Détermination des groupes abo





télécharger 46.95 Kb.
titreDétermination des groupes abo
date de publication24.12.2016
taille46.95 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
Les Systèmes ABO et Rhésus :

PLAN :



  1. Introduction :




  1. Le système ABO :

    1. Définition :

    2. Biochimie :

    3. Génétique :

    4. Détermination des groupes ABO :

  2. Le système Rhésus :

    1. Définition :

    2. Biochimie :

    3. Génétique :

    4. Détermination du Rhésus :

  3. Applications cliniques :

    1. La transfusion sanguine :

    2. La maladie hémolytique du NV né :

  4. Conclusion :


Les Systèmes ABO et Rhésus :



  1. Introduction :


Il existe à la surface des GR humains des Ag dont le type est génétiquement déterminé indépendamment des autres chez tous les individus.

Diverses catégories d’antigènes érythrocytaires représentent une vingtaine de groupes sanguins dont les principaux sont les systèmes ABO et Rhésus.

L’étude des systèmes ABO et Rhésus revêt plusieurs intérêts :

    • L’importance de ces systèmes dans la sécurité transfusionnelle.

    • Leur place dans la greffe d’organe surtout de la moelle osseuse.

    • Leur intérêt dans l’immunohématologie et la thérapie cellulaire.

    • La compréhension de ces systèmes permet de comprendre les mécanismes physiopathologiques de l’immunisation Fœto-maternelle.




  1. Le système ABO :

    1. Définition :

      • Sur les globules rouges : II existe des déterminants antigéniques : soit A, soit B, soit AB, soit aucun des deux : c'est le groupe 0.

      • Dans le sérum : II y a toujours un anticorps (dit "naturel") réagissant avec l'antigène absent des globules rouges : loi de Landsteiner.




Groupe

Sanguin

Antigène

Anticorps

Fréquence 

A

A

Anti B

45%

B

B

Anti A

9%

O

-

Anti A Anti B

43%

AB

A B

-

3%




Le système ABO est donc le plus important des systèmes à respecter en transfusion, de par l'existence constante de ces anticorps naturels.




      • Les groupes ABO se définissent à la fois par les antigènes présents sur l'hématie et par les anticorps toujours présents quand l'antigène correspondant est absent.

      • Les antigènes ABO ont une distribution étendue dans l'organisme, sont exprimés par les cellules sanguines circulantes, mais aussi par les cellules endothéliales, des épithéliums.




Les antigènes ABO sont donc de véritables antigènes d'histocompatibilité.




    1. Biochimie :

  1. Les antigènes :

Les Ag sont des glycoprotéines déterminées génétiquement, ils sont constitués de :

      • Fucose : substance de base, est sous la dépendance du gène H

=> Sucre retrouvé dans les Ag A et B.

      • N acétyl galactosamine : est sous la dépendance du gène A.

=> Sucre spécifique de l'Ag A.

      • Galactose : est sous la dépendance du gène B.

=>Sucre spécifique de l'Ag B.

4 groupes peuvent ainsi être définis :

      • Groupe A = antigène A

      • Groupe B = antigène B

      • Groupe AB = antigènes A + B

      • Groupe 0 = ni antigène A, ni antigène B, présence d'antigène H




  1. Les anticorps :

On peut rencontrer deux types d'anticorps : naturels et immuns

            • Les anticorps naturels ou réguliers :

      • Naturels : Ces Ac sont synthétisés spontanément en dehors de toute stimulation antigénique

      • Réguliers : Constamment présents en l’absence de l’antigène correspondant.

Il existe un cas particulier celui du nouveau-né, qui ne dispose pas de ces Ac à la naissance ; ils apparaissent spontanément chez le nourrisson de 3 à 6 mois. D’où les difficultés de détermination du groupe sanguin chez le nouveau né.




      • Ce sont des immunoglobulines de classe M ; agglutinants en milieu salin ; non hémolysant et plus actifs à + 4°C qu’à 37°C.

            • Les anticorps immuns :

      • Ce sont des immunoglobulines de classe G observées le plus souvent chez le sujet O.

      • Non agglutinants en milieu salin. Actifs à 37°C.

      • Ces Ac sont “ acquis ” par stimulation immune (transfusion incompatible, grossesse…).




Ils sont dangereux en transfusion et responsables d’accident d’hémolyse indirect (les Ac du donneur agressent les globules rouges du receveur).




    1. Génétique :

  • La transmission des caractères ABO est mendélienne : Les caractères A et B sont codominants, le caractère O est récessif.

  • La présence des Ag A et B est déterminée par les gènes allèles A et B situés sur le bras long du chromosome 9.

  • Le système ABO correspond à 6 génotypes donnant quatre phénotypes :

A/A => A A/O => A  B/B => B  B/O => B  A/B => AB  O/O => O.

  • Au groupe B correspondent plusieurs variantes Antigéniques mais faibles.

Au groupe A correspondent plusieurs variantes : A1; A2 ; A3... mais qui n’ont pas d’incidence sur la transfusion.


Elles ont un intérêt médico-légal dans le test d’exclusion de la paternité par exemple.



  • C’est ainsi que 6 phénotypes sont appliqués en pratique (et non 4) :

A1, A2, B, O, A1B, A2B.

  • L’expression phénotypique des antigènes A et B est sous la dépendance de plusieurs gènes indépendants :

  • le 1er est le gène H : permet la fixation du Fucose sur le polysaccharide de base et ainsi la formation de l’Ag H ou substance H.

  • le 2ème gène : Allèle A ou B => transformation de la substance H en substance A ou B par la synthèse d’un glycosyl transférase spécifique :

N acétyl galactosamine transférase : pour le gène A.

Galagtosyl transférase pour le gène B.

  • absence du 2ème gène : pas de modification de la substance H = Groupe O.



    1. Détermination des groupes ABO :

  • Cette détermination passe par 2 étapes :

Epreuve de Beth Vincent : Recherche des Ag au niveau globulaire

Serum B

(Ac anti-A)

 Serum A

(Ac anti-B)

 Sérum O

(Ac anti-A et anti-B)

A

+

-

B

-

+

O

-

-

AB

+

+

 

Epreuve de Simonin : Recherche Des Ac naturels du plasma :

 




Hématies A1

Hématies A2

Hématies B

A

-

-

+

B

+

+

-

O

+

+

+

AB

-

-







  • Sur le plan pratique et pour une sécurité optimale, on emploie :

  • 2 Techniques différentes : Beth Vincent et Simonin.

  • La détermination se fait à 2 reprises sur 2 prélèvements à 24h d’intervalle.

  • 2 techniciens différents utilisant deux lots différents de réactifs.

Actuellement des automates permettent d’effectuer ces opérations de manière plus rapide.


  1. Le système Rhésus :

  1. Définition :

Le système rhésus est un système de groupes possédant des Ag fortement immunisant dont il faut tenir compte lors de la TS ; l’étude de ce système a permis la compréhension des mécanismes d’allo immunisation Fœto-maternelle.


  1. Biochimie :

    • Les Ag du système Rhésus sont des Polypeptides de 30 Kd, homologues mais distincts.

    • Au nombre de 5 : D, C, E, c, e ; L’Ag D est le plus immunogène, il est présent chez 85 % des sujets dits Rh + (leurs hématies sont agglutinées par les réactifs Anti D).

    • Contrairement au système ABO, il n’existe pas d’Ac anti Rh naturels ; et les Ac ne rentrent pas dans la définition du système.

    • Ce sont des Ac d’allo immunisation (par erreur transfusion, fausse couche…) de la classe des Ig G peu agglutinants, hémolytiques, actifs à 37°c, et traversant la membrane placentaire.




Ils exposent à des accidents lors des TS et au risque d’iso immunisation Foteo maternelle lors des grossesses ultérieures.




  1. Génétique :

  • Les caractères Rhésus ont une transmission mendélienne.

  • La présence des Ag de ce système est déterminée par 2 gènes liés situés sur le bras court du Chromosome 1 : les gènes D et CcEe.

  • Le phénotype Rh standard se définit par les sujets Rh positifs et Rh Négatifs selon l’agglutination des hématies par les réactifs Anti D.

Actuellement on admet l’existence de la théorie de phénotype Rhésus complet utilisant 5 Ac : anti D ; Anti C ; Anti c ; Anti E ; Anti e.


  1. Détermination du groupage Rhésus :

Se fait en 2 étapes :

  • Test d’agglutinations des hématies sur plaque chauffée à 37°C en présence du sérum anti D :

    • Si agglutination positive : sujet Rhésus + et on s’arrête à cette étape.

    • Si agglutination négative : sujet Rhésus – passe à la 2ème.

  • Recherches des autres allèles Cc Ee, si sujet Rhésus –



  1. Applications cliniques :

  1. La transfusion sanguine :

Doit tenir compte des règles de compatibilité dans les systèmes ABO et Rhésus :

    • Double détermination du groupage.

    • Respecter les règles de transfusion dans le système ABO :

    • Les transfusions où le donneur et le receveur ont le même groupe ABO sont toujours compatibles. Transfusion Isogroupe.

    • Les hématies de groupe O peuvent être transfusées à des receveurs A, B ou AB. Sujets O = Donneurs universels. Transfusion non Isogroupe mais compatible.

    • Les receveurs de groupe AB peuvent recevoir des globules A, B ou O. Transfusion non Isogroupe mais compatible.




    • Transfusion Iso Rhésus : Rh - => Rh - ; Rh - => Rh + ; Rh + => Rh +

    • Contrôle ultime au lit du malade

  1. La maladie hémolytique du NV né :

    • Allo immunisation due au passage de GR fœtales D+ dans la circulation d’une mère Rh+.

    • La mère s’immunise contre l’Ag D, et au cours d’une grossesse ultérieure d’un fœtus Rh +, les Ac maternels Anti D vont hémolyser les Gr fœtaux responsable d’anémie aigue chez le NV né et risque de toxicité à la bilirubine libérée.

    • Pour éviter l’allo immunisation, on administre à la mère Rh – du sérum anti D dans les 72h après l’accouchement d’un Nv né Rh+.




  1. Conclusion :


Loin de se limiter aux seuls GR, les Ag des groupes sanguins sont distribués aux autres tissus. Ceci les implique dans les problèmes de transplantation d’organes.

Leur connaissance est encore incomplète et leur étude a permis, et permettra encore, d’obtenir des avancées majeures dans la thérapeutique et la compréhension des mécanismes physiopathologique de certaines affections : la maladie hémolytique du Nv né, l’AHAI, et les accidents hémolytiques lors des TS.

similaire:

Détermination des groupes abo iconDétermination du nombre d’Adjoints

Détermination des groupes abo iconEtape 1 : détermination de l’ordre d’intégration

Détermination des groupes abo iconI. Interaction ou addition des deux fonctions fondamentales A. La...

Détermination des groupes abo iconComité de l'inspection professionnelle DÉtermination de la peine

Détermination des groupes abo icon3. Examen des cr des réunions des «Groupes Travail» (adressés préalablement...
«Groupes Travail» (adressés préalablement à tous les membres de la Commission)

Détermination des groupes abo iconUne nouvelle fois le Sénat a connu au cours des derniers mois une...

Détermination des groupes abo iconExamen des cr des groupes de travail
«non capacitaires» et transport des «révolvers de clubs» : Etablissement d’un formulaire réglementaire

Détermination des groupes abo iconActivité : Détermination du champ de pesanteur terrestre à l'aide...

Détermination des groupes abo iconRÉsumé Les conséquences importantes de la mondialisation des marchés...

Détermination des groupes abo iconCours martiales improvisées
«affectif» avec le passé, subjectif, susceptible d’ê approprié par des groupes particu






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com