Rapport d’activite





télécharger 407.95 Kb.
titreRapport d’activite
page2/4
date de publication20.05.2017
taille407.95 Kb.
typeRapport
d.20-bal.com > loi > Rapport
1   2   3   4

« Ils travaillent dans la rue, ce qu’ils y font, ce qu’ils y ressentent »



Des mots, des définitions

Des applications en prévention spécialisée

De la couleur pour le dire autrement




















Rue

Vient du latin ruga, ride, par métaphore chemin
« Voie bordée, au moins en partie, de maisons, dans une agglomération » ;

« ensemble des habitants des maisons qui bordent une rue ; des passants d’une rue »



« La rue, dans notre définition (...) cela peut être aussi un espace clos, tels la place du centre commercial, les squares ou les espaces de jeux. En somme, tout ce qui permet une circulation, des rencontres, des occupations de groupes ou de personnes, constitue notre conception de la rue » (grand Ouest)

« le travail de rue fait le lien entre le territoire et ses habitants » (grand Ouest)

« Lieu où sont les jeunes » (arc méditerranée)

« La rue et ces recoins représentent ici le temps de l’enfance, l’époque des jeux et de l’insouciance qui ne sont plus. La rue inscrit les jeunes dans une historicité et une permanence quand tout est pour eux, incertain, inconnu, changeant. (...) Ces rues de souvenirs protègent des lendemains incertains, signifient une appartenance.

La rue où l’on se regroupe pour se comparer, s’identifier, se tester, s’éclater. Le groupe contient, protège, la rue joue un rôle d’étayage identitaire.

La rue est génératrice de lien social. Elle est parfois un rempart contre la solitude, ou une fuite du « dedans » dans le « dehors ». La rue favorise les rencontres, l’expérimentation, la participation en tant qu’ « être social ». Quand les jeunes sont interpellés par un habitant, ils existent. Être vu c’est déjà exister.

Mais parfois la rue est aussi le dernier lien social.

Bien sûr la rue peut aussi représenter le lieu de violences, d’échecs, de vide ou de défiances mais c’est en s’appuyant sur ses fonctions positives que l’éducateur de rue construit sa route pour aller à la rencontre des jeunes. »

(Rhône Alpes)
« Lieu où sont les jeunes » (arc méditerranée)



MOTS CLEFS




  1. Accompagner

  2. Action

  3. Adhésion

  4. Aller

  5. Approche

  6. Cadre

  7. Confiance

  8. Délinquance

  9. Diagnostic

  10. Discrétion

  11. Disponible







  1. Éducation

  2. En marge de

  3. Environnement

  4. Éthique

  5. Être visible

  6. Groupe

  7. Insertion

  8. Intrusion

  9. Local

  10. Malaise

  11. Milieu







  1. Moment

  2. Observer

  3. Partir

  4. Perception

  5. Permanence

  6. Peur

  7. Posture

  8. Présence

  9. Processus

  10. Proche

  11. Reconnaissance







  1. Recul

  2. Relation

  3. Respect

  4. Rue

  5. S’adapter

  6. Se présenter

  7. Temporalité

  8. Territoire

  9. Travail

  10. Valeur

  11. Voir





1–3 Valoriser les pratiques professionnelles dans le domaine

de la Prévention spécialisée et les faire évoluer :


  • Coordination des Ateliers régionaux du travail social de rue dans le monde dans le but de produire un ouvrage collectif en articulation avec le « Guide international sur la méthodologie du travail de rue à travers le monde » :

  • Atelier Ile de France

  • Atelier Grand-Ouest

  • Atelier Arc Méditerranée

  • Atelier Nord, Pas de Calais, Picardie

  • Atelier Sud-Ouest

  • Atelier Rhône Alpes

  • Atelier Grand-Est

Une centaine d’éducateurs (trices) y ont participé activement. Il en ressort des écrits sur le plan technique du métier, des récits et des témoignages qui seront finalisés en 2012.




  • Le Groupe Action Recherche « Echanges Transnationaux » composé d’éducateurs (trices) engagés dans des projets ou des actions dont le support est l’échange international avec des jeunes ou entre professionnels : 5 journées de travail à Paris en 2011, 15 participants en moyenne.



  • Mise en exergue du travail de rue, pilier de la mission éducative de la Prévention spécialisée en partenariat avec le Réseau International des Travailleurs Sociaux de Rue, coordonné par Dynamo International (Bruxelles) et « ISMO » (International Society for Mobile Youth Work).



  • Programme Grundtvig :


FORMATION AUX APPRENTISSAGES INTERCULTURELS COORDONNEE PAR Y.E.S.FORUM DANS LE CADRE DU PROGRAMME EUROPEEN GRUNDTVIG

1/ Participants à cette formation : Des éducateurs français de la Lorraine et de la Région Parisienne, des travailleurs sociaux allemands, norvégiens et belges
2/ Durée du programme : de juin 2011 à juin 2013.

Extrait de l’enquête sur la mise en place

de la procédure Autorisation dans les départements

en février 2011





Département

OUI

NON

OBSERVATIONS

01

Ain




x

-

02

Aisne




x

Convention Bilatérale avec le CG

03

Allier

x




-

04

Alpes de Hautes-Provence




x

Le CG ne veut pas. Donc, pas de demande faite

05

Hautes-Alpes







Mairie de GAP

06

Alpes-Maritimes

x




-

07

Ardèche

x




-

08

Ardennes

x




-

09

Ariège







Pas de Prévention spécialisée




  • - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Départements d’outre-mer

971

Guadeloupe

x




-

972

Martinique







Pas de réponse

973

Guyane




x

Habilitation le 17/10/2008

974

Ile de La Réunion







Pas de Prévention spécialisée

Collectivité départementale d’outre-mer

976

Mayotte







Pas de Prévention spécialisée







38

42




La procédure d’Autorisation a été mise en place dans 38 départements.

Dans 42 départements, les associations n’ont pas été « autorisées » selon les dispositions de la loi 2002-2.

1–4 Etre à l’écoute des associations et les soutenir :
 Via le téléphone, les mails, les courriers.

 Via les dynamiques régionales,

 Via les interventions techniques (voir chapitre 3-1)


1-5 REPONDRE A DES DEMANDES D’INFORMATIONS, D’APPUI-CONSEIL

ET DE DOCUMENTATION :
Exemples :
•Réponses à des demandes des pouvoirs publics

(ex : Enquête sur la procédure d’Autorisation)


  • Recherche et envoi de documents demandés par courrier ou mails.




  • Envoi de listes d’associations (au niveau d’un département, d’une région, du pays, …) à des étudiants pour des demandes de stages.



  • Questions administratives et juridiques concernant les chantiers éducatifs, les appels à projets, l’évaluation interne,…


logo 2 cnlaps


2 – Au plan des 9 régions


    1. REGION ANTILLES GUYANE :


Nombre de réunions en 2011 :
 3 réunions

 1 déplacement en Martinique
Principaux aspects de l’activité :
 Préparation Forum 2013 à Rouen

 Travail sur le schéma départemental de l’enfance de la Guadeloupe

 Travail sur la médiation sociale et la Prévention spécialisée
Fait(s) marquant(s) :
 Plusieurs réunions ont été annulées à cause de l’éloignement des

structures (le coût du transport inter-cités reste prohibitif)



  • Principaux sujets abordés :


 Les enjeux actuels de la médiation sociale

 Les appels à projets

 L’autorisation des services de Prévention spécialisée. Quel avenir pour

les services qui n’ont pas eu d’autorisation avant la loi HPST ?

 L’évaluation interne et externe en Prévention spécialisée.







    1. REGION RHONE ALPES :



Nombre de réunions en 2011 :
 5 réunions régionales à la suite des réunions des directeurs (adhérents et non adhérents) de ce fait il nous est arrivé d’être accueillis dans les locaux d’une association non adhérente pour notre réunion régionale.

Fait(s) marquant(s) :
 La rencontre avec le bureau CNL décentralisé dans la région en avril qui est une initiative intéressante et qui mérite une préparation plus importante de part et d’autre.
 La mobilisation pour les journées de ST Etienne qui ont eu le succès qu’on

leur connaît.
 la mise en « route » du 7éme atelier depuis la création de la région, c’est l’atelier sur le travail de rue qui a produit un document aboutit en 2012. Cet atelier a regroupé une trentaine d’éducateurs de 12 services et associations adhérentes et non adhérentes mobilisés 4 chefs de service d’associations adhérentes ; la logistique a été assurée par la région.


  • Principaux sujets abordés :


 Ces thèmes ont fait partie des sujets abordés dans nos rencontres outre les échanges habituels sur la vie du CNLAPS pour ceux qui ne sont pas ou n’ont pas pu aller aux Conseils d’Administration.
 Nous nous sommes aussi donné 2 orientations nouvelles que nous avons

engagé concrètement :


  • Remobiliser les associations adhérentes et non adhérentes par l’élaboration d’une plaquette régionale

  • Travailler avec les présidents et administrateurs à partir de rencontres thématiques sur la vie associative et sur le « portage » de la prévention spécialisée.


 Nous avions aussi évoqué la perspective d’une journée pour la prévention en Ardèche mais nous avons abandonné ce projet au profit de la préparation du Forum 2012 puis 2013.







    1. REGION NORD – PAS de CALAIS – PICARDIE :


Nombre de réunions en 2011 : 7

Principaux aspects de l’activité :
 Mise en place des C.O.T. et CPOM

 Valorisation de l’action de Prévention spécialisée

 Tour d’horizon des activités des associations

 Réflexion autour des Appels à projet et offres

Fait(s) marquant(s) :
 Participation aux rencontres de la jeunesse à Valenciennes

 Intervention de l’association AYLF problème sur un quartier

 Participation journée de St Etienne

 Participation aux Journées Régionales d’Amiens


  • Détail des rencontres :


 Tour des associations et leurs problèmes, leurs difficultés, leurs

projets

 Préparation et organisation de l’intervention au Festival Jeunesses

Valenciennes

 Forum de Rouen

  • Principaux sujets abordés :


 Rapprochement, regroupement, voir fusion des associations de

Prévention spécialisée


    1. REGION ARC MEDITERRANEE :



Nombre de réunions en 2011 : 4 réunions 


  • 3 février

  • 6 avril

  • 22 septembre

  • 16 décembre


Principaux aspects de l’activité :
 Rencontres trimestrielles entre les cadres de 19 associations

adhérentes du CNLAPS sur les 23 associations de Prévention

spécialisée que comptent les 3 régions :

Languedoc-Roussillon, PACA et Corse.

 Informations régionales : tour des départements

 Informations Nationales

 Comptes rendus des Conseils d’Administration
Fait(s) marquant(s) :
 APIR de 9 journées en direction de 16 éducateurs 

 APIR de 3 journées en direction de 16 cadres :

« La Professionnalisation des salariés de la Prévention spécialisée face

aux mutations »



  • Principaux sujets abordés :


 Recherche action / Prévention de la délinquance (L. Mucchielli) dans

les Bouches du Rhône

 Prévention spécialisée et décrochage scolaire dans les Alpes Maritimes

 Travail de rue structuré en 2 groupes de travail, dans le cadre du

Guide international

 Mobilisation sur les journées nationales (AG, St Etienne et Rouen)


  • Perspectives :


 Présentation d’une expérience de DSL/ Rouen

 Mise en place d’une commission d’évaluation interne

 Mise en place d’une commission sur le décrochage scolaire




    1. REGION SUD OUEST :


Nombre de réunions en 2011 :


  • 6 réunions, avec présence régulière de 14 à 20 personnes : administrateurs et salariés de prévention spécialisée et représentantes de services de Conseils Généraux

1 journée régionale : 135 personnes : professionnels, administrateurs, élus, issus de 7 départements
Principaux aspects de l’activité :
- Réunions organisées en 2 parties :

  • matinée (associations adhérentes du CNLAPS) consacrée aux informations venant du conseil d’administration du CNLAPS et diffusées par Jean-Jacques Espagnacq et Michel Dejean, ainsi qu’un tour d’horizon des régions permettant d’échanger sur les questions et difficultés locales des associations.

  • après-midi (Comité de Pilotage) consacrée essentiellement pour l’année 2011 à la préparation et au bilan d’une journée régionale sur « La prévention spécialisée dans le dispositif de la protection de l’enfance : renforcer les complémentarités ».



Fait(s) marquant(s) :


    • Mise en place d’un Comité de pilotage dès septembre 2010, pour l’organisation d’une journée régionale (à Pau en sept 2011) sous l’égide du CNLAPS, avec les associations de prévention spécialisée de 5 départements et les représentantes de services Prévention de conseils Généraux de 3 départements (64 – 31 – 33).

    • Ce travail de proximité dans le comité de pilotage et la réussite de la journée permettent d’envisager un travail durable et constructif avec plusieurs services des Conseils Généraux sur des objectifs opérationnels plus locaux.

    • Réussite de la journée (qualitatif et quantitatif). Budget de la journée partagé par le CNLAPS et les 11 associations organisatrices.

    • Compte-rendu de la journée diffusé à tous les participants.

    • Le document de bilan quantitatif et qualitatif de la journée permet d’envisager des perspectives (exploitation d’un questionnaire de satisfaction).

    • Augmentation sensible du nombre de participants au groupe régional : 2 adhérents supplémentaires (1 fin 2010, 1 en 2011)

    • Solidarité exprimée par le groupe à l’égard d’une association de Prévention spécialisée en difficulté dans son département.



  • Principaux sujets abordés :




  • Evaluation interne/externe

  • Procédure des appels à projets

  • Vie associative

  • Relations avec le Conseil Général

  • Management du personnel 

  • Outils de gestion à mutualiser

  • Thématiques de la journée régionale : information préoccupante, secret partagé, mandat nominatif, mandat territorial, diagnostic territorial partagé.



    1. REGION GRAND EST :


Nombre de réunions en 2011 : 4

Principaux aspects de l’activité :


  • 30ème anniversaire de l’association de Sedan

  • Réflexions sur l’organisation du CNLAPS

  • Réflexions sur le Forum de la Prévention Spécialisée Rouen et le développement communautaire

  • Préparation de deux journées sur le thème de l’action avec et dans le milieu (première réalisée en mars 2012)

  • Organisation par l’APSEL (organisme d’échange des pratiques éducatives entre éducateurs), initialement de Lorraine et devenu le lieu d’échange pour tout le Grand Est, d’une réflexion, d’une part, sur les postures éducatives à l’épreuve de la laïcité et d’autre part sur les pratiques éducatives et internet, réseaux sociaux…


Fait(s) marquant(s) :
 la situation, en Meurthe et Moselle : des tensions très graves intra et

Inter associatives et avec le Conseil Général autour d’une

restructuration impulsée par la Collectivité Territoriale et autour d’une

divergence sur la place de la Prévention spécialisée dans le

développement local


  • Formation APR Lorraine «  Identité professionnelle des éducateurs en Prévention spécialisée » pour 41 stagiaires


  • Principaux sujets abordés :




  • Méthodologie de l’échange d’information entre les niveaux associatifs, régionaux et national

  • La situation de la Meurthe et Moselle

  • La préparation du Forum de Lille puis Rouen

  • La décentralisation du Collectif Pouvoir d’Agir



    1. REGION CENTRE :


Nombre de réunions en 2011 : 7
Principaux aspects de l’activité :


  • Information

  • Réflexion

  • Organisation

  • Formation



Fait(s) marquant(s) :


  • Préparation du forum de Rouen : mise en place d’un groupe de travail régional rassemblant 8 des 9 services de la région, qu’ils soient adhérents ou non au CNLAPS.




  • Organisation d’une journée de réflexion réunissant les administrateurs et professionnels des services de la région sur le thème de « Faire société autrement ».




  • Organisation d’une journée de réflexion pour les équipes éducatives sur le thème des « incasables » et des « invisibles ».




  • Organisation d‘une semaine de formation intitulée « Etre éducateur en prévention spécialisée aujourd’hui », pour les éducateurs de la région recrutés récemment.




  • Interventions dans les écoles de travail social, à destination des éducateurs spécialisés première année.



  • Détail des rencontres :

1   2   3   4

similaire:

Rapport d’activite iconRapport d’activité

Rapport d’activite iconRapport d’activité

Rapport d’activite iconRapport d’activité 2016

Rapport d’activite iconRapport d’activité 2015

Rapport d’activite iconRapport d'activite 2014

Rapport d’activite iconRapport d’activité 2010

Rapport d’activite iconRapport d’activité 2013

Rapport d’activite iconRapport d’activité 2012

Rapport d’activite iconRapport d’activité 2005-2006

Rapport d’activite iconRapport d'activité de la commission accessibilité de la c f p s a a






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com