Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29





télécharger 364.5 Kb.
titreContingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29
page3/16
date de publication08.02.2017
taille364.5 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   16

Les interrelations


Il existe 3 types d’interrelations fondamentaux:: (Dessins, p22)

  • Le couplage en série. Les outputs d’un élément constituent les inputs d’un autre élément.

  • Le couplage en parallèle. Les éléments partagent une même source d’Inputs.

  • Le couplage en Feedback/rétroaction. Une partie des Outputs s’ajoutent aux inputs du système.


Cette vision, au niveau des éléments, peut être extrapolée à la théorie des organisations. Si on prend le couplage en feedback, on peut imaginer le système complet comme un élément isolé. Ainsi, l’organisation devient un processus de transformation d’inputs en outputs. Ces derniers, une fois écoulés fournissent les ressources nécessaires à l’acquisition de nouveaux inputs. Il y a alors un cycle d’activité qui se crée.

La relation qui s’installe avec l’environnement devient une double dépendance puisque ce dernier sert de source d’inputs ainsi que de cible pour écouler les outputs. Et ce n’est qu’en répétant ces transformations de manière récurrente que l’on peut assurer la pérennité du système. (Dessin p23) On peut identifier 3 types de flux inputs/outputs :

  • Si I=O, alors le système est dit stable ou équilibré.

  • Si I

  • Si I>O, alors la survie est menacée, et à terme, le flux est interrompu.



Boucles positives et boucles négatives


L’explication ci-dessus met en évidence sur les deux statuts de la rétroaction : équilibre ou déséquilibre. On peut en déduire l’existence de deux types de boucle : négative et positive. (de Rosnay)

  • Si les données renvoyées à l’entrée du système contribuent à faciliter ou à accélérer la transformation dans le même sens, alors c’est une boucle positive. (Effets cumulatifs et croissance/décroissance exponentielle.)

  • Si les données renvoyée à l’entrée du système agissent en sens opposé, alors c’est une boucle négative. (Effet de stabilisation et maintien de l’équilibre.)


Remarque : On peut aussi identifier ces boucles comme des relations de 2 types :

  • Boucle causale : s’il y a une relation de cause à effet fermées sur elle-même.

  • Causalité circulaire : si les causes et les effets se confondent et ne peuvent être dissociés dans le cours du temps.

Les boucles négatives


Il y a une recherche de l’équilibre, où la rétroaction agit en sens opposé. Ici, le (-) des Outputs est corrigé par le (+) des Inputs. A l’inverse, un (+) des outputs que l’on chercherait à corriger pourrait être réalisé par un (-) des Inputs.

Lorsque X , alors Y , et lorsque X , alors Y . Dans tous les cas, ces flux stabilisent le système jusqu’à l’équilibre.
Exemple du thermostat illustre bien cette boucle. (P 26)
Si cela est appliqué à l’organisation, on peut se servir du Schéma de Sutherland, p27. Le détail des éléments est le suivant :

  • Le processus sujet. (Ex : Processus de production) il détermine les niveaux à atteindre et sont soumis à un contrôle. Ces niveaux sont déterminés par des paramètres critiques.

  • Les senseurs. Ils mesurent constamment les paramètres critiques.

  • Le comparateur. Il confronte les résultats selon une échelle de tolérance préétablie.

  • Si les résultats entrent dans l’échelle, rien ne se passe. Si ce n’est pas le cas, une action en amont doit être entreprise pour réajuster les données.

  • La base de données. Elle permet le processus de comparaison pour évaluer l’adéquation des données avec l’échelle préétablie. On recourt alors à des routines de correction sur le processus sujet pour faire le réajustement si nécessaire. S’il n’existe pas de routine de correction, alors la boucle et rompue et il faut faire appel à un organe extérieur qui prendra certaines décisions :

    • Identifier et appliquer une mesure non-programmé.

    • Modifier l’échelle de tolérance pour faire entrer un écart plus grand admis par la BD.

    • Modifier le calibrage des senseurs.

    • Transmettre le problème à un niveau hiérarchique supérieur en cas d’action correctrice majeure.


L’application à l’entreprise est évidente. Il faut aussi voir dans ce schéma une « dimensions thermostatique » dans la mesure où les mesures correctrices sont faites automatiquement. Ceci dit, un y ajoute une deuxième boucle possible via l’organe externe en cas d’effets non-désiré.

Les boucles positives


Dans ces boucles l’écart est amplificateur. Maruyama a mis en évidence les limites des théories qui ne se limitaient qu’aux boucles négatives en se rendant compte que les systèmes sociaux sont bien plus complexes. Il ajoute alors le concept de boucle positive. Ici, le (+) entraîne le (+) et le (-) entraîne le (-).

Lorsque X , alors, Y , et lorsque X , alors Y .

Les exemples ne manquent pas. En voici 2 :

  • L’effet boule de neige :Si les ventes , les ressources pour produire , provoquant ainsi une chute du potentiel des ventes et ainsi de suite.

  • Le processus d’escalade : si je m’énerve, l’autre m ‘énerve, ce qui m’énerve encore plus et ainsi de suite.

Les boucles positives et négatives


Malgré tout, la complexité des systèmes fait que les 2 types de boucles sont présentes simultanément, avec des réseaux de rétroaction positifs et négatifs.

Exemple important : P30 à32. Attention, il y a une erreur, je pense que la diminution des maladies provoque un (+) de la population et pas un (-) comme il est écrit dans le syllabus p32)

Les boucles positives et négatives : le cercle vicieux organisationnel


Le cercle vicieux est une bonne illustration des boucles. L’analyse tire son origine de Merton. Voir Schéma p 33. L’explication a été faite au cours, mais je ne l’ai pas. Si on se penche dessus sérieusement, je pense qu’o peut en comprendre pas mal. Courage !
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   16

similaire:

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 icon16Travail sur un tableau de contingence Test du khi-2

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 icon~ Document de travail préparatoire à la table ronde «Environnement et santé»
«chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé», et inscrit dans le code de la Santé Publique,...

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 iconUf 4 Environnement institutionnelle des aps environnement institutionnel des aps rappel

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 iconDdt@territoire-de-belfort gouv fr
«Grenelle ii», est un texte d’application et de territorialisation du Grenelle Environnement et de la loi Grenelle I. IL décline...

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 iconSignificatif en terme d’impact sur l’environnement, qu’il s’agisse...
Tout projet significatif en terme d’impact sur l’environnement, qu’il s’agisse d’un projet d’investissement ou d’un projet de modification...

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 iconGif environnement

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 iconE3 – environnement économique et juridique

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 iconL’antiquité : environnement et civilisation

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 iconCommission Consultative de l’Environnement

Contingence structurelle et environnement : Burns et Stalker 29 iconBibliographie : Code de l’environnement






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com