Bravant l'interdiction de Créon, roi de Thèbes, Antigone, a tenté de donner une sépulture à son frère, Polynice, mort en assiégeant la ville. Selon la loi, elle





télécharger 34.43 Kb.
titreBravant l'interdiction de Créon, roi de Thèbes, Antigone, a tenté de donner une sépulture à son frère, Polynice, mort en assiégeant la ville. Selon la loi, elle
date de publication27.10.2016
taille34.43 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > droit > Documentos
Bravant l'interdiction de Créon, roi de Thèbes, Antigone, a tenté de donner une sépulture à son frère, Polynice, mort en assiégeant la ville. Selon la loi, elle risque d'être punie de mort pour son acte. Elle se dispute avec Créon, qui est aussi son oncle, sur la façon de concevoir la vie et sur les valeurs à respecter.

CRÉON

Pourquoi as-tu tenté d’enterrer ton frère?

ANTIGONE

Je le devais.

CRÉON

Je l’avais interdit.

ANTIGONE, doucement.

Je le devais tout de même. […]

CRÉON

C’était un révolté et un traître, tu le savais.

ANTIGONE

C’était mon frère.

CRÉON

Tu avais entendu proclamer l’édit aux carrefours, tu avais lu l’affiche sur tous les murs de la ville ?

ANTIGONE

Oui.

CRÉON

Tu savais le sort qui était promis à celui, quel qu’il soit, qui oserait lui rendre les honneurs funèbres ?

ANTIGONE

Oui, je le savais. […]

CRÉON, murmure, comme pour lui.

Quel jeu joues-tu?

ANTIGONE

Je ne joue pas.

CRÉON

Tu ne comprends donc pas que si quelqu’un d’autre que ces trois brutes sait tout à l’heure ce que tu as tenté de faire, je serai obligé de te faire mourir ? Si tu te tais maintenant, si tu renonces à cette folie, j’ai une chance de te sauver, mais je ne l’aurai plus dans cinq minutes. Le comprends-tu ?

ANTIGONE

Il faut que j’aille enterrer mon frère que ces hommes ont découvert.

CRÉON

Tu irais refaire ce geste absurde ? […]

ANTIGONE

Rien d’autre que cela, je le sais. Mais cela, du moins, je le peux. Et il faut faire ce que l’on peut. […]

CRÉON

Pourquoi fais-tu ce geste, alors ? Pour les autres, pour ceux qui y croient ? Pour les dresser contre moi? […]

ANTIGONE

Ne vous attendrissez pas sur moi. Faites comme moi. Faites ce que vous avez à faire. Mais si vous êtes un être humain, faites-le vite. Voilà tout ce que je vous demande. Je n’aurai pas du courage éternellement, c’est vrai. |…]

CRÉON

Et si je te fais torturer ?

ANTIGONE

Pourquoi? Pour que je pleure, que je demande grâce, pour que je jure tout ce qu’on voudra, et que je recommence après, quand je n’aurai plus mal?

CRÉON, lui serre le bras.

Ecoute-moi bien. J’ai le mauvais rôle, c’est entendu, et tu as le bon. Et tu le sens. Mais n’en profite tout de même pas trop, petite peste… Si j’étais une bonne brute ordinaire de tyran, il y aurait déjà longtemps qu’on t’aurait arraché la langue, tiré les membres aux tenailles, ou jeté dans un trou. Mais tu vois dans mes yeux quelque chose qui hésite, tu vois que je te laisse parler au lieu d’appeler mes soldats; alors, tu nargues, tu attaques tant que tu peux. Où veux-tu en venir, petite furie?

ANTIGONE

Lâchez-moi. Vous me faites mal au bras avec votre main. […] Vous êtes odieux!

CRÉON

Oui mon petit. C’est le métier qui le veut. Ce qu’on peut discuter c’est s’il faut le faire où ne pas le faire. Mais si on le fait, il faut le faire comme cela.

ANTIGONE

Pourquoi le faites-vous?

CRÉON

Un matin, je me suis réveillé roi de Thèbes. Et Dieu sait si j’aimais autre chose dans la vie que d’être puissant…

ANTIGONE

Il fallait dire non, alors !

CRÉON

Je le pouvais. Seulement, je me suis senti tout d’un coup comme un ouvrier qui refusait un ouvrage. Cela ne m’a pas paru honnête. J’ai dit oui.

ANTIGONE

Hé bien, tant pis pour vous. Moi, je n’ai pas dit «oui» ! Qu’est-ce que vous voulez que cela me fasse, à moi, votre politique, vos nécessités, vos pauvres histoires ? Moi, je peux dire «non» encore à tout ce que je n’aime pas et je suis seul juge. Et vous, avec votre couronne, avec vos gardes, avec votre attirail, vous pouvez seulement me faire mourir parce que vous avez dit «oui».

CRÉON

Ecoute-moi. […]

ANTIGONE

Pauvre Créon ! Avec mes ongles cassés et pleins de terre et les bleus que tes gardes m’ont fait aux bras, avec ma peur qui me tord le ventre, moi je suis reine. […]

CRÉON, la secoue soudain, hors de lui.

Mais, bon Dieu ! Essaie de comprendre une minute, toi aussi, petite idiote! J’ai bien essayé de te comprendre, moi. Il faut pourtant qu’il y en ait qui disent oui. Il faut pourtant qu’il y en ait qui mènent la barque. Cela prend l’eau de toutes parts, c’est plein de crimes, de bêtise, de misère… […]. Crois-tu, alors, qu’on a le temps de faire le raffiné, de savoir sil faut dire «oui» ou «non», de se demander s’il ne faudra pas payer trop cher un jour, et si on pourra encore être un homme après ? […]

Jean Anouilh, Antigone, 1943.

Premier travail : lisez le texte.

Deuxième travail : trouvez le sens caché de la pièce de théâtre à partir du texte.

Dans cet extrait, Antigone et Créon représentent autre chose que ce qu’ils sont dans la pièce.

Selon moi, Antigone représente : …………………………………………………

Selon moi, Créon représente : ……………………………………………………


Antigone d’Anouilh est composée en 1942 et jouée pour la première fois en 1944 alors que Paris est occupée par les Allemands. A cette époque, la France est une dictature antisémite qui collabore avec l’Allemagne nazie. C’est le maréchal Pétain qui est à sa tête. Malgré la répression, la Résistance intérieure s’est organisée et mène la lutte contre le régime pour libérer la France. Relisant Antigone de Sophocle pendant la guerre, Jean Anouilh a un choc soudain. Il se met donc à réécrire la pièce avec la résonance de la tragédie que la France est alors en train de vivre.  http://serieslitteraires.org/site/La-France-occupA-c-e-dans-Antigone
Voici un indice pour vous aider :

Troisième travail : relevez et analysez cinq indices qui vous amènent à cette interprétation.

Je relève le passage qui justifie mon interprétation

Ce passage justifie mon interprétation parce qu’il fait précisément allusion à …

1er passage :





2ème passage :





3ème passage :





4ème passage :





5ème passage :





Je relève le passage qui justifie mon interprétation

Ce passage justifie mon interprétation parce qu’il fait précisément allusion à …


« C’était un révolté »

La Résistance s’est révoltée contre le régime de Vichy.

« C’était mon frère. »


Les résistants sont unis comme des frères.

« Tu avais entendu proclamer l’édit aux carrefours, tu avais lu l’affiche sur tous les murs de la ville ? »


Les lois antisémites sont affichées sur les murs des villes.

« Tu savais le sort qui était promis à celui, quel qu’il soit, qui oserait lui rendre les honneurs funèbres ? »


Chaque résistant encourt la peine de mort.


« ces trois brutes »


Les policiers / la gestapo / la milice qui chassent les résistants.


« Pour les autres, pour ceux qui y croient »


Les résistants qui croient en la libération de la France.


« Pour les dresser contre moi? »


La Résistance qui se dresse contre le Régime de Vichy.


« Et si je te fais torturer ? »


Les tortures que subissent les résistants lorsqu’ils sont arrêtés pour les faire avouer.


« Si j’étais une bonne brute ordinaire de tyran, il y aurait déjà longtemps qu’on t’aurait arraché la langue, tiré les membres aux tenailles, ou jeté dans un trou. »


Les tortures que subissent les résistants lorsqu’ils sont arrêtés pour les faire avouer.

« Vous êtes odieux ! »


Comportement du régime de Vichy vis-à-vis des résistants.


« Il fallait dire non, alors ! »


Les résistants : ceux qui ont dit non au régime de Vichy


« Qu’est-ce que vous voulez que cela me fasse, à moi, votre politique, vos nécessités, vos pauvres histoires ? »


Le régime de Vichy qui s’applique à collaborer avec l’Allemagne

« Moi, je peux dire «non» encore à tout ce que je n’aime pas et je suis seul juge »


Les résistants : ceux qui ont dit non au régime de Vichy

« Et vous, avec votre couronne, avec vos gardes, avec votre attirail, vous pouvez seulement me faire mourir parce que vous avez dit «oui». »


Le régime de Vichy qui condamne à mort les résistants

« Avec mes ongles cassés et pleins de terre et les bleus que tes gardes m’ont fait aux bras, avec ma peur qui me tord le ventre »


Les tortures que subissent les résistants lorsqu’ils sont arrêtés pour les faire avouer

« prend l’eau de toutes parts, c’est plein de crimes, de bêtise, de misère… »


L’invasion de la France par l’Allemagne

« se demander s’il ne faudra pas payer trop cher un jour, et si on pourra encore être un homme après ? »

Les procès pour collaboration

Synthèse :

Dans cette adaptation du mythe d’Antigone, les personnages représentent autre chose que ce qu’ils sont dans la réalité. Ainsi, Antigone incarne la Résistance et Créon le régime de Vichy. Ils sont des allégories (premier sens de la définition).

La pièce de théâtre est elle-même une allégorie de l’occupation de la France durant la Seconde Guerre mondiale (deuxième sens de la définition).

Allégorie : figure de style qui a deux sens.

Premier sens : c’est une personne qui représente une idée abstraite. Par exemple : Antigone = la Résistance française

Deuxième sens : c’est un récit qui à un sens symbolique. Par exemple : mythe d’Antigone = allégorie de l’occupation de France durant Seconde Guerre mondiale.

Qui sont les Labdacides ?

Qu’est-ce qu’il arrive à Antigone ?

Quel sens donnez-vous à ce qui arrive à Antigone ?

La version de Jean Anouilh du mythe d’Antigone possède un sens caché

Durant la séance, nous allons tenter de découvrir ce sens caché


Séance 4 : le sens caché du mythe d’Antigone

Problème : quel sens Anouilh donne-t-il au mythe d’Antigone

similaire:

Bravant l\Un Congolais de la rdc, poignarde à mort son bébé, puis tente de se tuer
«Je ne sais pas ce qui se passe», avouait-elle avec indifférence. Une famille observait tranquillement la scène depuis la cour de...

Bravant l\La liberté d’expression (pp. 4-5 de l’album)
«Femmes du Zimbabwe Debout». Celui-ci œuvre à donner une voix aux femmes de son pays et à leur donner la confiance nécessaire pour...

Bravant l\Mémoire de la vie d’un vrai Roi Enfant Roi Divin De La Prophecie,...
«Serviteur du Bon (L’Aimé de Dieu)». Dieu et Allah signifie la même chose «Seigneur», après IL a une multitude de Nom signifiant...

Bravant l\Roman de Marie-Claire blais
«dressée, vindicative», elle reste dans sa chambre, où elle laisse se dérouler sur le mur «la majesté de ces silencieuses visions»,...

Bravant l\Organisation de Femmes Egalité
«sa loi comme IL le voudra dans son entreprise». Or, les femmes salariées, concentrées dans des secteurs où les abus sont monnaie...

Bravant l\Ashamed (Africa Trip Report)
«Souvenez-vous de ma mère. Souvenez-vous de mon frère qui est mort. Souvenez-vous…». Ils se trouvaient derrière une clôture de barbelés;...

Bravant l\Aimer son frère Revue ta n°62 Objectifs

Bravant l\I-maghnia une ville favorable a l’immigration clandestine
«trabendo» (contrebande) par excellence, elle est le lieu idéal pour tout ce qui activités illégales. Les clandestins espèrent trouver...

Bravant l\La République romaine vers l’inéluctable déclin
«patres», chefs des «gentes», et ils se réunissent au Sénat. À la mort du roi, durant «l’inter-règne», le pouvoir revient en leurs...

Bravant l\RÉsumé L’entreprise adopte de multiples visages selon l’environnement...
«une corporation regroupant des personnes qui ont des besoins économiques et sociaux et qui, en vue de les satisfaire, s’associent...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com