Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120.





télécharger 432.79 Kb.
titreRésumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120.
page6/11
date de publication09.02.2017
taille432.79 Kb.
typeRésumé
d.20-bal.com > comptabilité > Résumé
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

3.analyse de la compétence financière des personnes physiques

3.1.statistiques descriptives


Les statistiques qui suivent portent sur les personnes physiques (mandats d’administrateurs, de membres du conseil de surveillance ou de membres du directoire), et non pas sur les sociétés. L’échantillon total s’élève donc à 1 129 postes (occupés par 930 personnes - voir Tableau 1, Panel D).

Le Tableau 3, présente les statistiques d’âge, de formation et d’expérience par personne physique. Cinq panels sont distingués :

  • Panel A : Age des personnes étudiées

  • Panel B1 : Formation (description générale)

  • Panel B2 : Formation (formations multiples)

  • Panel C1 : Expérience professionnelle (description générale)

  • Panel C2 : Expérience professionnelle (fonction d’entreprise/fonction d’expertise)

  • Panel D : Compétence financière.

Tableau 3 – Statistiques descriptives sur les personnes physiques

Panel A - Age

N

Moyenne

Médiane

Ecart type

Min

Max

Age des personnes étudiées

847

58.5

59.0

9.9

24

87

Age des administrateurs

723

58.4

59.0

9.9

24

87

Age des membres du conseil de surveillance

120

61.1

61.0

9.3

36

83

Age des membres du directoire

45

54.9

55.0

9.3

35

78

Panel B1 - Formation (description générale)

N

Moyenne













Formation de gestion

644

43.8%













Formation scientifique

644

40.5%













Formation administrative

644

35.7%













Formation littéraire

644

3.1%













Formation autodidacte

644

2.5%
















Panel B2 – Formations multiples

Formation scientifique

Formation de gestion

Formation administrative

Formation autodidacte

Formation littéraire

Fréquence

Pourcentage

Formation unique

1

0

0

0

0

169

26.2%

0

1

0

0

0

161

25.0%

0

0

1

0

0

127

19.7%

0

0

0

1

0

16

2.5%

0

0

0

0

1

13

2.0%

Double formation

0

1

1

0

0

59

9.2%

1

1

0

0

0

54

8.4%

1

0

1

0

0

35

5.4%

0

0

1

0

1

3

0.5%

Triple formation

0

1

1

0

1

3

0.5%

1

1

1

0

0

3

0.5%

0

1

0

0

1

1

0.2%

Total













644

100.0%




Panel C1 - Expérience financière (métiers)

N (Nombre total de personnes)

Moyenne

N (Information disponible)

Moyenne

Fonction d’entreprise













Directeur financier

930

10.4%

718

13.5%

Directeur comptable

930

1.5%

718

1.9%

Contrôleur de gestion

930

3.3%

718

4.3%

Fonction d’expertise













Auditeur

930

2.8%

718

3.6%

Corps d'Etat financier

930

5.4%

718

7.0%

Banquier

930

20.2%

718

26.2%

Avocat d'affaires

930

3.0%

718

3.9%

Autres fonctions financières

930

3.7%

718

4.7%

Panel C2 - Expérience financière (fonctions d’entreprise/expertise)

N

Moyenne







Expérience financière

718

50.3%







Fonction d’entreprise (expérience financière)

121

33.5%







Fonction d’expertise (expérience financière)

287

79.5%










Panel D : Compétence financière

Total

Administrateurs

Membres du conseil de surveillance

Membres du directoire




Nombre

Pourcentage

Nombre

Pourcentage

Nombre

Pourcentage

Nombre

Pourcentage

Pas de compétence

277

37

242

37

27

29

14

36

Formation

116

15

101

15

10

11

9

23

Expérience financière

196

26

172

26

34

37

8

21

Compétence financière

165

22

148

22

22

24

8

21

Total

754

100

663

100

93

100

39

100


Concernant l’âge, l’information est disponible pour 847 personnes (sur 930). Une donnée intéressante apparaît : l’étendue de l’âge de 24 à 87 ans. La moyenne du conseil de surveillance (environ 61 ans) est plus élevée que celle des administrateurs (différence significative au seuil de 1 % avec le test t de Student). En revanche, le directoire (55 ans) a une moyenne plus faible que celle du conseil d’administration (différence significative à 5 %, avec un test t) et du conseil de surveillance (différence significative au seuil de 1 %). Si la moyenne reste élevée (environ 59 ans), on trouve néanmoins plusieurs personnes étudiées âgées de moins de 45 ans (77 personnes sur 847, pour être précis), parmi lesquels des héritiers de grandes familles comme Arnaud Lagardère, François-Henri Pinault, Astrid Bellon ou Marie-Pauline Chandon-Moët.

Un des déterminants de la compétence est la formation initiale des personnes. La connaissance de la formation (c’est-à-dire celle d’au moins un diplôme) est disponible pour 644 personnes (sur 9304). Cinq « catégories » ont été utilisées pour classer les formations :

  • Formation de gestion (universités, écoles de commerce, MBA, expertise comptable…)

  • Formation scientifique (universités, écoles d’ingénieurs…)

  • Formation administrative (ENA, Institut d’études politiques, études de droit…)

  • Formation littéraire (lettres, journalisme…)

  • Formation autodidacte (brevet, baccalauréat, « niveau baccalauréat »).

Le tableau 3, panel B1, ci-avant présente la moyenne des personnes ayant bénéficié de l’une des cinq catégories de formation identifiées. La somme des moyennes est supérieure à un dans la mesure où, lorsque certains administrateurs ont plusieurs diplômes, ces derniers peuvent appartenir à la même catégorie (par exemple, université + MBA) mais également à deux catégories différentes (par exemple, école d’ingénieurs + MBA). Il apparaît que les formations de gestion sont les plus présentes, juste devant les formations scientifiques.

Le tableau 3, Panel B2, permet de mieux cerner le phénomène des formations multiples. Il ressort de ce tableau, lorsqu’on neutralise les formations multiples, que les formations scientifiques apparaissent en premier : 26,2 % des 644 personnes pour lesquelles nous connaissons la formation ont uniquement une formation scientifique. En cas de double formation, les fréquences les plus élevées correspondent à une formation de gestion/formation administrative et à une formation scientifique/formation administrative. On retrouve ici le tropisme des doubles formations X/ENA et HEC/ENA des dirigeants français (Groenewegen, 2000).

Nous avons également identifié l’expérience professionnelle des personnes étudiées. L’information est disponible pour 718 d’entre elles (sur 930). Nous avons regroupé les huit « métiers » identifiés (voir tableau 2) en deux sous-catégories (voir Tableau 3, Panel C1) :

  • Fonction d’entreprise : (1) directeur financier, (2) directeur comptable, (3) contrôleur de gestion ;

  • Fonction d’expertise : (4) auditeur externe, (5) membre d’un corps d’Etat financier (postes à la Cour des Comptes, à l’Inspection Générale des Finances, à la direction du Trésor ou du Budget), (6) banquier, (7) avocat d’affaires (que nous intégrons car ils peuvent avoir des compétences spécifiques en finance, en particulier en ce qui concerne les fusions-acquisitions) et (8) autres fonctions financières (conseil en investissement, professeur de comptabilité ou de finance, fonctions politiques en économie…).

Deux statistiques sont fournies. Le pourcentage des personnes avec une expérience financière est d’abord donné en pourcentage du nombre total de personnes étudiées (930), puis en fonction du nombre de personnes pour lesquelles l’information est disponible. Dans le premier cas, nous faisons l’hypothèse que les personnes pour lesquelles l’information n’est pas disponible ne possèdent pas d’expérience financière. Dans le second cas, nous faisons l’hypothèse que l’expérience des personnes « inconnues » est similaire à celle des personnes dont la carrière est connue. La répartition réelle se situe entre les deux statistiques. Il apparaît que la profession de banquier est la plus répandue parmi les AMCS et membres du directoire ayant une expérience financière, suivie de l’expérience de directeur financier. Dans la mesure où certaines personnes ont pu avoir plusieurs expériences financières différentes, il n’est pas possible d’additionner les pourcentages du Panel C1.

C’est pourquoi, nous avons calculé la répartition entre les fonctions d’entreprise et d’expertise sur la base des personnes qui avaient au moins une expérience financière (voir Panel C2). Il ressort du Tableau 3, Panel C2, qu’un peu plus de la moitié des personnes étudiées (50,3 %, ce qui représente 361 personnes) ont une expérience financière au sens où nous l’avons défini (voir tableau 2). L’expérience financière provient dans un grande majorité d’une fonction d’expertise (287 personnes sur les 361, soit 79,5 %) plutôt que d’entreprise (121 personnes soit 33,5 %). Notons ici que le total des personnes (121 + 287) est plus élevé que 361 dans la mesure où plusieurs personnes ont à la fois une expérience d’entreprise et d’expertise.

Pour finir, nous avons défini la variable « compétence financière » de la manière suivante : pour chaque personne, cette variable est codée 3 en cas d’expérience financière et de formation de gestion, 2 en cas d’expérience financière uniquement, 1 en cas de formation de gestion uniquement et 0 en l’absence d’expérience financière et de formation de gestion. Cette notation revient à donner davantage de poids à l’expérience financière plutôt qu’à la formation. Ceci part du constat qu’avec l’âge, l’expérience prend plus d’importance. Cependant, nous avons effectué des tests alternatifs avec des mesures de la compétence donnant le même poids à l’expérience qu’à la formation (codage de 0 à 2, le 1 correspondant à la formation de gestion ou l’expérience financière) ou donnant encore plus de poids à l’expérience (codage de 0 à 4 avec 1 pour la formation de gestion, 3 pour l’expérience et 4 pour les deux). Ces mesures alternatives fournissent des résultats statistiques globalement similaires. Dans le tableau 3, le Panel D présente les fréquences de compétence financière dans la population totale et trois catégories importantes : les administrateurs, les membres du conseil de surveillance et le directoire. Comme la compétence est attachée à la personne, nous avons compté chaque personne une seule fois. Si l’ensemble des personnes composant l’échantillon est pris en compte, il apparaît que 37 % d’entre elles n’ont aucune compétence financière (ni formation de gestion, ni expérience financière), 15% ont une formation de gestion, 26% une expérience financière sans formation de gestion et 22% ont les deux. Ces pourcentages sont relativement stables sur les sous-échantillons (administrateurs, membres du conseil de surveillance et membres du directoire).
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconRésumé : Cet article explore la notion de contrôle interne au travers...

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconRésumé L’objectif de cet article est d’élaborer un modèle conceptuel...
«fracture du mobile» d’un pays à un autre est une réalité en Afrique subsaharienne (Chéneau-loquay, 2010, p. 103). L'importance de...

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconQuestionnaire d’assurance des intermediaires et conseils de l’assurance...
«l’entreprise» pour laquelle est demandée la garantie

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconL’analyse sensorielle permet d’étudier les caractéristiques sensorielles...
«Sensobus» qui partent à la rencontre du consommateur. Ce sont des bus à étage transformé en laboratoire d’analyse sensorielle. On...

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconNote sur la mise en œuvre
«ÉPP») qui est conforme aux exigences contenues dans les Normes relatives aux systèmes de gestion financière et dans les Normes relatives...

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconNote sur la mise en œuvre
«ÉPP») qui est conforme aux exigences contenues dans les Normes relatives aux systèmes de gestion financière et dans les Normes relatives...

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconNote sur la mise en œuvre
«ÉPP») qui est conforme aux exigences contenues dans les Normes relatives aux systèmes de gestion financière et dans les Normes relatives...

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconNote sur la mise en œuvre
«ÉPP») qui est conforme aux exigences contenues dans les Normes relatives aux systèmes de gestion financière et dans les Normes relatives...

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconNote sur la mise en œuvre
«ÉPP») qui est conforme aux exigences contenues dans les Normes relatives aux systèmes de gestion financière et dans les Normes relatives...

Résumé Cet article est consacré à la mesure et à l’analyse des déterminants de la compétence financière des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés non financières du sbf 120. iconNote sur la mise en œuvre
«ÉPP») qui est conforme aux exigences contenues dans les Normes relatives aux systèmes de gestion financière et dans les Normes relatives...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com