Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police





télécharger 402.27 Kb.
titreJe rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police
page1/5
date de publication12.02.2017
taille402.27 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3   4   5
Nom :

Prénom :

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police




  1. Premier jet.




    1. A vos plumes.




    1. Mise en place du portrait physique et psychologique.



  • Remplis la fiche suivante grâce aux mots ci-dessous.

Visage : rond, allongé, carré, anguleux (plusieurs angles), souriant, crispé (tendu), joufflu (grosses joues), ridé, ovale, creusé

Cheveux : hirsutes, longs, courts, crépus, bouclés, épais, plats, lisses, fins, frisés, chauve, noirs, blonds, châtains, roux, blancs, gris, etc.

Yeux : bridés (étirés), petits, grands, globuleux (qui ressortent), ronds, borgne, vifs, bruns, bleus, verts, gris.

Oreilles : larges, petites, décollées.

Front : haut, bas, ridé, lisse, plat, bombé, fuyant, étroit, large.

Nez : droit, busqué(étroit et courbé), aquilin (nez recourbé en bec d’aigle), retroussé (bout relevé vers le haut), épaté (base élargie).

Lèvres : minces, épaisses, charnues (lèvres épaisses), gourmandes, expressives, fines, sensuelles, larges, roses, rouges, pâles.

Joues : maquillées, brillantes, gonflées, creuses, flasques.

Physique : svelte (corpulence normale), élancé (grand et mince), grand, bedonnant (ventre rebondi), trapu (large et petit), obèse (gros), bossu, maigrichon (maigre), malingre (fragile), robuste.




Fiche

Présentation

Traits physiques

Nom :

Visage :


Âge :

Cheveux :

Taille :

Front :


Poids :

Oreilles :







Yeux :


Joues :


Nez :


Bouche :


Particularité(s) :


Physique :


Vêtements :





  • Sur une autre feuille, dessine le portrait-robot grâce à la fiche que tu as établie.

  • Donne les 5 traits de caractère principaux de ton/ta voisin(e). Tu peux expliquer par une phrase ce trait de caractère.

Quelques exemples : C’était une personne autoritaire, elle imposait sa loi et ne respectait pas les autres.

  • ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  • ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  • ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  • ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  • ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  • Pour faciliter la tache à Horacio, assemble à présent le tout dans un texte suivi sur une autre feuille. Retourne à la page 2 afin de prendre en compte les différentes consignes.




    1. Retour sur ta production.

  1. As-tu éprouvé des difficultés à rédiger ce portrait ? Si c’est le cas, coche ces difficultés dans le tableau qui suit. Explique ensuite précisément chaque difficulté à laquelle tu as été confronté(e).

Difficultés possibles rencontrées

Explications

Réaliser la fiche du bandit

……………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………

Ecrire un portrait d’un bandit

……………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………

Présenter le portrait physique et moral du bandit

……………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………

Ecrire le portrait à l’indicatif imparfait

……………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………

Organiser le portrait

……………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………

Orthographier correctement

……………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………

Autre(s) difficulté(s)

……………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………




  1. Quelle(s) différence(s) principale(s) vois-tu entre le portrait physique et le portrait psychologique ?

Le portrait physique présente les particularités du visage ainsi que du corps de la personne, et le portrait psychologique présente les traits de caractère des personnes.

  1. Le portrait : découverte.

  • A) Lis le texte suivant.

Portrait 1 : Dracula

Son visage donnait une impression de force, avec son nez fin mais aquilin1, des narines particulièrement larges, un front haut et bombé, des cheveux qui se clairsemaient2 aux tempes, mais, ailleurs, épais et abondants. Les sourcils, massifs3, se rejoignaient presque à l’arête du nez et paraissaient boucler tant ils étaient denses4. La bouche, pour autant que je pusse l’entrevoir, sous l’épaisse moustache, présentait quelque chose de cruel, sans doute en raison des dents éclatantes et particulièrement pointues. Elles avançaient au-dessus des lèvres elles-mêmes dont le rouge vif soulignait une vitalité5 étonnante chez un homme de cet âge. Les oreilles étaient pâles et se terminaient en pointe. Le menton paraissait large et dur et les joues, malgré leur maigreur, donnaient toujours une impression d’énergie. L’impression générale était celle d’une extraordinaire pâleur.

STOCKER, Bram Dracula, Paris, L’école des loisirs, 2005.

  • B) Essaie de dessiner ce personnage sur une autre feuille et compare avec ton voisin.

  • Réponds aux questions suivantes sur une autre feuille.

  1. De quoi parle-t-on dans ce texte ? D’un homme.

  2. Qu’est-ce qui t’a permis de dessiner le personnage ? Les adjectifs.

  3. Comment appelle-t-on la représentation de quelqu’un par le dessin, le portrait-robot, la photographie ou la peinture ? Le portrait.

  4. Que fait l’auteur du texte ? Coche la bonne réponse.

L’auteur veut te persuader.

L’auteur décrit quelqu’un/quelque chose.

L’auteur veut t’informer.

L’auteur te demande de faire quelque chose.

  1. Apparie chaque type de texte à son intention de communication.

Texte informatif – Texte argumentatif – Texte narratif – Texte descriptif – Texte injonctif

Raconter

Informer

Décrire

Faire agir

Argumenter



















  1. De quel type de texte s’agit-il ? Un texte descriptif.

  2. Quel est le but de ce texte ? Il permet au lecteur de s’imaginer le personnage.

  • D’après tes réponses, essaie d’écrire ta propre définition du portrait.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………


Le portrait

Le portrait est la description physique et/ou psychologique d’un personnage.

Le portrait peut être représenté grâce au dessin, à la photographie et à la peinture.

Il s’agit d’un texte descriptif dont le but est de permettre au lecteur de s’imaginer le personnage.



  1. Les deux types de portraits.




  • Lis les deux extraits suivants et réponds aux questions.

Portrait 1 : Tante Eponge et Tante Piquette
Tante Eponge était petite et ronde, ronde comme un ballon. Elle avait de petits yeux de cochon, une bouche en trou de serrure et une de ces grosses figures blanches et flasques6 qui ont l’air d’être bouillies. Elle ressemblait à un énorme chou blanc cuit à l’eau.

       Tante Piquette, au contraire, était longue, maigre et ossue7, elle portait des lunettes à monture d’acier fixées au bout de son nez avec une pince à linge. (…)Ses lèvres étaient minces et mouillées.
DAHL, Roald, James et la grosse pêche, Paris, Gallimard Jeunesse, 1997
Portrait 2 : Grandma
Georges n’y pouvait rien, il détestait Grandma. C’était une vieille femme, grincheuse et égoïste (…).

- Combien de cuillerées de sucre dans ton thé, aujourd’hui, Grandma ? demanda Georges.

- Une, répondit-elle sèchement. Et n’ajoute pas de lait.

La plupart des grand-mères sont d’adorables vieilles dames, gentilles et serviables, mais pas celle-là. Elle passait sa journée, assise dans son fauteuil, près de la fenêtre et elle était tout le temps en train de se plaindre, de bougonner8, de ronchonner, de râler et de pester sur tout et sur rien. Jamais, même dans ses bons jours, elle n’avait souri à Georges, jamais elle ne lui avait dit : « Bonjour, Georges, comment ça va ? », ni : « Et si on jouait au jeu de l’oie ? », ni : « Comment ça s’est passé à l’école aujourd’hui ? ». Elle ne s’intéressait qu’à elle. C’était une vieille mégère9.
DAHL, Roald, La potion magique de Georges Bouillon, Paris, Gallimard Jeunesse, 1997


  1. Quelle différence y a-t-il entre ces deux portraits ?

Dans le premier portrait, on décrit certaines parties du corps humain. Dans le deuxième portrait, on décrit les défauts d’une personne.


  1. Quels sont les éléments décrits dans ces deux portraits ?




Portrait 1

Portrait 2

Eléments décrits

La taille, les yeux, la bouche, la figure, le nez, les lèvres.

Les qualités et les défauts : grincheuse, égoïste, bougonne, ronchonne, râle, peste, se plaint, c’était une vieille mégère, elle ne sourit jamais.




  1. Comment se nomment ces deux portraits ?

Portrait 1

Portrait 2

Le portrait physique

Le portrait psychologique




  • Lis le portrait suivant et réponds à la question.

Portrait : David
Ma réalité à moi, ce jour-là, s’appelait David. Ma réalité était belle. Elle avait le visage de tous les héros que j’ai adorés dans les romans. Une bouche fine mais dont les lèvres rouges disent la passion. Un nez qui n’existe que pour être oublié. Un nez qui nous aide à glisser sans mal des lèvres aux yeux. Et des yeux que David dissimulait un peu sous mille petits plis des paupières, mais qu’il ouvrait tout grands chaque fois qu’il voulait manifester son étonnement ou sa joie.
RAUCY, Claude, Des cerfs-volants blessés, Bruxelles, Labor, 2005, p. 13.

 Quels sont les types de portraits envisagés ici ? Justifie.

I
Le deux types de portraits

Il existe deux types de portraits :

  1. Le portrait physique : on décrit le physique de la personne.

  2. Le portrait psychologique : on décrit les qualités, les défauts, les habitudes et le caractère.



l y a le portrait physique car on décrit le visage, la bouche, les lèvres, le nez, les yeux… Il y a le portrait psychologique (moral) car on décrit ses goûts, son caractère et ses qualités.



Exercice

  • Lis les portraits suivants et identifie pour chaque portrait les éléments qui font partie de l’aspect physique et de l’aspect psychologique/moral. Réalise le tableau sur une autre feuille.

Portrait 1 : Mihnea
Une silhouette sombre apparait sur la scène. Le chahut sourd se tait. Un projecteur jaune s’attarde sur l’homme qui saisit un micro. Il est grand, très mince. Son visage émacié10 dévoile une bouche fine et pâle, un nez aquilin et des joues creuses. Mais il est impossible de distinguer ses yeux, soigneusement cachés par des lunettes de soleil. Il les porte tout le temps, quelle que soit l’heure ou la saison.

SEASSAU, Marc, Nuit blanche, Paris, Magnard Jeunesse, 2005, p. 9
Portrait 2 : Mon frère
Mon frère Paul était un petit bonhomme de trois ans, la peau blanche, les joues rondes, avec de grands yeux bleu très clair, et les boucles dorées de notre grand-père inconnu. Il était pensif et ne pleurait jamais, et jouait tout seul, sous une table, avec un bouchon ou un bigoudi ; mais sa voracité était surprenante ; de temps à autre, il y avait un drame-éclair : on le voyait tout à coup s’avancer, titubant, les bras écartés, la figure violette. Il était en train de mourir suffoqué.

PAGNOL, Marcel, La gloire de mon père, Fallois, Fortunio, 1988

Portrait 3: Le farfadet
Le farfadet est doté d’un petit esprit espiègle11, il est l’ami des fées et des lutins. Brave, taquin12, bruyant, il entre la nuit dans votre maison et vous joue des tours.

NADJA, Créatures, Paris, L’école des loisirs, 2001
Portrait 4 : L’écrivain

Six heures moins vingt. Je patauge13 dans ma dissertation quand le téléphone sonne.

« Allô ?

- Véra, c’est Lazare. Viens tout de suite !

- Pourquoi ?

- Y a un mec avec moi, hyper-agressif. Je t’appelle de son portable… Je crois que c’est ton écrivain ! Quand il a vu la palissade, j’ai cru qu’il allait me casser la figure. Il me traitait de voleur, de plagiaire14… J’ai eu un mal fou à lui expliquer, et c’est pas certain qu’il ait tout compris !

- Nom de … Retiens-le, j’arrive ! »

La première chose qui me saute aux yeux, en atteignant la rue des Poissonniers, c’est la Twingo violette garée sur le trottoir. Ensuite, seulement, j’aperçois le type avec Lazare. La quarantaine, les cheveux grisonnants, une allure banale, des petits yeux, des joues creuses et des lèvres expressives. De loin, M. X. ressemble à M. Tout-le-Monde. Je n’imaginais pas un écrivain comme ça…

D’après GUDULE, Barbès blues, Paris, Le Livre de Poche Jeunesse, 2001, pp. 99-100.

 Oralement, explique le type de portrait que l’on retrouve à la page 5.

  1. Le portrait physique : son organisation.




  • Lis les trois extraits suivants et réponds aux questions suivantes.

  1. Que décrivent ces portraits ?

  2. Pour chacun des trois extraits :

  • Ecris dans l’ordre les différentes parties décrites par l’auteur.

  • Précise la manière dont le portrait est présenté.


Portrait 1 : Dracula

Son visage donnait une impression de force, avec son nez fin mais aquilin, des narines particulièrement larges, un front haut et bombé, des cheveux qui se clairsemaient aux tempes, mais, ailleurs, épais et abondants. Les sourcils, massifs, se rejoignaient presque à l’arête du nez et paraissaient boucler tant ils étaient denses. La bouche, pour autant que je pusse l’entrevoir, sous l’épaisse moustache, présentait quelque chose de cruel, sans doute en raison des dents éclatantes et particulièrement pointues. Elles avançaient au-dessus des lèvres elles-mêmes dont le rouge vif soulignait une vitalité étonnante chez un homme de cet âge. Les oreilles étaient pâles et se terminaient en pointe. Le menton paraissait large et dur et les joues, malgré leur maigreur, donnaient toujours une impression d’énergie. L’impression générale était celle d’une extraordinaire pâleur.

STOCKER, Bram, Dracula, Paris, L’école des loisirs, 2005.


Membres

Manière dont le portrait est présenté

Le visage, le nez, les narines, le front, les cheveux, les tempes, les sourcils, la bouche, la moustache, les dents, les lèvres, les oreilles, le menton, les joues.




  • Du général au particulier

  • De haut en bas

  • De bas en haut





Portrait 2 : L’araignée Aragog

Toujours la tête en bas, Harry vit que la créature qui s’était emparée de lui marchait sur six pattes immenses et poilues, sans compter les deux autres pattes dans lesquelles elle le tenait étroitement serré. Il aperçut également au-dessus de lui une paire de pinces noires et brillantes. (…) Elle était de la taille d’un camion et pourvue de quatre paires d’yeux.
ROWLING, J.K. , Harry Potter et la chambre des secrets, Paris, Gallimard jeunesse, 1999


Membres

Manière dont le portrait est présenté

Ses pattes, ses pinces, sa taille, ses yeux.




  • Du général au particulier

  • De haut en bas

  • De bas en haut



Portrait 3 : Pierre Nozière

C'était un petit homme tout à fait chauve, avec un crâne énorme, des yeux sombres et enflammés, des joues pâles et une longue barbe d'un noir bleu.

Son costume, comme son air, était étrange. Il portait une longue redingote15 de drap vert olive qui était devenue jaune sur les épaules et sur le dos, et dont les pans16 lui tombaient aux pieds. Et il était coiffé du plus haut chapeau de haute forme qu'on ait jamais vu, tout cassé, tout luisant, prodigieux17 monument de misère et de vanité18. Non ! les affaires n’allaient pas.

http://fr.wikisource.org/wiki/Page:Anatole_France_-_Pierre_Nozi%C3%A8re.djvu/28

FRANCE, Anatole, Pierre Nozière (1899)


Membres

Manière dont le portrait est présenté

Physique, crâne, yeux, joues, barbe, costume, épaules, pieds.




  • Du général au particulier

  • De haut en bas

  • De bas en haut


L’organisation du portrait
Le portrait physique consiste à donner un certain nombre d’informations importantes sur les caractéristiques physiques : l’aspect général : la taille, le corps, la démarche, la corpulence, …et quelques parties du corps : la tête, le visage/la figure, le nez, la bouche, les joues, les yeux, les épaules, les jambes, les pieds.
Selon l’effet que l’on veut produire, on organisera la description de différentes façons :

  • Le portrait peut être organisé du général en allant vers le particulier.

  • Le portrait peut être organisé en partant du haut en allant vers le bas.

  • Le portrait peut être organisé du bas vers le haut.




Exercice


  • Retrouve l’organisation dans ces deux portraits.


Portrait 1: Le Docteur Petiot

En attendant l’arrivée de la police judiciaire, les agents montent la garde devant le 21, rue Le Sueur.

C’est alors que survient un homme à bicyclette. Il est de taille moyenne, mais son visage est de ceux qui frappent : un front immense encadré de cheveux noirs, des traits extrêmement mobiles19 et expressifs ; et surtout, un regard d’une intensité20 peu commune qui a quelque chose de gênant ou de magnétique.21

BELLEMARE, Pierre, Les grands crimes de l’histoire 2, Paris, Calmann-Levy, 2008
Portrait 2: L’enfant

C’était une fraiche figure, blanche, rose et ronde ; elle avait un petit nez, un peu gros, une petite bouche, un peu grosse, un petit menton grassouillet22, de fins sourcils, des yeux clairs et une profusion23 de cheveux blonds qui, tressés en nattes, s’enroulaient en couronne autour de sa tête, découvrant la nuque ronde et le front lisse et blanc.

ROLLAND, R.

Extrait du manuel : BRAUN, Alain et ali. Mes compétences en français 1, Bruxelles, Plantyn, 1996, p. 65.




Portrait 1

Portrait 2

Membres

Taille moyenne, un visage qui frappe, un front, des traits mobiles, un regard.


La figure, le nez, la bouche, le menton, les sourcils, les yeux,  les cheveux, la tête, la nuque, le front.

Manière dont le portrait est présenté

Du général au particulier.

Du général au particulier.



R
Synthèse récapitulative sur le portrait
Complète la synthèse lacunaire grâce aux mots suivants : la taille - physique – les joues - la tête – les pieds - le caractère - les habitudes – les yeux - psychologique/morale – les qualités – le visage/la figure – Le portrait moral - la bouche – les épaules – On part du haut vers le bas - le corps - descriptif – les défauts - la démarche - s’imaginer – la corpulence – le nez – les jambes – On part du général au particulier – Le portrait physique – On part du bas vers le haut

  1. Le portrait.

Le portrait est la description physique et/ou psychologique/morale d’un personnage.

Le portrait peut être représenté grâce au dessin, à la photographie et à la peinture.

Il s’agit d’un texte descriptif dont le but est de permettre au lecteur de s’imaginer le personnage.


  1. Les types de portraits.

Il existe deux types de portraits :

  1. Le portrait physique : on décrit le physique de la personne.

  2. Le portrait moral : on décrit le caractère, les qualités, les défauts et les habitudes du personnage. Ce portrait peut présenter le personnage dans des situations où l’on voit son comportement, ce qu’il fait, ce qu’il dit, ce qu’il est.




  1. L’organisation du portrait.

Le portrait physique consiste à donner un certain nombre d’informations importantes sur les caractéristiques physiques : l’aspect général : la taille, le corps, la corpulence, la démarche …et quelques parties du corps : la tête, le visage/la figure, le nez, la bouche, les joues, les yeux, les épaules, les jambes, les pieds.
Selon l’effet que l’on veut produire, on organisera la description de différentes façons :

  • On part du général au particulier.

  • On part du haut vers le bas.

  • On part du bas vers le haut.



etour au premier jet.


  • Réponds aux phrases suivantes par oui ou non.

1) J’ai bien écrit un portrait.







2) J’ai écrit un portrait physique et moral.







3) J’ai organisé mon portrait.








  1. Le vocabulaire du portrait physique.




5.1. Le corps humain.

  • Note, à côté de chaque numéro, le membre qui correspond.




1 : la tête

2 : le cou

3 : l’épaule

4 :le dos

5 :le coude

6 :l’avant-bras

7 :la poitrine

8 :la main

9 :le doigt

10 :la hanche

11 :la fesse

12 :la cuisse

13 :le genou

14 :le pied

15 :l’orteil



5.2. Le visage.

  • Replace, à côté de chaque numéro, les parties du visage qui conviennent.

le menton – les lèvres – l’oreille – l’œil (les yeux) – les cheveux – la langue – les taches de rousseur – les cils – les sourcils –la joue (les joues) – les dents – le front – la mâchoire – la bouche – le nez




1) les cheveux

2) le front

3) les sourcils

4) l’œil (les yeux)

5) les cils

6) l’oreille

7) le nez

8) les taches de rousseur

9) la bouche

10) les lèvres

11) les dents

12) la langue

13) la joue

14) le menton

15) la mâchoire
  1   2   3   4   5

similaire:

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconI – presentation p. 6 Distinction entre la Police Administrative...
«Le maire concourt par son pouvoir de police à l’exercice des missions de sécurité publique» (article L. 2211-1 du Code général des...

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconJ’ai été arrêté par un agent de police municipale, qui m’a dressé...
«Un fonctionnaire de police (en civil) a le devoir d’intervenir de sa propre initiative pour prévenir ou réprimer tout acte de nature...

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconContre la reconduction de l’état d’urgence !
«menace terroriste». IL donnera lieu à des fouilles de véhicules, de bagages et à des palpations par la police municipale ou des...

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconLe docteur Éric Ancelet a rédigé, en 1998, un ouvrage passionnant...
«le matérialisme moderne est né de la peur.» Et «les êtres qui ont peur sont d'involontaires tyrans, des fanatiques de l'ordre, obnubilés...

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconRapport rédigé par

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconPolice de la conservation du domaine public routier
Les contraventions au présent règlement sont constatées conformément à la législation en vigueur, par les Maires et leurs adjoints,...

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconLa police municpale et les collectivites ©
«concerte». Elle doit prévoir, par exemple, les modalités de transmission des procès-verbaux, les moyens de communication rapides...

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconCommunication co-écrite avec Olivier Hassid, pour le Colloque internationale...

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconRapport rédigé par les élèves de la promotion 2007 de l’ipsa

Je rédige le portrait d’un bandit en vue de le retrouver par la police iconBibliographie "Pour une pédagogie de la laïcité à l’école" est un ouvrage rédigé par






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com