1preambule





télécharger 0.66 Mb.
titre1preambule
page2/9
date de publication19.05.2017
taille0.66 Mb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

2POINTS INCONTOURNABLES dans la gestion de la formation par compétence dans la voie professionnelle :




2.11er BALISE : la maitrise des connaissances et des compétences du socle par tous



Le socle commun de connaissances et de compétences constitue l’élément de continuité indispensable entre le collège et la voie professionnelle. Le palier 3 est désormais requis à la fin de la scolarité obligatoire (16 ans). Du collège à tous les centres de formation professionnelle (lycée professionnel, CFA, mais aussi EREA ou encore SEGPA), les enseignants sont chargés de positionner élèves et apprentis en valorisant progressivement leurs acquis et en identifiant des axes de progrès ou encore en mettant en œuvre des dispositifs d’accompagnement personnalisé adaptés à leurs besoins, dans le seul objectif de maitrise du socle.
Dans la voie professionnelle, le socle commun ne concerne pas uniquement l’enseignement général. L’ensemble de l’équipe pédagogique et éducative doit être en mesure de contribuer à la maitrise du socle par tous.
La période d’accueil dans la voie professionnelle doit être l’occasion de porter un premier regard sur la situation de chaque élève par rapport au socle commun de connaissances et de compétences, et de mettre en place si besoin les premiers dispositifs de remédiation (par groupes de compétences).

2.22ème BALISE : aucune sortie sans qualification professionnelle


Le référentiel de certification de chaque diplôme professionnel constitue de même le socle professionnel à acquérir par tous, élèves et apprentis. L’objectif demeure l’obtention d’un diplôme professionnel (à minima le CAP) par tous ceux qui sont inscrits dans la voie professionnelle.
Le socle professionnel ne concerne pas uniquement l’enseignement professionnel. L’ensemble de l’équipe pédagogique et éducative doit être en mesure de contribuer à la maitrise du socle professionnel par tous. Des dispositifs initiés dans la rénovation de la voie professionnelle comme les enseignements généraux liés à la spécialité, l’accompagnement personnalisé ou encore les activités de projet doivent y participer largement.

2.33ème BALISE : une gestion partagée des compétences


Pour atteindre l’objectif de maitrise du socle professionnel, il convient de réaffirmer le rôle et la responsabilité de chacun des acteurs de la formation, enseignants d’une part et plus encore membres de l’équipe pédagogique et éducative, professionnels tuteurs en entreprise d’autre part.

Face à l’ensemble des compétences à maitriser du socle professionnel, il convient de réfléchir à la répartition possible de traitement des compétences par lieu de formation.

Ainsi, il faut s’interroger sur :

    • La possibilité de traiter exclusivement une compétence dans un lieu de formation, établissement de formation ou entreprise. Ce choix peut être dépendant du temps consacré à la formation, des compétences humaines, ou encore des matériels et équipements à disposition.

Exemple : la compétence C2.3 Réceptionner, stocker, étant réellement mise en œuvre en entreprise, peut être réservée strictement à l’entreprise.

De même, la compétence C3.7. Contrôler les conditions de commercialisation et de facturation des produits peut être réservée strictement à l’établissement de formation.

    • la possibilité de traiter certaines compétences indifféremment en établissement de formation et en entreprise.

Exemple : c’est le cas de la compétence C2.5. Préparer, transformer, fabriquer ou encore de la compétence C2.6. Présenter et valoriser les produits.

    • La possibilité de différencier dans le champ de l’entreprise, des secteurs : par exemple, dans le cas des métiers de l’Alimentation, le secteur de l’artisanat et celui des grandes et moyennes surfaces voire de l’industrie.

    • La possibilité d’associer spécifiquement certaines disciplines à certaines compétences dans l’établissement de formation.

Exemple (proposé par l’académie de Rennes)

LEGENDE : X : lieu de mise en œuvre de la compétence le plus approprié), (X) : lieu de mise en œuvre complémentaire, G pour Gestion, SA pour Sciences appliquées à l’alimentation, à l’hygiène et à l’environnement professionnel

CAPACI-TÉS




REFERENTIEL DE CERTIFICATION
COMPÉTENCES TERMINALES

PFMP

Etablis-sement

GMS

Artisanat

C1

ORGANISER


C1.1. Déterminer les mesures d’hygiène, de santé et de mise en sécurité

X







C1.2. Définir les besoins humains, matériels, commerciaux, financiers

XG

(X)




C1.3. Collecter, traiter et organiser l’information (fabrication – vente des produits, création – reprise – croissance d’entreprise, …), proposer et argumenter

X G SA

(X)




C1.4. Préparer les espaces de travail

X




(X)

C1.5. Identifier les éléments de la qualité

XSA







C1.6. Planifier le travail dans le temps et dans l’espace

X







C2

RÉALISER

C2.1. Mettre en œuvre les mesures d’hygiène, de santé et de mise en sécurité

XSA







C2.2. Déconditionner, conditionner




X




C2.3. Réceptionner - stocker




X




C2.4. Peser, mesurer, quantifier

X







C2.5. Préparer, transformer, fabriquer

X

X

X

C2.6. Présenter et valoriser les produits

X

X

X

C2.7. Vendre, facturer, encaisser







X

C2.8. Maintenir en état les postes de travail, les matériels, les locaux, les équipements et les outillages

X







C2.9. Appliquer les procédures de la démarche qualité

XSA TEC







C2.10. Réagir aux aléas (risques, accidents, défauts de production…) et mener des actions correctives







X

C3 CONTRÔLER

C3.1.Contrôler les matières premières et leurs conditions de conservation







X

C3.2. Contrôler la mise en place et le rangement des postes de travail, du matériel et des locaux

(X)




X

C3.3. Vérifier :

  • l’hygiène corporelle et vestimentaire,

  • les opérations de nettoyage et de désinfection des postes de travail, des outillages, des matériels, des locaux

X

x




C3.4. Vérifier le bon fonctionnement des appareils utilisés et de leurs dispositifs de sécurité




X

x

C3.5. Contrôler l’évolution des produits tout au long du processus de fabrication / transformation jusqu’à la commercialisation

x







C3.6. Contrôler la conformité de la production / transformation

x







C3.7. Contrôler les conditions de commercialisation et de facturation des produits (prix, produit, distribution, publicité, promotion)

XG







C3.8. Détecter les anomalies




X

X

C3.9. Vérifier l’application des actions correctives




X

X

C4

COMMUNIQUER



COMMERCIALISER



C4.1. Communiquer avec les membres de l’équipe la hiérarchie, des tiers (fournisseurs, clientèle, personnels des services d’urgence, d’organismes financiers et interprofessionnels, …)





X


C4.2. Animer une équipe




X

X

C4.3. Communiquer à l’aide des technologies de l’information et de la communication







X

C4.4. Commercialiser les produits, conseiller




x

x



1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

1preambule icon1Préambule
«Logement» réalisés à destination des ménages reconnus prioritaires au titre du droit au logement opposable






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com