S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue





télécharger 75.7 Kb.
titreS’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue
date de publication28.01.2019
taille75.7 Kb.
typeAdresse
d.20-bal.com > littérature > Adresse

Département d’occitan – UFR 2

RedOc / LLACS

Université Paul-Valéry Montpellier 3






Nos activités en 2017


http://www.univ-montp3.fr/filemanager/communication/comm/logo_noir_vf.jpg c:\users\marie jeanne\documents\1608-31-documents\1608-24- etoil\llacs-etoill-cnrs-redoc\administration - remboursement de frais\logos\1111-10-llacs_logo_print5.jpg c:\users\marie jeanne\documents\1608-31-documents\1608-24- etoil\llacs-etoill-cnrs-redoc\administration - remboursement de frais\logos\logo redoc.jpg

en partenariat avec






Étudier l’occitan à Paul-Valéry de la licence au doctorat
Grâce à un suivi pédagogique personnalisé par des enseignants qualifiés, la garantie de pouvoir présenter des diplômes universitaires et de pouvoir passer les concours d’enseignants de langues régionales (professeurs des écoles du public, CAPES, Formation Calandreta).
Pour la licence, il y a trois possibilités :

  1. La licence d'occitan en 6 semestres, en présentiel. Cette formation comprend des cours de langue, littérature, civilisation, dialectologie, histoire occitanes…

  2. La licence d’occitan est entièrement accessible par l’enseignement à distance (internet), également pour un coût modique.

  3. La licence aménagée en un an en formation continue qui s’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue


La licence et le master d’occitan sont conçus pour donner un aperçu pluridisciplinaire de la culture occitane et permettre de concilier travail et plaisir. Le département d'occitan propose également des options destinées à des non-spécialistes aussi bien qu'aux spécialistes, un enseignement de langue vivante destiné aux non-spécialistes et aux débutants absolus.
L’équipe de recherches REDOC / LLACS

Dans son état actuel, elle est l’héritière d’une histoire qui remonte au temps où Robert Lafont (1923-2009), professeur d’occitan à l’université Paul Valéry, dirigeait des recherches centrées autour de la sociolinguistique, concrétisées notamment par la création en 1977 de la revue Lengas, qui est encore un des organes de ReDòc. Son activité s’inscrit désormais dans les axes définis collectivement par l’équipe LLACS (Langues, littératures, arts et cultures des Suds).

En ce qui concerne la littérature d’oc, ses chercheurs travaillent aussi bien sur la littérature médiévale, notamment la lyrique courtoise, que sur les étapes ultérieures de son histoire (période du baroque occitan, littérature contemporaine, particulièrement autour de la période 1930-1960). Dans le cadre de l’axe civilisation, c’est autour de l’articulation entre fait occitan et contexte national français que se mène une réflexion sur les contenus de la revendication occitane depuis le XIXe siècle. Enfin, ReDòc assure depuis maintenant plusieurs années un travail d’édition de textes occitans de toutes les périodes, depuis les annales occitanes de Montpellier entre XIIIe et XVe siècle, jusqu’aux poètes contemporains.

  • 19-20 janvier - échanges culturels avec les étudiants et enseignants de l’Université de Corte.

  • 26 janvier – rencontre Sauramps : « Lire et conter le pays » - Gazette café.

  • 31 janvierséminaire RedOc : 16 h : La Poésie des femmes en Occitanie au Moyen âge : des trobairitz à Flamenca.

  • 8 mars –portes ouvertes : « ils travaillent avec l’occitan »

  • 23 mars – rencontre Sauramps : soirée Léon Cordes – Montpellier - auditorium du Musée Fabre - 18 h 30.

  • 28 marsséminaire RedOc : Jean-Claude Bouvier et Philippe Martel : Atlas linguistique de Provence – 17 h 15

  • 18 avril  séminaire RedOc : autour de 1914-18 – 17 h 15

  • 27 avril – rencontre Sauramps : Marcela Delpastre, Loïsa Paulin – auditorium du Musée Fabre. Montpellier – 18 h 30

  • 5 mai Journée d’études Félix Castan, CIRDOC (Béziers)

  • 2 juin – rencontre Sauramps : actualité de l’édition poétique

auditorium du Musée Fabre. Montpellier – 18 h 30

  • 21 septembre – rencontre Sauramps : L’occitan et l’école

  • 12 -13 octobre 2017 : colloque Manuels et langues régionales - Saint-Charles

  • 19 octobre – rencontre Sauramps : contes occitans, entre création et collectage

  • 23 novembre rencontre Sauramps : récits de vie en occitan

  • 28 novembre séminaire RedOc : Cristian Coulon : Le Médoc, une identité paradoxale

Les horaires et les lieux

Sauf indication contraire,

  • les séminaires ont lieu à l’Université Paul-Valéry, en salle A 105, à 17 h 15 (bâtiment Azalaïs de Portiragnes)

  • les rencontres Sauramps peuvent se tenir au Gazette Café, rue Levat, près gare, à l’auditorium du musée Fabre ou à la librairie

  • site Saint-Charles de l’Université : arrêt de tram Albert 1er.

26 janvier – rencontre Sauramps -Lire et conter le pays.



Passa carrière : Noms de rues en occitan

L'association D’aicí d'alai (De ci de là) se donne pour tâche de faire vivre et connaître la culture occitane dans le territoire de 5 communes du sud-ouest de la métropole montpelliéraine. Cette brochure liste les noms de rues, places et chemins, retient les noms occitans, y compris francisés, et en présente la forme occitane correcte, avec le sens et l'étymologie. Au moment où des lotissements se construisent autour de Montpellier, avec de nouveaux lieux à nommer, cette brochure nous propose de puiser dans le trésor de la mémoire et plutôt que de recourir à des néologismes exotiques, bricolés ou hasardeux.c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\1701-12-publicacions-daicidaila.jpg
Le long du fleuve Hérault (JC Forêt, Pays Cœur d'Hérault, photos Luc Micola)

À la demande du Pays Cœur d'Hérault et d'un collectif d'associations d'étude du patrimoine, J.-Claude Forêt propose un itinéraire à la fois didactique et poétique reliant quinze sites patrimoniaux de ce territoire (par exemple, la chapelle du Cardonnet, le château d'Aumelas, l'abbaye d'Aniane, la Tour de Gignac...). Sa randonnée est une méditation sur la notion de patrimoine architectural, indissociable pour lui du patrimoine naturel et linguistique, l'occitan en l'occurrence.c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\1701-12-pays d\'hérault 001.jpg
Contes mystérieux du Quercy/ Contes misterioses del Carcin (Michel Jacquet)

Au Quercy comme ailleurs, existe toute une mythologie populaire. Le malin erre ici-bas pour perdre les malheureux. Les serpents, les chats et les loups seraient doués de pouvoirs maléfiques, il existerait aussi des animaux purement fantastiques. Des hommes sauvages peupleraient les forêts. Un voyageur a le pouvoir de ressusciter les morts. Des trépassés châtient les vivants. Les âmes du purgatoire hantent la campagne. Quelques imprudents rencontrent la faucheuse. L’auteur a passé son enfance dans le Quercy qui a inspiré ces contes : les uns entendus, d’autres simplement imaginés.

Bien écrire les noms des olives et des oliviers (Josiane Ubaud).

Les noms variétaux (tous occitans évidemment) sont maltraités depuis des siècles, depuis que les francophones exclusifs étudient l'olivier. Jamais ils ne se sont posé la question de la langue qu'ils manipulaient, jamais ils n'ont ouvert le dictionnaire de Mistral, ni consulté des linguistes. Cet essai de nomenclature (270 noms trouvés dans les livres ou enquêtes sur le terrain) explique les erreurs, rétablit les bonnes formes en occitan (graphie classique et mistralienne), donne les adaptations correctes en français et restitue l’étymologie, loin de toute fantaisie échevelée.

31 janvier – séminaire RedOc : 16 h « La Poésie des femmes en Occitanie au Moyen âge : des trobairitz à Flamenca »


Intervenants : Bill Burgwinkle professeur au King’s College, Cambridge et Katy Bernard, Université Michel de Montaigne de Bordeaux

8 mars – L’occitan, des études, des métiers





23 mars - Rencontre Sauramps Leon Còrdas



Auditorium du Musée Fabre, 18h30

Né en 1913, Léon Cordes fut, dès ses jeunes années, un acteur important de l’occitanisme contemporain : poète, romancier, auteur de pièces de théâtre, chroniqueur (sus le théâtre occitan comme sur la paysannerie).

Le centenaire de sa naissance fut l’occasion d’initiatives qui débouchèrent sur des éditions, qui seront présentées au cours de cette rencontre.
Actes de la journée d'études 2013 (Revue des Langues romanes 2016/2)

Une journée d’études organisée par l’équipe RedOc (Recherches en domaine occitan / LLACS) de l’Université Paul-Valéry vient de déboucher sur un numéro de la Revue des Langues Romanes intitulé : « Leon Còrdas/ Léon Cordes. Canti per los qu’an perdut la cançon » où est présenté la diversité de son œuvre littéraire et ses divers engagements militants.c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\1701-27-cordes-rlr-copsec 001.jpgc:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\couv_pochette.jpg


Lo Son d'aquela votz, Léon Cordes - Poèta Paisan : poèmas meses en musica, Disque-livret du collectiu Còp-sec.

Parallèlement, de jeunes artistes découvraient la poésie de Léon Cordes et mettaient en musique certains de ses textes, dont ils nous proposaient une interprétation au cours de la journée d’études. Un disque a été édité, accompagné d’un joli livret où les textes sont proposés avec leur traduction.


La Route des Gueux, éd. Oc, 2016.

En 2016, les éditions Oc faisaient le pari d’éditer un roman français de Cordes, écrit en 1947, relatant les événements de 1907, dans le cadre du village d’Argelliers, théâtre des premières manifestations qui apparaissent en toile de fond d’une histoire d’amour dans une société méridionale complexe.


28 Mars – séminaire RedOc : Jean-Claude Bouvier : présentation de l’Atlas linguistique de Provence, animée par Philippe Martel



De même qu’on ne parle pas le français de la même façon dans les différentes régions de France, les langues patrimoniales de ces régions, comme par exemple la langue d’oc en Provence, ont toujours connu, dans leur usage parlé, de multiples variations d’une vallée à l’autre, d’une commune à l’autre. Cette diversité, qui n’exclut pas l’unité, mais au contraire la fonde et la légitime, c’est la réalité et la richesse de ces langues dites « régionales », qu’il est important de connaître et de comprendre. Dès la fin du XIXe siècle, des chercheurs sont allés à l’écoute de ces parlers, créant une discipline nouvelle, la « dialectologie » et dessinant une cartographie générale de la France sous le titre Atlas linguistique de la France (1902-1910), avant que le CNRS ne reprenne et coordonne cette recherche région par région, pour publier un Nouvel atlas linguistique et ethnographique. C’est la seule entreprise d’envergure dans le domaine des sciences humaines, qui prend en compte l’ensemble des anciens parlers de notre pays, relevés dans plusieurs centaines de communes et pour des milliers de formes orales. L’Atlas linguistique de la Provence, pour lequel les enquêtes ont été menées pendant 30 ans, donne, comme une vue aérienne, un « instantané » de l’état de ces parlers de la langue d’oc orientale, entre 1960 et 1990, sans chercher à en reconstituer les anciennes couches oubliées ni restaurer un état de langue « pure ». Aux trois volumes déjà publiés par le CNRS en 1975, 1979 et 1986 (qui totalisent déjà 1000 cartes, et aujourd’hui épuisés), Alpes de Lumière, association attachée depuis 60 ans à l’étude du patrimoine immatériel de la Provence (dont la langue est un élément majeur), ajoute ce volume IV qui complète la collection et éclaire la répartition des parlers provençaux entre Alpes et Méditerranée.
Jean-Claude Bouvier est professeur émérite de l’université d’Aix-Marseille.

L’ouvrage a été écrit en collaboration avec Mme Claude Martel, ingénieur honoraire du CNRS.

18 avril – séminaire RedOc : « Autour de 1914-18 » - Paul-Valéry – A105- 17h15.



Yves Rauzier, L’occitan dins las trencadas / l’occitan dans les tranchées

L’occitan dans les tranchées. Ce recueil, à partir de différents documents, évoque la place de la langue occitane ou langue doc dans la vie quotidienne de la Première Guerre mondiale. Parce que le sujet nous paraissait plus original, voir même occulté. Mais bien entendu, l’occitan dans les tranchées c’est avant tout le combattant venu des quatre coins d’Occitanie, de Bordèu a Niça, de Pau a Lemòtges, de Narbona a Clarmont d’Auvernha. Pas toujours bien accueilli, parfois diffamé – se rappeler l’affaire du 15e corps – il n’en a pas moins souffert et fut tout aussi méritant dans les moments difficiles. Ces quelques pages lui sont dédiées.
Guy Barral, éd. Louis Bonfils, L’occitan en guerre, Lettres à Pierre Azéma (août 1914-décembre 1916), PULM.

Quand le sergent Louis Bonfils part à la guerre le 14 août 1914, c’est un félibre qui apporte la contribution du Midi au combat de la grande France.c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\couv_occitan_en_guerre_barral_impr5.jpg

Les lettres qu’il envoie à son complice Pierre Azéma sont un échange entre deux écrivains. Ce sont aussi des lettres militantes. D’abord, et c’est un fait unique parmi toutes les correspondances de poilues connues à ce jour, parce qu’elles sont écrites en occitan. Ensuite parce qu’elles témoignent d’un combat acharné pour défendre la réputation des Méridionaux rudement attaquée par les civils et les militaires du Nord de la France. Cette lutte pour l’honneur du Midi conduira Louis Bonfils jusqu’au conseil de guerre tenu sur le front, où il sera acquitté, et même félicité. Quand le capitaine Louis Bonfils est tué à la guerre, le 11 juin 1918, il a certes remporté quelques belles victoires, militaires contre les Allemands, morales contre les Français du Nord, mais la guerre qui semble occuper de façon récurrente le Nord et le Sud est loin d’être terminée.

L’édition de cette correspondance exceptionnelle, entreprise dès 1918, a dû attendre un siècle pour voir le jour.
Francis Pouzol, testimòni d’un tèms, ouvrage collectif, CREDDO

Le Félibre F. Pouzol fut tué sur le front en septembre 1918. Militant pour l’enseignement du provençal, ses œuvres avaient été publiées en 1921. Aujourd’hui paraît une nouvelle édition largement complétée avec commentaires et analyses par différents auteurs.

CREDDO, 12 Av. A. Chabaud - 13690 Graveson

27 avril - rencontre Sauramps Marcelle Delpastre / Louisa Paulin –



Auditorium du Musée Fabre, 18 h 30

Rien de commun entre ces deux femmes exceptionnelles, si ce n’est leur appartenance au XXe siècle et le fait que les livres que nous présenterons viennent du même éditeur : Vent Terral.


Marcelle Delpastre, À fleur de l'âme,
Miquèla Stenta, Photos Charles Camberoque, Vent Terral, 2016

Née et morte à Germont, commune de Chamberet en Corrèze où elle a toujours vécu, Marcelle Delpastre (1925-1998), est un auteur majeur de la littérature occitane. En occitan et en français, elle s’est illustrée dans tous les genres : poésie, contes,
 mémoires, ethnographie, etc. Dans ces pages, obéissant au genre biographique, il s’agit d’approcher une personnalité originale, et d’en permettre la connaissance à un large public. Et au-delà de la Marcelle de l’œuvre littéraire, de celle des sept tomes de ses Mémoires, amplement citées, dans son occitan limousin d’origine et traduites en français, ce qui évite la glose et l’interprétation, au prix de la vérité et d’une vérité assumée par elle-même. Elles s’enrichissent d’un reportage photographique inédit, réalisé chez elle à la fin des années 70 par le photographe Charles Camberoque.C’est à partir des mémoires du grand poète qu’est Marcelle Delpastre que Miquèla Stenta a écrit ce livre, nourri d’une lecture fine et sensible de l’œuvre et aussi des souvenirs que lui laissèrent les rencontres qu’elle fit de l’auteur.c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\1701-27-delpastre 001.jpg

Louisa Paulin (1888-1944), de la vie à l'œuvre
, Actes de la journée d’études Louisa Paulin, Vent Terral, 2016.

Louisa Paulin, malgré le beau travail d’édition entrepris par Vent Terral depuis les années 70 et continu depuis lors, est encore largement méconnue et trop réduite à un poète d’anthologies scolaires. La journée du 1er avril 2016 dont les Actes édités sous la direction de M.J. Verny, viennent d’être publiés, a permis d’approfondir la genèse de l’œuvre, d’en explorer les résonnances et de replacer son auteur dans le réseau littéraire occitan et français de la première partie du XXe siècle.


5 mai – Journée d’études Félix Castan - CIRDOC -Béziers


Les enseignants-chercheurs du département d’occitan de l’université Paul-Valéry (Montpellier) ont consacré depuis quelques années des colloques ou des journées d’études, un certain nombre des acteurs majeurs de la renaissance d’oc depuis le XIXe siècle, qu’il s’agisse de Frédéric Mistral, Max Rouquette, Léon Cordes, Louisa Paulin, Serge Bec, d’autres encore, en particulier dans le cadre d’un projet de recherche sur la poésie d’oc de 1930 à 1960 inscrit dans le programme de notre équipe universitaire de rattachement (LLACS). Parallèlement, ils se sont investis dans le projet « Vidas. Pour un dictionnaire biographique de la renaissance d’oc. XIXe-XXIe siècles.c:\users\marie jeanne\documents\1608-31-documents\1608-24-images\fotos escrivèires\castan\castan.jpg

Dans le droit fil de ces projets, il s’agit, en association avec le CIRDOC, d’une rencontre et d’une exposition autour de l’œuvre de Félix Castan, qui a été un des piliers de l’Institut d’études occitanes dans la première phase de son histoire. Poète, théoricien, militant, acteur de la valorisation du théâtre et de l’art occitan, son rôle dans la vie culturelle occitane sur plus d’un demi-siècle a été considérable, et son influence lui a survécu.
Préprogramme

  • Roland Garrigues : Félix Castan à Montauban

  • Hervé Terral : Castan, « héritier » de Perbosc

  • Marie Jeanne Verny : de la correspondance Castan / Lafont : 1943-1964. Idées et débats

  • Philippe Gardy : De campèstre, d’amor e de guèrra (Félix Castan), A la raja dau temps (Max Allier): un essai de lecture contrastive

  • Cécile Noalhan : Félix Castan et la Seconde Guerre mondiale : Résistance par les lettres, Résistance par les armes.

  • Claire Torreilles : Lettres de Castan à Henri Espieux sur la direction de « Messatges »

  • Jean-Paul Dammagio : Marxismes et occitanismes selon Félix Castan

  • Silvan Chabaud : Castan blues : la pensée de Castan au cœur du renouveau musical occitan des années 90 (Fabulous Trobadors et Massilia Sound System).

  • François Pic : Essai de bibliographie de Félix CASTAN (1920-2001)

Les conclusions de la journée seront tirées par Philippe Martel

2 juin – Rencontre Sauramps – Actualité de l’édition poétique d’oc. Auditorium du Musée Fabre. 18h30.



Jean-Frédéric Brun, Miralh bercat de la set / Miroir brisé de la soif, édition Jorn

L'enfance de JF Brun s'est déroulée entre Cévennes et Camargue, baignée de culture classique gréco-latine et de langue d'Oc, dans ses deux aspects raffinés et sauvages. L'ensemble de son œuvre tend tout entière au réenchantement du monde, dans une passion mystique pour la nature méditerranéenne, avec ses traditions et ses croyances, et pour leur vecteur, la langue occitane, dans sa variété montpelliéraine. Son nouveau recueil célèbre, entre autres montagnes, celle de la Séranne qui illimite son horizon plus qu'elle ne le borne. c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\brun.jpg
Estelle Ceccarini Chivau / Chevaux, L’Aucèu libre

Beaux, légers, rythmés et ciselés, cette série de courts poèmes sur les chevaux de Camargue témoignent d'une véritable affection pour ce cheval et d'une longue proximité avec les manades de cavalo. Accompagnés de photographies en noir et blanc de Florent Gardin.
Silvan Chabaud, Montar / Monter, Photos Max Sagon, éd. L’aucèu libre

La cima es dins la tèsta / quauque part dins la tèsta / Lo viatge comença dins lo pantais,/ comença de jorns / De setmanas o de mes / abans lo primièr pas. [La cime est dans la tête / Quelque part dans la tête / Le voyage commence dans le rêve éveillé, / Il commence des jours, des semaines ou des mois / avant le premier pas.]

Roland Pécout, Coma un aubràs estrifat per l’auristre / Leberon – Comme un arbre déchiré par la tempête / Lubéron. Texte occitan, italien, anglais. Edition TròbaVox.

Ce recueil de Roland Pécout reprend à partir du Lubéron un des principaux motifs mythiques et poétiques des œuvres précédentes, la lecture des paysages à travers l’épaisseur des temps qu’ils ont connue, ainsi que l’exprime le texte de la quatrième de couverture : « Lubéron : ce parcours est d’abord une errance, et un rêve de déverrouiller l’Histoire ; il est aussi un chant venu d’un microcosme qui reflète la diversité du monde, et sa finitude ».

21 septembre - rencontre Sauramps : L’école et l’occitan



L’itinéraire d’un acteur : André Lagarde, présenté par Christian Lagarde, Université de Perpignan

Per la lenga e la cultura d’Òc. Andrieu Lagarda, la fe en òbras, Lambert-Lucas

L’œuvre d’André Lagarde (1925-), dont l’ouvrage Per la lenga e la cultura occitana: Andrieu Lagarda, la fe en òbras tente de rendre compte, correspond aux exigences de son militantisme, particulièrement actif dans le domaine de l’enseignement de l’occitan. Polygraphe (plus de 50 titres), on lui doit aussi bien des poésies, contes, proverbes et récits qu’un vocabulaire, des dictionnaires, des ouvrages de pédagogie ou d’anthroponymie. http://www.lambert-lucas.com/img/arton2779.jpg?1478449334

André Lagarde, travailleur infatigable de l’occitanisme, pédagogue, historien, conteur, écrivain. Un homme à multiples facettes auquel ce livre rend hommage.
Le regard de l’historien, Yan Lespoux

Pour la langue d'oc à l'école. De Vichy à la loi Deixonne, les premières réalisations de la revendication moderne en faveur de l'enseignement de la langue d'oc, PULM, 2016

Yan Lespoux, s’il est aussi acteur de l’occitanisme contemporain (notamment président de la FELCO), est d’abord enseignant-chercheur et historien, spécialisé dans l’analyse du mouvement occitan contemporaine, notamment de la question de l’école où son travail vient utilement compléter des études antérieures dont celles de Philippe Martel. Cet ouvrage est le premier volume d’une vaste étude sur la place de l’occitan à l’école dans la deuxième moitié du XXe siècle.c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\couv_pour_oc_lespoux_impr3.jpg

12 - 13 octobre -colloque « Manuels et langues régionales »


Site Saint-Charles- Université Paul-Valéry

En 2006, l’équipe RedOc et le Centre d’études occitanes organisaient à l’Université Paul Valéry un colloque sur l’école et les langues régionales aux XIXe et XXe siècles dont les actes ont été publiés aux PULM. Dix ans plus tard, il nous semble important de revisiter ce chantier afin d’approfondir les riches problématiques qui y avaient été développées.c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\p1020811.jpg

L’école, on le sait, a contribué pour partie au recul des langues de France. De cette conscience du rôle de l’école dans la baisse de l’usage social de ces langues est aussi née une volonté chez certains, militants ou pas, d’y faire pénétrer les langues et cultures dites régionales. Plus tard, et jusqu’à nos jours, l’école est devenue le vecteur principal de l’apprentissage de ces langues dont la pratique sociale a fortement reculé. Les manuels sont à la fois un outil pédagogique et un moyen de reconquête de l’espace éducatif par ces langues et cultures. Grammaires, méthodes de langues, ont dès après la Révolution commencé à fleurir. Œuvres d’enseignants, d’érudits locaux, militants ou pas, ces ouvrages en disent autant sur la situation et les représentations des langues de France à l’époque où ils ont été conçus que sur les méthodes pédagogiques employées. La prise en compte de la diversité linguistique et culturelle par l’École a permis à celles-ci de faire une entrée plus officielle dans l’enseignement au gré des circulaires, arrêtés et autres lois (on pense évidemment à la loi Deixonne de 1951). Ces textes ont ouvert la voie à des manuels écrits là encore par des militants soucieux de soutenir l’enseignement de leurs langues et de leurs cultures. Mais ils ont parfois permis également une prise en compte relative de la diversité dans des manuels de lettres, géographie ou histoire destinés à tous les élèves de France. Ce colloque veut interroger ces deux types de publications pédagogiques, centrées sur les langues et cultures régionales ou publications généralistes qui leur font une place. Parmi les points qui pourront être abordées, nous proposons un certain nombre de questionnements :

- Comment les langues et cultures de France sont-elles vues au prisme de ces manuels généralistes ? Quelles méthodes pédagogiques promeuvent les érudits et/ou militants en faveur de l’enseignement des langues et cultures de France ?

- Quels messages veulent-ils faire passer, que ce soit à travers des manuels de commande de l’Éducation Nationale ou de manuels issus d’initiatives militantes ?

- Quels points communs, et quelles différences peut-on observer entre les diverses langues concernées ?

19 octobre - rencontre Sauramps : Contes occitans, entre création et collectage



Fablèls calhòls, d’Antonin Perbòsc, Letras d’òc, présentés par Josiane Bru (EHESS)

Les Fablèls calhòls sont une recréation originale et joyeusement érotique de Fabliaux du Moyen-Âge. D'une grande finesse d'écriture, ils appartiennent au versant érotique de l'œuvre littéraire de Perbosc. L'auteur nous présente son projet d'écriture en lien étroit avec les contes populaires occitans recueillis et savourés pendant de longues années : « Car les fabliaux et nos contes populaires s'interpénètrent très souvent… Je me suis efforcé de garder la saveur extraordinaire de ces récits populaires que l'on croit avoir perdus et que j'ai eu la chance de retrouver bien vivants… » c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\couvfablèls1.jpg

Cette nouvelle édition reprend le texte occitan de l'édition originale, totalement introuvable aujourd'hui, et le glossaire occitan-français que nous avons enrichi de nouvelles entrées puisées dans d'autres glossaires de Perbosc.

À l’occasion de la rencontre, Josiane Bru nous présentera également d’autres recueils de contes de Perbosc.
Êtres fantastiques en Provence : fées, sorcières, lutins... : Jean-Luc Domenge ; Michaël Crosa, Éditeur : Association Cantar lou pais, Collection « Contes et chansons populaires de la Provence ».

La Provence avait ses légendes, ses histoires, ses peurs de l’inconnu, de la différence, de celui qui est un peu étrange, qui pense autrement. On vient aussi à la rencontre des fées, des sorcières, les lutins de Provence.

Pendant les années 80, Jean Luc Domenge a recueilli des témoignages sur un large territoire entre Var et Alpes de Haute Provence, mais aussi dans les contrées des Alpes Italiennes, le pays Niçois… Un recoupage d’informations, d’indications, de mémoire collective et familiale qui a donné naissance à cet ouvrage de 390 pages.


23 Novembre – Rencontre Sauramps : récits de vie en occitan



Monica Sarrasin, D’entre tant, quauques uns, Lo Chamin de Sent Jaume.

Notre monde, notre famille, les nôtres, chez nous… Souvenirs, témoignages, un bon morceau de vie, juste une parcelle, un événement, le quotidien, la personne, la maison et la nation, tout ce qui fait la mémoire de l’homme (mais pourquoi pas le chien, ou la vache !), de belle manière, ou de petite façon, ce qui finit, et qui finit bien, par faire la mémoire d’un pays, Nostre monde en tricotera des livres, même si ce ne sont que de petits livres, pourvu qu’ils aient le ton juste, qu’ils soient nécessaires. En voici le huitième volume


Marinette Mazoyer, Subre lo pont, lo pont de Ròchabèla, et autres récits autobiographiques

Comme Monica Sarrasin, Marineta Mazoyer a écrit plusieurs volumes de récits autobiographiques, depuis le premier volume, ainsi présenté :c:\users\marie jeanne\desktop\1702-03-images sauramps e llacs\subre_lo_pont-43be0.png

J’ai voulu écrire [mes] souvenirs […] en occitan […] C’est peut-être parce que, ayant découvert très tard la langue qui aurait pu, qui aurait dû être la mienne, j’ai du temps à rattraper. J’ai raconté mon quartier, profondément lié à la nature, à un territoire et aux ouvriers qui y habitaient. J’ai fait revivre des souvenirs qui m’ont fait comprendre l’importance de chaque fait, de chaque personne, de chaque lieu qui ont pétri ma personnalité depuis l’enfance. Je me suis rendu compte que a langue occitane y était plus présente que je le pensais, même si elle m’avait été cachée […] J’ai dû tout réapprendre…

28 Novembre – séminaire RedOc : Cristian Coulon : le Médoc, une identité paradoxale



L’objet du séminaire est de décrypter et d’analyser «  les structures élémentaires » de la culture de ce coin de l’extrême Occitanie et les marqueurs symboliques et emblématiques de son identité. Plus précisément j’approfondirai ce que j’appelle « le paradoxe médoquin » : une identité assurée, vécue intensément et intérieurement, mais guère active ni mobilisatrice. Cependant il faut se demander si cette situation change et quelles sont les perspectives qui peuvent être notées.c:\users\marie jeanne\appdata\local\temp\christian coulon.jpg

Christian Coulon, Professeur Emérite, Sciences Po Bordeaux.

Et pour 2018 ? Un certain nombre d’initiatives sont déjà envisagées





  • Présentation par Joan Thomas (Université de Toulouse Jean Jaurès) du linguiste Jean Ronjat auquel il consacre un ouvrage.

  • Le point sur l’analyse et l’édition électronique du Petit Thalamus, archives municipales de Montpellier (G. Gouiran, H. Lieutard, P. Martel, G. Russo).

  • Présentation par C. Alén-Garabato (UPV) et Romanu Colonna (Corte) de leur ouvrage AUTO-ODI. La « haine de soi » en sociolinguistique. Conférence de R. Colonna sur la situation linguistique en Corse.

  • Atelier interdisciplinaire musique / philologie par Brice Drusit et Gilda Caiti-Russo sur la Chanson de Sainte Foi, le plus ancien texte littéraire en occitan.

  • Journée d’études organisée par les doctorants de l’équipe « jeunes chercheurs en domaine occitan » ouverte à tous les doctorants travaillant sur la matière occitane.

  • Point historiographique sur l'histoire contemporaine du mouvement occitan et sur les sujets qui restent à explorer en la matière par Yan Lespoux.

  • Journée d’études sur la collection poétique « Messatges » de l’IEO

  • Présentation d’ouvrages édités en Auvergne-Rhône-Alpes par Jean Roux (Œuvres en occitan d’un républicain auvergnat (1798-1860), Huit siècles de littérature occitane en Velay) et Jean-Claude Rixte (Théâtre d’Oc en Drôme), EMCC.

Demande aux éditeurs spécialisés de nous informer de leurs projets afin de programmer les rencontres Sauramps.


similaire:

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue iconS’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue iconFormation Professionnelle Continue

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue iconTaxe d’apprentissage et de formation professionnelle continue

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue iconFormation aux Premiers Secours afgsu
«l‘éducabilité professionnelle», ainsi les stagiaires ressentiront la formation comme un moyen efficace au cœur de leur évolution...

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue icon1. Introduction : La formation professionnelle continue dans les trajectoires professionnelles

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue icon3 La formation professionnelle continue des salariés : construire une politique

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue iconNote d’information aah allocation aux adultes handicapés La gratification...
«indemnités de stages de formation professionnelle» prises en compte pour le calcul de l’aah ?

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue iconAdresse uniquement aux candidats acceptés

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue iconProgramme 140 (1er degré)
«Plus de maîtres que de classes» et rep+. Ces moyens sont également consacrés aux décharges des directeurs d’écoles et à la formation...

S’adresse uniquement aux publics de la formation professionnelle continue iconProgramme de la formation continue






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com