Résumé : La politique européenne d'externalisation de l'asile initiée à la fin de l'année 2002 et formalisée dans le "Programme de la Haye" de novembre 2004





télécharger 145.7 Kb.
titreRésumé : La politique européenne d'externalisation de l'asile initiée à la fin de l'année 2002 et formalisée dans le "Programme de la Haye" de novembre 2004
page1/5
date de publication04.07.2017
taille145.7 Kb.
typeRésumé
d.20-bal.com > loi > Résumé
  1   2   3   4   5

Jérôme VALLUY - Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1 / CRPS, CEAf, réseau scientifique TERRA) : "Contraintes et dilemmes des actions de solidarité avec les exilés subsahariens en transit au Maroc oriental dans le contexte créé par les politiques européennes d'externalisation de l'asile". Communication lors du colloque « Le Maroc oriental face aux migrations subsahariennes », organisé la Faculté de Droit de l’Université Mohammed I (Oujda, Maroc) en partenariat avec la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge et le Croissant Rouge Marocain de la Wilaya d’Oujda, 18 décembre 2006 à l’Université Mohammed I, Oujda.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Contraintes et dilemmes des actions de solidarité avec les exilés subsahariens en transit au Maroc oriental dans le contexte créé par les politiques européennes d'externalisation de l'asile1
Résumé : La politique européenne d'externalisation de l'asile initiée à la fin de l'année 2002 et formalisée dans le "Programme de la Haye" de novembre 2004 vise à développer les "capacités d'accueil" des pays limitrophes de l'Union Européenne afin de réduire les entrées sur son territoire. La mise en oeuvre actuelle de cette politique conduit à renforcer le blocage policier et militaire des frontières en enrôlant les pays limitrophes dans cette démarche et à accroître leurs capacités de prise en charge, non seulement policière mais aussi humanitaire, des exilés en transit . Sur le versant humanitaire de cette politique, les organisations référées au droit d'asile et aux actions de solidarité se trouvent  incitées politiquement et financièrement par la Commission Européenne à améliorer les conditions d'accueil des migrants subsahariens dans tous les pays du Maghreb. Ces organisations mais aussi l'ensemble des acteurs de solidarité (citoyens ordinaires, associations, églises...) se trouvent ainsi placés dans une situation très complexe et souvent délicate parfois même ambiguë, entre le projet humaniste et caritatif d'aider des personnes dans le besoin et le risque d'agir au service de finalités contraires, antimigratoires, qui sont celles de l'Europe. Cette tension est particulièrement observable dans la région orientale du Maroc (Oujda, Berkane, Nador) en raison de sa position stratégique sur la route migratoire, de sa proximité de la frontière algérienne,  mais aussi en raison des caractéristiques sociologiques des milieux de la solidarité, plus autonomes qu'ailleurs et plus soucieux de trouver les modalités pratiques d'une aide aux exilés tout à la fois conforme aux traditions  ancestrales d'hospitalité à l'égard des voyageurs de passage et indépendantes de ces nouvelles politiques publiques européennes dites de "capacity building". A cet égard, les acteurs de la solidarité dans le Maroc oriental conservent une autonomie d'action qui contraste fortement avec les démarches d'organisations marocaines ou européennes intervenant dans le centre du pays à l'aide de financements européens.

Auteur : Jérôme VALLUY, Maître de Conférences en science politique à l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), membre du Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne (CNRS / Paris 1) et associé au Centre d’Etudes Africaine (CNRS / EHESS), a été juge à la Commission des Recours des Réfugiés comme représentant du Haut Commissaire aux Réfugiés de l’ONU de février 2001à juillet2004 . Il a fondé en 2003 et co-anime depuis lors le réseau scientifique TERRA (Travaux, Etudes, Recherches sur les Réfugiés et l’Asile : http://terra.rezo.net). Spécialiste de sociologie des politiques publiques ses enseignements portent notamment sur la « Politique de l’exil » (en deuxième année du Master recherche « Etudes africaines » de Paris1  ») et sur les « Migrations forcées, réfugiés, asile » (en deuxième année de Master professionnel « Crises : interventions d’urgence et actions de développement » IEDES, Paris1). Il a dirigé le numéro intitulé "L’Europe des camps : la mise à l’écart des étrangers (2)" de la revue Cultures & Conflits - Sociologie politique de l’international, (avril 2005, n°57) et co-dirigé avec Gilles Lhuillier et Olivier Le Cour Grandmaison l’ouvrage collectif Le retour des camps ? Sanguatte...Guantanamo...Lampedusa...  à paraître en  janvier 2007aux Editions Autrement. Ses recherches actuelles portent notamment sur les recompositions en cours des milieux de solidarités avec les exilés en transit au Maroc dans le contexte créé par les politiques européennes d’externalisation de l’asile.

Introduction

Le contexte de ce colloque organisé par l’Université Mohammed I, en partenariat avec les institutions internationales et nationales des Croix Rouge & Croissant Rouge, au moment où celles-ci s’interrogent sur les possibilité d’actions humanitaires à l’égard des populations les plus fragiles du Maroc oriental, étant connu des participants et les interventions du matin ayant permis à tous de mieux connaître les dimensions juridiques et sociales de ce contexte, je passerai rapidement sur la présentation des politiques européennes dites « d’externalisation de l’asile » et leur mise en œuvre au Maroc (Première partie) ainsi que sur la présentation des spécificités du Maroc oriental au regard de cette mise en œuvre (Deuxième partie). Ces points sont par ailleurs assez bien traités aujourd’hui par les sciences sociales internationales (cf. : bibliographie ci-dessous).

L’essentiel de ma communication portera sur les principaux problèmes, contraintes et dilemmes des actions de solidarité avec les exilés subsahariens au Maroc oriental (Troisième partie), en traitant essentiellement des actions de solidarité engagées – ou susceptibles d’être engagées – par des organisations humanitaires ou caritatives nationales ou internationales et disposant de personnels salariés. Cette focale, utile à l’analyse dans le cadre de ce colloque, a pour effet de placer à la marge du champ d’observation certaines formes plus anciennes de solidarité avec les exilés2 qu’il s’agisse de solidarités spontanées des habitants du Maroc oriental, de solidarités issues des églises chrétiennes ou des solidarités portées à titre individuel par des militants associatifs de cette région. Ces solidarités non professionnalisées constituent, jusqu’à ce jour, l’essentiel du soutien aux exilés dans cette région du Maroc.
  1   2   3   4   5

similaire:

Résumé : La politique européenne d\Dans son ouvrage paru en novembre 2002
«incertaine», «monoparentale», «recomposée», toutes ses expressions expriment en creux le modèle perdu

Résumé : La politique européenne d\Bulletin officiel des douanes
«prémix», introduite par l’article 44 de la loi n°2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique

Résumé : La politique européenne d\Ex-rapporteur à l’ansm
«du traitement d’examen de la demande européenne (octobre 2004) à la traduction dans le rcp français (janvier 2006), un délai conséquent...

Résumé : La politique européenne d\La bioéthique n’est véritablement apparue qu’avec la loi du 6 aout...
«la médecine a plus évolué cette année qu’au cours des siècles précédent» (Jean Bernard). IL y a eu une double révolution : thérapeutique...

Résumé : La politique européenne d\Le monde dans lequel nous sommes
«désordre existant» et du «matérialisme ambiant» : fin de l’humanisme ? Fin de la culture ? Fin de la civilisation ? Fin de l’homme...

Résumé : La politique européenne d\Bulletin Officiel n° 5054 du Jeudi 7 Novembre 2002

Résumé : La politique européenne d\Résumé La diversité connaît un succès grandissant depuis plusieurs...

Résumé : La politique européenne d\Séance du 7 mai 2015 au Sénat
«association politique et une intégration économique entre l’Union européenne et l’Ukraine». IL constituera un puissant levier de...

Résumé : La politique européenne d\Norme simplifiée N°45 Délibération n° 04- 083 du 04 novembre 2004

Résumé : La politique européenne d\L’année 2016 sera «historique» pour les Régions. Contrairement aux...
«historique» pour les Régions. Contrairement aux années précédentes, leur Budget Primitif annuel ne sera pas voté avant la fin du...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com