S d f une situation à l’avenir assuré





télécharger 61.54 Kb.
titreS d f une situation à l’avenir assuré
date de publication08.02.2017
taille61.54 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > économie > Documentos







Qu’elle soit cérébrale ou matérielle,
la misère est le fondement de la société de l’argent !
(Le malade, l’industrie première.)

GENS QUI RIENT. GENS QUI PLEURENT.





S D F

Une situation à l’avenir assuré.

La misère est à la base de tout discours politique.
Le principe : « Faire passer tous les générateurs et profiteurs de misère pour des sauveurs potentiels ».

Il ne faut pas rêver.
L’image du SDF (Voire du clochard) est indissociable du paysage urbain et rural. L’image du SDF joue un rôle déterminant dans le système économique. Les Politiques, Curés et Financiers lui doivent beaucoup.
La pauvreté s’affiche de plus en plus. Elle est contingentée, planifiée, organisée, manipulée et médiatisée. Elle doit s’étaler à la vue de tous. La pauvreté doit être un spectacle !






Ne nous leurrons pas.
L’objectif n’est pas d’apporter des solutions.
Bien au contraire ! L’objectif est d’exploiter l’image des plus pauvres et d’en tirer un maximum de profit pour les plus nantis.




La bonne période pour récolter ce que l’on a semé.
Juin juillet est la bonne période pour moissonner le blé. Septembre octobre est la période pour vendanger le raisin. Fin décembre est la période idéale pour vendanger le SDF.
D’ailleurs cette fin d’année 2006 s’annonce déjà comme un excellent cru, elle est millésimée « période préélectorale ».




La fin justifie les moyens.


Le pro des pros, Monsieur Misère business.
Cette année-là, à tout seigneur tout honneur, c’est le Banquier
(Le Président d’Emmaüs) qui ouvre le bal.

D’une main, le Banquier tient Emmaüs (Encasernement des pauvres, travail obligatoire, payé en cigarettes, la paix sociale et un énorme profit).
De l’autre main, il contrôle le Capital de la Dette publique
(Environ cinq fois le budget net de l’état).
Les curés ont construit le capital de la Dette en se servant dans les caisses publiques. Via les hôpitaux, l’industrie du médicament et aussi quelques artifices pour transformer les bien-portants en malades, les curés ont volé l’argent social normalement destiné aux ayants-droit. Ayants-droit qui du coup se retrouvent sans droit et sans argent. Et, souvent à la rue.

Le Banquier est le pro des pros. Le bon élève de l’Abbé Pierre est un super spécialiste de la compassion. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’il nous fasse une larme de travers. Pas une goutte ne tombera en dehors de nos pompes.

Sauf qu’une fois, devant un aréopage de gens triés sur le volet, il avait fait briller sa médaille en affirmant que les « compagnons d’Emmaüs » bénéficiaient du RMI.
C’est pas vrai ! Il va de soi que les gens encasernés dans Emmaüs et contraints à des heures de travail ne perçoivent pas le RMI.

En revanche, il est parfaitement envisageable que Emmaüs détourne, peut être, à son profit le montant des RMI dû à certains. Cela, serait parfaitement du genre de l’Abbé Pierre et de son banquier de successeur.

À propos de la compassion
La compassion, c’est de la bonne conscience écologique.
(De la bonne conscience sans production de déchets.)
La compassion permet de ne jamais rien remettre en cause du système. Les pauvres sont des victimes de leur malchance. C’est tout !
Les pauvres sont victimes d’être mal nés. Ils n’ont pas de métier, n’ont pas de travail. Pas de travail, veut dire pas de logement. Pas de logement veut dire pas de travail.
(Quoique depuis quelque temps, les choses progressent, on croise des employeurs humains qui offrent du travail à des gens sans domicile. Cette nouvelle situation est déjà dénoncée par les humanitaires. Il faut dire que se retrouver à la rue après une journée de travail, il faut aimer.)




Bref, les pauvres sont pauvres. C’est normal que nous les aidions puisque nous sommes nous-mêmes des humains.

Mais, la compassion permet aussi, si nécessaire, de se dédouaner facilement et d’accuser les victimes.
- « S’ils en sont arrivés là, ils y sont peut-être pour quelque chose. N’ont-ils pas fait assez ceci, trop fait cela ? » Etc.
On ne développera pas davantage. On ne souhaite pas retirer le pain de la bouche aux spécialistes qui, eux, ont fait des études et qui dans leur spécialité seront toujours meilleurs que nous.
Bref, la compassion, au profit de gens qui visiblement en ont un véritable besoin, c’est de la bonne conscience propre, sans aucun déchet.

Le Banquier nous la joue gagnant à mille pour mille.
Le président d’Emmaüs voudrait un revenu pour les démunis.
Citation :
«La France n’a jamais vraiment mené une politique de lutte globale contre la pauvreté»

La France n’a jamais mené une politique de lutte contre la pauvreté, NON !
Mais pour, OUI !

Il suffit pour s’en convaincre de constater la censure haineuse et malfaisante, pratiquée par les médias, dès l’instant où le discours échappe au schéma conflictuel de la politique imposée, et qu’il s’approche du nerf sensible.

Il faut aller vite, on n’a pas de temps à perdre.
Dans la foulée, les médias enchaînent sur les SDF de Saint-Martin.
Bien sûr, les habituels SDF de l’endroit sont maintenus à l’écart. Les tentes installées sont occupées par des SDF qui viennent on ne sait d’où.

Il y a aussi des militants professionnels et quelques militants naturels.
Certains militants naturels ne font pas bonne figure. On estime que pour recevoir les représentants et porte-parole (Les journalistes) d’une société aussi généreuse qui pense à ses pauvres à Noël, le discours de ces militants de base n’est pas correctement cravaté.

Finalement, ces militants de base vraiment trop dérangeants seront exclus manu militari.
Ils ne seront pas expulsés par les flics mais par les militants pros. Il est bon de préciser qu’entre un flic et un militant pro, la différence est minime. Ce n’est seulement qu’une question de moment
(de jour ou d’heure).

Emploi fictif, salaire assuré, voiture et logement de fonction.
Les militants pros (
Grand Croix des Droits de l’Homme et de je ne sais plus encore trop quelle autre connerie) ne sont pas des tendres. Ils sont au service du Grand Capital. Le Capital de la Dette publique (Environ 5 fois le budget net de l’état).




On peut donner les trois coups.
Le casting est terminé. Tout est en place. Les célèbres tentes multicolores et bien voyantes de Médecin du monde sont installées. Les comédiens en ont pris possession. La Préfecture a mis en place des toilettes provisoires. Le froid est au rendez-vous. C’est Noël, c’est parti ! On pense aux SDF ! Trois coups ! Le spectacle commence.

Les choses vont aller vite. Il faut dire que les Journalistes sont intéressés. Ils ne ratent jamais, eux non plus, une bonne occasion de se faire mousser. Ils sont là pour faire de l’information. Il faut le savoir !



Pour la circonstance de cette grande vendange exceptionnelle, on y met les moyens. On n’hésite pas à faire intervenir les enfants. Bien sûr, personne n’est dupe. Chacun sait très bien que cette association d’enfants est animée par des adultes sans scrupule issus de la plus malsaine des bourgeoisies.

Mais les enfants, ça fait bien ! Et surtout, c’est efficace.
Une association d’enfants a le mérite de masturber l’imaginaire du plus grand nombre et le don d’exaspérer la lucidité des autres. Que peut-on espérer de mieux pour une manipulation ?

Doit-on vraiment croire que pour aider les plus pauvres, il faut toujours donner davantage aux plus riches.
Très rapidement, on est informé. La détermination des SDF a permis d’arracher 70 millions au Gouvernement. 70 millions au profit de qui ? Au dépend de qui ?

Et d’abord, le Gouvernement s’est-il fait prier pour donner cet argent ? Il faut savoir qu’en politique, les uns ont des Amis, les autres des Camarades. Les amis et les camarades ont toujours des grandes poches qu’il faut remplir souvent. D’ailleurs, on ne discute pas ! On est en campagne électorale.

Les SDF n’auront pas fait cela pour rien.
Vraiment, on pense à eux. Les SDF de Saint-Martin recevront même la grâce de bénéficier d’une visite privée et personnelle d’un candidat
(qui en l’occurrence est une candidate) pour les féliciter et les remercier de leur action.






70 millions d’euros pour 50 SDF, l’affaire est bonne. On remercie vivement les SDF de Saint-Martin et on leur donne rendez-vous à l’hiver prochain. Une chose est sûr, l’hiver prochain, les SDF seront, eux, au rendez-vous.




Certains se sentent pousser des ailes.
À la suite de cette victoire spectaculaire, certains bourgeois vont se sentir pousser des ailes. Eux aussi vont descendre « camper » pour soutenir les SDF.

Que les choses soient claires ! Les bourgeois ne vont pas proposer d’échanger leurs appartements bien chauffés contre les tentes des SDF.
Et d’ailleurs, l’histoire ne dit pas si les Bourgeois ont acheté leur tente de leurs propres deniers ou s’ils ont profité de l’occase pour s’en faire offrir une, à bon compte, par Médecins du Monde.

Médecins du monde et les tentes pour les SDF
Médecins du monde n’est pas vraiment ce que l’on nous fait croire. Médecins du monde est avant tout une sombre entreprise politico financière sur laquelle il y aurait beaucoup à dire. (Le développement durable de la Finance !)

Médecins du monde est une organisation de spécialistes. Demandez leur ce qu’est devenue l’énorme masse monétaire collectée à la suite du raz-de-marée en Asie ?

Un principe universel.
À Médecins du monde, on fait avant tout de la politique et aussi beaucoup de business.
On construit une situation puis, ensuite, on pratique le racket sur les gouvernants. Médecins du Monde n’est pas la seule organisation à se livrer à cet exercice. On en connaît d’autres. On peut citer des noms.



Les logements vacants


Les gens lucides savent bien que malgré les centaines de milliers de logements construits chaque année, face à la démographie galopante bien réelle et bien constatable, on ne fera jamais de miracle.

Les intellectuels ont des solutions.
Il y aurait des milliers de logements vacants disponibles.

Ces logements seraient du domaine privé.
Même si cela est toujours possible, on est en droit de douter. Les logements sont vides le temps d’une transaction. Les transactions ne durent jamais très longtemps.

Ces logements, il y en aurait également des milliers dans le domaine public. Certains logements appartiendraient à l’état, d’autres à des institutions dépendantes de l’état.
Mais, tous ces logements vacants, appartenant à l’administration, sont des logements réservés. Ils ne sont pas destinés aux SDF.

Aussi, on apprend et c’est nouveau, que bon nombre de ces logements vides appartiendraient à l’Église catholique.
Cette dernière information est, en revanche, beaucoup plus crédible. Bénéficiant de la loi 1905
(La loi des curés), l’Église catholique échappe à toute fiscalité. Par ailleurs, les curés sont parfaitement capables de se faire entretenir ces logements vides aux frais du généreux et pas regardant contribuable.



Ces logements ne sont pas pour les SDF.
Ces logements sont, on l’aura compris, dans les beaux quartiers. Ils ne sont pas destinés à y loger des miséreux mal habillés, mal lavés, mal … etc.

Certains SDF ne sont même pas français. Ils ont une couleur de peau, il faut voir. On se demande d’où ils sortent. Comment cela peut-il être permis ! Vraiment ! À l’époque de la pilule, il y vraiment des femmes qui ne se respectent pas.
On est d’accord ! On ne peut envisager d’installer cette faune sociale dans les beaux quartiers. Pour y venir travailler, on tolère. Pour y habiter, c’est hors de question !
L’image de ces gens ferait du tort au commerce et nuirait aux dons et donations futures.

Le Marché de l’immobilier
Néanmoins, même s’ils n’ont rien à y gagner, les curés pourraient quand même placer ces logements sur le marché de immobilier. Il existe des gens « normaux » qui pourraient les louer, voire les acheter, ces logements.
De plus, en proposant ces logements aux riches en amont du marché immobilier, on peut imaginer, qu’en aval, cela dégagerait des logements au profit de gens moins fortunés. Gens moins fortunés qui cherchent des logements et qui n’en trouvent pas.

La mise sur le marché de milliers de logements détendrait indiscutablement le marché immobilier
(Qui en a bien besoin). À première vue, l’idée coule du simple bon sens.

Oui ! Mais voilà, il y a un problème. On s’adresse ici à des gens qui vivent de la misère qu’ils produisent et dont la préoccupation première est de pourrir la vie du plus grand nombre. (Faire courir les petites fourmis humaines le plus vite possible, le plus dans tous les sens possible et le plus, inutilement possible.)
Le simple bon sens pour les uns n’est pas le bon sens pour les autres.




Un Emmaüs laïque


La situation actuelle mène à la situation actuelle.
Normalement, face à cette conjoncture on ne doit plus se faire d’illusion.

Bon ! Allez ! On ne se fait plus d’illusion mais on va s’en faire quand même.
Derrière tout le blabla d’une politique bourgeoise au service du Capital de la Dette publique. Une politique de bourgeois qui ont compris que pour maintenir leur standing il suffit de multiplier la misère, SDF est une situation à l’avenir assuré.
(L’on doit considérer la misère comme une matière première toujours renouvelable.) Le SDF est une espèce sauvegardée qui a un grand avenir devant lui.

Dans l’avenir, on pourrait imaginer un Emmaüs laïque. Bien sûr, cet Emmaüs laïque serait administré par les curés. On ne conçoit plus aujourd’hui, subvention oblige, une laïcité qui ne soit administrée par les curés. C’est comme ça !

D’ailleurs, c’est simple. La loi 1905 qui défiscalise les ressources des curés a donné à ceux-ci un pouvoir absolu.



Les curés ont mainmise sur tout. Y compris sur les organisations anti-curés !
Les associations laïques, non-croyants, Athées, « Libre penseurs », « Rationalistes », Agnostiques, etc., sont devenues des jouets entre les mains
(et au service) des curés.

N’est-ce pas ? Madame Deperrois Cécile !
cecile.deperrois@debatpublic.fr Mon, 15 May 2006
V
ous ennuyez les croyants, vous faites honte aux athées.

Faute de châteaux, dans le cadre de cet Emmaüs laïque, on pourrait envisager de fabriquer une multitude de petits mobil home. Les industriels sont d’accord !

On pourrait prendre modèle sur les mobil home de chantiers (La version petit modèle devrait suffire).

On aménagerait un semblant de coin cuisine. Une petite table, une chaise, un lit étagère, une mini douche et on installerait un beau chiottard bien en évidence. Cela, de façon à dissuader le SDF de donner trop de réceptions. Dans le milieu SDF, il est bon de limiter les discutions libres.
Le SDF est un personnage qui résiste bien au froid. Un tout petit chauffage devrait suffire pour l’hiver. L’été, pour lutter contre la chaleur, on peut envisager un parasol devant le mobil home.

On rassure ceux qui commencent à s’inquiéter. On n’a pas oublié la Télé. Toutes les chaînes s’il le faut ! Gratuites ! L’important, c’est que le SDF soit toujours sous contrôle. (La tête dans la télé, une télé dans la tête.)
Le SDF doit être sage quand on lui dit d’être sage. Manifester quand on lui dit de manifester. Il doit faire quand on lui dit, là où on lui dit
. (Il n’y a pas meilleur serviteur pour la Finance fasciste qu’un SDF qui n’a rien compris.)

L’avantage incontestable du mobil home est que, par définition, il est mobil.
Le SDF pourra ainsi garder sa désignation : « Sans Domicile Fixe ».

Un exemple de citoyen dans une démocratie parfaite.
Bien sûr, le chercheur du CNRS viendrait nous expliquer
(On est tellement cons) que notre SDF nouveau est devenu un citoyen modèle.
Il est toujours content
(Sauf quand on lui dit de ne pas l’être). Il n’est pas difficile. Il mange sans rechigner tout ce qu’on lui donne.
De plus, il consomme peu d’énergie. Il ne produit donc aucun gaz à effet de serre. C’est un citoyen exemplaire.

Un Emmaüs laïque est incontestablement la solution pour l’avenir. Elle est pas bonne ! Notre idée ?
- « &é’-*ç=£µ§&é’-* »
- Ta gueule connard ! On le sait bien que ce n’est pas notre idée ! C’est pas nécessaire de le dire.

Les curés nous l’affirment : « 20 milliards d’habitants sur la planète, c’est possible ».
Et, si c’est possible, c’est ça qu’il faut faire, impérativement ! Et le faire vite !
Compte tenu de la prochaine disparition annoncée du pétrole, il n’y a pas de temps à perdre.


Contrairement au discours des journalistes et, à ce que nous racontent les crétins d’enseignants, la France n’est pas une République laïque ! Quant à l’Europe ?


Depuis longtemps, les curés se sont donné les moyens.
La loi 1905 (La loi des curés) exonère fiscalement les immenses ressources des curés. Pourquoi se priveraient-ils ? Les curés ne s’imposent-ils pas comme les garants de la moralité ?
Derrière cette image d’Épinal, on découvre une tout autre réalité !

On peut en faire, des choses ! Avec cette énorme masse monétaire qui résulte de la misère et des malades. Cette énorme masse monétaire issue des caisses sociales et publiques qui, après avoir transité par le nombre des malades, les hôpitaux et l’industrie du médicament, grâce à la douce loi 1905, disparaît en grande partie sans laisser de traces dans les grandes poches loi 1905 des curés.

Financer les Partis, arroser les Hommes politiques, contrôler les réseaux associatifs, les syndicats, imposer un discours aux médias, faire pression sur les fonctionnaires, imposer les lois, acheter les juges, couvrir les crimes. Faire ici, le profit des tortures que l’on pratique ailleurs, etc. C’est sans fin ! On ne dit pas tout !

Grâce à la loi 1905 qui défiscalise leur immense ressource, les curés contrôlent le capital de la Dette publique. (Pour la France, le capital de la Dette publique, c’est cinq fois le budget net de l’État.)
La loi 1905 a donné aux curés un pouvoir absolu. On peut préciser : « Un pouvoir fascisant ». (Un pouvoir qui se régale des misères qu’il produit, qui impose des croyances dogmatiques et qui s’habille volontiers de l’étiquette politique de gauche.)
Les curés ont mainmise sur l’administration, l’État, la justice, le Médical et, bien entendu, les médias. Les médias dont le premier travail est de se taire, le deuxième est de mentir.
**************************************

Conquistador space
Youri Gagarine (Le premier doute)

LES MYTHES MYTHIQUES
Ulysse
Jeanne d’Arc
La légende “Bernard TAPIE”
L’Abbé Pierre
Les Mots mythiques

ÉCHO FRANCE
La lucidité est comme la lumière qui agresse les aveugles.
Un bon retraité du secteur privé est un retraité mort.
Les émeutes de novembre 2005
La question de la dette publique
Des juges irresponsables et incompétents
Elle est belle ! L’EUROPE !
Il fallait voter NON !
Depuis 5 000 ans ! Quoi de neuf ?
Ces virus imaginaires qui nous manipulent.
La secte
La cuisine diabolique des croyances
L’hypocrisie religieuse
Le grand business
Les mercenaires
Les mercenaires (suite)
Rêve et réalité
La parole aux financiers charognards

Monde hypocrite
Dans l’ombre, la main du Préfet
Les supermarchés de la bonne conscience
Le remplissage des hôpitaux
Un certain 11 septembre 2001
L’arme du Banquier
Le virus machin
Les associations
Une situation à l’avenir assuré.

L'EURO-INJUSTICE
Une solution simple n’est pas obligatoirement mauvaise.
Des juges irresponsables et incompétents
La niche à chien fait de la résistance.
La Cour européenne de justice
L’euro « justice »

similaire:

S d f une situation à l’avenir assuré iconJudaica 17 Octobre – 15’ à 9h15 Invité : Rabbin Raphaël sadin
«Avenir du judaïsme» 1ère Partie : le judaisme : quel avenir ? Rencontre des deux plus grandes personnalités du judaïsme contemporain...

S d f une situation à l’avenir assuré iconLa situation des régimes de retraites en France (la dissertation...

S d f une situation à l’avenir assuré iconCommuniqué de presse
«double peine» : être en situation de handicap et/ou de maladie et vivre toute sa vie dans une situation de grande précarité !

S d f une situation à l’avenir assuré iconC’est une convention passée entre l’assureur est assuré dans laquelle...

S d f une situation à l’avenir assuré iconLa laïcité, un fondement de la République
«La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes [ ]». Le premier article crée un large...

S d f une situation à l’avenir assuré iconDeliberations de la reunion du conseil municipal du 10/10/2014
«la commune de renwez assure R. T. E. du caractère certain et non aléatoire de la réalisation du projet et s’engage à compenser une...

S d f une situation à l’avenir assuré iconL es Initiatives de l’Economie
«Chaque initiative locale, aussi modeste soit-elle, permet d’assurer l’avenir économique et social de nos régions, elles-mêmes socle...

S d f une situation à l’avenir assuré iconPortant majoration du traitement des fonctionnaires béNÉficiaires...
«parcours professionnels, carrières et rémunérations et à L’avenir de la fonction publique (P. P. C. R.)»

S d f une situation à l’avenir assuré iconPortant majoration du traitement des fonctionnaires béNÉficiaires...
«parcours professionnels, carrières et rémunérations et à L’avenir de la fonction publique (P. P. C. R.)»

S d f une situation à l’avenir assuré iconChambre de commerce et d’industrie marseille-provence
«L’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’industrie assure l’animation de l’ensemble du réseau des chambres de commerce...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com