Les méthodes basées sur la notion d'énergie : leur chef de file est l'acupuncture





télécharger 35.21 Kb.
titreLes méthodes basées sur la notion d'énergie : leur chef de file est l'acupuncture
date de publication01.10.2019
taille35.21 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > documents > Documentos
ECO-CHOIX

Compte-rendu du café-débat du 2 mars 2007 : «  MEDECINES DOUCES »

Invitées : Me Isabelle Hanin , homéopathe Me Cristophe, réflexologue

67 personnes présentes dans la salle

Remarque préliminaire : personne n’ayant pris de notes lors de ce débat, je me suis mis au travail pour faire ce compte-rendu mais j’y ai ajouté quelques remarques personnelles ( ou glanées sur dans ma documentation ), des choses que nous n’avons pas eu le temps de dire et qui n’engagent que moi et non pas nos invitées.

Alain Cantais
(AC) ( Alain Cantais – ECO-CHOIX ) : Introduction

On les nomme parfois « médecines alternatives », en opposition à la médecine officielle, «  médecines écologiques », en référence au mouvement écologique qui œuvre ( comme ECO-CHOIX ) pour un plus grand respect de la nature et de l’Homme qui appartient à cet nature

On parle aussi de médecines non-conventionnelles en référence aux conventions qui sont passées avec l’état, la sécurité sociale et les mutuelles…

Certaines médecines douces sont très anciennes. Elle sont issues des « médecines traditionnelles » qu’il est utile de préserver . Ces médecines traditionnelles recouvrent un très grand nombre de pratiques à travers le monde . L’occident s’en est souvent inspiré ( acupuncture, naturopathie, huiles essentielles… ) et elles ont rejoint les médecines douces.

Tentative de classement des différentes médecines ( extrait du site http://appma.net/index.php3 )


Les méthodes basées sur la notion d'énergie : leur chef de file est l'acupuncture.

Les aiguilles, les mains, des mouvements... permettent de canaliser la circulation de ce flux immatériel. Nous retrouvons ici l'électro-acupuncture et l'électrostimulation transcutanée, l'auriculothérapie, la digitopuncture, les exercices corporels de la médecine chinoise...

 Le taï-chi-chuan est une méthode à la fois énergétique, physique, mentale, spirituelle... mais sa dominante nous semble énergétique. L'auriculothérapie est pour beaucoup une réflexothérapie mais le recours aux aiguilles peut la faire classer ici. L'électrostimulation transcutanée, méthode de neurophysiologie qui a permis à l'acupuncture de pénétrer les centres antidouleur, est utilisée par de nombreux acupuncteurs.

Les méthodes qui recourent aux médicaments à faibles doses : leur chef de file est  l'homéopathie. La biothérapie, la lithothérapie, l'organothérapie, les sels de Schuessler... sont de simples variantes de l'homéopathie.

 L'homéopathie est considérée par certains comme énergétique puisque la dynamisation du médicament est une étape nécessaire à son efficacité. L'oligothérapie catalytique pourrait trouver sa place ici mais l'oligothérapie, telle qu'elle est utilisée actuellement dans le cadre de la nutrithérapie, nous a incité à la classer parmi les méthodes de supplémentation alimentaire.

Les méthodes à base de plantes : leur chef de file est la phytothérapie avec sa branche principale, l'aromathérapie.

 Les fleurs de Bach, très prisées des Anglo-saxons, ne sont pas une simple phytothérapie puisque l'approche spirituelle est omniprésente et essentielle.

 Les méthodes manuelles : leur chef de file est l'ostéopathie. La chiropraxie, l'étiopathie, le reboutage, la fasciathérapie, la kinésiologie, le "Mézières", la vertébrothérapie... en font partie.

 Certaines techniques comme le do-in ou les shiatsus pourraient être classées ici alors que nous les avons fait figurer parmi les méthodes énergétiques.

 Les méthodes basées sur l'alimentation ou sa supplémentation : leur chef de file est l'oligothérapie. Le macrobiotisme, la nutrithérapie, le végétarisme, la supplémentation vitaminée... trouvent leur place ici. 

 L'oligothérapie fait partie des méthodes nutritionnelles mais elle pourrait être classée parmi les médicaments à faibles doses. L'utilisation des vitamines est du domaine de la médecine classique mais beaucoup de "médecins doux" s'y intéressent tout particulièrement.

 Les méthodes basées sur les éléments (eau, chaleur, froid, terre...) : elles entrent dans le cadre de la naturothérapie. Nous trouvons ici l'argile, les bains de boue, la chromathérapie, les ions négatifs, la magnétothérapie...

 Le thermalisme et la thalassothérapie sont des approches naturelles qui font partie des soins classiques tout comme la physiothérapie des kinésithérapeutes ou la photothérapie des neurologues.

 Les méthodes mentales basées sur la relaxation.

 Nous trouvons ici la musicothérapie, la sophrologie, le yoga...

 Le yoga est une méthode à la fois physique, mentale, spirituelle, pas seulement utilisée par les adeptes des médecines douces.

Les méthodes réflexes font par définition partie des réflexothérapies.

 Nous trouvons ici la neuralthérapie, la réflexologie palmaire et plantaire, la sympathicothérapie... mais aussi la mésothérapie.

 L'auriculothérapie est considérée par certains comme une réflexothérapie. La mésothérapie qui recourt à l'utilisation de médicaments classiques à faibles doses pourrait bien entendu être classée dans ce groupe.
(AC) : Nous allons maintenant demander à nos invités ce qui les a amené à pratiquer leur spécialité et d’en décrire les fondements et les pratiques .
( I H ): (Isabelle Hanin, Homéopathe ) : Dans notre famille, j’étais enfant, tous mes sœurs et moi-même avons eu la coqueluche. Deux d’entre nous avons été soignées par homéopathie et la maladie s’est assez vite estompée. La dernière d’entre nous a été traitée par des médicaments «  conventionnels » et  a eu beaucoup de mal à surmonter sa maladie. C’était en partie la preuve que l’homéopathie pouvait soigner aussi bien, voir mieux certaines maladies… Cette période de ma vie m’a sûrement marquée puisque plus tard, lorsque j’ai fait mes études de médecine je me suis intéressée à l’homéopathie et j’ai passé les diplômes pour l’exercer…cela me paraissait évident …

L’homéopathie repose sur la loi des similitudes établie par Hahnemann ( début du 19ème siècle) . Une substance ( végétale, animale ou minérale ) qui occasionne des troubles de la santé peut, si elle est ingérée à très faible dose, induire une réaction de l’organisme face à un même trouble. On utilise en homéopathie des dilutions successives qui, aux yeux des physiciens, ne laissent aucune molécule du produit initial … Des recherches sont menées actuellement sur la « mémoire de l’eau » qui pourrait expliquer en partie l’action du médicament homéopathique due à des propriétés physiques. Aujourd’hui, sans pouvoir encore l’expliquer, on constate que les granules homéopathiques soignent beaucoup de maladies . Pour cela l’homéopathe doit faire une investigation très poussée du patient .

Lors de la visite ( la première visite ne dure pas moins de ¾ d’heure et les suivantes d’environ une demie heure ) il doit chercher à bien connaître son patient : ses problèmes de santé, son caractère, ses habitudes, ses réactions psychiques ou physiologiques… Le travail de l’homéopathe est de déterminer les symptômes de la maladie et ses manifestations mais cela ne le dispense pas de faire aussi un diagnostique sérieux de la maladie afin de ne pas passer à côté de problèmes graves. Pour cela il n’hésite pas à faire recours aux techniques d’analyses et d’imagerie médicale et, si besoin d’envoyer son patient consulter un spécialiste . Toutes ces observations étant faites il pourra déterminer le ou les médicaments homéopathiques les plus appropriés à stimuler les défenses du corps. Moi j’essaie de cibler au maximum le médicament utile. Si celui-ci ne marche pas, le patient me revoit et je lui en prescrit un autre . D’autres pratiquent une ordonnance plus large en associant plusieurs médicaments . C’est une autre méthode thérapeutique.

Automédication : attention !

Il est difficile de contrer des comportements très ancrés chez certaines familles comme l’excès de prescription de Chamomilla qui peut provoquer des symptômes très variés comme des troubles du caractère, des affections ORL récidivantes ou autres. L’homéopathie est tout sauf une recette . Elle doit être adaptée à chaque cas.


(M-J C) Marie-José Cristophe ( réflexologue ) : J’étais secrétaire médical et je regrettais de ne pas avoir fait des études de médecine car j’avais envie de soulager les autres … Je mes suis alors formée à la réflexologie dans de nombreuses écoles ( Bordeaux, Toulouse, Touch-Line et en Amérique ) car moi aussi je considère qu’on ne peut pas prétendre soigner sans bien connaître le corps humain. Parce que je ne suis pas médecin, je ne me permets absolument pas de faire des diagnostiques et je n’irai jamais dire à mes patient «  n’allez plus chez votre médecin » Je conçois ma pratique de réflexologue comme une aide pour redonner la santé en faisant circuler les énergies et donc, moi aussi, en stimulant les défenses naturelles du corps humain. La réflexologie vise, par massage et pressions, à relaxer, à déstresser, à améliorer la circulation sanguine, à soulager les symptômes douloureux, à stimuler et améliorer les grandes fonctions de l’organisme. Comme l’homéopathie et comme vient de le dire le docteur Hanin, et parfois en opposition avec la médecine conventionnelle, je veux m’intéresser au terrain du patient pour le rééquilibrer…
(AC) : C’est curieux : il y a un mois, nous étions réunis à notre café-débat sur le jardinage biologique et nous faisions la même remarque pour la terre : si la terre du potager est bien équilibrée, il y aura moins de parasites, moins de «  mauvaises herbes » et les légumes pousseront avec abondance …
(MJC) : S’intéresser au corps entier, contrairement aux médecines qui sont de plus en plus spécialisées dans une partie du corps, cela veut dire aussi s’intéresser à la personne qui habite ce corps. Ainsi il est important que je sois à l’écoute de mes patients qui très souvent se racontent …Sans avoir de grandes compétences en psychologie, il est évident que ma pratique y fait référence parfois. Il arrive que je dénoue des situations rien qu’en parlant …

Pour exemple , une maman m’a demandé si je pouvais recevoir son bébé pour une séance de réflexologie .

Il s’endormait difficilement et avait quelques reflux gastriques . J’ai reçu ce bébé, je lui ai massé ces petits pieds , il m’a de suite emmené dans son univers . Il me racontait sa vie, sa détresse, son manque de relation avec sa maman . Il montait sa voix puis la redescendait , il avait tellement de choses à me dire .

Cette maman qui dans mon cabinet pleurait beaucoup, a fini par m’avouer, quand les pleurs de son bébé étaient trop durs à supporter, elle lui disait qu’elle ne l’aimait plus .
Nous avons tous besoin de contact. Communiquer par le toucher est un besoin intuitif profond.

Pendant la séance d’une heure, je veux que mon patient comprenne que je suis là pour le soulager et toute à son écoute. Ecouter son patient, entendre, c’est en partie lui donner la voie de la guérison.
(AC) En vous écoutant je crois ré-entendre Françoise Dolto …

Questions de la salle


- Pourquoi les médecines douces ne sont-elles pas mieux reconnues ?

(AC) : Sans doute y a t-il des pressions fortes sur l’état et les instances médicales ( ordre des médecins, sécurité sociale, mutuelles ) de la part des lobbies pharmaceutiques. Nous avons vu au moment du déremboursement partiel de l’homéopathie où se situaient les intérêts … Certainement pas vers une meilleure santé puisque l’homéopathie devient plus difficilement accessible pour des familles peu aisées et encore moins économique puisque l’homéopathie ne représente pas des dépenses élevées face aux médicaments allopathiques.

Voir à ce sujet «  Manifeste pour une médecine écologique sur  le site http://acecomed.org

- Je ne peux pas toujours consulter mon homéopathe car les délais pour obtenir un rendez-vous sont souvent très longs … Je dois donc me rendre chez un généraliste et là je suis écœurée de voir qu’à peine entrée dans son cabinet, je suis déjà en train de faire son chèque …

( IH ) : Heureusement tous les médecins n’expédient pas leurs patients de la sorte … Et c’est vrai que les homéopathe et ceux qui pratiquent des médecines douces font beaucoup moins d’actes que leurs confrères … Il y a une injustice flagrante qui passe par une véritable reconnaissance des médecines douces… Pour ce qui est des délais chez les homéopathes, en ce qui me concerne, je garde toujours une place pour prendre une urgence …et j’en ai très souvent, car 50 % de mes patients sont des enfants … contrairement aux autres confrères qui n’en ont que 20% en moyenne…

(AC) : Concernant la reconnaissance des médecines douces, il semble que le parlement européen soit prêt à faire avancer cette revendication . Il s’est prononcé en faveur du pluralisme thérapeutique et la reconnaissance des médecines non conventionnelles. Dans beaucoup de pays Européens elles sont bien reconnues. La France est le pays qui montre le plus de blocages pour évoluer en ce sens . La sécurité sociale ne veut pas en entendre parler prétextant de nouvelles dépenses insurmontables. C’est, à mon avis, le contraire… Si les patients faisaient recours plus facilement aux médecines non conventionnelles, ce serait des complications en moins dues à la surconsommation de médicaments. On constate un nombre croissant de maladies iatrogènes ( causées par les effets secondaires des médicaments, les prescriptions indues ou erronées et la mauvaise utilisation des médicaments ) . On note que les français sont les plus gros consommateurs de médicaments allopathiques mais que l’état de santé des français est loin d’être le meilleur …

( un médecin ostéopathe dans la salle ) J’ai plusieurs remarques à faire . Je constate que mes collègues médecins sont de moins en moins préparés à voir les anomalies de la colonne vertébrale. Pourtant, on constate souvent qu’une simple manipulation ou une toute petite injection ( mésothérapie ) peut soulager bien des malades . C’est pourquoi, malgré mon grand âge, j’ai repris du service pour soulager quelques patients et pour former d’autres médecins à la vertébrologie.

Concernant les antibiotiques, il est vrai que les pouvoirs publiques ont fait leur mea-culpa au travers de la campagne «  les antibiotiques , c’est pas automatique » . Aujourd’hui on constate que les patients se sont accoutumés à de nombreux antibiotiques . Ils n’ont plus d’action en cas de besoin impérieux… J’ai eu des enfants et ils n’ont jamais avalé d’antibiotique avant l’âge de 18 ans … Ils ont été soignés par homéopathie .

Par ailleurs, je voudrais reparler de la vaccination : avec ma femme nous étions habitués à nous protéger de la grippe par un traitement homéopathique et nous n’avions jamais attrapé ce virus bien que le côtoyant journellement…Il nous a pris une année de tenter la vaccination ( gratuite vu notre âge ) … Nous avons attrapé la grippe tous les deux …Bien sûr nous sommes revenus à l’homéopathie.

( le traitement préventif à l agrippe consiste à prendre …

(AC) . Il est a noter que les homéopathes sont souvent réticents face aux vaccinations… Certains sont totalement contre, enfreignant la loi… Plusieurs sont aujourd’hui portés devant les tribunaux

( voir le site …)

  • Je suis agricultrice. J’avais un allergie au poils de vaches…Plutôt que de me faire désensibiliser par piqûres, je me suis adressée à un homéopathe . Il m’a prescrit une préparation homéopathique à base de poils de vache… Ca a marché immédiatement … j’étais guérie définitivement.

( IH ) Ce genre de préparation n’est plus autorisé aujourd’hui…

(AC) Je pense que devant un tel témoignage, des médecins et des pharmaciens devraient prendre le risque de le faire quand même…Ce serait courageux mais combien utile… tout comme ceux qui affrontent la justice pour dénoncer les risques de la vaccination .

« Devant une loi injuste, le devoir du citoyen, c’est de désobéir » ( Gandhi )


  • Vous avez évoqué le magnétisme et les bienfaits de l’argile dans votre introduction. Pouvez-vous nous en dire plus…

(AC) : Les magnétiseurs eux aussi parlent d’énergies ; ils en donne à leurs patient pour soigner toutes sortes de problèmes physiques ou psychiques. Michel Henry , magnétiseur à St Laurent de Brèvedent, pratique aussi la radiesthésie . A l’aide d’un pendue il fait le « déblocage des choques émotionnels du passé » ( C’est le titre de son livre aux éditions SERVRANX) .

L’argile possède également un magnétisme et peut soigner des plaies, faire baisser la fièvre, supprimer une douleur, guérir des maladies par application de cataplasmes ( argile concassée) ou ingestion ( argile ventilée) .
Conclusion du café-débat :

(AC) : Il était impossible de détailler toutes les médecines douces… Nous remercions Me Hanin et Me Cristophe d’être venue nous parler de leur pratique.

Notons tout de même pour conclure que la santé est avant une question d’hygiène de vie . Malgré quelques campagne récentes bien menées ( manger des légumes, se laver les mains, ne pas abuser des antibiotiques… ) la prévention n’est jamais assez importante . Le cadre de vie est un élément très important de la bonne santé ( condition de travail, habitat, pollutions diverses. … ) Il était donc normale qu’ECO-CHOIX, association qui se veut de défendre notre environnement organise un débat sur ce thème. Cela fait suite à d’autres débats déjà organisés par ECO-CHOIX sur l’alimentation et la défense de l’agriculture biologique. Car il est évident que notre santé est avant tout dans notre assiette… Enfin, le docteur Saladin qui a souvent animé nos débats serait là ne manquerait pas de rappeler que la santé passe aussi par l’activité physique … Marcher, faire du vélo, cela résoud en partie le problème des transports polluants mais cela ôte aussi beaucoup de maladies ( cardio-vasculaires , obésité… )

similaire:

Les méthodes basées sur la notion d\Pour les Personnes en situation de Handicap (psh), pour les Personnes...
«chef de file» en matière d’aide sociale, d’autonomie des personnes et de solidarité des territoires

Les méthodes basées sur la notion d\Rapport Perrin est intéressant, car IL donne la vision de la culture...
«une danseuse». IL a également développé son argumentation en disant que l’Etat mettant plus de moyens, les entreprises et les particuliers...

Les méthodes basées sur la notion d\A/- introduction acupuncture spatio-temporelle 1
«trace de trouble» est laissée sur les systèmes méridiens (que reconnaissent les acupuncteurs). Ces «traces de trouble» sont laissées...

Les méthodes basées sur la notion d\Du néolithique à aujourd'hui, la stratégie du déplacement
«cultiver» des céréales et autres plantes indispensables à leur alimentation afin d'avoir plus de régularité dans leur approvisionnement...

Les méthodes basées sur la notion d\Note à l’attention de Madame le Maire, objet : présentation et propositions...
«l’extension de la liberté de choix et d’action (…), l’augmentation des actifs et des capacités des pauvres leur permettant de participer,...

Les méthodes basées sur la notion d\La notion de responsabilité
«le collège accueille tous les élèves ayant suivi leur scolarité élémentaire. IL leur assure, dans le cadre de la scolarité obligatoire,...

Les méthodes basées sur la notion d\Bulletin d’information mutualiste
«Nous souhaitions leur apporter un lieu qui leur ressemble, à la fois chaleureux et confidentiel, dans une notion d’esprit de club»,...

Les méthodes basées sur la notion d\RÉsumé. IL existe deux familles de méthodes d’analyse de la vulnérabilité...

Les méthodes basées sur la notion d\Les éoliennes en paca; aperçu sur le séminaire franco-allemand de...

Les méthodes basées sur la notion d\La commission franco-allemande du barreau de Paris s'est réunie le
«professional secrecy» est une notion vide car c'est un secret qui repose uniquement sur un accord contractuel des parties






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com