Le Bulletin de liaison





télécharger 24.72 Kb.
titreLe Bulletin de liaison
date de publication28.02.2020
taille24.72 Kb.
typeBulletin
d.20-bal.com > documents > Bulletin

FORUM PHYTO


Le Bulletin de liaison

N°01-2009 – Janvier 2009

Le Forum Phyto de la Filière Fruits et Légumes







Colloque conseil et préconisation en protection des cultures (AFPP)

Fin Janvier, l’AFPP (Association Française de Protection Phytosanitaire) organisait un colloque. Anne-Cécile Cotillon de la DG Environnement (Commission Européenne) a présenté la « directive utilisation durable », adoptée par le parlement européen le 13 janvier dernier, qui est le cadre essentiel du conseil et de la préconisation. Shanez Cheytan (in english), ambassade du Royaume-Uni et Wolfgang Zornbach (in english), ministère allemand de l’alimentation de l’agriculture et de la sécurité du consommateur, ont présenté la situation du conseil et de la préconisation dans leur pays respectif.

D’autres présentations ont permis de rentrer dans le détail de l’évolution à attendre en France, en particulier de la certification du conseil et de l’obligation de formation des producteurs dans le cadre d’Ecophyto 2018. Plus d’informations sur simple demande à ForumPhyto.
Rencontres techniques légumes et fraises à St Malo

Fin janvier, à St Malo, le CTIFL et la Protection des Végétaux (SDQPV/DGAL) leurs journées annuelles sur la protection phytosanitaire des légumes et fraises. Après des présentations générales sur l’évolution de la réglementation (paquet pesticides européen, conséquences du Grenelle et d’Ecophyto 2018, Commission usages orphelins), de nombreuses présentations rentraient dans le détail d’une culture. Les usages non pourvus ont été au centre des préoccupations exprimées par les techniciens. Les représentants des pouvoirs publics se sont montrés sensibles à cette question : les pouvoirs publics souhaitent répondre plus globalement et plus structurellement à la demande des producteurs, et moins utiliser le système des dérogations au cas par cas. Sera-t-il possible de remplir cet objectif souhaitable dans les temps ?

Plus de précisions sur simple demande à ForumPhyto.

Paysan Breton rend compte de ces journées sous le titre « la réglementation place la filière dans l’urgence ».
Astredhor au Salon du Végétal : la question phyto au 1° plan

A Angers, du 17 au 19 février 2009, Astredhor, l’institut technique horticole, montrera ses actions pour les usages mineurs et les extensions d’homologation, : signature d’un accord avec un partenaire britannique, et réponses aux questions sur le stand. Consultez le programme.
Colloque de l’Observatoire des Résidus de Pesticides (ORP) (AFSSET)

Sous égide de l’AFSSET (Agence pour la sécurité sanitaire de l’environnement et du travail), l’ORP a pour mission d’améliorer les connaissances sur les expositions de la population et des écosystèmes aux pesticides et de permettre l’évaluation des risques sanitaires.

« Mieux connaître les usages de pesticides pour comprendre les expositions », tel est le titre de ce colloque qui aura lieu le 11 et 12 mars. Voir le pré-programme disponible sur le site de l’ORP.

Site Internet pour la redevance pollutions diffuses (signalé par Coop de France Ouest)


La Loi sur l'eau de décembre 2006 a instauré la redevance pollutions diffuses, pour les activités de distribution de produits phytosanitaires (en remplacement de la TGAP phyto).

Les distributeurs agréés de produits phytosanitaires ont dans ce cadre 2 obligations, à remplir avant le 31 mars 2009 :

- Déclarer leurs ventes de produits phytosanitaires à l'Agence de l'eau

- Transmettre à l'Agence de l'eau un bilan annuel de leurs ventes de produits phytosanitaires

Voir le site du MEEDAT (ministère de l'Ecologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire) spécifiquement dédié : http://redevancephyto.developpement-durable.gouv.fr/.
Convergences agriculture et environnement (Farre)

Tel était le thème des 12° rencontres Farre (Forum de l’Agriculture Raisonnée Respectueuse de l’Environnement) qui ont eu lieu au Sénat le 12 janvier 2009. Retrouvez les principales présentations des intervenants. Les exposés de la table ronde n°3, consacrée à la gestion collective de l’eau, abordaient entre autres des démarches concrètes de respect de l’environnement dans le cadre de la protection phytosanitaire.
Liste des substances en « retrait volontaire »

Le JORF (Journal officiel français) publie ces derniers temps des « avis aux fabricants et distributeurs et utilisateurs de produits phytopharmaceutiques contenant les substances dont les notifiants ont volontairement renoncé à soutenir l’inscription de ces substances ». Exemples : avis publié le 16 janvier, avis publié le 07 février 2009.

En imposant de fait des « retraits volontaires », les autorités européennes ont pu annoncé avoir pratiquement terminé le travail d’examen de l’ensemble des substances actives (inscription ou non-inscription à l’annexe1 de la directive 91/414). Malgré le retrait, donc la non-inscription à l’annexe1, la substance active est autorisée dans l’UE jusque fin 2010 et utilisable jusqu’en fin 2011. Ceci permet un nouveau dépôt et un ré-examen de la substance dans des conditions normales. C’est ce qu’on appelle un affichage politique…
Questions à l’Assemblée Nationale

J Remiller, président du groupe Fruits et Légumes à l’Assemblée Nationale a posé une question au ministre de l’agriculture sur les conséquences de la réglementation phytosanitaire sur le marché des fruits et légumes. Voir également article sur Enviscope. Par ailleurs, Agriculture et Environnement relève, fort à propos, un usage abusif du copié-collé dans les réponses ministérielles aux parlementaires soucieux de la réduction du nombre de solutions disponibles.

D’autres questions à l’Assemblée Nationale : Michel Raison et de Bernard Reynès sur les distorsions de concurrence dues aux différences d’homologation. François Vannson sur la réduction du nombre de molécules. Patrick Roy sur l’indice (« Spear ») d’impact environnemental des phytosanitaires. Jean-Luc Warsmann sur l’harmonisation des homologations en horticulture.
Qui se préoccupe des substances « peu préoccupantes » ? (Grenelle 2)

« Aucune reconnaissance pour les préparations naturelles » est le titre explicite d’un article de Campagnes et Environnement : « L'Aspro-PNPP (Association pour la promotion des préparations naturelles peu préoccupantes) vient de mettre en alerte les sénateurs et députés. Alors que ces produits (les purins d'ortie, de consoude et consorts...) devaient bénéficier d’une reconnaissance législative à la suite du Grenelle de l’environnement, le projet de loi Grenelle 2, débattu actuellement, n’y fait pas référence »

D’après AgriSalon, les sénateurs les ont écoutés en adoptant un amendement pour faciliter "les procédures d'autorisation de mise sur le marché des préparations naturelles peu préoccupantes".
Qui se préoccupe des cultures mineures ? (Grenelle 2)

Le même article d’Agrisalon mentionne l’adoption d’un amendement proposé par l’Union Centriste « visant à en exempter les cultures "dites mineures" (petites cultures maraîchères de légumes, primeurs ou fruits) » de l’objectif de réduction de l’usage des pesticides.
Surmortalité des abeilles : non-lieu pour BASF et Bayer

Sous le titre « Surmortalité d’abeilles : recours contre le non-lieu », l’AFP rend compte en fait de différents points de vue. Henri Clément, président de l’UNAF (syndicat apicole) : « Nous ne pouvons accepter une telle décision incompréhensible. Nous allons présenter un recours ». Le procureur de la république de St Gaudens : « il n'était pas envisageable d'affirmer un lien incontestable entre l'utilisation du fipronil (principe actif du Régent) dans l'enrobage des semences et les surmortalités des abeilles ». BASF : « Cette décision doit permettre, comme dans tous les autres pays du monde, d'orienter la recherche scientifique apicole vers les premières causes du phénomène de dépérissement des abeilles qui dure depuis plus de 15 ans en France (maladie des abeilles comme varroa et nosema cerenae, manque de produits vétérinaires efficaces, mauvaise alimentation des abeilles, biodiversité,...) ».
Liste des laboratoires agréés pour les analyses de résidus (DGAL)

La DGAL (Ministère de l’Agriculture) vient de rendre publique la « liste des laboratoires agréés pour la détection et la quantification de résidus de produits phytopharmaceutiques sur végétaux et produits végétaux. »

9 laboratoires ont ainsi été agréés suite à appel à candidatures et sélection fin 2008.

Forum Phyto. Le bulletin de liaison.

www.forumphyto.fr Président : Bernard Géry. Contact : jf.proust@forumphyto.fr

Avertissement : les informations de cette publication sont destinées aux membres.

Toute diffusion externe doit être validée par le Forum Phyto.

N’hésitez pas ! faites remonter vos suggestions, remarques, questions, etc.

similaire:

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison de l’afdr

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison de l’afdr

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison du lajp

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison de l’afdr

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison de l’afdr

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison de l’afdr
«La pluriactivité en agriculture et ses conséquences juridiques, fiscales et sociales»

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison de l’afdr
«sauvegarde des entreprises» dont nombre de mesures concernent l’exploitation agricole

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison de l’afdr
«contrats d’intégration, nouveaux enjeux, nouvelles pratiques». La conclusion a été faite par Jean-Marie gilardeau

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison N° 35
«Le barbu de Sumatra» que Fabienne Roy, créatrice d’émaux sur cuivre à Sallertaines, en Vendée, a réalisé avec incrustations de paillons...

Le Bulletin de liaison iconBulletin de liaison de l’afdr
«Les Difficultés des entreprises agricoles : intérêt des procédures collectives»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com