Solutions envisageables





télécharger 151.44 Kb.
titreSolutions envisageables
page1/2
date de publication10.02.2017
taille151.44 Kb.
typeSolution
d.20-bal.com > loi > Solution
  1   2

http://ekladata.com/go84mhfsai1-q3f7xe5ntnc0dua.jpg

BTS SIO

Services Informatiques aux Organisations


murex_logo

Option

SISR

Session

2016



MINYAS Fatih


Activité professionnelle N°

2



NATURE DE L'ACTIVITE

PPE 1.2 SOLUTION DE STOCKAGE POUR LA M2L


Contexte

Trouver une solution de stockage sécurisé adapté à la M2L


Objectifs

Proposer une solution de stockage sécurisé adapté à la M2L


Lieu de réalisation


IMC avec M. KARROUM et domicile personnel



SOLUTIONS ENVISAGEABLES






DESCRIPTION DE LA SOLUTION RETENUE

Conditions initiales



Conditions finales



Outils utilisés





CONDITIONS DE REALISATION

Matériels



Logiciels



Durée


3 semaines

Contraintes





COMPETENCES MISES EN OEUVRE POUR CETTE ACTIVITE PROFESSIONNELLE




A1.1.1 , Analyse du cahier des charges d'un service à produire

A1.1.2 , Étude de l'impact de l'intégration d'un service sur le système informatique

A1.1.3 , Étude des exigences liées à la qualité attendue d'un service

A1.2.1 , Élaboration et présentation d'un dossier de choix de solution technique

A1.2.2 , Rédaction des spécifications techniques de la solution retenue

A1.2.3 , Évaluation des risques liés à l'utilisation d'un service

A1.3.2 , Définition des éléments nécessaires à la continuité d'un service

A1.4.1 , Participation à un projet

A3.1.1 , Proposition d'une solution d'infrastructure

A3.1.2 , Maquettage et prototypage d'une solution d'infrastructure

A3.1.3 , Prise en compte du niveau de sécurité nécessaire à une infrastructure

A4.1.7 , Développement, utilisation ou adaptation de composants logiciels

A5.1.2 , Recueil d'informations sur une configuration et ses éléments

A5.1.4 , Étude de propositions de contrat de service (client, fournisseur)

A5.2.4 , Étude d˜une technologie, d'un composant, d'un outil ou d'une méthode




DEROULEMENT DE L'ACTIVITE


PPE 1.2

Solutions systèmes de stockage sécurisé

Groupe de Salah GUEROUATE, Ludovic FRITOT et Fatih MINYAS

DESCRIPTION DES ELEMENTS

1ère élément Cloud Computing

Cloud computing, c’est l'utilisation de serveurs distants (souvent accessibles par Internet) afin de traiter ou stocker l'information. L'accès se fait le plus souvent à l'aide d'un navigateur Web. Enregistrer des fichiers via Internet sur un serveur est un exemple. Le logiciel lui-même peut être déporté lui aussi sur l'ordinateur distant.

Pb : Il est important d’avoir une connexion internet haut débit car sans cela il risque d’y avoir des coupures et donc l’accès aux données sera impossible

Les avantages du cloud sont variés. En effet, il constitue une forme de sauvegarde de fichiers. Il permet, de plus, de travailler sur un même document depuis plusieurs postes (plusieurs personnes ou un nomade en déplacement) de nature diverse (pc fixes, portables, tablettes…).

Les inconvénients que nous pouvons rencontrer sont : l'absence de contrôle du propriétaire des documents sur le stockage et même sur leur localisation géographique.

http://www.soclecommun.fr/wp-content/uploads/2014/12/cloud-computing.png

Exemple :

Carbonite : pour une personne = 59.99$ soit 52.803€ par an avec un stockage illimité

Pour un nombre illimité : 269.99$ soit 237.796€ par an avec 250 gb de stockage

Dropbox : pour 5 personnes : 720€ par an avec 1 To par utilisateurs.

Soit pour 1 personne : 144€ par an

Hubic : 10 To par site 10 €/mois soit 120 € par an

2e élément RAID

Il existe différentes façons d’utiliser une solution RAID sur un serveur :

  • Logicielle : il s'agit généralement d'un driver au niveau du système d'exploitation de l'ordinateur capable de créer un seul volume logique avec plusieurs disques.

  • Matérielle :

    • avec le DASD (Direct Access Stockage Device) : ce sont des unités de stockage externes pourvues d'une alimentation propre. De plus ces unités sont dotées de connecteurs permettant l'échange de disques à chaud. Ce matériel gère lui-même ses disques, si bien qu'il est reconnu comme un disque dur SCSI standard.

    • avec des contrôleurs de disques RAID : il s'agit de cartes s'enfichant dans des slots PCI ou ISA et permettant de contrôler plusieurs disques durs

Les niveaux les plus courants :

Le RAID (Redundant Array of Independent Disks, soit Ensemble redondant de disques indépendants) permet de constituer une unité de stockage à partir de plusieurs disques durs. L'unité ainsi créée a donc une grande tolérance aux pannes, ou bien une plus grande capacité/vitesse d'écriture. La répartition des données sur plusieurs disques durs permet donc d'en augmenter la sécurité et de fiabiliser les services associés.

Il existe énormément de types de RAID mais seulement 3 d’entre eux sont utilisés couramment :

RAID 0 volume agrégé par bandes : peu utiliser car il stocke les données sur l’ensemble des disques et il n’y a donc pas de redondance et donc pas de tolérances aux pannes. Il peut être utiliser avec minimum 2 disques.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9b/raid_0.svg/220px-raid_0.svg.png

RAID 1 disque en miroir : très souvent utiliser car les données sont stockées sur les deux disques, il y a donc tolérance aux pannes. Lorsque les deux disques sont en fonctionnement la lecture des disques est beaucoup plus rapide. Comme pour le raid 0, il faut minimum 2 disques durs. La capacité du raid sera égale à la plus petite capacité des disques durs installés.

http://wapiti.telecom-lille1.eu/commun/ens/peda/options/st/rio/pub/exposes/exposesrio2007/legrand-playez/images/raid1.jpg

RAID 5 volume agrégé par bandes à parité répartie : très souvent utiliser, il gère la perte d’un disque donc il y a tolérance aux pannes, il faut un minimum de 3 disques pour le raid 5, les ¾ de l’espace disque total est utilisable car l’autre /4 sert à stocker les infos de parité entre les disques.

http://wapiti.telecom-lille1.eu/commun/ens/peda/options/st/rio/pub/exposes/exposesrio2007/legrand-playez/images/raid5.jpg

Le RAID va rencontrer des problèmes à cause notamment de la croissance des données qui donne lieu à des groupes de 12 disques et qui accroit donc fortement le risque de perte de données souvent liée à une panne matérielle.

Néanmoins le raid possède des avantages comme : le contrôleur Raid qui permet de détecter les défauts, remplacer à chaud les pièces défaillantes et reconstruire les disques.

Les niveaux les moins courants :

RAID 2 : Aujourd’hui il n’est plus utilisé car il propose un contrôle d’erreur ECC (Error Correction Code) qui est désormais intégré dans les contrôleurs de disques durs. Et fonctionne sur le même principe que le Raid 0 mais en écrivant sur une unité distincte les bits de contrôle ECC.

RAID 3 : permet de stocker les données sous forme d’octets sur chaque disque et de réserver un des disques au stockage d'un bit de parité.

Disque 1

Octet 1

Octet 4

Octet 7




Disque 2

Octet 2

Octet 5

Octet 8




Disque 3

Octet 3

Octet 6

Octet 9




Disque 4

Parité 1+2+3

Parité 4+5+6

Parité 7+8+9




RAID 4 : assez similaire au RAID 3, la seule différence se fait au niveau de la parité qui est faite sur un secteur ou bloc et non au niveau de l’octet.

Il existe beaucoup de niveaux de Raid comme le Raid 6, 10…


Description des solutions

1ère solution NAS
Principe

Un NAS définit un produit spécifique possédant sa propre adresse IP (statique) et directement connecté au réseau local de l’entreprise. Par conséquent, l’installation d’un matériel de ce type ne nécessite pas la mise en place d’une infrastructure spécifique ce qui est un avantage en terme de coût, de temps et de mains d’œuvre surtout pour les PME / PMI. Grâce à l’utilisation de son propre système d’exploitation et de deux systèmes de fichiers, les serveurs de stockage en réseau NAS permettent le partage d’un même fichier entre de multiples serveurs et clients dans un environnement hétérogène, sous Windows NT/95/98/2000, Novell, Netware, Apple ou bien encore les systèmes basé sur UNIX.

L’utilisation d’un NAS est adaptée aux applications faisant appel au service de fichiers comme l’hébergement de sites WEB ou encore les serveurs de fichiers ou de messagerie.

Architecture

Schéma d’une architecture possible :

Figure 2 : Architecture NAS

Les serveurs de fichiers tendent à disparaître au profit des NAS, plus simples à sauvegarder, plus adaptables aux besoins et plus facilement administrable. De plus, un seul serveur de stockage est maintenant nécessaire puisque les NAS supportent plusieurs types de système de fichiers.





La mise en place d’une solution NAS ne nécessite pas l’achat de beaucoup de matériel et reste abordable pour une PME ou PMI. Comme dit auparavant, les serveurs de stockage NAS sont connectés directement à une infrastructure réseau existante de type LAN ou WAN. Le plus souvent présenté sous sa forme « rackable » (à positionner dans une armoire 19”), le type de NAS le plus « simple » contient des disques durs IDE (4 pour le basic dont la taille varie) et il est muni d’une ou deux interfaces réseaux (RJ-45). Il suffit alors d’alimenter le NAS, le connecter au LAN, par exemple, et de lui donner une adresse IP statique afin de le rendre opérationnel.

Une interface WEB permet alors à l’administrateur du réseau de créer de nouveaux partages réseaux accessibles par les utilisateurs et les serveurs possédant les droits nécessaires sur le système de fichiers.

L’utilisation du NAS permet de limiter le risque de perturbation des tâches cruciales qui étaient auparavant servies par la même machine que le serveur de fichiers.
La sauvegarde de données

Certains systèmes de sauvegarde sont directement liés aux NAS. Ils ont pour point commun de permettre la copie des données pendant le service des systèmes de stockage. La KOMAR – MANCEL – LE CAM /11 janvier 2006 NAS - SAN 11 / 42 spécification des tâches de chaque machine permet cette sauvegarde tout en limitant au maximum la charge du réseau local et des serveurs d’applications nécessaires à la production par exemple. On distingue plusieurs types de sauvegarde pouvant être mises en place, en voici quatre exemples :

– Serverless backup : copie sans serveur de sauvegarde. Des agents à faible impact sur le serveur de production sont chargés de répertorier les blocs de données modifiés. Un système disposé sur le NAS se charge d’effectuer la sauvegarde des blocs désignés.

– Snapshot (prise de vue instantanée) : il s’agit de la réalisation d’une copie instantanée d’un disque ou d’un système de stockage (NAS par exemple). Cette opération très rapide est effectuée pendant la production. On peut conserver plusieurs de ces « images » prises à des instants stratégiques pour sécuriser les systèmes de données. Une manière simple d’obtenir un snapshot consiste à conserver un maximum d’anciens blocs de données en réécrivant les données ailleurs après modification.

– Datamover : Application qui se charge de déplacer les blocs de données, généralement pour la sauvegarde. Située sur le dispositif de stockage, elle permet ainsi un « backup » de type « serverless ». une amélioration possible consiste à mettre en oeuvre le datamover derrière le snapshot.

– NDMP : NDMP (Network Data Management Protocol) est un protocole de communication standard permettant la sauvegarde des NAS sur un réseau. Il permet aux applications de sauvegarde de communiquer directement avec les périphériques tels que les librairies robotisées pour effectuer les sauvegardes et les restaurations. Les trois premiers types de sauvegarde ne nécessitent pas de serveurs supplémentaires ce qui est un gain en terme de coût et d’installation. Bien évidemment, le type de technologie à mettre en place dépend de l’importance des données à sauvegarder. La solution NDMP est sans doute plus sécurisée car les données sont sauvegardées extérieurement au serveur de stockage NAS et sous un autre type de média.

Avantages :
Transfert de données A travers le LAN ou le WAN déjà en place (basé sur le protocole Ethernet)

Scalabilité : Il est possible d’ajouter de l’espace de stockage à la demande et sans éteindre le serveur de stockage NAS. On peut ajouter des disques dans une baie ou bien modifier la taille des disques durs en les changeant ou bien simplement ajouter une baie au réseau local.

Accès : La cohabitation des 2 systèmes de fichiers, NFS (Network File system) pour Unix et CIFS (Common Internet File System) pour Windows, permet à tous types de clients (tous types de systèmes d’exploitation) de lire ou écrire des fichiers : le partage de fichier entre systèmes Linux et Windows, par exemple, ne pose pas de problème (contrairement à un serveur de fichier classique).

Installation : Simple et rapide, beaucoup moins coûteuse que la solution SAN à espace de stockage équivalent. Un serveur NAS d’entrée de gamme doté de 4 unités IDE coûte environ 4500 € (auquel il faut ajouter le prix des disques durs de la taille adéquate)

Allègement du réseau : Les serveurs NAS contribuent à accroître les capacités de stockage « à la volée » permettant de rediriger le trafic réseau si nécessaire. L’administrateur peut alors délester le réseau des tâches de services de fichiers.

Administration : L’administration est simplifiée. Une interface WEB accessible grâce à l’adresse IP ou le nom réseau du NAS, permet à l’administrateur de gérer les groupes d’utilisateurs par exemple.

2e solution SAN

Définition

Un SAN (Storage Area Network) est un réseau spécialisé permettant de partager de l'espace de stockage à une librairie de sauvegarde et à des serveurs.
Architecture

Les SAN sont bien adaptés aux applications demandant un stockage dédié, comme les bases de données, qui demandent une mise à jour permanente, et le traitement des transactions en ligne (OLTP).

Caractéristiques essentielles de l'architecture SAN

Un SAN se distingue par les caractéristiques suivantes:

– Permet aux serveurs un accès partagé à une ferme de stockage commune et à une ou plusieurs librairies de bandes pour la sauvegarde et la restauration.

– Utilise un réseau Fibre Channel séparé spécifique au stockage.

– Assure les transferts de données stockées entre les serveurs et les dispositifs de stockage sur le SAN, allégeant de ce fait la charge du LAN.

– Permet l'installation distante de sous-systèmes de disques durs et de librairies de bandes. Il y a encore peu de temps on ne trouvait des SAN que dans les grands centres informatiques de société ayant besoin d'un grand volume de stockage très sécurisé. Les prix devenant plus raisonnable, des centres informatiques plus modestes s'équipent d'architectures



Schéma d’un SAN

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/dd/sch%c3%a9ma_san.png
Architecture complexe du SAN (topologie fabric)

Un site plus grand mettra en place une architecture plus complexe, composée de plusieurs SAN reliés entre eux. Chaque SAN pouvant être équipé d'un grand nombre de baies de disques. Cette architecture (figure ci-dessus) est basée
SAUVEGARDE

Le réseau SAN permet de résoudre les problèmes de connectivité entre plusieurs serveurs et unités de stockage. Il fournit en outre de nouvelles solutions en matière de stockage, telles que le regroupement de disques et de bandes, le partage de données hétérogènes, ainsi que la sauvegarde et la restauration de données hors réseau/sans serveur. Ce réseau secondaire soulage le réseau principal des charges induites par le transfert massif de données, dans la mesure où le trafic de sauvegarde s'effectue uniquement entre les unités de stockage au sein du réseau SAN.
Les avantages du réseau SAN

Quels avantages immédiats peut-on attendre d’un SAN ?

– un réel désencombrement du LAN

– des performances importantes

L’un de premiers intérêts du SAN est de ne plus avoir à se préoccuper de faire évoluer la quantité de disques autrefois dévolus à un serveur particulier ou de se désoler de l’espace non utilisé d’un serveur surdimensionné en espace disque. L’espace disque devient quasiment illimité et est évolutif à volonté par l’ajout de disques ou de baies de stockage sur le SAN. L’espace de stockage mutualisé pour les serveurs permet d’optimiser la gestion des disques et de rendre plus aisées les sauvegardes de données.
PROPOSITION



Dans cette solution de stockage les données seront sauvegardées dans un serveur NAS. Toutes les données enregistrées dans le serveur NAS seront également sauvegardé tous les jours dans le Cloud Hubic. Toute les données seront gardé sur le cloud pour une durée de 2 mois pour un accès partout et a tout moment même sur le téléphone

Serveur de fichier

Serveur tour compact Dell PowerEdge T110 II

serveur tour compact dell poweredge t110 ii

Processeur

Processeur Intel® Xeon® à quatre cœurs de la gamme de produits E3-1200
Processeur Intel Core™ à double cœur de la gamme de produits i3-2100
Processeur Intel Pentium® à double cœur des séries G600 et G800
Processeur Intel Celeron® à double cœur des séries G400 et G500

Système d'exploitation

Microsoft® Windows Server® 2012
Microsoft Windows Server 2012 Essentials
Microsoft Windows® Small Business Server 2011 
Microsoft Windows Small Business Server 2008 
Microsoft Windows Server 2008 R2 Foundation SP1 
Microsoft Windows Server 2008 SP2, x86/x64 (x64 avec Hyper-V®)
Microsoft Windows Server 2008 R2 SP1, x64 (avec Hyper-V version 2) 
Microsoft Windows HPC Server 2008 
Novell® SUSE® Linux Enterprise Server
Red Hat® Enterprise Linux®
Options de virtualisation :
VMware® vSphere® ESX™ et ESXi™
Red Hat Enterprise Virtualization®

Puce


Intel® C202

Mémoire


Jusqu'à 32 Go de mémoire DDR3 (4 emplacements DIMM) : 1/2/4/8 Go jusqu'à 1 333 MHz

Stockage


Options de disques durs câblés :
SAS de 3,5 pouces (15 000, 10 000 tr/min), Nearline SAS (7 200 tr/min), SATA (7 200 tr/min)
Stockage interne maximal : 
Jusqu'à 12 To2
Stockage externe :
Pour tout complément d'information sur les options de stockage externe Dell, rendez-vous sur le site Dell.com/Storage.

Baies de disques durs


Options câblées disponibles :
Jusqu'à six disques SSD SATA ou SAS de 2,5 pouces ou 
Jusqu'à quatre disques SAS, Nearline SAS ou SATA de 3,5 pouces

Emplacements


Quatre emplacements PCIe G2 :
Deux emplacements x8 (un avec connecteurs x16)
Un emplacement x4 (avec connecteur x8)
Un emplacement x1

Contrôleurs RAID


Contrôleurs internes :
PERC H200 (6 Gbit/s) 
PERC S100 (logiciel)
PERC S300 (logiciel) 
Adaptateurs de bus hôte externes (non RAID) : 
Adaptateur de bus hôte SAS 6 Gbit/s

Contrôleur réseau


Une carte Broadcom BCM 5722 à port unique

Communications


Carte d'interface réseau Broadcom® NetXtreme® 5709 Gigabit Ethernet à double port, cuivre, avec moteur TOE PCIe x4
Carte d'interface réseau Broadcom® NetXtreme™ 5709 Gigabit Ethernet à double port, cuivre, avec moteur TOE/iSCI PCIe x4 
Carte d'interface réseau Broadcom® NetXtreme® II 5722 Gigabit Ethernet à port unique 
Adaptateur Intel® PRO/1000PT à port unique, carte d'interface réseau Gigabit Ethernet, PCIe x1 
Adaptateur Intel® Gigabit ET à double port, carte d'interface réseau Gigabit Ethernet, PCIe x4

Alimentation


Alimentation à câble unique (305 W)

Disponibilité


Voyant de diagnostic Quad Pack, mémoire ECC, RAID supplémentaire, module TPM/TCM

Respect des réglementations


Modèle de réglementation : E11S 
Type de réglementation : E11S002

Prix = 759€

Lien : http://www.dell.com/fr/entreprise/p/poweredge-t110-2/fs

NAS

Appliance NAS Windows NX 3200

système de stockage powervault nx3200

Stockage : Jusqu’à douze (12) disques durs de 3,5” et deux (2) de 2,5” remplaçables à chaud et accessibles par l’arrière pour le système d’exploitation

Capacité interne max : 48 To de capacité brute (avec des disques durs NL-SAS de 4 To)

Types de données : En modes bloc et fichier (cible iSCSI Microsoft)

SAS (10 000 ou 15 000 tr/min) : 146 Go, 300 Go, 450 Go, 600 Go, 900 Go

Capacité des disques durs : NL-SAS (7 200 tr/min) : 1 To, 2 To, 3  To et 4 To

Extension externe : PowerVault MD1200/MD1220

Format : Système 2U monté en rack

Processeur : 1 Go : 1 processeur E5-2609 à 2,40 GHz avec 10 Mo de mémoire cache ou 2 processeurs Intel E5-2630 à 2,50 GHz avec 15 Mo de mémoire cache

10 Go : 2 processeurs Intel E5-2630 à 2,50 GHz avec 15 Mo de mémoire cache

Protocoles d’accès en mode fichier : CIFS, NFS, FTP, SMB 3.0, SMB Direct (sur RDMA)

Protocoles d’accès en mode bloc : Cible iSCSI Microsoft®

Systèmes d’exploitation pris en charge : Windows Storage Server 2012 R2 (édition standard)

Option RAID standard : Système d’exploitation (RAID 1), disques durs RAID 5 ou RAID 6 pour les données (4 disques durs minimum)

Option Raid personnalisé : Niveaux RAID matériel (options de configuration personnalisée) 
0, 1, 5, 10, 50, 6
Avec le contrôleur PERC H310

Contrôleur Raid : PERC H710 (disques internes), PERC H810 (disques durs externes)

Alimentation CA (max.) : Alimentation redondante, 750 W (Platinum)

Poids : 32,5 kg (71,65 livres)

Poids a vide : //

Hauteur : 8,73 cm (3,44”)

Largeur : 48,2 cm (18,98”)

Profondeur : 75,58 cm (29,75”)

Disponibilité : Disques durs enfichables à chaud, bloc d’alimentation enfichable à chaud

Support rack : ReadyRails™ coulissants pour racks à 4 montants

Rails ReadyRails™ statiques pour racks à 4 et 2 montants

Emplacements : 6 emplacements PCIe

Deux emplacements x16 pleine longueur, pleine hauteur
Un emplacement x8, pleine longueur, pleine hauteur 
Trois emplacements x8 mi-longueur, mi-hauteur

Gestion
Dell OpenManage™ avec Dell Management Console, iDRAC 7 Enterprise, plug-in Java RDP natif ou interface Windows Server Management

Fonctionnalités de protection des données 
DFS-R (réplication), VSS (instantanés)

Fonctionnalités de gestion des données 
Déduplication des données avec compression, FCI (File Classification Infrastructure), FSRM (File Server Resource Manager)

Prix = 7142€

Lien : http://www.dell.com/fr/entreprise/p/powervault-nx/pd

Logiciel d’administration du NAS

Navigateur Web


Lancez un navigateur Web, puis entrez l'adresse par défaut de l'appareil NAS :

  • Windows (sans Bonjour) : http://seagate-r4 ou http://seagate-r8

  • Mac et Windows (avec Bonjour) : http://seagate-r4.local ou http://seagate-r8.local

Vous pouvez également saisir l'adresse IP de votre système NAS dans la barre d'adresse du navigateur.  Par exemple : http://[adresse IP]. Vous pouvez trouver l'adresse IP de votre système NAS dans Seagate Network Assistant (voir Seagate Network Assistant ).

 Connexion

 Lorsque vous accédez pour la première fois au système NAS, renseignez les champs Authentification et Fuseau horaire

  • Nom d'utilisateur : le nom par défaut est admin. Pour le modifier, entrez un nom d'utilisateur comprenant entre 1 et 20 caractères alphanumériques. 

  • Mot de passe : entre 4 et 20 caractères alphanumériques. Pensez à utiliser un mot de passe sécurisé difficile à deviner.

Lors des connexions ultérieures, entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe, puis sélectionnez Connexion.

Pour plus de sécurité, choisissez Passer à HTTPS au moment de vous connecter au système NAS.

 Récupération d'un mot de passe oublié

Un mot de passe oublié peut être récupéré si l'administrateur a préalablement :

  • attribué un serveur SMTP (voir Support) ;

  • entré une adresse e-mail pour l'utilisateur qui a oublié le mot de passe (voir Utilisateurs).

Si ces conditions sont remplies, l'administrateur et/ou l'utilisateur concerné peuvent récupérer un mot de passe comme suit :


  1. Sur la page de connexion, sélectionnez Vous avez perdu ou oublié votre mot de passe ?


http://m.seagate.com/files/www-content/manuals/business-storage-nas-os-manual/_shared/images/38a_ss-nasos-home-02.png

  1. Entrez le nom d'utilisateur, puis les caractères de vérification (ces derniers permettent de garantir que la demande provient bien d'une personne et non d'une machine).


http://m.seagate.com/files/www-content/manuals/business-storage-nas-os-manual/_shared/images/38b_ss-nasos-home-03.png

  1. Cliquez sur Envoyer.

  2. Un e-mail est envoyé à l'utilisateur. Ouvrez-le et sélectionnez Cliquez ici.

  3. Dans l'écran Réinitialiser votre mot de passe, entrez votre nom d'utilisateur et le nouveau mot de passe, puis choisissez Envoyer.

 
  1   2

similaire:

Solutions envisageables iconSolutions envisageables ? I. Les differents systemes de retraite...

Solutions envisageables iconSolutions 21

Solutions envisageables iconSolutions étalons

Solutions envisageables iconSolutions à Electrothermie 11

Solutions envisageables iconSolutions étalons de pH connus

Solutions envisageables icon2 solutions venant du passé

Solutions envisageables iconSolutions moléculaires 1-Propriétés colligatives

Solutions envisageables iconUn creuset pour inventer des solutions économiques durables

Solutions envisageables iconDispositif «pénibilité» : Exprimez-vous !
«Permettre aux employeurs de provisionner des sorties adaptées aux travailleurs réellement fatigués avec des degrés de liberté d’appréciation,...

Solutions envisageables iconDes solutions françaises pour l’emploi Paru dans l’Express du 25 juillet 2005. Par Michel Godet1






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com