42 rue d’Anvers 13004 Marseille





télécharger 99.34 Kb.
titre42 rue d’Anvers 13004 Marseille
page1/8
date de publication07.07.2017
taille99.34 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8
Alain PERSAT

42 rue d’Anvers - 13004 Marseille

Tel 06 09 50 50 56 – apersat@hotmail.com

A l’attention de

Bonjour Madame, Monsieur,

Inquiet de l’évolution de notre économie, et observant que malheureusement mes prévisions se réalisent, je crois urgent de proposer des idées pour résoudre les impasses actuelles. Craignant qu’un exposé trop résumé suscite une incompréhension, par ce courrier je sollicite un rendez-vous pour vous l’exposer les détails de ma proposition, ses avantages, son fonctionnement technique, sa stratégie de mise en place ainsi que les conséquences positives et négatives entrevues.

Les questions économiques sont affaires de spécialistes très compétents mais les hommes n’ont pas des comportements toujours logiques et la résolution locale d’un problème peut alors générer un autre problème ailleurs. C’est pour cette raison qu’une solution se doit d’être structurelle et pas seulement réglementaire. Face à cette crise systémique la réponse est logiquement sur un plan fondamental.

Historiquement, la fiscalité sociale est née des caisses de solidarité que s’étaient organisés les ouvriers dans les grandes entreprises. Prélevée sur le salariat donc sur le résultat de leur travail, la solidarité sociale s’est transformée en charges sociales toujours prélevées sur les salaires. Or au niveau national, les salaires ne sont plus le résultat du travail mais l’origine de la richesse d’un pays.

Donc tout se passe comme si un paysan voulait nourrir sa famille (le social) en prélevant sur la semence (le salariat) au lieu de prélever sur la récolte (la production).

Cette proposition modifie cette pratique et après études mathématiques, théoriques et simulations, elle aboutit au résultat suivant : Sans modifier globalement les prix publics, ni les marges des entreprises, ni les salaires nets, ni les revenus des fonds sociaux, ni même les revenus de l’état via la TVA, ni les règles douanières. Cette solution entraine une revalorisation du travail, le retour vers un plein emploi, la limitation des importations et des délocalisations, la diminution du travail illégal.

Or d’après mes recherches cette solution ne devrait pas entrer en contradiction avec les règles européennes, et je pense qu’elle pourrait s’appliquer dans l’Europe comme le fit la TVA dans les 1960. Elle reste fondamentalement différente de la TVA sociale.

Cela entraine une nouvelle répartition monétaire qui, sans même changer les logiciels de gestion des entreprises, réduit d’innombrables soucis, tels que les déficits, les retraites, le chômage et par suite leurs conséquences telles que l’instabilité sociale.

Moins déstabilisante qu’un passage du franc à l’euro, cette proposition tient en quelques règles définies dont les écarts pourraient en détruire la cohérence. Les argumentaires élaborés pour chacun des acteurs économiques et sociaux devraient limiter la plupart des réticences. D’où cette demande de rendez-vous pour un dialogue afin de répondre à toutes vos objections et surtout celles auxquelles nous aurions pu ne pas penser.

En vous remerciant, Madame, Monsieur, de votre attention.

Cordialement

Alain PERSAT

Présentation du porteur de ce projet :

Formé à la réflexion monétaire et économique par mon père Pierre Persat (Réf "le pain et la monnaie") j’ai un parcours atypique totalement multidisciplinaire, physique, mathématiques, psychologie et DEA de sociologie du travail, j’ai contribué, malheureusement de façon assez anonyme, via mes connaissances en mathématique/informatique d’un coté et sociologie/psychologie de l’autre à de nombreux travaux de recherche dans des domaines très variés (économie, sémantique, pédagogie, social, médical, agriculture). J’ai aussi pratiqué de nombreux métiers artisanat, artistiques, commerce et social par goût de la découverte. Ayant beaucoup travaillé en informatique j’ai côtoyé quasiment toutes les professions et ma curiosité pour les questions sociales m’a toujours mis à l’affut des regards différents que peuvent apportés les situations individuelles.

Je suis l’inverse d’un spécialiste, j’oserais dire un « synthéticien » bien que ce métier n’existe qu’en science fiction, c'est-à-dire un simple apporteur d’idées.

Alain Persat - 42 rue d’Anvers 13004 Marseille

apersat@hotmail.com - Tél 06 09 50 50 56

http://www.trazibule.fr

ARGUMENTATION :

Retarder la retraite ? Echec pas d'embauche des anciens !

Augmenter les cotisations ? Echec cela augmente le coût du travail donc le chômage !

Diminuer les pensions ? Echec cela réduit la consommation donc les rentrées fiscales et augmente le chômage !

Voici la quatrième solution !
Aujourd'hui tout se passe comme si un paysan voulait nourrir sa famille (le social) en prélevant sur la semence (le salariat) au lieu de prélever sur la récolte (la production).
Comment déplacer les charges sociales de la production sur la consommation en considérant que les entreprises elles-aussi consomment ?

Comment élargir l'assiette de prélèvement des charges sociales tout en réduisant le chômage ?
Trouvez ci-dessous l'argumentation, les simulations numériques, la démonstration d'une solution pouvant résoudre nos problèmes économiques actuels.
  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconDoc. 2 Le procureur général d'Anvers veut ficher l'adn des nouveau-nés

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconDecrochage universitaire
«Incidence des conditions de vie et d'études sur l'échec en licence et rôle des Bourses», crous d'Aix-Marseille, Université Aix-Marseille...

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconService du Conseil Municipal et des Commissions
«Les âmes Frères», prévu le mardi 22 janvier 2008 à 21h au Théâtre le Village – 4, rue de Chézy 92200 Neuilly-sur-Seine – Autorisation...

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconAbeille & associes avocats 9, rue d’Arcole 13006 marseille tel :...
«la personne malade peut s’opposer à toute investigation thérapeutique» et ainsi consacré le droit de la personne malade de refuser...

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconMarseille / aix en provence

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconLe Bulletin d’information du ciram marseille

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconE cole de Journalisme et de Communication de Marseille

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconLe Bulletin d’information du ciram marseille

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconEcole nationale superieure d'architecture de marseille

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconRemise à la rue des sdf à Lyon : les 20 millions promis par Duflot envolés
«plan froid», au plus tard fin juin. Certains ont déjà retrouvé la rue. A lyon, la préfecture a nommé cela la «décélération»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com