Réunion de bassin Garlaban Ste Baume





télécharger 43.17 Kb.
titreRéunion de bassin Garlaban Ste Baume
date de publication07.07.2017
taille43.17 Kb.
typeRéunion
d.20-bal.com > documents > Réunion
Compte-rendu
Réunion de bassin Garlaban Ste Baume
lundi 25 janvier 2016

Présents : 26 CPE convoqués, 20 CPE présents
Animatrice de bassin : Myriam Castro, CPE collège Nathalie Sarraute Aubagne
Intervenant : Gilles Fernandez, Principal collège Olympe de Gouges, Plan de Cuques ; animateur du séminaire sur la laïcité.

  1. Programme de la journée 




  • 8h30-9h00 : accueil




  • 9h00-9h30 accueil des nouveaux collègues et informations institutionnelles

  • Accueil nouveaux arrivants/ retour de certains / accueil stagiaire M2

  • Organisation de l'inspection

  • Formations : réunion de bassin, formation des AED, formations établissement, formations individuelles.

  • Réformes et derniers textes 

  • Projet PIMEAM




  • 9h30-10h15 : retour synthétique par établissement sur la rentrée 2015




  • 10h15-12h15 : intervention de Monsieur Gilles Fernandez, Principal collège Olympe de Gouges de Plan de Cuques, sur le thème de la laïcité.




  • 12h15-13h30 : pause méridienne




  • 13h30-16h00 : travail de groupe sur la promotion des valeurs de la République




  • 13h30-14h30 : échange par groupe collège et lycée sur les projets / actions existantes et les projets à construire et les collaborations possibles

  • 14h30-15h30 : retour du travail de groupe avec rapporteurs




  • 15h30-16h00 : bilan de la journée, attentes pour les deux autres réunions.



  1. Accueil des nouveaux arrivants et informations institutionnelles


La réunion commence par les remerciements adressés au chef d’établissement, Monsieur Le Drezen, pour la qualité de son accueil. Tous les services, notamment l’intendance et le service scolaire, encadré par nos collègues CPE Jean-Claude Conte et Mme Gourdin Cécile ont veillé à notre confort. Ils sont salués chaleureusement.


  • ACCUEIL DES NOUVEAUX ARRIVANTS

Mme Castro, animatrice de bassin, présente l’arrivée sur le bassin de nouveaux collègues ou d’anciens qui reprennent leur poste.


  • ORGANISATION DE L'INSPECTION

Nous accueillons deux nouveaux inspecteurs, comme notifié dans la lettre de rentrée des IA-IPR Établissements et Vie scolaire

Mr KARAS Dominique – référent pour les personnels de direction

Mr Terrien Dominique – référent pour les professeurs documentalistes
Nous conservons Mr Delgado, référent pour les CPE. Mr Peyre, a repris sa 1/2 décharge comme chargé de missions d'inspection auprès des IA-IPR EVS. Nos inspecteurs ont aussi des zones géographiques d’intervention spécifique.



  • FORMATIONS

La première réunion de bassin a eu lieu avec un certain retard, car nous attendions la décision de certains arbitrages budgétaires en lien avec la mise en place de la réforme du collège.

Le choix de maintenir les réunions de bassin a été fait ainsi que le maintien de la formation des AED. Ce choix démontre l’importance accordée à nos réunions de bassin dans un cadre budgétaire restreint ; aussi il est essentiel de les investir.
La formation des AED du bassin Garlaban Ste Baume a eu lieu mardi 19 janvier au collège Les Matagots de La Ciotat. L’équipe de direction ainsi que les services sont salués pour leur disponibilité et amabilité lors de notre formation dans leurs locaux. Xavier Bayle et Myriam Castro ont encadrés cette formation.
21 AED convoqués, dont 4 rajoutés après envoi de la liste avant les vacances de Noël.

5 AED non libérés, donc 16 AED attendus

13 AED présents : 8 filles et 5 garçons

L’inscription d’AED, au dernier moment auprès de la DAFIP, demandent une réactivité importante des personnels (CPE ressource, personnel de la DAFIP…) ; il est donc absolument nécessaire que ces AED soient présents. Cette démarche doit rester exceptionnelle.

La parole est laissée à Xavier Bayle pour faire un bilan de cette formation :

Le groupe était dynamique, assez mature sur leurs positionnements, très participatif dès les moments d’interactions (power point et mini-cas). La formation leur paraît très utile pour :

  • Aborder le rôle éducatif et protecteur de la loi

  • Situer leurs missions, le cadre de leurs missions

  • Aborder les valeurs qui guident aussi notre action dans nos services.

  • Approcher quelques repères clé sur l'histoire du SE, leur permettant de donner du sens et de mieux saisir leur place et leur rôle dans un établissement scolaire.


Leur évaluation de la formation indique le souhait d’avoir cette formation plus tôt dans l’année scolaire. Les techniques d’animation dynamiques utilisées (PowerPoint, travail de groupe sur mini-cas, brainstorming,) plaisent aux stagiaires qui investissent, de ce fait, facilement la formation.
Les formations en établissements telles que la formation absentéisme ou projet éducatif ont été suspendues au profit des journées de formation sur l’application de la réforme du collège.

Demeure, la formation à distance sur l’utilisation des logiciels vie scolaire, et la formation gestion et animation équipe vie scolaire (candidature individuelle)



  • DERNIERS TEXTES

Notre nouvelle circulaire de mission du 27 août 2015 :

Nos inspecteurs ont réaffirmé notre participation pour définir la politique éducative portée par le projet d'établissement. Le projet éducatif n'est pas du seul fait du CPE. C'est bien un projet collectif de tous les personnels. Il faut une articulation cohérente entre les objectifs éducatifs et les objectifs pédagogiques. Ils ont réaffirmé, si cela était encore nécessaire, notre place de droit dans la vie pédagogique de nos établissements.

Il est rappelé le rôle fondamental du CPE dans la contribution à la citoyenneté participative auprès des élèves.

Un accent particulier est porté sur l'EMI (éducation aux médias et à l’information) et sur l'EMC (éducation morale et civique) qui font partie des 11 mesures sur la promotion des valeurs de la République suite aux attentats de janvier 2015, en particulier la mesure n°3 : mise en place d’un parcours citoyen de l’école élémentaire à la terminale.

A ce titre, il est évoqué, l’importance de l’interaction CPE-professeur documentaliste sur ces 2 mesures pour travailler sur la politique éducative de l’établissement.


  • L’EMC a pour finalité la promotion, la lisibilité et l’accompagnement des valeurs de la République au sein de nos établissements. Former des esprits critiques (philosophie des Lumières) – Faire vivre nos valeurs, les incarner (cesser d’être uniquement dans le discours) au quotidien, dans nos projets et les instances.


4 principes d’actions:

  1. L’autonomie : penser à agir par soi-même et avec les autres

  2. Discipline : normes et règles qui régissent un collectif

  3. La coexistence des libertés : pluralisme des opinions, des convictions et des modes de vie

  4. La communauté des citoyens : s’engager dans la vie sociale de l’établissement.


Comment ? : l’EMC privilégie la mise en activité par une pédagogie active.

  1. Formation des délégués

  2. Conseil de vie collégienne : capacité à argumenter, à réfuter

  3. Actions de solidarité

  4. Médiation entre les pairs

  5. Prévention et lutte contre le harcèlement scolaire

  6. Charte de la laïcité

  7. Travail autour du règlement intérieur – travail sur la réparation avec les élèves

  8. Dimension interdisciplinaires (à venir, EPI avec la réforme du collège)




  • L’EMI : transmission d’une culture de la presse et de la liberté d’expression + prise en compte des enjeux du numériques et ses usages. Pédagogie active pour engager l’élève.

  1. Dimension interdisciplinaire

  2. Création de média : journal, blog, plateforme collaborative…

  3. Passer à l’école communicante

  • Plan numérique au niveau national : concerne surtout les collèges, équipement en tablettes à venir .



  • PROJET PIMEAM

PIMEAM : programme inter-catégoriel de mobilités européennes de l’académie.

Sabine Romano présente le projet pour lequel elle et Mme Castro ont été sollicitées, du fait de leur implication depuis deux ans sur les diagnostics climat scolaire en EPLE.

Notre académie s’est investie sur un projet de mobilités internationales ayant comme objectif l’observation des systèmes éducatifs européens. Cette observation touche cinq pays : Espagne, Finlande, Pays-Bas, Allemagne et Ecosse. Le principe étant de mobiliser des équipes pluri-catégorielles (CPE, enseignants, conseillers en ingénierie de la DAFIP, chefs d’établissements…) pour partir sur ces pays observer des établissements sur trois domaines :

  • Le climat scolaire

  • L’éducation prioritaire et la lutte contre le décrochage scolaire

  • Le numérique

Par ailleurs, certains établissements de notre académie sont inscrits dans ce projet.

Sabine et Myriam partiront en avril en Allemagne, elles s’engagent à faire un retour de leur expérience.


  1. Retour sur le premier trimestre dans les établissements


Les échanges témoignent d’actions réalisées dans le cadre de la journée de la laïcité. Un travail d’expression est réalisé dans de nombreux collèges autour de cette valeur phare de notre Ecole (création d’un journal spécial laïcité, exposition…) tout autant que les moments solennels suite aux attentats. A ce titre, le conseil pédagogique a été dans certains établissements l’instance qui a permis de poser la réflexion et les possibilités d’actions et/ou projets.

D’autres collègues font part de leur frustration sur l’absence de dynamique collective sur la laïcité et la gestion des « après attentats ».
Il est évoqué que la laïcité est une thématique qui peut parfois faire peur aux enseignants qui ne trouvent pas facilement les mots pour en parler aux élèves. Il apparait aussi délicat d’agir dans la réactivité immédiate.



  1. Intervention de Monsieur Fernandez


Monsieur Fernandez participe aux travaux sur la laïcité depuis 5 ans ; il a animé le séminaire laïcité.
L’objectif de cet échange est de questionner les éléments de terrain. Volontairement, Mr Fernandez n’abordera pas la contestation des enseignements disciplinaires.
Il rappelle qu’il est important de faire vivre la laïcité en fonction des éléments de contexte. Il s’agit d’un véritable enjeu.

Approche institutionnelle
L’évolution de la notion de laïcité est abordée ; Cette notion est entrée dans la vie civile désormais. Elle est à mettre en lien avec la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (apparition de la liberté de conscience).
L’enseignement a été pris en charge par l’Etat, avec une exigence de neutralité. La neutralité est différente pour les usagers et pour les agents de l’Etat. Appliquer la laïcité, c’est aussi appliquer la neutralité sur les idées politiques, et ne pas focaliser uniquement sur la question de la religion, ni sur la question d’une seule religion.

Définition de la laïcité 
Un consensus est établi, mais parfois des interprétations peuvent diviser.
La laïcité se définit par la liberté de posséder une opinion, et de pouvoir échanger sur cette liberté.
La loi de 2004 a fait la différence entre usager et agent d’Etat. Cette différence nous questionne sur notre rôle en tant que chef de service pour respecter et faire respecter cette distinction.

Travail autour de la laïcité dans le quotidien du CPE 
Notre dernière circulaire de mission (27 août 2015) ainsi que le référentiel de compétences (arrêté du 1er juillet 2013) restent le socle sur lequel s’appuyer pour guider nos actions, y compris en lien avec cette valeur à faire vivre qu’est la laïcité.
La laïcité permet de faire du lien. Nous pouvons également travailler sur les postures attendues des élèves. Il est recommandé de ne pas travailler seuls sur ces postures. Créer une dynamique collective pour évaluer les difficultés et faire face collectivement aux crises permet d’inscrire notre action dans la cohérence et de faire sens pour la communauté éducative. Le travail en amont pour anticiper les crises est préférable à la gestion dans la réactivité.

Notre implication sur le projet éducatif est essentielle pour impulser des actions concrètes répondant aux besoins de l’établissement. Notre chef d’établissement est en attente de nos propositions sur ce thème. Notre expertise, nos éléments de diagnostics, notre capacité à créer des outils, sont autant de compétences à mobiliser pour mettre en place mais aussi évaluer les impacts de la politique éducative.
Le souci n’est pas de se tromper, le véritable souci, c’est de ne pas proposer.

Les différents parcours

  • Le parcours avenir cristallise beaucoup de tensions, notamment sur le territoire marseillais. Il est indispensable de mettre en place une volonté d’échange, de dialogue et d’écoute.
    L’éducation artistique et culturelle (PEAC) est un enjeu important sur la question de la laïcité. Ne pas perdre de vue que l’expert en matière scientifique et disciplinaire, c’est le professeur. Monsieur Fernandez nous conseille qu’en cas de contestation sur les enseignements, il ne faut pas aborder ce sujet seul. La règle reste, qu’il n’y pas d’opposition possible sur les programmes nationaux.


  • Le parcours citoyen 
    Rien de nouveau, mais une volonté de formalisation et une demande de transversalité. L’échelon national, académique et de l’établissement est formel. La nation se mobilise sur la promotion des valeurs de la République (ex : journée de la laïcité au niveau national).
    Le but n’est pas de stratifier des actions. Nous pouvons travailler sur les symboles. Repérer où les enseignants se sentent le plus à l’aise pour aborder avec eux la façon de sensibiliser les élèves.
    Par ailleurs, la démarche de faire vivre les valeurs de la République doit se voir au niveau des instances également. Le conseil Ecole-Collège est un support intéressant et incontournable pour incarner ces valeurs républicaines au sein de l’établissement scolaire. Le travail par rapport aux délégués de classe doit prendre tout son sens et une place reconnue :

  • Trouver la parole de l’élève légitime

  • Donner un poids à la parole de l’élève (possibilité d’infléchir des décisions),

  • Reconnaissance de la place de chacun et du domaine qui est le sien ; chacun doit ressentir de la considération.

La mise en place d’un parcours citoyen nécessite la mise en place d’une feuille de route. La question n’est pas de se substituer aux professeurs d’histoire-géographie concernant l’éducation civique. La question de l’EMI, avec l’apprentissages aux usages numériques et aux médias ne peut pas être déconnectée de la question de la laïcité. Catherine BLAYA, qui a écrit sur la cyber-violence et l’école, indique que la plus grosse exposition se fait entre 7 et 11 ans et que cette tranche d’âge n’a aucun regard critique sur la sécurité numérique.

Tensions sur les éléments de la laïcité
L’observatoire de la laïcité est une instance consultative qui a une mission de conseil. L’observatoire publie des rapports, des avis et fait référence à certains ouvrages. Il est important de savoir que des zones de conflits surviennent régulièrement entre les préconisations de l’observatoire et le pouvoir politique. A nous, fonctionnaire d’Etat, il nous est demandé d’appliquer le cadre légal. Nous devons donc rester guider par la neutralité du fonctionnaire et investir nos instances. Il est souhaitable d’éviter les sujets polémiques dans certaines instances. Les polémiques ne font pas avancer les dynamiques collectives. Stigmatiser le fait religieux est sans doute une erreur quand on aborde la laïcité. C’est la pluralité des opinions qui doit être respectée. Cependant, connaître la nature du paysage sur la question de la laïcité avant de rentrer dans la discussion, est un atout majeur.

Monsieur Fernandez nous invite à consulter les liens actifs de son diaporama pour prendre connaissance des divergences évoquées.

Places des différentes instances :

  • Place importante du conseil école-collège surtout sur l’EMC. Les éléments de continuité entre primaire et collège sont très intéressants, car l’EMC dépasse la notion de discipline stricte.

  • Le conseil pédagogique peut questionner par exemple le rôle du professeur principal avec la compétence à mener le débat en classe ; cela permet d’échanger aussi avec les collègues.

  • Le CESC : s’en saisir pour amorcer des prises de conscience.


Les ressources

  • La charte de la laïcité : importance de l’affichage visible par tous. La laïcité est à faire tous les jour et affaire de tous. Cela s’interroge dès la rentrée avec la distribution des carnets de correspondance. Juridiquement, il est préférable de la faire voter au conseil d’administration pour la mettre dans le règlement intérieur.

  • Livret de la laïcité

  • Ressources pour travailler la charte : voir les documents en annexe

  • L’après Charlie, 20 questions pour en parler 

  • 10 propositions pour changer l’école, Dubet et Duru-Bellat


Conclusion
Parfois, il faut faire évoluer le contexte de l’établissement pour proposer des projets et/ou actions. Quand nous sommes devant les élèves, il est impératif de faire corps et d’appliquer la loi. Notre rôle de CPE est important dans l’évaluation des compétences sociales et civiques. La laïcité n’est pas une fin en soi, mais tout ce qu’il y a autour, tout ce que l’on en fait contribue à faire vivre cette valeur forte de notre Ecole Républicaine.

Débat
Pour terminer son intervention Monsieur Fernandez répond aux questions des collègues CPE. Les questions suivantes sont abordées :

  • Le retour de l’enseignement de la morale ?
    Nous ne revenons pas à l’enseignement de la civilité, mais à la question du vivre-ensemble, vivre-ensemble basé sur la réflexion de l’élève. Dans l’enseignement, nous sommes passés de l’instruction à l’éducation.
    Il y a nécessité que notre Ecole soient protégées des tensions et accueille en son sein tous les élèves. Le collège n’a pas vocation à discriminer les élèves. Etre déjà dans le discours donne la conviction de s’engager ; Traiter les urgences qui se présentent et voir au-delà de la réactivité.

  • Comment impulser des projets si la direction émet des réserves ? 
    Il faut poser les problèmes d’organisation ; analyser si le problème est sur le fond ou sur la forme. Définir un corpus commun pour travailler sur la laïcité peut permettre de trouver des intérêts partagés.
    Pour Monsieur Fernandez, le problème de la démocratie dans les établissements est en amont du problème de la laïcité. Pour arriver à la démocratie, il faut s’être emparé de la laïcité pour être plus ouvert.

  • La laïcité dans les autres pays ?
    Les principes d’organisation sont différents chez nous. Il y a la volonté de ne pas discriminer les gens. Ce n’est pas la même chose ailleurs. Notre histoire est spécifique et ne peut pas être comparée à une autre. Chaque pays a son histoire nationale et son système éducatif.

  • La laïcité, notamment l’interdiction de port de signes ostentatoires, n’est-elle pas contradictoire avec la liberté d’expression et la liberté de conscience ?
    Le souci du bien commun a amoindri cette liberté. Ce n’est pas une interdiction au sens strict, mais plutôt la création d’une « limitation », voire d’une « frustration », pour favoriser le vivre-ensemble au sein des établissements.

Mr Fernandez nous quitte, il est remercié pour la qualité de son intervention.


  1. Production de groupe sur les projets existants et à venir sur la promotion des valeurs de la République


Les collègues sont invités se répartir en groupe collège et en groupe lycée ; ils ont fait le choix de deux groupes respectifs. L’objectif est double :

  • Faire un état des lieux des projets existants sur l’EMC/ et l’EMI dans leur établissement, en évoquant objectifs, partenaires, points forts et difficultés. Cet état des lieux permet de valoriser les initiatives, susciter des pistes d’actions pour chaque CPE tout en gardant la mesure des réalités et difficultés possibles.

  • Déterminer des pistes nouvelles à moyen et long terme pour répondre aux besoins de chaque établissement et aux demandes institutionnelles.


Les groupes ont travaillé durant ¾ d’heure, puis ¾ d’heure de retour en grand groupe selon les consignes données. La production de ce travail de groupe se trouvera en pièce jointe sur le site académique des CPE.

Les collègues en présentant leurs projets ont regretté ne pas toujours avoir d’informations sur comment les professeurs abordent en cours l’EMC. Ils constatent également que les élèves ne font pas suffisamment le lien entre laïcité et valeurs de la République. Donner du sens à nos actions, à nos interventions paraît primordial pour répondre à ce constat.

  1. Bilan de la journée et perspectives

Les CPE présents ont apprécié la thématique abordée lors de cette journée, qu’elle soit abordée en évitant les redondances pour ceux qui avaient participé à la formation de début d’année scolaire. L’angle d’approche de l’intervenant a permis une accroche favorable à l’échange, le rappel des fondamentaux et re-contextualiser notre positionnement.

Sur les deux prochaines réunions, il a été laissé le choix de choisir entre deux formules de journée. Soit deux intervenants par jour, soit un intervenant le matin et un travail de production et de partage de pratiques l’après-midi. Les collègues ont choisi unanimement la deuxième possibilité.

Fin de la réunion à 16h00

Compte-rendu réalisé par Mme Castro


Myriam castro CPE ressources -Compte rendu 1ère réunion des CPE 25-01-2016 – bassin Garlaban Ste Baume

similaire:

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume iconRéunion de bassin cpe- jeudi 24 mars 2016

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume iconBilan de la première réunion de bassin
«Les difficultés rencontrées dans la pratique du métier : problèmes et solutions»

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume iconLe bassin hydrologique est délimité par les lignes de crêtes topographiques...

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume iconLe programme «Vert Demain sur le Bassin de l'Or»
«Vert Demain sur le Bassin de l'Or» a pour objectif de réduire les apports de produits phytosanitaires et d’engrais

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume iconObjet : Extension du Syndicat du Bassin Versant de la Seiche
Article 1 : Communes constituant le syndicat intercommunal du bassin versant de la Seiche

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume iconRéunion de bassin Lycées Sud-Est : le 24. 05. 2012
«Avec le développement du numérique, le contexte médiatique de ces dernières années a profondément évolué : développement des réseaux...

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume icon1 Le périmètre des communautés : un périmètre «d’un seul tenant et sans enclave»
«bassin de vie» ne correspondra que rarement au «bassin versant» et le périmètre pertinent pour le développement économique ne sera...

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume iconCommune d’Escolives Ste Camille (Yonne)

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume iconLa montagne ste geneviève colline du savoir et de la contestation

Réunion de bassin Garlaban Ste Baume iconBassin à Vague nc ( je ne connais pas sa surface)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com