L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des





télécharger 146.58 Kb.
titreL’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des
page1/6
date de publication08.02.2017
taille146.58 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6
Dossier Minicamps


Introduction
L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des centres de loisirs sans hébergement, les CLSH, comme des autres formes d’accueil de proximité.
Dans ce contexte, le mini-camp tient une place importante car il permet à un grand nombre d’enfants de vivre un départ en vacances hors du domicile familial, même si le séjour est de courte durée.
En dehors du centre de vacances, c’est en effet la seule possibilité pour les enfants et les jeunes de partir en séjours collectifs. Au-delà de sa fonction sociale de lieu de garde, le mini-camp constitue une occasion privilégiée d’aller vivre avec d’autres copains ailleurs que dans le quartier. Le projet pédagogique de l’équipe du centre de loisirs devra en faire un lieu où les enfants pourront, dans un cadre éducatif de qualité, vivre à leur rythme, échanger, apprendre, rencontrer l’autre et découvrir l’environnement.
La vie au mini-camp traduira les conceptions éducatives de l’organisateur ainsi que les choix pédagogiques faits par l’équipe d’animation. Elle témoignera également des contraintes d'ordre matériel.

Construire un projet de mini-camp et le mettre en oeuvre constituera une bonne occasion de travail en équipe et d’intégration dans le projet pédagogique des divers intervenants et prestataires d’activités.

Ce projet pédagogique permettra aux participants, de vivre ensemble à leur rythme et de prendre des responsabilités au sein d’un groupe à faible effectif.

Avec l’aide des animateurs, les enfants pourront monter eux-mêmes des projets et prendre des initiatives.
Au-delà des réalités évoquées ici, il convient de re-situer l’activité au mini-camp comme un support de la vie collective et du vivre ensemble. Dans cette perspective, les éventuels prestataires d’activités seront associés et pleinement intégrés au projet pédagogique.
Aujourd’hui, les textes législatifs définissent les conditions d’accueil, les objectifs éducatifs, les normes d’encadrement et les règles assurant la protection physique et morale des mineurs accueillis en centres de vacances et de loisirs.

Les mini-camps entrent dans ce cadre réglementaire et ont à répondre aux mêmes exigences.

Mais c’est le projet des organisateurs et de l’équipe qui fera du séjour un réel espace éducatif.

Cela suppose l'association des parents à ce projet et la prise en compte réelle des attentes des enfants.
Au sein du centre de loisirs, le mini-camp est une activité globale qui couvre l’ensemble des temps de vie, les actes de la vie quotidienne comme les activités plus ponctuelles.

Une telle activité globale concerne tous les aspects d’un séjour, qu'ils soient pédagogiques, gestionnaires ou matériels.

A ce titre, le mini-camp nécessite un encadrement formé et compétent, les animateurs BAFA agissant au sein d’une équipe éducative soutenue par la direction du centre.

Cadre législatif
L’organisation d’activités éducatives de type mini camp relève de multiples entreprises. Elles sont le fait d’initiatives qui peuvent prendre naissance aussi bien dans les centres de loisirs que dans les centres de vacances ou encore les camps d’adolescents.

La législation fait obligation aux à l’organisation de la vie quotidienne et collective.

personnes morales et physiques qui organisent, dirigent ou animent toutes actions socio-éducatives de veiller

  • la sécurité morale et physique des participants au travers de :

    • l’organisation et l’animation des activités,

    • les conditions matérielles,

    • le choix d’une organisation dans la vie quotidienne.




  • La sécurité affective au travers de :




    • le nombre et la compétence de l’équipe d’encadrement,

    • la préparation et la relation aux familles.




  • La sécurité au travers de la notion de prévention :




    • les conditions sanitaires d’accueil,

    • le choix du lieu.


A ce jour, il n’existe pas de textes de loi spécifique aux mini camps. Ceux-ci entrent donc dans la législation générale de l’accueil des mineurs en centres de vacances et de loisirs dont suivent les références de quelques uns des principaux.

Les futurs textes issus de la loi D.D.O.S.E.C. du 17 juillet 2001 devraient apporter des précisions concernant le cadre réglementaire des CVL et donc des mini-camps.

Besoins des enfants

et des jeunes
Chaque individu, enfant ou adulte est un être unique capable d’action et de réflexion. Il agit et réfléchit pour des raisons diverses et personnelles : intégration dans une société, épanouissement personnel, besoin sécuritaire, …
Le mini camp par son organisation propre et ses fondements pédagogiques participe de l’épanouissement de chaque enfant et de son intégration dans les diverses structures sociales qu’il rencontre : école, famille, quartier, …
Les enfants en mini camp confrontés au « vivre ensemble » développent seuls ou avec l’aide des adultes les accompagnant, des modes de réflexion et de mise en œuvre structurants pour sa personnalité, notamment la prise en compte de l’Autre et des autres.
Ceci ne peut exister que si l’équipe d’encadrement a prévu, organisé le mini camp.

L’attention se doit donc d’être portée sur le respect du rythme de vie de chacun, sur son besoin de sécurisation physique et affective tout en laissant une large place à l’expression personnelle et à l’esprit d’aventure.
Suivant les situations locales, accueilleront des enfants souvent d’âge différents.

Les animateurs doivent donc réfléchir aux activités et à l’organisation qu’ils proposent en adéquation avec l’âge des enfants et des jeunes.
Faire trop tôt, c’est soumettre les enfants à des contraintes qu’il ne sont pas prêts à recevoir.

Faire trop tard, c’est cantonner les enfants dans une attente inutile.






  • D – 105 instruction du 10 juin 1997

  • D – 106 instruction du 10 juin 1999

  • D – 107 instruction du 15 juin 2000

  • D – 108 instruction du 12 mai 2000

  • D – 110 arrêté du 20 mai 1975

  • D – 310 arrêté du 20 mars 1984


Voir guide JPA Enfants et Espaces.

Organiser la vie collective
La structure grand groupe, petit groupe reste pour nous la structure privilégiée des séjours collectifs.

La plupart du temps, les enfants ou les jeunes se connaissent au centre de loisirs.

La composition des groupes qui vont partir en mini camp ne peut donc pas être le simple fait du hasard.

Quelque soit la manière de les composer (âges homogènes, âges hétérogènes), et même si l’attention générale reste identique, il faudra veiller aux repères indispensables des enfants et des jeunes pour qu’ils s’approprient le cadre de vie du mini camp.







  1   2   3   4   5   6

similaire:

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconUn accueil de loisirs c’est quoi ? L’accueil de loisirs
...

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconFait intéressant, la progression 2013/2014 au regard de 2012/2013...
«traditionnels» qui sont le plus attachés au made in France; les cadres pour leur part sont plus attachés aux produits européens...

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconOrganiser un Accueil collectif de Mineurs (acm) s’inscrit dans une...

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconI- rappel du projet éducatif de Cap à Cité relatif aux camps enfants- adolescents
«jeunes», un centre de loisirs, des activités «temps méridien» et «Temps d’Activités Périscolaires» (tap) sur les deux écoles primaires...

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconLe temps de l’oubli officiel et de l’émergence des mémoires éclatées
«pied noirs», émergence de la mémoire des harkis, des jeunes issus de l’immigration algérienne dans les années 1980

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconIncidence de la modification de l’organisation des ecoles maternelles...
«locaux de l’école maternelle», surveillance de la cantine, accueil périscolaire ou de loisirs (centres aérés) pour les très jeunes...

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconQuelques règles à connaitre Ces dernières années notre commune a...

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconProjet pedagogique simplifie p. L. A. J (Point Loisirs Accueil Jeunes) 2014/2015

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconModification du statut des atsem
Elles peuvent, également, être chargées de la surveillance des très jeunes enfants dans les cantines. Elles peuvent, en outre, être...

L’évolution des modes d’accueil collectif des enfant et des jeunes durant les temps de loisirs fait apparaître depuis quelques années une forte progression des iconLa fessée et la punition
«De l'enfant roi à l'enfant tyran», précise même qu'il y aurait aujourd'hui une banalisation de la fessée. Après des années passées...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com