42 rue d’Anvers 13004 Marseille





télécharger 99.34 Kb.
titre42 rue d’Anvers 13004 Marseille
page2/8
date de publication07.07.2017
taille99.34 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

Proposition de taxe sur la consommation "TAC"

Aujourd’hui sur notre marché, on peut définir en gros trois sources économiques de marchandises : Celles fabriquées essentiellement par des machines, celles fabriquées essentiellement par du travail humain, celles importées, pour notre économie, peut-importe leurs formes de fabrication.

Celles qui sont importées paient la TVA du transport et parfois encore quelques droits de douanes. Celles venues des machines paient la TVA, et toujours une petite partie de taxes sociales (pour ceux qui font tourner ces machines). Celles qui viennent du travail humain paient la TVA et toutes les charges sociales, assument les coûts du chômage, de la maladie, des impôts sur le revenu, etc…

L’inégalité de ces droits est tellement évidente que le machinisme et les importations ont la partie belle pour concurrencer tout ce qui est issu du travail des salariés. Il ne faut pas s’étonner alors de la montée du chômage, qui surcharge encore plus le coût du travail salarié. Continuer ainsi est sans solution. D’autant plus que quand il n’y aura plus de salarié il n’y aura plus de clients ! Ce système devrait aboutir à l’arrêt complet de la machine économique.

Proposition :

Au lieu de taxer le travail, et uniquement le travail par les impôts et les charges sociales, il faut taxer la consommation.

Taxer le travail pénalise toutes les initiatives et les énergies humaines, la machine non taxée devient extrêmement rentable, donc on investit dans la machine plutôt que dans le salaire. Taxer les salariés d'un pays sous prétexte d'avantages sociaux pénalise aussi l'emploi, l'importation sans charge sociale devient aussi très rentable. Donc délocalisation, licenciement et importations deviennent la règle.

La TAC "Taxe à la Consommation" est une taxe (non récupérable à la différence de la TVA car les charges sociales ne le sont pas) qui s'applique à tout produit vendu. Au lieu des 48% taux actuels prélevé sur les seuls salaires une taxe beaucoup plus faible est prélevée sur tout ce qui est facturé (consommation)? L'assiette (Ensemble des éléments imposés) étant donc beaucoup plus large, le taux est beaucoup plus faible (15% ?). Les productions des machines et les importations contribuent, elles aussi, avec la Tac à la couverture sociale des habitants du pays.

Les entreprises consomment, elle aussi, et participe en tant que consommatrice à cette taxe, sont taux devient très bas lui aussi.

Taxe non douloureuse comme la TVA ou les taxes pétrolières, elle est exactement proportionnelle à la richesse du consommateur.

Le travail salarié n'est plus pénalisé par les charges non concurrencé par les machines ou l'importation. Le travail noir devient lui-même une absurdité puisque le travailleur au noir toucherait le même montant de salaire au noir ou déclaré et ne risquerait que d'y perdre retraite et assurances. Imaginez la transparence des échanges et de la concurrence s’il n’existe plus de travail au noir !

Même les entreprises en dépôt son bilan ne priverait plus les services sociaux des charges dues puisque cette rentrée se fait au même rythme que la TVA.

Cerise sur le gâteau: Simplification spectaculaire des fiches de payes: une ligne seulement, des déclarations sociales, d'embauche, etc... Ainsi que des coûts administratifs liés au système actuel le plus complexe du monde.

Voici une autre forme de démonstration des effets de la TAC

Bon, je choisis une autre forme de démonstration mathématique celle là , désolé pour les littéraires:

Un prix public TTC (P) est le résultat du calcul suivant :

  • Prix d’achats (A) matières fournitures ou sous-traitances

  • Plus le montant du travail (transformation de gestion et de services) assuré par du salariat (S)

  • Plus les charges sociales (C) sur ce salariat, cela donne un prix de revient A+ S (1+C)

  • Qui multiplié par la marge (M) que l’entreprise souhaite dégager face à ses investissements

1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconDoc. 2 Le procureur général d'Anvers veut ficher l'adn des nouveau-nés

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconDecrochage universitaire
«Incidence des conditions de vie et d'études sur l'échec en licence et rôle des Bourses», crous d'Aix-Marseille, Université Aix-Marseille...

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconService du Conseil Municipal et des Commissions
«Les âmes Frères», prévu le mardi 22 janvier 2008 à 21h au Théâtre le Village – 4, rue de Chézy 92200 Neuilly-sur-Seine – Autorisation...

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconAbeille & associes avocats 9, rue d’Arcole 13006 marseille tel :...
«la personne malade peut s’opposer à toute investigation thérapeutique» et ainsi consacré le droit de la personne malade de refuser...

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconMarseille / aix en provence

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconLe Bulletin d’information du ciram marseille

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconE cole de Journalisme et de Communication de Marseille

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconLe Bulletin d’information du ciram marseille

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconEcole nationale superieure d'architecture de marseille

42 rue d’Anvers 13004 Marseille iconRemise à la rue des sdf à Lyon : les 20 millions promis par Duflot envolés
«plan froid», au plus tard fin juin. Certains ont déjà retrouvé la rue. A lyon, la préfecture a nommé cela la «décélération»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com