Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant





télécharger 72.74 Kb.
titreDossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant
date de publication28.10.2017
taille72.74 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > droit > Documentos



DOSSIER DE PRESSE

Carte du combattant 2015

Croix du combattant







Jeudi 1er octobre 2015

Sommaire




Sommaire 2

Edito du ministre de la Défense 3

Mot du secrétaire d’État, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire 4

La création de la carte du combattant 5

De 1998 à 2015 6

Les territoires et périodes éligibles à l’obtention de la carte 7

Une évolution des critères d’attribution 10

Une mobilisation nationale pour les combattants et anciens combattants 11


Edito du ministre de la Défense




Le 1er octobre, je présiderai la prise d’armes de remise de la Croix du combattant dans la Cour d’honneur des Invalides. Aux côtés du secrétaire d’État aux Anciens combattants et à la Mémoire, je remettrai la Croix du combattant à cinquante anciens des opérations extérieures. Par leur engagement, qui suscite respect et admiration, chacun a contribué à écrire une page importante dans l’histoire de notre pays.

Le même jour, dans tous les départements de France, une cérémonie distinguera ainsi ceux qui ont fait le choix de défendre la France par les armes, dans les opérations extérieures. C’est un choix difficile que celui de mettre en jeu sa propre vie pour défendre celle de ses concitoyens. C’est un choix essentiel, qui appelle en retour la reconnaissance de la Nation.

À l’occasion de cette journée d’hommage, cette reconnaissance trouvera une traduction concrète, avec l’assouplissement des critères d’attribution de la carte du combattant. Près de 5 000 femmes et hommes recevront ainsi la carte du combattant au titre de leur participation aux OPEX, réaffirmant ainsi l’unité du monde combattant, qui, par-delà la diversité de ses engagements, s’est toujours distingué au service de la France.

Jean-Yves Le Drian

Ministre de la Défense
Mot du secrétaire d’État, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire



En ce 1er octobre 2015, la France distingue des femmes et des hommes qui ont fait le choix de s’engager pour garantir la sécurité de leurs concitoyens, à l’intérieur mais aussi au-delà de nos frontières.

Cet engagement s’inscrit dans une longue histoire combattante. Celle écrite par les Poilus de 14-18, poursuivie par les Français Libres, combattants et résistants de la seconde guerre mondiale et par tous les soldats engagés dans les opérations extérieures que la France a conduites.

Rendre hommage aux combattants d’hier, c’est encourager les soldats d’aujourd’hui. C’est pourquoi il était important d’unir dans un même hommage ces générations de combattants qui ont toujours fait la fierté et l’honneur de la France, parfois au prix de la vie.

Aujourd’hui, le souvenir de l’engagement de ces femmes et de ces hommes s’inscrit partout en France mais aussi en Europe, en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique. Ils sont les visages d’une mémoire en train de se construire, que nous aurons à faire vivre pour que chaque Française et chaque Français mesure ce qu’il faut de courage et d’esprit de sacrifice pour faire le choix de servir son pays.
Jean-Marc Todeschini

Secrétait d’État, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire


La création de la carte du combattant



Le 20 novembre 1917, à l’occasion de son discours de politique générale au Sénat, Georges Clémenceau, alors président du conseil et ministre de la guerre déclara à propos des combattants de 1a première guerre mondiale : « ils ont des droits sur nous ».
Cette formule résume à elle seule l’action menée au lendemain de la grande guerre par les associations d’anciens combattants soutenues par de nombreux parlementaires pour faire reconnaître par la nation un statut particulier à ceux qui avaient participé aux combats.
Leur action fut couronnée de succès avec la loi du 19 décembre 1926 qui créa la carte du combattant au profit des anciens combattants des guerres de 1914-1918, 1870-1871 et des campagnes coloniales antérieures au premier conflit mondial puis avec la loi du 28 juin 1930 créant un insigne officiel dénommé « Croix du combattant », attribué et réservé aux anciens combattants titulaires de la carte du combattant.
La règle générale pour obtenir la carte du combattant était d’avoir servi pendant 90 jours dans une unité qualifiée de combattante par le ministre de la défense. D’autres critères avaient également été retenus : évacuation pour blessure reçue ou maladie contractée en unité combattante, blessure assimilée à une blessure de guerre quelle que soit la nature de l'unité, capture et détention par l’adversaire.
Les mêmes critères d’attribution ont été retenus pour les combattants du second conflit mondial et de la guerre d’Indochine.
La mise en œuvre des dispositions de la loi du 9 décembre 1974 accordant (sous certaines conditions) la qualité de combattant aux personnes ayant participé aux opérations effectuées en Afrique du Nord entre le 1er janvier 1952 et le 2 juillet 1962 a amené les membres de la commission de la carte du combattant à définir un concept nouveau et ce en raison de la nature même des opérations dites de maintien de l'ordre à l'époque, la notion d'action de feu ou de combat.



De 1998 à 2015

En 1998, dans un souci d'adaptation de la législation à la nature différente du conflit d'Afrique du Nord par les méthodes de combats utilisées, il a été introduit un critère d’assimilation entre action de feu ou de combat et durée de service ou de séjour qui trouvait sa justification par l’exposition prolongée au risque diffus, à l’insécurité provoquée par la guérilla, faisant se succéder les engagements de combats aux attentats, dans des endroits imprévisibles, de telle sorte que tous les militaires en subissaient l’effet.
À ce jour près de 9 000 000 de cartes du combattant ont été délivrées (4 425 379 pour la première guerre mondiale, 2 605 079 pour la seconde guerre, 210 875 pour la guerre d’Indochine, 1 672 326 pour l’Afrique du Nord et 103 560 pour les opérations extérieures).
Les droits à la carte du combattant ont été étendus aux opérations extérieures par la loi n°93-7 du 4 janvier 1993 relative aux conditions d'attribution de la carte du combattant et son décret d'application n°93-1079 du 14 septembre 1993.
Elle concerne les militaires des forces armées françaises ainsi que les personnes civiles qui, en vertu de décisions des autorités françaises ont participé au sein d'unités françaises ou alliées ou de forces internationales, à des opérations ou missions menées conformément aux obligations ou engagements internationaux de la France.

Les territoires et périodes éligibles à l’obtention de la carte

Les territoires
Le tableau suivant reprend l'ensemble des territoires et des périodes éligibles à la carte du combattant1.



TERRITOIRES



PERIODES

AFGHANISTAN

Pays et eaux avoisinants

Opérations HERACLES, PAMIR, ENDURING FREEDOM, ARES et EPIDOTE


du 03/10/01 au 02/10/15

BOSNIE-HERZEGOVINE

mission de police de l'Union européenne (MPUE)

du 01/01/03 au 31/12/09

CAMBODGE

Pays limitrophes et leurs approches maritimes et aériennes


du 01/11/91 au 31/10/94

CAMEROUN

Régions de Wouri, Mungo, N’kam, Bamiléké, Kribi, N’tem, Sanaga maritime, Nyong et Kélié, Nyong et Sanaga, Djà et Lobo


1ère période

du 17/12/56 au 31/12/58

2ème période

du 01/06/59 au 28/03/63

CONGO

Territoire du Congo et pays limitrophes


du 19/03/97 au 18/03/00

COTE D'IVOIRE

et ses approches maritimes, opération LICORNE et opération ONUCI


du 19/09/02 au 17/09/14

GABON

du 02/06/03 au 01/06/11

REGION DU GOLFE PERSIQUE

ET GOLFE D’OMAN

Opérations maritimes
Opérations militaires




du 30/07/87 au 29/07/03
du 30/07/90 au 29/07/03

REPUBLIQUE D'HAITI

et des pays et eaux avoisinants

Mission des nations unies de stabilisation en Haïti

(MINUSTAH)



du 19/02/04 au 18/02/16



IRAK

Frontières irano-irakienne (opération RAMURE)

et turko-irakienne (opération LIBAGE)


du 01/04/91 au 20/07/91


JORDANIE

Dans le cadre de l’opération Tamour sur le territoire du royaume de Jordanie


du 06/08/12 au 05/08/14

KOSOVO

Mission des nations unies au Kosovo (MINUK)


du 10/06/99 au 09/06/09

LIBAN

du 22/03/78 au 22/03/07

REPUBLIQUE DU LIBAN ET ISRAËL

et leurs eaux avoisinantes

Opérations DAMAN (FINUL) et BALISTE


du 02/09/06 au 31/08/14

REPUBLIQUE DU LIBERIA

Mission des Nations unies au Libéria


du 01/05/11 au 30/04/15

LIBYE

Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire et Socialiste, pays et eaux avoisinants

Dans le cadre de l’opération HARMATTAN



du 18/03/2011 au 31/10/2011

MADAGASCAR

du 30/03/47 au 01/10/49

MALI

Dans le cadre de l’opération « Serval » sur les territoires de la République du Mali, de la République Islamique de Mauritanie, de la République de Sénégal, de la République de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, de la République du Niger et de la République du Tchad



du 10 janvier 2013 au 9 janvier 2015

MAURITANIE

1ère période

du 01/01/57 au 31/12/59

2ème période

du 01/11/77 au 30/10/80

OUGANDA

du 02/06/03 au 01/06/11

MEDITERRANEE ORIENTALE (Suez)

du 30/10/56 au 31/12/56

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE


Opération Boali


Dans le cadre de l'opération menée au titre de la police des Nations unies (MINURCAT)

Dans le cadre de l'opération EUFOR Tchad/RCA sur le territoire du Tchad, de la République centrafricaine et pays avoisinants

Dans le cadre de l’opération « SANGARIS » sur les territoires de la RCA, Cameroun et Tchad
Dans le cadre de l’opération EUMAM-RCA (European Union Military Advisory Mission)


1ère période

du 20/09/79 au 19/09/82

2ème période

du 18/05/96 au 17/05/99

3ème période

du 03/12/02 au 01/12/14

1ère période

du 25/09/07 au 24/09/08

2ème période

du 15/03/09 au 14/03/11


du 28/01/08 au 27/01/10


du 05/12/13 au 04/12/15

du 19/01/15 au 18/01/17


REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Opérations Mamba, MONUC et MONUSCO




du 02/06/03 au 01/06/15


RWANDA

Territoire du Rwanda et ses pays limitrophes


du 15/06/94 au 14/06/97

SOMALIE

Somalie et ses approches maritimes et aériennes

République fédérale démocratique d'Ethiopie, de République de Somalie et ses eaux avoisinantes

Dans le cadre de la mission de l'Union africaine de Somalie (African Mission in Somalia)
Républiques de la Somalie, du Kenya , du Yemen et de Djibouti, Le Sultanat d’Oman et leurs eaux avoisinantes ainsi que sur les eaux de la mer Rouge

Dans le cadre de l’Opération ATALANTA




du 03/12/92 au 02/12/95


du 23/09/08 au 22/09/14

du 08/12/08 au 07/12/15

TCHAD

et pays avoisinants, notamment le Cameroun

(Tacaud, Silure, Manta, EPERVIER)

Dans le cadre de l'opération menée au titre de la police des Nations unies (MINURCAT)


Dans le cadre de l'opération EUFOR Tchad/RCA sur le territoire du Tchad, de la République centrafricaine et pays avoisinants



du 15/03/69 au 31/12/15

1ère période

du 25/09/07 au 24/09/08

2ème période

du 15/03/09 au 14/03/11

du 28/01/08 au 27/01/10

TIMOR ORIENTAL

du 16/09/99 au 15/09/01

EX YOUGOSLAVIE

Yougoslavie, Slovenie, Croatie, Pays Limitrophes et eaux avoisinantes
Forces multinationales en Ex-Yougoslavie, Kosovo pays limitrophes et eaux avoisinantes

Opérations TRIDENT, SALAMANDRE, ASTREE et PROXIMA


du 01/01/92 au 31/12/94


du 01/01/95 au 31/12/15

ZAÏRE (ex Congo Belge)

du 13/05/78 au 12/05/81

Une évolution des critères d’attribution

L’article 87 de la loi de finances pour 2015 (loi 2014-1654 du 29 décembre 2014) a modifié les critères d’attribution de la carte du combattant au titre des opérations extérieures

A partir du 1er octobre 2015, les conditions historiques d’attribution liées notamment à l’appartenance à une unité combattante ou à la participation à des actions de feu et de combat évoluent.
Cette modification permet aux militaires des forces armées françaises ainsi qu’aux personnes civiles qui, en vertu des décisions des autorités françaises, ont participé au sein d'unités françaises ou alliées ou de forces internationales soit à des conflits armés, soit à des opérations ou missions menées conformément aux obligations et engagements internationaux de la France, d’obtenir la carte du combattant. Pour cela, les combattants et anciens combattants doivent justifier d’une durée de service d’au moins quatre mois (ou 120 jours) effectuée sur un ou des territoire(s) pris en compte au titre de la réglementation actuelle.
La carte du combattant délivrée par l’ONAC-VG ouvre plusieurs droits. Elle permet de bénéficier notamment de la retraite du combattant, de porter la Croix du combattant, d’accéder à la qualité de ressortissant de l’ONAC-VG ainsi qu’au titre de reconnaissance de la Nation.





Une mobilisation nationale pour les combattants et anciens combattants

Le 1er octobre 2015, un hommage particulier sera rendu aux soldats ayant combattu en opérations extérieures au nom de la France. C’est en effet à cette date qu’entrera en vigueur la mesure adoptée dans le cadre de la loi de finance 2015 qui prévoit d’accorder la carte du combattant aux soldats totalisant plus de 120 jours d’expérience en opérations extérieures.

Le ministre de la Défense accompagné du secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire (SEDACM), le Chef d’état-major des armées (CEMA), le Directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) et la Directrice de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG), remettront conjointement la Croix du combattant à cinquante récipiendaires. Ce moment symbolique sera organisé dans la cour d’honneur de l’Hôtel national des Invalides. Il permettra de récompenser et reconnaître l’engagement total de ces soldats lors d’opérations extérieures.

À partir de cette date, les préfets seront également mobilisés pour organiser une cérémonie similaire dans leurs départements respectifs. Par ces événements, les préfets témoigneront de toute la considération, portée par l’ensemble de la communauté Défense et plus largement de toute la France, à ces combattants.

Programme de la cérémonie présidée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian


13h20

Accueil de la presse




Hôtel national des Invalides, accès piéton par le 129 rue de Grenelle, 75007 Paris

14h00

Arrivée du ministre de la Défense




Honneurs au Drapeau




Revue des troupes

14h10

Discours du ministre de la Défense

14h20

Remise de décorations par les autorités présentes

14h35

Départ du ministre de la Défense et des autorités


Le programme des cérémonies en France métropolitaine et dans les départements et collectivités d’Outre-Mer est disponible auprès des autorités en charge de leurs organisations.

Contacts presse :



Cabinet du ministre de la Défense

Service de presse et de communication

Tél : 01 42 19 67 16 - Fax : 01 42 19 41 71

com.cabinet@defense.gouv.fr


Centre de presse

Délégation à l’information et à la communication de la Défense

01 44 42 54 02

presse@dicod.defense.gouv.fr


Sylvain Bruno

Conseiller presse et communication de Jean-Marc Todeschini

01 44 42 12 89

07 77 37 39 10




1 Ils sont déterminés à l'article L 4123-4 du code de la défense depuis le 1er janvier 2014 et auparavant par l'arrêté du 12 janvier 1994.


similaire:

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant iconSeul le droit à l'obtention de la carte peut être reconnu au-delà...

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant iconFrance / Anciens combattants
«Il semble improbable qu'un ancien combattant, a fortiori étranger, parvienne à se repérer dans le circuit administratif pour identifier...

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant iconDossier de presse
«Intégration des personnes handicapées : sport, loisirs, culture» du jeudi 23 mai

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant iconLes Incidences de l’absence de carte professionnelle
«l'impossibilité d'obtenir une carte professionnelle pour exercer la profession d'agent de sécurité constitue une cause suffisamment...

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant iconCommuniqué de presse du 23 Juillet 2015: Mettre terme aux violations...

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant iconLe cours d’armes en liaison avec l’aïkido auront lieu les samedis de 17h à 18h30
«mra»de la Région Auvergne Rhône Alpes. Si vous ne possédé pas les chéquiers du «pack rentrée» ainsi que la carte «mra» lors du dépôt...

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant iconCommmunique de presse
«Private Equity» pour un investissement raisonnable. Cet investissement lui permet de bénéficier, grâce à la loi tepa, d’un avantage...

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant iconDossier de presse les Journées Nature de Midi-Pyrénées
«Journées Nature», nous avons voulu soutenir ces acteurs et des actions, participer à cette prise de conscience nécessaire, dire...

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant icon29, rue de la Croix Blanche

Dossier de presse carte du combattant 2015 Croix du combattant icon[I. excellence de l'union des amis de la croix]






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com