Résumé





télécharger 1.69 Mb.
titreRésumé
page9/17
date de publication11.02.2017
taille1.69 Mb.
typeRésumé
d.20-bal.com > comptabilité > Résumé
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   17

IV-5.Résultats de l’enquête auprès des services de santé

Nous rapportons dans cette section les cas d’intoxication aux pesticides notifiés au niveau des centres de santé. Au total, 42 centres de santé dont 40 Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) ainsi que 2 Centres de Santé avec Antenne chirurgicale (CMA) ont été couverts par la présente étude. Selon le niveau de précision des informations et les détails donnés sur l’intoxication rapportée, nous avons reparti les cas en trois (3) catégories :
IV-5-1. Les cas d’intoxication aux pesticides rapportés sans aucune précision

Pour cette catégorie, on a dénombré 922 cas depuis 2002 dans les 42 centres de santé. Le tableau VII donne la répartition de ces cas selon la région et la province d’origine de l’intoxiqué. On note que la région de la Boucle du Mouhoun se hisse à la première place avec 46,10% des cas, ensuite vient la région des Hauts Bassins avec 38,28% des cas, et enfin la région des Cascades avec 15,62% des cas d’intoxication.
Tableau VII : Répartition des 922 cas d’intoxication rapportés sans aucune précision selon la localité d’origine

Région

Province

Nombre

Pourcentage régional

Total régional

Boucle du Mouhoun

Banwa

273

64,24%

425 (46,10%)

Mouhoun

152

35,76%

Cascades

Léraba

144

100%

144 (15,62%)

Hauts-Bassins

Houet

35

9,92%


353 (38,28%)

Kénédougou

182

51,56%

Tuy

136

38,53%

Total




922




(100%)


Ces résultats sont en conformité avec ceux des études antérieures de Toé et al, (2000 et 2002) qui avaient déjà relevé le problème des intoxications dans le Mouhoun. Les difficultés d’archivage des données de santé et la mobilité du personnel de santé n’a pas permis de prendre en compte tous les cas d’intoxication depuis 2002 dans certains centres de santé. Il est donc évident que le nombre réel devrait être plus élevé que ce qui est donné.

IV-5-2. Les cas d’intoxication aux pesticides rapportés avec des détails sommaires

Il s’agit des cas d’intoxication pour lesquels des informations rudimentaires sont disponibles. Les informations disponibles étaient relatives à l’identité de l’intoxiqué (son sexe et son âge), la circonstance de l’intoxication et son issue. Au total, 81 cas d’intoxication recensés ont été classés dans cette catégorie. Comme précédemment, la majorité des cas a été enregistrée dans la Boucle de Mouhoun (49,3%). La région des Hauts-Bassins vient en seconde position (34,6%) et la région des Cascades avec 16% des cas ferme la marche. Le tableau VIII donne la répartition de ces cas par région et par province.

Tableau VIII : Répartition des 81 cas d’intoxication rapportés avec des détails sommaires selon la localité d’origine

Région

Province

Nombre

Pourcentage régional

Total Régional

Boucle du Mouhoun

Banwa

1

2,5%

40 (49,3%)


Mouhoun

39

97,5%

Cascades

Léraba

13

100%

13 (16%)

Hauts-Bassins

Balé

1

3,57%


28 (34,6%)

Houet

11

39,29%

Kénédougou

16

57,14%

Total




81




81 (100%)


Répartition des 81 cas d’intoxication selon le sexe et l’âge

Dans cette catégorie, la majorité des victimes étaient des femmes avec 70,37% des cas contre 29,63% d’hommes.

Les cas d’intoxication étaient majoritairement représentés par des victimes adultes (54,33%) suivies des victimes mineurs (19,75%) et enfin les adolescents (17,28%). Les cas dont l’âge n’a pu être déterminé représentaient 8,84% des cas (cf. figure 12).



Figure 12 : Répartition des 81 cas d’intoxication selon l’âge

Répartition des 81 cas d’intoxication selon la circonstance de leur survenue

La majorité (53%) des cas d’intoxication est survenue suite à une ingestion accidentelle du pesticide par la victime (figure 13). On note que 19% des cas étaient intervenus au cours de l’utilisation des pesticides dans le cadre agricole. Ce pourcentage correspond à 15 individus. Il est ressorti du dépouillement des fiches d’enquête que seule une personne portait ses équipements de protection pendant la manipulation du pesticide qui a conduit à l’accident. Comme nous l’avions déjà souligné, l’application des pesticides sans le port des EPI prédispose absolument l’opérateur aux intoxications.


Figure 13 : Répartition des 81 cas d’intoxication selon la circonstance de survenue de l’accident

Application : intoxication intervenue en cours de traitement de champs ou à travers la manipulation de semences traitées aux pesticides.

Ingestion : ces cas regroupent dans le contexte actuel :

Les intoxications alimentaires : intoxications survenues après consommation de céréales conservées à l’aide de pesticides et utilisées dans la préparation de mets. Cette situation soulève la question du choix des pesticides appropriés pour la conservation des denrées stockées et du respect des doses à appliquer aux denrées.

Cas dus à une confusion : intoxications provoquées par l’absorption de formulation de pesticide liquide ou solide confondue avec l’eau, boisson, substance alimentaire ou médicamenteuse. Elles témoignent d’une part de la négligence avec laquelle les restes ou les stocks de pesticides sont gérés, et d’autre part l’ignorance des risques inhérents aux pesticides.

Intoxications liées à l’utilisation d’emballages vides : intoxications liées à la consommation d’eau ou d’aliment ayant été conservé dans un emballage vide de pesticide mal ou pas du tout décontaminé.

Suicide : Face aux difficultés de tous ordres, les victimes tentent le suicide en ingérant une certaine quantité de pesticide.

Répartition des 81 cas d’intoxication selon l’année de leur survenue

La figure 14 représente le nombre de cas d’intoxication par an.



Figure 14 : Répartition du nombre de cas d’intoxication selon l’année de survenue.
On constate qu’il y’a une augmentation du nombre de cas d’intoxication par an. Les cas de 2010 étaient ceux enregistrés entre Janvier et la première quinzaine du mois de Juin pendant qu’on n’était pas encore pleinement dans la saison hivernale.
Répartition des 81 cas d’intoxication selon l’issue de l’intoxication

La majorité des victimes d’intoxication, soit 80,25% a recouvré la santé pendant que 10% des intoxiqués en sont morts. Dans 7,4% des cas, l’issue était inconnue.
IV-5-3. Les cas d’intoxication rapportés avec des informations assez détaillées

Nous avons regroupé dans cette catégorie tous les cas d’intoxication recensés dont le(s) pesticide(s) responsable (s) étaient identifiés. Dans l’ensemble, 22 cas ont été recensés dont cinq (5) survenus au cours d’activités agricoles d’application des pesticides ou d’utilisation de semences traitées. Six (6) des cas se sont produits suite à l’utilisation d’emballages vides de pesticides. Sept (7) cas étaient liés à un suicide et les quatre (4) cas restants ont été provoqués par l’absorption du pesticide confondu avec une boisson ou une substance alimentaire. Le tableau IX donne un résumé décrivant les signes d’intoxication, les pesticides incriminés avec les matières actives et leurs concentrations correspondantes.
Tableau IX : Cas d’intoxication (recensés au niveau des CSPS) dont le pesticide incriminé et la circonstance sont clairement identifiés 1/3


Circonstance d’intoxication

Nom des produits

Matières actives et concentration

Classe OMS

Nombre

de cas

Signes manifestés

Issue intoxication

Application de pesticides agricoles ou manipulation de semences traitées aux pesticides

CAPT 88 EC

Acétamipride (16 g/l)

II

1

Étourdissement, maux de tête, vision floue, vomissements

Guérison

Cypermethrine (82 g/l)

CONQUEST 88


Cypermethrine (82 g/l)

II

1

Étourdissement, sudation excessive, convulsion, titubation, salivation excessive, nausée et vomissement, agitation, diarrhée,

Guérison

Profenofos (600 g/l)

GRAMOXONE

Paraquat (200 g/l)

II

2

Étourdissement, maux de tête, sudation excessive, vision confuse, tremblement des mains, convulsion, pupilles rétractées, titubation, salivation excessive, nausée et vomissement

Guérison

PROCOT 40 WS

Carbosulfan (250 g/kg)

II

1

Douleurs abdominales

Guérison

Carbendazim (100 g/kg)

Métalaxyl-M (50 g/kg)


Tableau IX : Cas d’intoxication (recensés au niveau des CSPS) dont le pesticide incriminé et la circonstance sont clairement identifiés 2/3


Circonstance d’intoxication

Nom des produits

Matières actives et concentration

Classe OMS

Nombre

de cas

Signes manifestés

Issue intoxication

Manipulation de l’emballage ou consommation d’aliment ayant été introduit dans un emballage vide de pesticide

CALTHIO C

Chlorpyrifos-éthyl (250g/l)

-

1

Sudation excessive, convulsion, salivation excessive

Décès

Thirame (250 g/l)

GRAMOXONE

Paraquat (200 g/l)

II

1

Étourdissement, convulsion, titubation, salivation excessive, nausée et vomissement

Guérison

DECIS 25 EC

Deltamethrine (25 g/l)

II

3

Sudation excessive, vision confuse, tremblement des mains, convulsion, titubation, salivation excessive, nausées et vomissement

Transfert

ADWUMA WURA

Glyphosate (480)

III

1

Maux de tête, sudation excessive, vision confuse, tremblement des mains, salivation excessive, nausées et vomissement

Guérison

FURADAN

Carbofuran (5%)

-

1

Maux de tête, sudation excessive, vision confuse, tremblement des mains, salivation excessive, nausées et vomissement

Guérison

LAMDEX 480 EC

Lambdacyhalothrine (30 g/l)

II

1

Étourdissement, maux de tête, sudation excessive, convulsion, salivation excessive, nausée et vomissement

Guérison

Chlorpyrifos-éthyl (400 g/l)

CAIMAN ROUGE

Endosulfan (250 g/l)

II

1

Étourdissement, maux de tête, convulsion, nausée et vomissement, agitation

Guérison
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   17

similaire:

Résumé iconRésumé maj du résumé : 20-12-2009
«table des matières» suivi de «enter» et vous serez au «début» de la table des matières

Résumé iconRésumé : Des pressions se font jour de toutes parts, tant du côté...
«plein pot», quand le taux pour le livre (le vrai !) est de 5,5%, cela vous tue un marché.» C’est en ces termes que Françoise Benhamou...

Résumé iconEn résumé : 2 m + O

Résumé iconRésumé

Résumé iconResume

Résumé iconRésumé 1

Résumé icon1. RÉSumé du projet 4

Résumé iconRésumé de l’article n°1

Résumé iconRésumé de Cours

Résumé iconRÉsumé Acte I






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com