1preambule





télécharger 0.66 Mb.
titre1preambule
page9/9
date de publication19.05.2017
taille0.66 Mb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9




4.3Le portfolio :



Extrait du dossier « L’évaluation des élèves », les cahiers pédagogiques n°438 Décembre 2005

Les nouveaux dispositifs : le portfolio …

Grilles, fiches et portfolio, de Laurent Fillion et Marie-Andrée Vanhove :
Afin de reconsidérer l’évaluation, comme un véritable outil au service des élèves et de leur apprentissage, les auteurs ont expérimenté deux dispositifs :

  • une évaluation par compétences à partir d’une grille, le positionnement se faisant par l’élève et/ou l’enseignant, ce qui permet entre autres de dépasser la simple lecture de la note, de cerner les difficultés, de pouvoir y remédier, ...

Les auteurs notent toutefois les limites ou les reproches faits à ce genre d’outil : temps d’adaptation de la classe avant une appropriation commune de la grille, positionnement des élèves non automatiques (croire qu’une seule activité ou un travail peut attester de l’atteinte ou non d’une compétence est parfois illusoire …).

Si le dispositif apporte de réelles réponses en terme d’aide à l’apprentissage, il se double aussi d’une autre manière de conduire sa classe : par exemple, fixer pour chaque séquence d’enseignement des objectifs (en terme de compétences et de connaissances), lesquels sont des outils et des guides dans l’apprentissage des élèves.

L’expérimentation a aussi porté sur la construction par les élèves des critères de réussite des tâches demandées, permettant de rendre davantage lisible l’évaluation. La pratique a montré l’apport de ce système pour les élèves, notamment en terme de comportement face à l’évaluation (« ils gagnent en confiance »), mais le système oblige aussi l’enseignant à prendre le temps de se reporter régulièrement à la grille pour identifier aux élèves les critères atteints, et ceux qui ne le sont pas encore : « certains critères, de forme notamment, qui paraissaient essentiels aux élèves au début de l’apprentissage, tombent au profit d’autres qui révèlent une perception plus fine de la tâche à réaliser ».
- la tenue d’un portfolio par les élèves, sorte de classeur dans lequel l’ensemble des travaux est compilé et servant de base pour repérer : les points forts, les progrès, les lacunes, l’objectif étant d’amener les élèves « à avoir un regard réflexif sur leurs résultats, leurs difficultés et leurs progrès ».

Si de l’avis de tous les acteurs (parents, élèves, enseignants), le portfolio contribue à mieux connaître les élèves, mais le dispositif n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. Un des problèmes réside en outre dans la pluralité des fonctions que l’on peut assigner au portfolio : outil d’apprentissage / outil d’évaluation … les auteurs soulignent que le portfolio gagnerait sans doute en pertinence si il dépasse le cadre de la compilation de documents pour aller vers un outil de type « carnet de bord », dans lequel élève, aidé ou non par l’enseignant seraient amené à se positionner.

NB : l’expérimentation a montré d’ailleurs à ce propos que la pratique de l’évaluation est souvent vécue comme étant du ressort de l’enseignant, tant par les élèves que de leurs parents.
Le portfolio, un nouvel outil, de Pierre Madiot (à partir de l’entretien avec Carl Minault, membre de l’équipe éducative de l’école des Bourseaux :

La lecture de l’entretien avec Carl Minault permet de mettre en évidence les points clefs du dispositif portfolio :

  • le portfolio est un dispositif qui se veut être le fruit « d’une démarche collective »

  • le principe du portfolio est d’intégrer l’élève au processus d’apprentissage ;

  • l’usage du portfolio permet aux élèves « de prendre conscience de leurs acquis et de les partager avec leurs parents.

  • Le portfolio (dans le cas de l’école des Bourseaux) se compose de pochette par domaine de compétence, avec dans chaque pochette, une grille de compétences.

  • L’idée pourrait être d’instaurer des « moments portfolio » de manière à faire le point sur l’état d’avancement de chaque élève.

La pratique du portfolio dépasse largement le cadre fermé de l’évaluation pour intégrer des dimensions socialisantes : en cela, l’évaluation « apparaît ici comme un instrument de socialisation des savoirs ».


1 Colloque ePortfolio, Québec, 12 Avril 2006

2 Livre vert du métier d’enseignant, Janvier 2008

3 Rapport annuel 2007 – inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) & inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR), page 94

4 SAIA Toulouse, Délivrance du BEP et du CAP par Unités Capitalisables – 01/02/2002.

5 « La constante macabre, ou comment a-t-on découragé des générations d’élèves », André Antibi – Editions Math’Adore, Janvier 2004.

6 Prise en compte de l’hétérogénéité des publics en formation professionnelle initiale et continue, de Philippe Radigois – IEN – ET STI, Février 2006

7 Document sur les Centres de l’UNREP, de P. Radigois – Avril 2007

8 Guide de mise en œuvre d’un enseignement modulaire en Maintenance Industrielle, piloté par M. Gérard Poble, IEN – ET, coordination de Pascale Seniquette et Joëlle Saunier, du CAFOC – Académie de Lyon

9 Rapport sur une nouvelle approche de modularisation des formations diplômantes – Moduloplus, de Messieurs Abed et Déchy, Université de Valenciennes, 2000

10 Op. cité

DOCUMENT DE TRAVAIL approche par compétences – novembre 2009 - -
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

1preambule icon1Préambule
«Logement» réalisés à destination des ménages reconnus prioritaires au titre du droit au logement opposable






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com