Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées





télécharger 50.11 Kb.
titreVers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées
date de publication22.12.2016
taille50.11 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PERSONNE VIVANT AVEC HANDICAP DU 03/Décembre/2015

CELEBREE A BUKAVU ,EN REPUBLIQUE DE MOCRATIQUE DU CONGO

Thème :Vers une société plus inclusive :accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées .

HANDICAP’S RIGHT IN CONGO

HRC asbl

Exposé sur :

LES ENJEUX ET DEFIS FACE AU DEVELOPPEMENT DE LA PVH EN RDC

I . INTRODUCTION

Les associations, les syndicats et les responsables politiques ont déjà beaucoup travaillé pour les droits des personnes vivant avec handicapées.

Mais les personnes vivant avec handicap vivent à part des autres congolais trop souvent.

Pour que les personnes vivant avec handicap vivent avec les autres, il faut mieux les accueillir et mieux les accompagner. Tout le monde peut aider à mieux accueillir et mieux accompagner les personnes vivant handicap. Tout le monde est responsable.
Au regard du volume de personnes concernées (une personne sur quatre) et afin d’honorer les engagements pris par notre pays en ratifiant, en Novembre 2015, la Convention internationale des droits des personnes vivant avec handicap, une simple analyse des dispositifs en faveur des personnes vivant avec handicap et une approche catégorielle ne permettront de répondre que partiellement au défis que pose la situation des personnes vivant avec handicap à notre société. La mobilisation de la puissance publique, du monde du travail et du monde associatif en faveur des personnes vivant avec handicap doit être aussi rejointe par les citoyens eux-mêmes. Le parti pris de cet avis n’est donc pas de solliciter majoritairement l’appui des pouvoirs publics mais de promouvoir une idée nouvelle : celle de la société inclusive, fondée sur les principes d’accueil et d’accompagnement, respectant l’histoire intégrative de notre pays et lui permettant de répondre à de nouveaux enjeux.
Le don de soi est le seul don qui rapporte à celui qui donne comme à celui qui reçoit. Il en va de même d’une société qui délibérément s’engage à devenir accueillante

et accompagnante. Ce don n’est possible qu’en acceptant le postulat que l’ensemble des individus qui font société sont interdépendants et ont besoin des autres tout au long de leur vie.

II .DEFIS POUR LA PERSONNE VIVANT HANDICAP FACE AU DEVELOPPEMENT
La crise rend la vie plus difficile. Il faut avoir des nouvelles idées pour aider les personnes vivant avec handicap pendant la crise.

La loi de 2005 en France dit que le handicap d’une personne est plus important si l’accessibilité n’est pas en place. La loi de 2005 demande l’accessibilité à tout pour tous.

En République Démocratique du Congo, font défis face au développement de la personne vivant avec handicap, les éléments ci-après:


  • La représentation du handicap dans la société congolaise

Il y a le handicap et il y a la personne en situation de handicap. Il ne faut pas les confondre.

  • Le regard posé sur les personnes vivant avec handicap est souvent un regard de peur.

Les autres personnes ont peur du handicap des personnes vivant avec handicap parce qu’elles ne savent pas ce que c’est.

Elles ont peur que ce soit comme une maladie grave. Pour avoir moins peur il faut en connaître. Apres quelques efforts fournis de part et d’autres, il y a des avancées significatives.

La convention internationale relative aux droits des personnes handicapées conseille d’aller plus loin que l’intégration. La convention propose l’inclusion. La RDC est d’accord

Avec la convention. Mais la elle n’a pas encore mis les lois en accord avec l’inclusion.

Les personnes handicapées doivent beaucoup compter sur leur famille ou des personnes

Proches pour les aider dans la vie de tous les jours. Les personnes qui les aident s’appellent des aidants. Les aidants trouvent difficile de s’occuper toute leur vie des personnes handicapées. Les aidants veulent pouvoir se reposer de temps en temps. Les personnes handicapées peuvent travailler. Peu de personnes handicapées travaillent en milieu ordinaire.

Les organismes qui doivent aider le travail en milieu ordinaire ne paient pas pour accompagner les personnes handicapées assez longtemps. Comme les personnes handicapées ne vont pas facilement à l’école, elles n’ont pas de Diplômes pour pouvoir travailler.

Les personnes handicapées vieillissent. Quand elles ont 60 ans, leurs droits changent.

L’État ne dit plus que les personnes sont handicapées, l’État dit que les personnes sont

Âgées comme si leur handicap avait disparu.


  • Mécanisme:

Le regard porté sur la personne handicapée changera depuis dans la mesure où la communauté comprendra que la personne vivant avec handicap n’est pas n’est pas toute seule responsable de son handicap.

Depuis 2002, le nombre de personnes handicapées a beaucoup augmenté.

Des syndicats, des mutuelles et des associations décident d’aider les personnes handicapées. Les personnes handicapées se battent pour avoir les mêmes droits que les autres

Citoyens. Les personnes handicapées veulent pouvoir apprendre, travailler et avoir un

Logement. Les établissements ne permettent pas toujours de vivre près de sa famille et

D’avoir les mêmes droits que les autres.


  • Se faire soigner est très difficile aussi.


Les médecins essaient de soigner le handicap mais ne pensent pas assez à soigner la personne handicapée.

La loi internationale reconnaît 6 types de handicaps différents :

  • Le handicap moteur,

  • le handicap sensoriel,

  • le handicap mental,

  • le handicap psychique,

  • le handicap cognitif et

  • le polyhandicap.



  • SUR LE PLAN DE L’INCLUSION SOCIALE DE LA PVH


Les personnes handicapées ont des problèmes avec la societe dans les secteurs de:

  • L’éducation,

  • La formation tout au long de la vie,

  • L’emploi,

  • L’habitat,

  • La vie active et sexuelle

  • l’accès à l’information,

  • L’accès aux soins,

  • La prise en compte du vieillissement précoce et la protection juridique.

L’exposé ne peut pas tout traiter dans le détail en une seule fois.

Car c’est un prélude de l’atelier de réflexion qui sera bientôt organisée.


  • CONFUSION DES CONCEPTES POUR L’ACCOMPAGNEMENT DE LA PVH PAR LA SOCIETE




  • EXCLUSION


L’exclusion sociale est la relégation ou la marginalisation sociale d’individus ne

Correspondant pas ou plus au modèle dominant d’une société. Elle n’est généralement ni véritablement délibérée, ni socialement admise, mais constitue un processus plus ou moins brutal de rupture parfois progressive des liens sociaux.


  • L’INTEGRATION


L’intégration en sociologie, est un long processus de rapprochement entre une personne, ou un groupe de personnes, et un autre groupe de personnes plus vaste. C’est l’individu qui doit s’adapter à l’ensemble des comportements du groupe.



  • INCLUSION


Inclusion signifie que toutes les personnes quelles que soient leurs capacités ont la

Possibilité de participer pleinement à la vie de la société. Les lois et les règlements sont pensés et écrits pour tous. Les droits sont respectés et effectifs pour tous. Les devoirs sont identiques entre tous les citoyens. Les déférences de capacités entre tous les individus, en situation de handicap ou non, sont reconnues et valorisée.


  • Personnes en situation de handicap, quelle politique aujourd’hui?


Même si la RDC vient de ratier la Convention des Nations Unies sur les droits des

Personnes handicapées, les associations représentatives des personnes handicapées se

Mobilisent pour l’application pleine et entière des dispositions de la loi du 11 février 2005

Sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes

Handicapées. Bien qu’il existe sur le fond des avancées indéniables, force est de constater

Une telle distorsion entre les ambitions politiques achées et les moyens consentis, à tel

Point que les associations représentant les personnes handicapées craignent des reculs

Quant à la place de ces dernières dans la société. Cette régression trouverait d’autant plus

Facilement à être justifiée que la crise économique s’amplifie et que la nécessité de la maîtrise

Des dépenses publiques s’accroissent.


  • La Convention internationale des droits des personnes handicapées vient préciser la liste des droits fondamentaux :

  • droit à la vie,

  • droit à l’éducation et à la formation tout au long

de la vie,

  • droit au travail et à l’emploi,

  • droit au logement,

  • droit aux loisirs et aux sports,

  • droit à la culture,

  • droit à l’information,

  • droit à la santé,

  • droit à des ressources décentes et

  • droit de se déplacer librement.

Les droits fondamentaux doivent être protégés par l’État partout en RDC et de la même

façon.

Quand les droits fondamentaux ne sont pas assez protégés, les personnes handicapées peuvent demander au défenseur des droits de les aider.

Parfois les personnes handicapées n’ont pas accès à leurs droits parce qu’il n’y a pas assez de personnes pour s’occuper de leur demande, parce qu’il n’y a pas assez d’argent ou parce que les personnes handicapées ne connaissent pas leurs droits.


  • L’accessibilité


L’accessibilité trouve sa complète définition dans la loi du 11 février 2005. Elle sort de

La stricte acception de l’aménagement des lieux accueillant du public, de la voirie et des

Moyens de transport. Il est à regretter que l’accessibilité à tout pour tous ait été inscrite

Dans une loi concernant les personnes handicapées. L’accessibilité concerne l’ensemble des

Personnes vivant en RDC, et de la loi précise.


  • à la scolarité, à l’enseignement supérieur et à la formation professionnelle

  • à l’emploi notamment au travail adapté et protégé

  • au cadre bâti, aux transports et

  • aux nouvelles technologies.

Ces dispositions visent à permettre pour tout un chacun une vie autonome dans les

Meilleures conditions possibles, c’est-à-dire la faculté de choisir, de prendre ses propres

Décisions et de les mettre en œuvre. L’accessibilité est un investissement collectif qui répond

Également à l’enjeu majeur du vieillissement de la population.
CONCLUSION
La Personne vivant avec Handicap à l’occasion de cette journée plaide pour son inclusion sur tous les plans pour lui permettre de se sentir membre de la société congolaise. Avec la ratification, de la convention internationale sur ses droits, nous osons croire qu’a l’issue de la célébration de cette journée, toutes les parties prenantes s’engageront a la mise en application des ces résolutions et recommandations.
Je vous remercie
Barthelemy KYALONDAGWA

Coordinateur de l’asbl Handicap’s Right in Congo.

HRC en sigle

similaire:

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconL’apf pour une société inclusive

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconRésumé Le gouvernement Tunisien a pris depuis longtemps des mesures...

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconAssociation nationale de défense des M
«pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées», dans ce domaine comme dans...

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconDiscours de Ségolène neuville, Secrétaire d’État chargée des Personnes...
«silence» du domicile que ces violences sont subies. Et nous savons bien que la dénonciation de ces violences peut entraîner la perte...

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconUne préoccupation réaffirméE À L'occasion de l'année européenne des personnes handicapéES

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconLes personnes handicapées vieillissantes
«éviter cette stigmatisation». Elle mise sur «une société naturellement solidaire où le droit à la différence ne poserait plus de...

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconLoi handicap, 10 ans après Le temps des actes concrets et ambitieux dans une approche inclusive
«un texte peu ambitieux, qui n’est pas à la mesure des attentes des personnes en situation de handicap»

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconComment penser la convergence entre les secteurs des personnes âgées...

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconLa loi du 11 février 2005 pour la première fois le législateur est...

Vers une société plus inclusive : accroitre le pouvoir d’agir des personnes handicapées iconUne définition légale du handicap
«pour l’égalité des droits et des chances, pour la participation et pour la citoyenneté des personnes» du 11 février 2005 (loi no...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com