Montpellier notre ville / n ° 3





télécharger 0.68 Mb.
titreMontpellier notre ville / n ° 3
page4/14
date de publication19.01.2020
taille0.68 Mb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

La Lironde

Arpenter les berges d’un petit cours d’eau du quartier, entre friches, parc et nouveaux habitats collectifs, c’est ce à quoi nous invite l’association Apieu, le 16 Avril. Les visiteurs peuvent approcher une nature surprenante, pas si “ordinaire” qu’elle n’y paraît. Rendez-vous à l’entrée ouest du parc de la Lironde, à l’angle de l’avenue Einstein et de la rue Léonard-de-Vinci.
Costebelle

Les lève-tôt seront dès 6h30, le 4 mai, devant la maison pour tous Mélina-Mercouri pour assister au concert matinal des oiseaux et identifier leurs chants. Cette sortie insolite
est organisée par l’Apieu.

.........................................................................................................................

p12
La ville évolue

Dossier
Article 1

L’opération GrandCœur, a pour objectif de créer 1 600 logements d’ici 2013. à ce jour, 850 logements ont été réalisés.

Un cœur tout neuf

«Le centre-ville peut-être comparé au cœur d’un organisme, explique Christian Bouillé, adjoint au maire délégué à la rénovation urbaine. C’est un organe vital qui irrigue toutes les voies de communication à condition qu’il soit sain, puissant et efficace. Notre ville connaît un développement démographique considérable, 260 000 habitants à ce jour. Et son ancien cœur, l’Écusson, s’est avéré insuffisant pour assurer l’irrigation de tout son territoire. L’idée de GrandCœur a été de revitaliser le cœur de ville élargi pour aborder le 21è siècle dans de bonnes conditions. Nous avons fait du neuf sur de l’ancien, en respectant le patrimoine de la ville. Notre objectif étant d’éviter la densification du centre, en proposant du logement social abordable et en respectant le principe de mixité sans lequel le Vivre ensemble est impossible ».

GrandCoeur comprend l'ensemble du quartier centre de Montpellier : l'Écusson et les faubourgs qui l'entourent, les Aubes, les Beaux-Arts, Boutonnet, les Arceaux, Figuerolles, Gambetta-Clemenceau, Gares - nouveau Saint-Roch, Antigone et Mermoz. La mission GrandCœur qui coordonne l'opération est située au centre de l’action, 17 boulevard du Jeu de Paume.
Des moyens considérables

Une concession publique d’aménagement avec la Serm engage la Ville sur cette opération GrandCœur pour la période 2003-2013. L’objectif est de créer 1600 logements, dont 500 sociaux. Aujourd’hui, 850 logements sociaux et privés sont créés. À la fin du mandat, l’objectif sera tenu. Le logement est une priorité de l’équipe municipale, elle a consacré 23 millions d’euros à cette opération.

GrandCœur dispose d’un volet de constructions neuves, tel le projet Grand Air, rue Chaptal, sur un terrain anciennement occupé par la CAF.

Depuis 2003, GrandCœur vise à protéger et à mettre en valeur le patrimoine historique et l'espace public. La dynamisation du commerce et de l’artisanat avec le manager du centre-ville, est essentielle pour que le centre soit un lieu de vie animé et que le cœur marchand tienne toute sa place dans l’ensemble de la ville. Enfin, l’action pour le cadre de vie permet de conserver le charme et l’identité du centre-ville en adaptant la ville ancienne aux besoins de la vie urbaine.

Outre, des moyens financiers conséquents, 103 millions d’euros avec les aides de l’État, la Ville a déployé des outils d’urbanisme, administratifs, techniques et juridiques. Ainsi, les opérations programmées d'amélioration de l'habitat (OPAH) visent à requalifier les quartiers du centre-ville. Cela permet d’engager notamment des démarches auprès des propriétaires. La mise en valeur des façades est obligatoire. Pour leur ravalement, les propriétaires peuvent être conseillés par la mission GrandCœur et par l’architecte des Bâtiments de France.

S’ils entreprennent des travaux sur un logement, en vue de l'occuper ou de le louer, ils peuvent bénéficier, si leur bien est situé dans l'un des périmètres de l'OPAH, de subventions sous condition de ressources. La remise sur le marché de locaux vacants est aussi un objectif. Les aides peuvent être majorées, si les propriétaires louent leur bien sur le principe d’un bail conventionné.
Du logement social

L’opération GrandCœur, c’est aussi l’achat de biens dégradés à rénover, avec nécessité de reloger les personnes, souvent en situation précaire. La Serm assure leur accompagnement personnalisé, il s’agit en aucun cas d’exclure les plus défavorisés. Les familles sont essentiellement relogées en centre-ville. Christian Bouillé, adjoint au maire, délégué à la rénovation urbaine précise : « Il y a du logement social en centre ville. Nous avons fait de la microchirurgie et des opérations de plus grande envergure, nous avons rénové les immeubles, revalorisés le commerce. Le centre-ville a besoin d’un cœur tout neuf, c’est l’enjeu du 21e siècle ».

Infos :
Accueil GrandCœur : 04 67 55 87 70
Exergue

23 millions d’euros sont consacrés au logement par la Ville. C’est une priorité de l’équipe municipale.
Photo :

Sur la place Salengro rénovée, davantage d’espace pour les piétons.

.........................................................................................................................
p13
La ville évolue

Dossier
Article 1

Un groupe de lutte contre l’habitat indigne a été créé par la Ville en avril 2010.

Un logement décent

La lutte contre l’habitat indigne est une priorité de la Ville. Elle a créé en avril 2010, un groupe de coordination municipale. Celui-ci a déjà instruit 7 dossiers et 6 familles ont fait l’objet d’un relogement.

En cas de risques pour la santé et de danger pour la sécurité publique ou les occupants, un propriétaire doit effectuer les travaux suite à un arrêté d’insalubrité ou de péril. En cas de défaillance, la Ville devra entreprendre des travaux d’office et le propriétaire remboursera les frais engagés. Le groupe de coordination de lutte contre l’habitat indigne permet de renforcer les interventions de la Ville. Regroupant des services municipaux dont le service communal d’hygiène et santé, la mission logement, la direction architecture immobilier ainsi que le Centre communal d’action sociale et la mission GrandCœur, il est chargé d’assurer l’hébergement ou le relogement des occupants, souvent en situation précaire. Il coordonne la procédure de travaux d’office, qui met un terme à des situations inacceptables d’habitat délabré et au sentiment d’impunité de certains propriétaires. La Ville accompagne ceux qui sont de bonne foi, par des dispositifs : aides au sein des OPAH, Clé Montpellier Logement, mais lutte contre les propriétaires indélicats par des procédures coercitives. Vivre dans un logement décent est un droit fondamental !
Photo : Un logement insalubre avant la réhabilitation.

Photo : Après la réhabilitation.
Article 2

Le périmètre d’attribution des subventions pour le ravalement obligatoire, a été élargi.

Des façades embellies

La revalorisation esthétique et architecturale de l’habitat est fondamentale, le ravalement est un moyen d’entretenir les façades et d’améliorer le cadre de vie. La Ville a étendu progressivement le périmètre de ravalement obligatoire. Ses 300 ha comprennent l’Écusson, les faubourgs Méditerranée-Gares, Boutonnet, Beaux-arts, Gambetta, Clémenceau, Figuerolles et le secteur Laissac-Rondelet. à la clé, l’octroi d’une subvention pendant les six premières années. Plus d’un million d’euros ont été versés depuis 2003. Le Conseil municipal du 7 février a voté 112 160 € de subventions pour 25 façades. L’obligation de ravaler, tous les dix ans perdure après la période de subventionnement. Si au terme, le ravalement n’est pas effectué, la Ville engage une procédure pouvant aboutir à des travaux d’office, aux frais du propriétaire récalcitrant. Avant les travaux, il convient de contacter la mission GrandCœur pour connaître les prescriptions établies selon chaque type de bâtiment et savoir s’il est situé dans un secteur bénéficiant de l'aide municipale. Un récapitulatif des démarches administratives et un formulaire de demande de subventions seront remis.
Photo : Façade rénovée rue de la Palissade.
Interview

Deux questions à Christian Bouillé,
adjoint au maire délégué à la rénovation urbaine

Quel est l'objectif essentiel de GrandCœur ?
L’opération GrandCœur, c’est la rénovation urbaine du centre-ville. Nous avons pour cela, passé une concession publique d’aménagement avec la Serm. En 2003, l’objectif était simple : réaliser 1 600 logements dont 500 logements sociaux en 10 ans. Nous souhaitons développer le logement social privé en incitant les propriétaires à rénover leurs biens par des aides publiques (Anah). En contrepartie, ils doivent pratiquer des loyers conventionnés.

Quel est le bilan de GrandCœur ?
L’objectif prévu est en train d’être pleinement réussi. 850 logements ont été construits ou rénovés dans l’habitat, grâce à des opérations de “microchirurgie” (réhabilitation de petits îlots) ou des interventions plus lourdes comme l’opération Grand Air sur les terrains de l’ancienne CAF, rue Chaptal.
Nous bâtissons le Montpellier d’aujourd’hui et de demain en restant fidèles à celui d’hier.
Encadré

Question à Hélène Qvistgaard, adjointe au maire déléguée au droit au logement et au service municipal de la caution. Comment lutter contre l’habitat indigne ?

Nous menons une action envers les bailleurs pour lutter contre le logement Indigne. Un des moyens d’actions est l’arrêté de péril pris par le maire quand la stabilité des bâtiments et la sécurité
des occupants sont mises en cause. Les travaux et l’hébergement temporaire des locataires sont à la charge du propriétaire. En cas de défaillance, la Ville effectue des travaux d’office et héberge les occupants.

En 2010, la Ville a créé un groupe municipal de lutte contre le logement indigne composé de ses services : la Mission logement, le service communal d’hygiène et de santé, les directions finances et juridiques, la direction Architecture Immobilier pour la gestion du péril, plus la mission GrandCœur, le Ccas et la Serm. Ainsi, les informations et les actions sont mutualisées. Cela renforce notre efficacité pour les Montpelliérains. Depuis sa création, dans le cadre des arrêtés de péril ou d’insalubrité, nous avons hébergé six familles, par substitution du propriétaire défaillant.
La clé de voûte est la coordination des acteurs face à ces situations complexes.
.........................................................................................................................
p14-15
La ville évolue

Dossier
L’opération GrandCœur revitalise le centre de Montpellier. Ce projet municipal vise à créer des logements et des constructions neuves.
Il coordonne également la rénovation urbaine et la mise en valeur des bâtiments et des monuments historiques.


Des petites et des grandes réalisations

Photo 1 :

à travers ces actions, GrandCœur, rend le centre ville plus accessible à l’ensemble des habitants.

Il le rend plus agréable et confortable pour ceux qui y résident et permet l’accueil de nouveaux habitants.

Immeuble ravalé, Cours Gambetta.
Carte :

Périmètre Grand Cœur, (carte de l'agence Ubak).
Dessin 1 :

Thé à la menthe au bar du Crépuscule, esquisse de Jean Bodin.
Photo 2 :

Constructions neuves
GrandCœur a un programme de constructions neuves, à l’exemple de l’Opération Grand Air : 145 logements, situés sur l’ancien emplacement de la Caf qui a été démolie.

Logements neufs, rue Chaptal.
Photo 3 :

Objectifs 2003-2013 Création de 1600 logements, dont 500 logements sociaux. En 2011, 850 logements ont été créés ou rénovés dans le secteur public et privé.

Immeuble rénové, boulevard Berthelot.
Photo 4 :

Le commerce et l'artisanat, sont vitalisés avec notamment le renforcement et l'adaptation de l'offre immobilière.

Vitrines, boulevard du Jeu de Paume.
Dessin 2 :

Rue de la Palissade, réunion de chantier, esquisse de Jean Bodin.
Photo 5 :

    Le logement est réactivé et diversifié par la réhabilitation de logements inconfortables ou insalubres.
    Les locaux vacants sont remis sur le marché.

    Les personnes à reloger dans le cadre de ces rénovations font l’objet d’un accompagnement social.

Logement réhabilité.
Photo 6 :

Le cadre de vie Des espaces publics sont aménagés pour améliorer le fonctionnement de la vie au quotidien (propreté, sécurité...). Des actions en faveur de la vie associative sont également menées.

Le Plan Cabanes, rénové.
Chiffres

GrandCœur en chiffres

1600 logements publics et privés en réhabilitation et construction, est l’objectif fixé dont 500 logements sociaux 850 logements créés à ce jour 150 parkings résidentiels créés 100 millions d’euros sur 10 ans (2003-2013), dont 23,3 millions d’euros de participation de la Ville et 3,7 millions de participation de l’Anru et des collectivités 200 logements réhabilités par des propriétaires privés et des bailleurs sociaux soit 161 logements locatifs privés, 29 sociaux publics et 10 en accession aidée (septembre 2010)
Photo 7 :

La rue Daru avant et après.
Dessin 3 :

Cour Gambetta, travaux du tramway, esquisse de Jean Bodin.
Photo 8 :

Le patrimoine bâti est mis en valeur pour préserver les bâtiments et les monuments historiques. Le bâti dégradé et inadapté est requalifié tout en préservant et en mettant en valeur le patrimoine ancien. Une lutte est
menée contre les tags. Des subventions sont octroyées pour inciter au ravalement.

Christian Bouillé visite une réhabilitation.
Encadré

Une équipe au service des Montpelliérains

La mission Grand Cœur, 17 bd du Jeu de Paume assure un accueil du lundi au jeudi, de 9h30 à 17h30 et le vendredi de 9h30 à 16h30.
Elle informe sur les projets en cours, la réglementation, les préconisations techniques et éventuellement les subventions en matière de ravalement de façades. Des expositions thématiques font régulièrement découvrir les actions et projets du centre ville.

Infos : Accueil GrandCœur : 04 67 55 87 70
Contact

OPAH (Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat)

Pour toute information ou assistance au montage des dossiers de subventions, des techniciens accueillent dans les locaux de la mission Grand Cœur : le mardi de 9h30 à 12h30, le mercredi de 9h30 à 12h30.
Infos : Serm GrandCœur : 04 67 63 70 92
.........................................................................................................................
p16-17
La ville évolue

Sur le terrain
Photo 1

Equilibre alimentaire. Dans le cadre de l’opération La cantine ça vitamine, la Ville a invité les représentants des associations de parents d’élèves à venir déjeuner avec leurs enfants. Une opération de transparence, pour découvrir la qualité et le soin apportés à la préparation des repas par la cuisine centrale municipale.
Photo 2

Urbanisme. Le 10 mars, Hélène Mandroux a présenté les projets d’urbanisme de la Ville au 22e Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim) de Cannes. Un salon fréquenté par 17 306 visiteurs, 3 636 investisseurs de 81 pays et 401 journalistes.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n ° 3

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n ° 3

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n° 373 • décembre 2012

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n° 367 • avril 2012

Montpellier notre ville / n ° 3 iconEr d’Aragon. Chaque case du jeu de l’oie installé dans le hall de...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 3 iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLa Panacée: Ouverture du centrede culture contemporaine de Montpellier
«oui». Vincent et Bruno se sont mariés, le 29 mai, à l’Hôtel de Ville de Montpellier, inaugurant la toute nouvelle loi du mariage...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com