Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de





télécharger 17.99 Mb.
titreRecherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de
page210/210
date de publication18.05.2017
taille17.99 Mb.
typeRecherche
d.20-bal.com > loi > Recherche
1   ...   202   203   204   205   206   207   208   209   210
Participe
Présent

Pst contractes. Formes contractes à l’indicatif présent des verbes en –μι ‖ διδοῖς = δίδως; ‖ διδοῖ = δίδωσι; ‖ διδοῦσι = διδόασι; ‖. (J.B. § 14 a)

Prétérit itératif. Emploi d’un  prétérit itératif en σκον ou σκόμην ; il marque la répétition. ἔσχεκον (d’ ἔχω) φύγεσκον, formé sur (ἔ)φυγον φαινέσκετο μνησάσκετο, formé sur (ἔ)μνησα de μιμνέσκω ἔσκον : j’étais, insiste sur la durée de l’action et s’oppose à ἦν, qui a souvent le sens de je fus. ἔφασκον est un intensif de φημί. NB. Ils sont en général sans augment. (J.B. § 16,c )

Prothétique : ajout d’ ε prothétique (J.B. § 1,d).
Psilose (J.B. § 3a) : perte de l’aspiration (éolisme ; en attique ces mots commencent par une voyelle aspirée. Par ex. ελοιο (J.B. § 3,a et note).

***************

pi* PI. Entrées en grec
π = τ (éolisme) πέλομαι cf. τέλ(λ)ομαι ; πίσυρες = τέτταρες .
Πατήρ. Le type πατήρ a parfois un ε au gén (πατέρος) et au datif (πατέρι).(J.B. § 7,c)

περί + dat. chez Homère à svt le sens de « autour de », « au sujet de » (J.B. § 67)

περί + gén. exprime souvent une idée de supériorité chez Homère. On traduit selon les cas par « complètement », « plus que » ; « au dessus de ». Ce sens se retrouve quand περί et employé adverbialement.

Πόλις (Rac. [πολεϜ, πολυ ]) et les mots du même type se déclinent :

- soit sur le radical πολη-, d’où [gén. sg : πόληος ; dat. sg : πόληι ; no-tif pl : πόληες ; acc. pl : πόληας ]
- soit sur le radical πολι-, d’où [gén : πόλιος ; dat : πόλῑ ; no-tif pl : πόλιες ; acc. pl : πόλιας ou πόλῑς ; gén.pl : πολίων ; dat.pl : πολίεσσι ]. (J.B. § 7,g)
Πολύς se décline :

- soit sur le radical πολλο- (ion.) [πολλός ; πολλόν (neutre)]
- soit sur le radical πολε- [Singulier gén : πολέος ; Pluriel no-tif : πολέες (une fois contr. πολεῖς , 11.708) ; acc : πολέας  (ou πολεῖς); gen. πολέων ; dat : πολέσι / πολέσσι /πολέεσσι ] (J.B. § 7,f  + LSJ)


******************

Rho* ῥο et r, R (redoublement)
Réfléchis* : Homère ne connaît pas les formes composées du réfléchi ( ἑαυτόν, etc.) ; en dehors de ((J.B. § 8, 8 bis) , il emploie αὐτόν ; ἐμέαὐτόν, etc. , parfois αὐτόν seul (Od. X, 26.) – (J.B. § 90bis)
Entrées en français d’abord, puis en grec
Redoublement de μ ou de ν (éolisme) dans certains mots ex. ἄμμε = ἡμᾶς ; ὔμμι = ὑμῖν ἔμμεναι inf. de εἰμί (être).
Rho* entrées en grec
ρσ- (éolisme) Le groupe ρσ- se maintient dans certains mots au lieu de ρρ- θάρσος = θάρρος voir aussi ἤμβροτε (ὴμ

τε) (Od., 21, 421) qui en attique donne ἤμαρτε) aor. éol. d’ἀμαράνω (J.B. § 3)


*******************

Sigma* , Σ, σ Sigma et s.
Entrées en français d’abord, puis en grec
Subjonctif

Sbj. v. brève = Subjonctif à voyelle brève (souvent à l’aoriste) : voir (J.B. § 18 et 1, c) ; par exemple : ἴομεν pourωμεν ; ὀτρύνομεν pour ὀτρύνωμεν ; βείομεν pour βῶμεν (voir en plus J.B. § 1, c) ; ‖ ἱμείρεται = ἱμειρηται, sbj aor my à partir de l’aor. ἱμειράμην ; ‖ τραπειομην = τραπώμην, sbj aor. pass de τέρπω, à partir de ἐτράπην (voir en plus J.B. § 1, c) ; πεποίθομεν = πεποίθωμεν ; etc.
Sbj. v. longue = Subjonctif à voyelle longue. (J.B. § 18 bis) Ce type, normal dans les verbes thématiques se trouve déjà chez Homère dans les verbes athématiques et dans les subjonctifs aoristes correspondant à ἔστην, ἔθηκα, etc. Lorsque la v. radicale est un [η] , celui-ci est svt remplacé par [ει] (voir J.B. § 1, c). Exemples : ἔῃσι, sbj. pst 3° sg. de εἰμί (être) ‖ φήῃ (= φῇ), sbj. pst 3° sg. de φημί ‖ —‖ θείω (= *θήω = θῶ), sbj. aor. 1° sg. de τίθημι ‖ στήῃς (= στῇς), sbj. aor. 2° sg. de ἵστημι ‖ ἀνήῃ (= ἀνῇ), sbj. aor. 3° sg. d’ἀνίημι).
Sbj. = futur. Le subjonctif éventuel (avec ou sans ἄν) a encore chez Homère un sens voisin du futur, dans les subordonnées comme dans les principales (J.B. § 43)


Sigma* : entrées en grec
-σι. -σι est employé à la troisième personne sg. du sbj. au présent et à l’aoriste des verbes en ; qq ex. dans les verbes en –μι ; un ex. au parfait [ἐθήλῃσι (sbj. pst) ; πάθῃσι (sbj aor) ; παύσῃσι (sbj aor) ; ἱλήκῃσι (pft) (J.B. § 11) .
-σσ- (J.B. § 1, e : maintien de -σσ- anciens entre voyelles)

-σσ- (ion.) en face de –ττ (αττ.)- ταράσσω = ταράττω .
Σύ (2° pers. sg. du pronom personnel) : tu, toi, etc.

[Racine éolienne. Singulier no-tif : Τύνη ; gén : τεοῖο ; dat : τεΐν ]

[Singulier no-tif  : σύ ; acc : σέ / (σε) ; gén : σεῦ, (σευ), σέο, (σεο), σεῖο, σέθεν ( = σοῦ / σου, qui n’est jamais chez Hom.) ; dat : σοί / τοι (chez Hom. τοι est tjs enclitique ; σοί n’est jamais enclitique (Sauf σοι Od.3.359, 11.381, ς(οι) Il.1.170 ; τοι est élidé dans Od. 1.60,347) ]

II. [Duel. No-tif et acc : σφῶϊ, σφώ(et non σφῴ) ; Gén.et Dat : σφῶϊν , contr. σφῷν (Od.4.62).
Ces formes ne sont jamais enclitiques. —σφῶϊ n’est jamais datif : en Il.4.286 c’est l’acc. qui dépend de κελεύω ; —σφῶϊν n’est jamais accusatif : en Od.23.52 c’est un datif d’intérêt].

III. [Pluriel. no-tif : ὑμεῖς / Ep. ὔμμες ; acc : ὑμᾶς, Ion. ὑμέας, (enclit. ὕμεας), éol.ὔμμε ; Gén : ὑμῶν, ὑμέων, ὑμείων ; dat : ὑμῖν (enclit. ὑμίν), éol. ὔμμιν]. (Bérard + LSJ)

Σφε, pr. / adj : (cas obliques:) lui, elle ; eux, elles ; (att. réfl. 3e p.) ; (par extens.) nous-mêmes ; vous-mêmes ; (duel:) eux deux.

σφε- (article du Bailly). [Singulier  datif : σφιν, encl : à lui, à elle (Eschl. Soph.) ; Sg. acc : σφε (masc. et fém — Eschl ; Soph)] ▬ [Pluriel No-tif  : σφεῖς (masc), σφεῖς (fém), σφέα (ntr) ; acc (masc /fém) : σφέας et par contraction : σφᾶς ; acc. pl. ntr. σφέ (Thcr) ; gén. (3 genres) : σφέων et par contraction : σφῶν, épq σφείων  ; dat : σφίσι / σφίσιν) ] duel [acc. σφωέ, par élision σφω’ (Il. 17,531) , contracté en σφώ (Antimaque) ; gén.& dat : σφωΐν,] : eux deux.

(Formes principales ; à compléter).
Σφι/ σφιν : pr. enclitique de la 3° pers. au datif sg., pl., duel. (à lui, à elle ; à eux, etc.) voir σφε-
************

tau* et t, T
Entrées en français d’abord, puis en grec

Tmèse (J.B. § 29) : le préverbe est séparé du verbe par un ou plusieurs mots ; parfois même par l’enjambement d’un vers à l’autre. En fait le préverbe est encore plus ou moins perçu comme un adverbe ayant une certaine autonomie.

Tau : entrées en grec


τε (J.B. § 87b, R). La valeur généralisante de τε se retrouve le plus souvent dans les combinaisons δέ τε; γάρ τε; ἤ τε; καί τε; ἀλλά τε; ἀτάρ τε; οὔτε τε; μέν τε; νύ τε; καὶ δέ τε.

τε καί / / καί τε chez les épiques καί est parfois suivi de τε ou de τε καί (Hom.). Chez les autres écrivains καί suivi de τε a une valeur adverbiale (Baillly s.v.τε ).

Τίς se décline parfois sur le thème [τε-] ; – d’où : gén : τέο ; dat : τέῳ ; Gén. pl. τέων (J.B. § 10, c) .

Τοί = οἱ ; ταί = αἱ L’article ὁ, ἡ, τό prend parfois un ταυ au nominatif (éolisme) ; ces formes sont souvent utilisées comme relatif, et accentuées. (J.B. § 10, a)
************

Upsilon* u, U
υ = ο (éolisme) ἄγυρις = ἀγορά, ᾶς (ἡ) : assemblée

υ < ϝ, par vocalisation (éolisme) ex. ἔχευα < ἔχεϝα de χέϝω ; ‖ δεύομαι < δέϝομαι
Υἱός : le fils, présente des formes archaïques à côté de formes plus récentes. [acc.sg : υἷα = υἱόν ; acc. pl : υἷας = υἱούς ; gén sg : υἷος ; dat.sg : υἷι ] (J.B. § 7,h).

LSJ :—Homer uses : nom : υἱός (very freq.); gen. υἱοῦ only in Od.22.238, elsewh. υἱέος ; dat. υἱέϊ / υἱεῖ ; acc. “υἱέα” Il.13.350 (cf., elsewh. υἱόν (very freq.)  plural., nom. “υἱέες” Il.5.10, al., or “υἱεῖς” Od.15.248, 24.387,497; gen. “υἱῶν” Il.21.587, 22.44, Od.24.223; dat. υἱοῖσιν) only Od.19.418, υἱάσιν) Il.5.463, al. (never υἱέσι); acc. υἱέας ib.149, al.:— he also uses the shorter forms, gen. υἷος, υἷι, υἷα, dual υἷε (distinguished from the voc. sg. υἱέ by the accent), pluriel : υἷες, υἷας ; but these were confined to Ep.: their accentuation (in which codd. agree with Hdn.Gr.1.409) may preserve a trace of their Aeolic origin.


ὑπό + dat ὑπό (au sens de sous) est fréquemment construit avec le datif ou le gén. par Homère même avec changement de lieu (J.B. § 63) .

ὑπό + dat exprime aussi chez Homère le complément d’agent ou l’instrument (J.B. § 68)

ὑπό +gén. Chez Homère ὑπό +gén. marque encore parfois le point de départ : de dessous. (J.B. § 68)


************
Yod* : Maintien d’un yod intervocalique voir (J.B. § 1,e). τελείω = τελέω-ῶ  χρυσείος = χρυσέος
*****************
phi* φι- & fi*.
Entrées en français d’abord, puis en grec
Futurs sans sigma : formes sans sigma dans les verbes en υω et αω ( ἐρύουσι = ἐρύσουσι ; ἐλόωσι (forme distandue d’ἐλάουσι /-ῶσι) = ἐλασωσι (en attique ἐλῶσι, futur d’ ἐλαύνω; participe ἀντιόων (forme distandue pour ἀντιάων) = ἀντιάσων.
Nota : Futur passif en -θήσεσθαι ne se trouve pas chez Homère.

________________
Phi* : entrées en grec
fin* fi*

-φι ou –φιν : marque soit le datif singulier (βίηφι = βίᾳ), soit le datif pluriel  (στήθεσφι = στήθεσι) ; quelquefois il signale un gén. sg. ou pl. (ἐξ εὐνῆφι = ἐξ εὐνῆς) ; gén. and dat. pl. ναῦφι, -φιν, Il.2.794, 16.281, Od.14.498; (J.B. § 4,b) .
*****************

Chi* , χι


*****************

Psi * , ψι
*****************

Omega* , Ω, ω.

**********************************************************************************
Digamma : traces d’une ancienne consonne, le digamma, notée [ϝ]. Ce qui modifie les règles du hiatus et de l’abrègement.

υ < ϝ, par vocalisation ( éolisme) ex. ἔχευα < ἔχεϝα de χέϝω ; ‖ δεύομαι < δέϝομαι


Mots homériques commençant par un digamma [Ϝ]

Appendice grammatical § 105

Ϝάγνυμι

Je brise

Ϝέσπερος

(Lat. vesper)

Ϝάλις

Assez

Ϝέτος

L’année (vetus)

Ϝαλῶναι

Etre pris

Ϝιάχω

Je crie

Ϝάναξ

Le seigneur

Ϝίεμαι

Je désire

Ϝάρην

L’agneau

Ϝινδάλλομαι

Je parais je semble

Ϝάστυ

La ville

Ϝίον

La violette

Ϝέαρ

Le printemps

Ϝιόεις

Violet

Ϝέδνα

Les présents

Ϝιοδνεφὲς

Violet

Ϝέ(Ϝ)οικα

Je ressemble

Ϝίς; Ϝῖφι

Lat. vis

Ϝε(Ϝ)ίσκω

Je compare

Ϝῖνα (acc.)

Le muscle

Ϝίκελος

Semblable

Ϝῖσος

Egal

Ϝείδομαι

Je parais, je res-semble, cf. Ϝοῖδα

Ϝιτέη

Le saule

Ϝείκοσι

Vingt (viginti)

Ϝοῖδα

Ϝιδεῖν

Ϝεῖδος

Lat. video

Ϝείκω

Je recule

Ϝείλω

Je presse

Ϝοῖκος

Lat. vicus

Ϝειλύω

J’enveloppe

Ϝοῖνος (et dérivés)

Lat. vinum

Ϝείρω

Je dis

Ϝόπα (acc.)

La voix (Vox)

ἑκηλος

tranquille

Ϝόρομαι

Je surveille

Ϝέκητι

Par la volonté de

Ϝόχεα

Le char (veho)

Ϝεκών

De bon gré

Ϝράβδος

La baguette

Ϝέλδομαι

Je désire

Ϝράκος

Le haillon

Ϝέλιξ

Courbe

Ϝρέζω

Je fais un sacrifice

Ϝελίσσω

Je fais tourner

Ϝρινός

La peau

Ϝελπίς

Cf en lat. volo et vol(u)ptas

Ϝρινόν

Le bouclier

Ϝέλπομαι

Idem

Ϝροδοδάκτυλος

Aux doigts de rose

Ϝέννυμι

Lat. vestis

Ϝρώξ

La fissure

Ϝειπεῖν

Lat. vox

Ϝρωγαλέος

Déchiré

Ϝέπος

Lat. vox

Ϝώς particule prostposée

Comme

Ϝέργον

Angl Work

Quelques cas douteux

Ϝεργάζομαι

Angl Work

Ϝῆνοψ

brillant

Ϝέργω

J’écarte 

Ϝῆρα

Le service

Ϝέργω

j’enferme 

Ϝῖρος ; Ϝῖρις

Noms propres

Ϝέρδω

J’accomplis

Ϝουλή

La cicatrice (lat. volnus ?)

Ϝέρύω

Je tire

ἰδέ souvent en hiatus ((J.B. § 95) , ne semble pas comporter de digamma


****


Mots homériques commençant par [σϜ]

Appendice grammatical § 106

σϜέ

Pronom

réfléchi

σϜεκατηβόλος

Qui lance au loin

σϜοί

σϜεκάεργος

Le préservateur ( celui qui écarte au loin)

σϜός

Lat. suus

σϜέθνος

La race

σϜέτης

L’ami, le parent

σϜέξ

Six

σϜεκας

Loin

ἡδυς (Rac. swād)

Lat. suavis

σϜέκατος

Chacun

σϜῆθος

L’habitude (Lat. suesceo)


**********************

____________________________

_______________

1   ...   202   203   204   205   206   207   208   209   210

similaire:

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de iconRecherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction...

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de iconRecherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction...

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de iconLa Recherche Scientifique
...

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de icon1 Les matériaux
«nano» ou «bio» sont fortement médiatisés, la plupart bénéficient d'intenses efforts de recherche et d'innovation pour atteindre...

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de iconNote for subscribers
«Dossiers», puis sur «Renseignements sur les dossiers». Tapez le no de dossier et appuyez sur «Recherche». Cliquez sur le no du dossier...

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de iconRecherche de solution 14
«analyser quantitativement une transformation d’énergie mécanique dans une situation donnée.» (Pda, 2013). Dans le cas ci-présent,...

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de icon1. Définir les priorités au niveau européen pour orienter les efforts...

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de iconRecherche à visée médicale: L'article 23 de l'actuel projet de loi,...
«autorisation implicite» et «favoriser les besoins de l'industrie de la procréation»

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de iconRésumé
«accueillir» par un couple receveur dans certains cas. IL y est également précisé que les embryons ne doivent pas faire l’objet de...

Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction recherche en tout cas dans les anciennes versions de iconAmp et Ethique et Législation 1Introduction
«accueillir» par un couple receveur dans certains cas. IL y est également précisé que les embryons ne doivent pas faire l’objet de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com