitude du mouvement.

Endurance C’est la résistance de l’organisme à la fatigue




LES ACCIDENTS SUR LE TATAMI



LES ENTORSES : Lésion des ligaments et/ou des muscles d’une articulation sans déplacement des extrémités osseuses. Entorses bénignes : repos avec application de froid et de pommade. Reprise progressive de l’activité entre le 3ème et le 10ème jour suivant la blessure. Entorses sérieuses : traitement médical.

LES LUXATIONS : Lésion des ligaments d’une articulation avec déplacement des extrémités osseuses. Douleur très importante, œdème local avec ecchymoses donnant une déformation au niveau de l’articulation. Immobilisation et traitement médical.

LES HEMMORAGIES : Ecoulement de sang en dehors des vaisseaux sanguins, interne ou externe au corps.

HEMORRAGIE EXTERIORISEE: (par un orifice naturel du corps)

HEMMORAGIE EXTERNE (par le biais d’une plaie)

HEMMORAGIE INTERNE (sans écoulement extérieur au corps)

Appliquer les règles de secourisme.

LES FRACTURES : Lésion consistant en la cassure des os ou des cartilages Une fracture peut être fermée ou ouverte, simple ou multiple. Immobilisation du membre atteint et traitement médical

LES BRULURES : Destruction du revêtement cutané et parfois sous-jacent pouvant entraîner des séquelles fonctionnelles ou esthétiques.

L’ERYTHEME (brûlure du 1er degré) Atteinte cutanée superficielle (rougeur) et peu étendue

Refroidir pour soulager et mettre au repos.

LES PHLYCTENES (ampoules !):Atteinte cutanée superficielle avec apparition de cloques.

Ne pas percer, application d’antiseptique sur et autour de la phlyctène, recouvrir avec une compresse pendant 2 jours, puis laisser à l’air libre.

LA CONTUSION Ecrasement musculaire lié à un coup direct porté sur un muscle ; douleur vive, suivi par l’apparition progressive d’une ecchymose (bleu).Application immédiate de froid, puis reprise de l’activité après quelques minutes.

L’ELONGATION Douleur vive et soudaine, permettant la poursuite de l’effort; au repos, légère gêne de même que lors d’un nouvel effort. Repos

LE CLAQUAGE : Douleur très vive avec arrêt immédiat de l’effort, persistante après l’arrêt de ce dernier ; rupture de myofibrilles avec ecchymose tardive en général. Arrêt et repos prolongé avec traitement médical localisé.

LA DECHIRURE MUSCULAIRE : Douleur très vive avec arrêt immédiat de l’effort ; rupture de nombreuses fibrilles ; ecchymose sous-cutanée précoce évoluant successivement vers une consistance plus molle avant l’apparition d’un noyau dur : la pratique ne pourra être reprise qu’après disparition de ce noyau. Arrêt et repos prolongé avec traitement médical



CONTRE INDICATION



L’Aikibudo est une activité physique, et donc les contre-indications à la pratique sont celles du sport en général.

Les contre-indications

Définitives : cela signifie supprimer la pratique qui risque d'aggraver l'état de la personne.

Insuffisances cardiaques ou coronariennes non contrôlées

Hypertension artérielle maligne

Insuffisance respiratoire non compensée

Pathologies ostéo-articulaires instables

Certaines affections psychiatriques à risque de décompensation en situation d’agression

Diabète très mal équilibré

Insuffisance surrénalienne non compensée

Hernies pariétales serrées non opérables

Troubles de la coagulation …

Temporaires : cela signifie qu'il ne faut pas faire de sport pendant la phase aiguë d'une affection, et ne le reprendre que lorsque la guérison est complète. Les maladies infectieuses, à potentiel contagieux

Les maladies inflammatoires en phase aiguë ou les asthénies justifiant d’un repos

Les affections chirurgicales en phase de convalescence (traumatologie …)

Les affections pulmonaires, en dehors des épisodes de crise (asthme, surinfection), l’Aikibudo permet une rééducation intéressante.



ASSURANCES



Code du sport Article L321-1Les associations, les sociétés et les fédérations sportives souscrivent pour l'exercice de leur activité des garanties d'assurance couvrant leur responsabilité civile, celle de leurs préposés salariés ou bénévoles et celle des pratiquants du sport. Les licenciés et les pratiquants sont considérés comme des tiers entre eux. Ces garanties couvrent également les arbitres et juges, dans l'exercice de leurs activités

L’assurance de la licence-assurance : L’assurance souscrite au titre de la licence comporte deux volets :

Une garantie responsabilité civile.

Une garantie individuelle-accident.

Assurance responsabilité civile : Les contrats doivent garantir les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile pouvant incomber :

A l’association ayant souscrit le contrat.

Aux associations adhérentes à la fédération

A leurs dirigeants, lorsqu’ils sont chargés d’une fonction

A leurs membres titulaires d’une licence fédérale

Aux salariés et collaborateurs

Sont exclues de la garantie :

La responsabilité d’un assuré du fait d’un accident résultant de sa faute intentionnelle.

La responsabilité de l’association à l’égard de ses salariés pour les dommages qui donnent lieu à réparation en application de la législation sur les accidents du travail.

Assurance individuelle accident : Cette deuxième assurance doit prévoir des indemnités forfaitaires pour tous les dirigeants et les membres titulaires d’une licence fédérale.

La validité de l’assurance s’étend jusqu’au 31 août qui correspond à la fin de la saison.

La garantie s’applique lors d’accidents corporels subits :

Aux cours des stages officiels

Aux cours des séances d’entraînements

Aux cours des déplacements (autres qu’aériens) entre le domicile et le lieu de la pratique dans le monde entier.

Assurance de responsabilité civile complémentaire. : Il paraît utile d’assurer la responsabilité civile des dirigeants et des membres de l’association, ainsi que celle de tous les collaborateurs bénévoles mêmes occasionnels, pour toutes les activités de l’association, même étrangère à entraînement ou à un stage (bal, banquet, démonstration, etc.).
Assurance ‘individuelle accident corporel’’ complémentaire. : Le montant des indemnités versées en cas d’accident au titre de l’assurance obligatoire n’est pas très élevé. Par ailleurs, l’assurance obligatoire ne prévoit que les accidents à l’occasion des stages officiels.

C’est pourquoi, il peut être utile de prévoir dans le contrat, le versement d’un capital plus élevé à l’occasion de tout accident survenu pendant la pratique d’un quelconque sport.

Assurance des locaux et du matériel : L’association peut être propriétaire du local où elle se réunit, des installations sportives qu’elle utilise.

Il convient d’assurer les locaux , installations et matériel contre le vol l’incendie et les dégâts des eaux, et se garantir contre le recours des voisins en cas de propagation d’incendie.

Si le local est loué ou prêté gratuitement à l’association, on assurera les risques locatifs (recours du propriétaire).

La déclaration d’accident par l’assuré : Pour bénéficier des garanties du contrat, l’assuré doit déclarer l’accident au plus tard dans les cinq jours.

La garantie est cumulative. : A l’exception des frais médicaux, les indemnités se cumuleront avec toute indemnité que l’assuré pourrait recevoir au titre d’un autre contrat. Ex : Contrat Entreprise, Mutuelle type “MACIF ou MAIF”, Assurance scolaire.



CERTIFICAT MEDICAL




Code du sport Article L231-2 L'obtention ou le renouvellement d'une licence sportive permettant la participation aux compétitions organisées par la fédération sportive qui la délivre est subordonnée à la présentation d'un certificat médical datant de moins d'un an et attestant l'absence de contre-indication à la pratique en compétition de la discipline ou activité sportive pour laquelle elle est sollicitée.
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Cours à la force physique. Ai iconLe cours de physique est détaillé en 9 chapitres
«iii- l’air qui nous entoure Lien entre agitation thermique et température» du programme de physique de la classe de seconde à l’aide...

Cours à la force physique. Ai iconI) Force de Laplace 1) mise en évidence de la force de Laplace (voir p 76 a la force de Laplace

Cours à la force physique. Ai iconL Es lois de newton
«force» et «vitesse», mais entre «force» et «variation de vitesse» entre deux dates

Cours à la force physique. Ai iconForce d’attraction gravitationnelle et vitesse de liberation
«Tout corps matériel dans l’univers attire tout autre corps avec une force directement proportionnelle au produit de leurs masses...

Cours à la force physique. Ai iconLe programme de physique chimie en terminale stl, spcl, est composé...

Cours à la force physique. Ai iconLa définition fiscale française du trust
Pour l’application du présent titre, on entend par constituant du trust soit la personne physique qui l’a constitué, soit, lorsqu’il...

Cours à la force physique. Ai iconLa nouvelle obligation du trustee de déclaration des trusts
Pour l’application du présent titre, on entend par constituant du trust soit la personne physique qui l’a constitué, soit, lorsqu’il...

Cours à la force physique. Ai iconSport et Education physique : une seule histoire ?
«l’ep dès lors qu’elle devient Sportive, est-elle une éducation sportive, une éducation physique par le sport, ou une éducation physique...

Cours à la force physique. Ai iconLa force est une grandeur vectorielle ayant une grandeur et une orientation
«somme») ainsi que celles dans le sens vertical ( Fy = 0), alors la force nette sur l’objet est nulle et l’objet maintient un mouvement...

Cours à la force physique. Ai iconPremière s : Accompagnement personnalisé : Quand la physique rencontre...
«La physique ne nous donne pas seulement l’occasion de résoudre des problèmes; elle nous aide à en trouver les moyens et cela de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com