Cours et exercices





télécharger 1.03 Mb.
titreCours et exercices
page1/15
date de publication12.10.2019
taille1.03 Mb.
typeCours
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15


Port de Plaisance

F-93330 Neuilly sur Marne

Radio-Club de la Haute Île

F6KGL

F5KFF


PRÉPARATION au
CERTIFICAT D’OPÉRATEUR
du SERVICE AMATEUR




Réglementation
et Technique

COURS et EXERCICES

par F6GPX





  1. Édition juillet 2004



INTRODUCTION

Ce document rappelle les principales définitions et les formules à retenir pour passer les examens des différentes classes du certificat d’opérateur du service amateur. Ce cours s’adresse essentiellement aux formateurs des Radio-Clubs dispensant des cours de préparation à l’examen. Bien entendu, les candidats à l’examen ayant des connaissances suffisantes peuvent utiliser ce document pour se préparer seul. Ce cours ne contient pas d'épreuves de lecture au son mais donne les éléments à connaître pour passer les épreuves de Télégraphie.

Intro - 1) Les différentes classes du certificat d’opérateur :

L'ordre logique de passage des différentes classes de certificat d’opérateur est : Novice, puis Radiotéléphoniste et enfin Radiotélégraphiste. Seules les classes 1 et 2 ont des équivalents CEPT, c'est-à-dire que les titulaires de ces classes de certificat d’opérateur peuvent émettre dans tous les pays de la CEPT.

Classe Équivalent CEPT Examen Bandes attribuées et puissances autorisées

3 (Novice) NON Réglementation Bande 144 MHz, puissance réduite à 10 W
FØ Classes d'émission limitées

Toutes bandes et tous modes sauf en
2 (Téléphoniste) OUI Réglementation télégraphie auditive (A1A, A2A, F1A, F2A)
+ Technique sur les bandes inférieures à 29,7 MHz
F4 ou F1 ou classe 3 + Technique 120 W au dessus de 30 MHz
250 W de 28 à 30 MHz
500 W en dessous de 28 MHz

1 (Télégraphiste) OUI Réglementation Toutes bandes et tous modes
+ Technique + Morse 120 W au dessus de 30 MHz
F8 ou F5 ou classe 3+Technique+Morse 250 W de 28 à 30 MHz
ou classe 2 + Morse 500 W en dessous de 28 MHz

Intro - 2) Les différentes parties de l'examen sont indépendantes. Il faut nécessairement réussir l'épreuve de réglementation pour obtenir un certificat d’opérateur. En revanche, le bénéfice des parties réussies est conservé pendant un an. Par exemple, un candidat se présentant pour la classe 2 (Réglementation + Technique) qui ne réussit que la partie Technique n'a à repasser que la Réglementation, la partie Technique lui étant acquise pour un an. Par contre, le même candidat ayant réussi l'épreuve de Réglementation aura un certificat d’opérateur de classe 3 (Novice) tant qu'il n'aura pas réussi la partie Technique.

Les épreuves de Réglementation et de Technique se passent sur un Minitel et se composent de 20 questions à choix multiples (une seule réponse possible pour chacune des questions) auxquelles il faut répondre dans le temps imparti de l’épreuve. Le décompte des points est le même pour ces deux épreuves : 3 points pour une bonne réponse, -1 point pour une réponse fausse, pas de point pour pas de réponse. Pour les deux épreuves, il faut obtenir une moyenne de 30/60.

Intro - 2-a) Épreuve de Réglementation :

L’épreuve sur "La Réglementation des radiocommunications et les conditions de mise en oeuvre des installations du service amateur" dure 15 minutes.

ATTENTION : malgré son nom, l’épreuve de « Réglementation » nécessite quelques connaissances de base en matière de radioélectricité (notions sur brouillages et protections, antennes et lignes de transmission).

Intro - 2-b) Épreuve de Technique :

L’épreuve de "Technique portant sur l'électricité et la radioélectricité" dure 30 minutes.

Certains certificats militaires peuvent être convertis afin de dispenser les titulaires des épreuves de technique et/ou de télégraphie (annexe II de l’arrêté du 21/9/00). L'épreuve de réglementation reste obligatoire.

Intro - 2-c) Épreuve de code Morse :

L'épreuve de lecture au son (télégraphie auditive nommée dans la suite de ce cours par l’abréviation radioamateur CW) se passe sur un micro-ordinateur. La vitesse est de 12 mots/minute (60 caractères/minute ou 720 mots/heure).

L'examen porte sur les 26 lettres de l'alphabet (pas de caractères accentués), les 10 chiffres, les 7 signes de ponctuation suivants : =, +, /, ?, ,(virgule) ,. (point), '(apostrophe) et les signes VA (Fin de transmission), AS (Attente) et Erreur (.......).

L'épreuve de télégraphie auditive comporte un texte de 36 groupes de 5 lettres, chiffres ou signes (soit une durée de 3 minutes) suivi d'un texte en clair d'une durée de 3 minutes (soit 180 caractères) plus ou moins 5%.

Les candidats devront avoir commis 4 fautes maximum à chacune des deux parties. Il n'y a pas d’examen portant sur la manipulation des signaux de code Morse. Il n'y a plus d'examen portant sur le code Q qui fait partie de la Réglementation commune à toutes les classes de certificat d’opérateur.

Intro - 3) Les différents cas de figures selon les modules acquis lors de l'examen

Classe 3 : Réglementation = indicatif d’appel de type FØ :

Il faut nécessairement obtenir le module Réglementation, obligatoire pour toutes les classes de certificat d’opérateur.

Classe 2 : Réglementation + Technique = indicatif d’appel de type F4 :

  1. Si l'on obtient la Technique mais pas la Réglementation, on repart avec rien mais on conserve la Technique pendant un an. On peut repasser la Réglementation un mois après.

  2. Si l'on a que la Réglementation, on repart avec certificat d’opérateur de classe 3.

Classe 1 : Réglementation + Technique + CW = indicatif d’appel de type F8 :

  1. Si l'on obtient la Technique et la CW mais pas la Réglementation, on repart sans certificat d’opérateur mais on conserve les deux modules pendant un an. On peut repasser la Réglementation un mois après.

  2. Si l'on obtient la Réglementation et la CW mais pas la Technique, on repart avec un certificat d’opérateur de classe 3 et on conserve la CW pendant un an. On peut repasser la Technique un mois après l'examen.

  3. Si l'on obtient la Réglementation et la Technique mais pas la CW, on repart avec un certificat d’opérateur de classe 2. On peut repasser la CW un mois après l'examen.

Intro - 4) Stratégie pour passer le certificat d’opérateur de classe 2 et 3 (sur Minitel)

Compte tenu du calcul des points lors de l'examen sur Minitel, il faut “ assurer ” un certain nombre de réponses.

  1. Si on ne répond qu’à 10 ou 11 questions, aucune faute n’est permise : (10 x 3) –1 = 29 < 30 ;

  2. Si on répond à 12 questions, une seule faute est admise : (11 x 3) –1 = 32

  3. Si on répond à 13 questions, deux fautes sont permises : (11 x 3) – 2 = 31

  4. Si on répond à 14 questions, trois fautes sont permises : (11 x 3) – 3 = 30

C’est l’objectif de 13 questions au minimum, dont on est certain de la réponse, qu’il faut viser. Il ne faut pas répondre aux questions dont on n’est pas certain de la réponse (surtout pour les questions techniques de l’épreuve de Réglementation).

Enfin, ne jamais oublier que la Réglementation est indispensable pour obtenir un certificat d’opérateur.

Intro - 5) Modalités pratiques de l’examen

Pour passer l’examen, il n’y a plus d’âge minimum depuis l’arrêté du 21 septembre 2000. Les examens se passent dans des centres d’examens qui dépendent du SRR (Service Régional de Radiocommunication). Il faut prendre un rendez-vous en téléphonant au centre d’examen que vous avez choisi. Celui-ci vous envoie un dossier qu’il faut lui retourner, pour confirmation du rendez-vous, accompagné du chèque de règlement (en 2003, taxe d’examen = 30 €, quel que soit le nombre d’épreuves à passer). Le chèque doit avoir été encaissé pour pouvoir passer l’épreuve. Voir les coordonnées des centres d’examen en dernière page de ce document. Le jour de l’examen, arrivez à l’heure, pensez à amener vos papiers d’identité ainsi que votre calculette et un crayon. Le papier brouillon est fourni par le centre d’examen.

Si le candidat a un taux d’invalidité supérieur ou égal à 70%, les épreuves sont adaptées à son handicap et le temps de l’examen est triplé (45 minutes en réglementation et 1h30 en technique et 2 x 9 minutes en CW)

L’examen du certificat d’opérateur débute par l’épreuve de réglementation puis continue par celle de la technique mais les résultats de ces deux épreuves ne sont connus qu’à la fin de l’examen : ne vous laissez pas dérouter par cette particularité et restez concentré …

L’épreuve de télégraphie est indépendante, se passe sur un micro-ordinateur et dure environ 10 minutes. Avant l’examen, un texte d'essai en clair de 2 à 3 minutes permet de se familiariser avec la tonalité et l'ensemble du matériel. Puis commence l'épreuve proprement dite de télégraphie auditive avec ses deux parties de 3 minutes chacune (36 mots de 5 caractères suivi d’un texte en clair de 3 minutes environ).

En cas de problème lors de l’examen (problème de matériel ou question « litigieuse »), prévenez tout de suite l’examinateur présent qui, seul, peut arrêter le décompte de temps et éventuellement permet de recommencer l’épreuve. Aucune contestation ne sera recevable après la fin du décompte de temps ou après l’épreuve. En cas de question « litigieuse », notez la référence de la question (en haut à droite « écran xxx »). Le personnel présent sur le lieu de l’examen est en général disponible et compréhensif.

A la fin des épreuves, le candidat est informé immédiatement du résultat. En cas de réussite, l’ART envoie rapidement (souvent la semaine suivante) au domicile du candidat le certificat d’opérateur et un dossier de demande d’indicatif à retourner au CGR. Le dossier doit être accompagné du règlement de la taxe annuelle (46 € en 2003) si le candidat n’a pas encore d’indicatif d’appel. L’indicatif d’appel, seul document permettant d’émettre, est envoyé au bout d’environ un mois après la réception du dossier par le CGR.

Intro - 6) Échec à une des parties de l'examen :

En cas d'échec à l'une des épreuves, le candidat doit attendre un mois avant de repasser l'examen mais il peut se réinscrire tout de suite. Le candidat conserve pendant un an le bénéfice de l'épreuve qu’il a réussi.

Intro - 7) Présentation du cours :

Ce cours se présente en deux parties (Réglementation et Technique) réparties en sections, chapitres et paragraphes.

La première partie concerne la réglementation et est scindée en deux sections :

  1. la réglementation : l’ensemble des textes réglementaires français, européens et internationaux est joint en annexe de ce cours (fichier Textes Réglementation.doc). Le cours y fait souvent référence.

  2. les connaissances de base de technique (les références entre parenthèses sont celles des chapitres consacrés à la technique, objet de la deuxième partie du cours)

Les chapitres de cette partie sont référencés de R-1 à R-5. Les mots-clés sont en gras souligné. Ces mots-clés permettent de repérer les notions importantes. Les paragraphes ou les parties de texte en italique ne sont pas à apprendre pour l’examen : ce sont des informations complémentaires qui sont hors programme.

La seconde partie traite de la technique. Cette seconde partie est divisée en trois sections et treize chapitres numérotés de 0 à 12. Les connaissances à avoir pour passer l’examen se repèrent aux polices de caractères utilisées. Le texte définissant le programme de l’examen est parfois très vague et sujet à controverse. Quelques formules sont citées mais pas toutes : lors de l’examen, des questions peuvent être posées sur des formules non citées explicitement dans le texte. Ainsi, dans le cours, trois polices de caractères différentes sont utilisées :

  1. les formules à connaître sont en gras. Les formules qui ne sont pas en gras ne sont pas à connaître mais permettent d’expliquer mieux que des phrases certaines notions et grandeurs. Des exemples d’application sont signalés en retrait et présentés dans une police de caractères différente (Arial).

  2. les mots-clés sont en gras souligné. Ces mots-clés permettent de repérer les notions à connaître pour passer l’examen.

  3. les paragraphes ou les parties de texte en italique ne sont pas à apprendre pour l’examen : ce sont des connaissances supplémentaires qui, à notre opinion, sont hors programme. Les mots-clés de ces parties sont en italique souligné.

De plus, en annexe à la fin de ce document, les formules à connaître pour la partie technique sont reprises : il faut non seulement les connaître mais savoir les utiliser aussi que leurs variantes. Ainsi, il faut connaître les formules U = RI et P = UI mais aussi, ce qui n’est pas indiqué, leurs variantes comme I = U / R ou I = P / U.

Intro - 8) Conseils aux formateurs et aux candidats:

Les formateurs doivent, dans la mesure du possible, préparer leur intervention. Dans le cadre du radio-club F5KFF-F6KGL, l’ensemble de ce cours est dispensé en une année au rythme d’un soir par semaine pendant 1 heure ½ : c’est déjà un rythme assez soutenu pour des candidats n’ayant aucune connaissance. Commencez par la Réglementation et revenez sur ces chapitres régulièrement par la suite. Pendant le cours, faites des exercices et expliquez les réponses au tableau. Au besoin, revenez sur un chapitre ou une partie du cours. Enfin n’insistez pas sur les paragraphes en italique : ils sont là pour les candidats (et les formateurs) qui veulent aller plus loin.

En ce qui concerne les calculettes, optez pour des modèles de type collège non programmable (un peu moins de 10 € en grandes surfaces au moment de la rentrée scolaire). Chacun peut avoir une calculette différente mais chacun doit connaître parfaitement toutes les touches de fonction et la manière d’utiliser son matériel. Pour le fonctionnement des calculettes, se reporter au § 0.3.

Quand vous vous sentez prêt à passer l’examen, inscrivez-vous auprès du centre d’examen et entraînez-vous avec des logiciels comme Exam’1 F0 ou F4 de F5AXG (voir Bibliographie en annexe) ou sur Minitel (3614 Amat).

Intro - 9) Annexes :

En complément de ce fascicule, un fichier nommé « Textes Réglementation.doc » contient les extraits des textes réglementaires en vigueur. Ce document permet aux formateurs de revenir « à la source » de l’information. Une seule édition pour l’ensemble du groupe est suffisante car l’essentiel de ces textes (ce qui est au programme de l’examen) est repris dans ce cours.

De plus, un fichier nommé « SERIE.doc » contient un recueil de 500 exercices permet de mettre en application les différents sujets abordés dans le cours dans l'esprit des questions posées le jour de l'examen. Les sujets abordés sont séparés entre la technique et la réglementation (sauf dans les séries Progression), ce qui permet aux candidats au certificat d’opérateur Novice de se préparer.

Le recueil d’exercices est composé de trois sections :

  1. Chapitre par chapitre (21 séries numérotées 1 à 21) ;

  2. Progression (11 séries numérotées 22 à 32) ;

  3. Réglementation (9 séries numérotées 33 à 41) et Technique (9 séries numérotées de 42 à 50) ;

A la fin des exercices, des calculs en notation scientifique sont présentés (1 feuille hors série).

Enfin, une feuille de calcul Excel nommée « formules.xls » s’adresse plus particulièrement aux candidats travaillant seul la partie Technique et permet, dans un premier onglet, de vérifier les calculs effectués à partir d’une calculette. Le deuxième onglet de cette feuille permet de convertir en puissance de 10 des valeurs exprimées en multiple ou sous multiple et inversement.

Intro – 10) Plan du Cours :

Première Partie- RÉGLEMENTATION
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

Cours et exercices iconCours 4 Exercices
«Il avait insulté ma mère» C'était faux, ses complices l'ont avoué. Jean-Marc avait seulement dit non, ce dimanche 30 novembre à...

Cours et exercices iconExercices et problèmes

Cours et exercices iconExercices de Probabilités Statistique

Cours et exercices iconCorrection des exercices

Cours et exercices iconMpi loi d’ohm exercices

Cours et exercices iconFiche n°1 Le dommage réparable exercices

Cours et exercices iconCorrection des exercices chapitre 12

Cours et exercices iconLois fondamentales Complément d’exercices

Cours et exercices iconPhysique exercices sur la gravitation universelle

Cours et exercices iconExercices : Lois à densité : Loi exponentielle






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com