Td le service de pollinisation rendu par les abeilles





télécharger 18.99 Kb.
titreTd le service de pollinisation rendu par les abeilles
date de publication07.07.2017
taille18.99 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > comptabilité > Documentos


TD - Le service de pollinisation rendu par les abeilles

Guy DÉMAREST, professeur de SES au Lycée Jacques Monod de Saint-Jean-de-Braye (45)

Cette activité est un TD destiné aux Terminale ES. Son objectif est d'illustrer la notion de substitution entre les capitaux naturels, physiques et humains, qui relèvent du chapitre "La croissance est-elle compatible avec la préservation de l'environnement ?" Après une courte présentation du thème à faire aux élèves, le TD commence par le visionnage de la vidéo « Le silence des abeilles » (Durée : 4'36)

Question 1 : Dans la vidéo, quel capital naturel a disparu ?

Dans la région de Chine concernée, le capital naturel qui a disparu ce sont les abeilles, et donc un service, le service de pollinisation, qu'elles rendaient gratuitement.

Question 2 : Par quels types de capitaux ce capital naturel est-il remplacé ?

Dans le village, ce capital naturel a été remplacé par du travail et par du capital humain, sous forme de savoirs et de savoir-faire sur la pollinisation. Le capital technique (ou physique) nécessaire se limite ici à un carton, une ampoule et du courant électrique, des baguettes et des plumes !

Question 3 : Quelles difficultés poserait la généralisation de cette méthode ?

Le coût en main-d'œuvre serait très élevé, même en Chine d'ici à quelques années d'après le professeur intervenant dans la vidéo. Le coût de production des fruits (et légumes et de certaines céréales) bondirait, en faisant de ces produits alimentaires des produits de luxe, inaccessibles à la majorité de la population ; ou alors il imposerait des choix drastiques de réaffectation des dépenses, avec une part beaucoup plus forte pour l'alimentation au détriment des autres (vêtement ? santé ? loisirs ? communications ? transports ?...) avec des conséquences négatives probables sur la santé des populations les plus modestes.

Question 4 : Comment pourrait-on améliorer la pollinisation manuelle ?

La mécanisation est envisageable avec des robots-abeilles (robobees), sorte de mini-drones destinés à cette fonction. Des chercheurs de l'université américaine d'Harvard (Massachussetts) y travaillent depuis plusieurs années, sans sortir pour l'instant des laboratoires (ex de vidéo de "vol" de rorobee. D'après Metro, journal polonais traduit dans Courrier international du 28 mai 2013, « Les travaux les plus avancés dans le domaine des robots abeilles sont menés par les ingénieurs du Harvard Microrobotics Lab aux États-Unis. Leur microdrone Robobee vole comme un petit avion téléguidé. Mais, pour l’instant, il ne distingue pas les fleurs de différentes espèces et ne sait pas comment collecter le pollen. »

On pourrait aussi imaginer utiliser des drones plus gros comme ceux utilisés contre le frelon asiatique (vidéo de drone anti-frelon)

Question 5 : Peut-on remplacer ce capital naturel par du capital physique ?

Il s'agit là de remplacer du capital naturel par du capital physique et par le capital humain, nécessaires pour concevoir ces appareils (prototypes, mise au point, composants, logiciels, intégration des retours d'expériences, formation des « pollinisateurs » chargés de l'entretien et/ou du pilotage des robobees si ceux-ci ne sont pas totalement autonomes, etc.).

Question 6 : Quelles limites posent l'usage de robobees ?

Plusieurs limites apparaissent :

- Il s'agit d'une technologie émergente, donc chère, que tous les arboriculteurs ne pourront pas financer, en tout cas pas dans un premier temps. Elle sera réservée aux pays riches avant de devenir accessible aux agriculteurs de toutes les régions du monde. Pour le moment, les robobees ne volent pas à l'air libre et ne sont pas encore capables de polliniser à la place des abeilles. D'après le site abeillesentinelle.net, une abeille pollinise jusqu'à 250 fleurs en une heure ; les robobees en sont à apprendre à voler...

- Cela crée une dépendance (supplémentaire) de l'agriculture à la technologie, avec toutes les limites associées : risque de domination de la technologie par des firmes occidentales (notamment si d'importantes économies d'échelle se manifestent, ce qui dépendra du montant des coûts de mise au point) ; risques de panne, de conflits sociaux dans ce secteur d'activité (une machine n'est jamais 100% autonome).

- Le coût demeurera, quoi qu'il en soit, supérieur au service gratuit fourni jusque-là par les abeilles, renchérissant le prix des fruits et légumes ainsi produits. Sauf s'il était pris en charge par un organisme public (un « service public de pollinisation »...).

D'après les calculs de Greenpeace, cités par Metro, la pollinisation par les abeilles rapporte dans le monde « 265 milliards de dollars [205 milliards d’euros] ». Une somme qui a certes de quoi aiguiser les appétits de chercheurs et d'industriels, mais les services remplis par les abeilles ne se limitent pas à la pollinisation des plantes comestibles.

Question 7 : Quelles fonctions ne rempliront pas les robobees ?

Les machines ne rempliront pas certaines fonctions :

- La production de miel, de gelée royale et de pollen. Outre ses qualités gustatives, le miel a aussi des vertus médicales. Il est notamment l'un des cicatrisants les plus efficaces connu (ex : article d'un chirurgien) et d'autres restent peut-être à découvrir.

- Rupture de la chaîne alimentaire avec la disparition de ces insectes.

- Non-pollinisation des plantes et fleurs sauvages, forêts, buissons, etc., bref de toutes les plantes à pollen sans valeur marchande immédiate. Dégradation des paysages et de la biodiversité, éléments non-marchands ayant une valeur inestimable monétairement. Les abeilles pollinisent 80% de notre environnement végétal d'après « La charte Abeille », lancée en 2005 par l'Union Nationale de l'Apiculture Française.

Question 8 : D'autres solutions sont-elles envisageables ?

C'est le cas du choix d'une soutenabilité forte : arrêter ou encadrer beaucoup plus strictement l'usage des pesticides, comme le prévoit d'ailleurs une loi française de janvier 2014 pour ...2020 ; développer l'agro-écologie.

Dans la vidéo de Marie-Monique Robin, « Les Moissons du futur », l'exemple le plus parlant est sans doute celui de la technologie push-pull, qui allie explicitement recherche scientifique et respect de l'écosystème. Il s'agit cette fois de remplacer du capital physique, des pesticides, par du capital naturel, des plantes (de 0'53''32 à 1'08''02 (15 minutes si on laisse le commentaire de l'expert européen avec, 12 sinon).

Question 9 : Donner une valeur marchande aux abeilles est-il efficace pour les protéger ?

Les abeilles sont un enjeu : les firmes agro-chimiques sont accusées de provoquer le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles (CCD, Colony Collapse Disorder), surtout avec les pesticides les plus récents, les néo-nicotinoïdes (Regent, Gaucho, ...). Les abeilles sont défendues par les apiculteurs et les associations écologistes. Les gouvernements, tiraillés entre les deux, adoptent des mesures de protection limitées des abeilles.

En fait, le rapport de forces entre les firmes agro-chimiques et les apiculteurs est déséquilibré. Ces grandes firmes, pour la plupart multinationales, disposent d'une forte capacité de lobbying, directement auprès des régulateurs publics, d'appuis politiques, et du soutien des partisans du modèle agricole en place depuis l'après-guerre (instituts scientifiques rejetant les alternatives écologiques comme non-sérieuses ou moins efficaces, fabricants d'intrants phytosanitaires, producteurs de plantes OGM associées à ces intrants). Ces grandes firmes disposent d'un important pouvoir de marché pour promouvoir l'usage de leurs produits et les méthodes agricoles qui l'accompagnent.

Des recherches récentes ont montré que les abeilles sauvages sont des pollinisatrices plus efficaces, mais encore davantage menacées car sauvages, donc sans propriétaire ni valeur marchande immédiate : leur perte ne pénalise financièrement personne, à (très) court terme.


similaire:

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles iconStatuts abeilles en pevele
«abeilles en pevele», fondée en 2014, est une association qui est régie par la loi du 1° juillet 1901, qui a son siège social à l’adresse...

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles iconFixant les normes de qualite aux organismes participant au service...
«l’Etat et la Région assurent le spo tout au long de la vie Le service public de l’orientation est un service public à compétences...

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles iconCompte-rendu a la presse
«conseil patrimonial de famille»; label destiné aux professionnels souhaitant être reconnus par les clients et famille qu’ils accompagnent...

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles iconConsultation du Dossier Allocataire par les Partenaires «Service cdap»
«Mon Compte Partenaire», le contrat de service et le bulletin d’adhésion à Cdap avec ce dernier

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles iconConsultation du Dossier Allocataire par les Partenaires «Service cdap»
«Mon Compte Partenaire», le contrat de service et le bulletin d’adhésion à Cdap avec ce dernier

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles iconCompte rendu de la seance du conseil municipal
«l’appréciation, par l’autorité territoriale, de la valeur professionnelle des fonctionnaires se fonde sur un entretien professionnel...

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles iconJeune, dynamique, tenace et rigoureux, je suis professionnel, polyvalent...
«fine dining» en Ecosse, Service restaurant et service de vinsfrançais et du monde haut de gamme. Préparation et service de cocktails,...

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles icon2017 bulletin d’adhesion au Groupement de défense sanitaire des abeilles de Vendée

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles iconAgreenium : quelles ambitions, quels projets ?
«Jardin Jardin» aux Tuileries, FranceAgriMer et l’interprofession horticole ont dévoilé une liste de plantes attractives pour les...

Td le service de pollinisation rendu par les abeilles iconSolution a été consacrée par les arrêts Lautour
«Lautour» rendu par la 1re Chambre civile de la Cour de cassation le 25 mai 1948, puis confirmée et simplifiée (formulation actuelle...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com