Stage eedd 26 janvier 2007





télécharger 52.99 Kb.
titreStage eedd 26 janvier 2007
date de publication28.02.2020
taille52.99 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > économie > Documentos

Stage EEDD 26 janvier 2007

Vendredi 26 janvier
La Gestion des Milieux par un Parc Naturel Régional
M. Florent Costa (Vercors)

Mme Virginie Méditz (Chartreuse)
_____________________________________________________________________________________

  1. Les différents dispositifs

    1. Les parcs nationaux

    2. Les parcs naturels régionaux

    3. Les autres dispositifs : réserves biologiques intégrales, Natura 2000, ZNIEFF, Arrêtés de biotope

    4. Les espaces naturels sensibles (ENS)

    5. Les réserves naturelles

    6. La réserve des hauts plateaux de Chartreuse




  1. Présentation du parc de Chartreuse




  1. La mission éducation à l’environnement des PNR de Chartreuse Vercors

  2. Les outils pedagogiques

________________________________________________________________

1. Les différents dispositifs

a) Les parcs nationaux

Ils sont créés le 22 juillet 1960 (loi cadre) par le Ministère de l’Agriculture. Il y a 7 parcs nationaux :

  • Vanoise (juillet 1963)

  • Port-Cros (décembre 63)

  • Pyrénées Occidentales (mars 67)

  • Cévennes (septembre 70)

  • Ecrins (mars 73)

  • Mercantour (août 79)

  • Guadeloupe (février 89)


Ils comportent une zone centrale (cœur du parc, gestion et protection maximale – préservation faune et flore - géré par l’Etat) et une zone périphérique (habitée, activités économiques, implication du parc mais pas de dispositifs de gestion maximale et de protection). La zone périphérique ne doit pas développer une économie néfaste à la vocation de la zone centrale : les communes doivent s’y engager.

> Les périmètres de ces zones sont délimités par décret et seront bientôt modifiables.
La zone centrale a trois grands objectifs :

  • Préserver et favoriser la vie sauvage, les écosystèmes et la diversité biologique.

  • Permettre aux citoyens de connaître et respecter ce patrimoine naturel.

  • Favoriser l’étude scientifique de cette nature sauvage.



b) Les parcs naturel régionaux (PNR)
Les élus veulent combattre l’exode rural et créer de l’activité dans leurs territoires, créer des outils de développement local. Les parcs naturels régionaux sont ainsi créés par décret le 1er mars 1967, pour être pilotés par les élus locaux : ils sont gérés par un syndicat mixte regroupant l’ensemble des collectivités locales ayant approuvé la Charte du parc.
En Rhône-Alpes, il y a 6 PNR :

  • Vercors (1970)

  • Pilat (1974)

  • Haut Jura (1986)

  • Chartreuse et Massif des Bauges (1995)

  • Monts d’Ardèche (2001)


Ces six parcs couvrent près de 15% de la superficie de la région Rhône-Alpes, rassemblent 380 communes rurales et 34 villes portes, soit plus d’un million d’habitants. La Région finance entre 60 et 80% du budget des Parcs.

Aujourd’hui le statut PNR n’est plus le seul outil de gestion, il existe d’autres dispositifs, soutenus eux aussi par la Région.
L’objectif des PNR est la protection des patrimoines, le développement économique, l’aménagement du territoire, l’accueil, l’éducation, l’information, l’expérimentation et la recherche.

Les territoires concernés sont les espaces ruraux économiquement fragiles, comportant un patrimoine naturel et culturel riche et formant une entité géographique cohérente.

Le décret classant un site PNR est valable 12 ans et renouvelable, sur proposition de la Région. Sur 44 Parcs naturels régionaux existant en France, seul 1 n’a pas été renouvelé (marais Poitevin).
Quelques chiffres :

44 PNR, répartis sur les 22 régions et 63 départements. 3500 Communes. 3 millions d’habitants vivent actuellement dans un parc. 13% du territoire national est PNR.

c) Les autres dispositifs
NATURA 2000

Réseau d’espaces piloté par l’Union Européenne. Son but est de maintenir la diversité biologique des milieux en tenant compte des exigences économiques, sociales, culturelles et régionales pour réaliser les objectifs de la convention adoptée lors du « Sommet de la Terre » de Rio de Janeiro en 1992 (ratifiée par la France en 1996).
2 directives issues de Natura 2000 :

* ZPS : Zones de protection spéciales dite zones « Oiseaux » pour préserver leur habitat.

* ZSC : Zones spéciales de conservation, pour préserver l’habitat de la faune et de la flore en général.
Le réseau repose sur l’élaboration site par site de documents d’objectifs (DOCOB) et la proposition de contrats aux propriétaires et gestionnaires de sites Natura 2000.
ZNIEFF

Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique

C’est un inventaire initié en 1982 : cartographie des zones d’intérêt. Il est piloté par le gouvernement français et évolue régulièrement avec des programmes d’actualisation et de modernisation.
Arrêtés de protection de biotopes

Ils protègent les habitats qui abritent des espèces protégées. Le Préfet classe cette zone, mais il n’y a aucune obligation de gestion ni de réglementation.


d) Les Espaces Naturels Sensibles (ENS)

Cf. Journée de stage consacrée à ce sujet

e) Les Réserves Naturelles
Elles ont trois missions : protéger, gérer, faire découvrir.


  • Protection et gestion conservatoire du patrimoine naturel

  • Acquisition de connaissances, suivi scientifique

  • Surveillance et police de l’environnement

  • Accueil du public, communication et éducation à l’environnement

  • Sensibilisation des populations, animation de la concertation, mise en place de démarches partenariales et contractuelles


4 composantes fondatrices :

* un espace protégé par une réglementation adaptée à cet espace

* un instrument réservé à des enjeux patrimoniaux forts

* une protection à long terme pour les générations futures

* un territoire bénéficiant d’une gestion locale, planifiée et concertée.
Il y a 324 réserves naturelles en France. 561 700 hectares au total dont 305 900 en Outre-Mer. C’est la taille qui les différencie des Parcs nationaux. La logique, elle, est la même. La taille d’une réserve doit être liée au milieu naturel qu’elle protège.
* * *
Donc, depuis les années 60, plusieurs dispositifs ont pu se développer en France. La surface globale qu’ils occupent est importante. On constate que l’empilement de ces dispositifs est problématique : difficile à comprendre et pas toujours cohérent. De plus, aujourd’hui, les « espaces protégés » sont ambigus du point de vue de leur terminologie d’abord, puis du fait que a désertification rurale n’est plus de mise, qu’il existe une pression foncière réelle, que l’Etat se décentralise.

2. Présentation du parc de Chartreuse



  1. Un parc de moyenne montagne qui s’est construit autour d’une logique de massif.


Carte d’identité :

  • date de création : mai 1993

  • 52 communes adhérentes

  • 3 villes portes : Grenoble, Chambéry, Voiron

  • 36 000 habitants




  1. 3 zones paysagères




  • haute Chartreuse (cœur de massif) : C’est la zone montagnarde du parc. Le relief structure le paysage : falaises, cols, gorges et vallées. La forêt occupe 50% de l’espace et représente une ressource essentielle. L’agriculture est tournée vers l’élevage. L’habitat est dispersé en hameaux.




  • Moyenne Chartreuse : Plaines, coteaux et collines à l’Ouest (plaine du Guiers) de 300 à 950 m d’altitude. L’activité agricole est prédominante principalement élevage et production laitière. Des activités de services et de transformation sont présentes.




  • Vallée et zone urbaine. Elles ceinturent le massif à l’Est et au Sud Les activités sont multiples : viticulture sur les coteaux, maraîchage, activité industrielle. L’influence des agglomérations est importante.



  1. La Charte du parc :




  • gestion de l’espace et préservation de patrimoine naturel, culturel et paysager




  • Gestion de l’espace (lutte contre la déprise agricole, débroussaillement…)

  • Zones humides (inventaires)

  • Connaissance de la flore, de la faune.

  • Recensement du patrimoine bâti.

  • Gestion partenariale de la réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse.




  • promouvoir un aménagement et un développement économique durable




  • Soutien à la valorisation de produits agricoles (manifestation pour la promotion des produits, marque parc pour la viande de Chartreuse)

  • Soutien de la filière bois énergie (souhait de la mise en place d’une AOC, installation d’un séchoir à bois)

  • développement de la filière « randonnée » (balisage des sentiers, topoguides, cartes…)

  • Promotion touristique (amélioration de l’hébergement, une politique de massif pour un développement diversifié de l’offre neige…)

  • Prise en comte de l’environnement dans l’entreprise (fabrication, conception des produits…)




  • promouvoir le territoire comme lieu d’éducation, de sensibilisation, d’échange et de coopération




  • création des relais du parc

  • édition du Pt’Hibou de chemin

  • Edition de guides, brochures, plaquettes, cartes

  • Réalisation d’une mallette pédagogique

  • Mise en place de relais d’Information services et de Relais information randonnée dans les communes.

  • Animation culturelle et vie associative



3. La mission éducation à l’environnement des PNR de Chartreuse Vercors



  1. la convention


Une convention cadre a été signée entre  le rectorat de Grenoble et le PNR. Elle régit les principes de collaboration.


Objectifs généraux

  • niveau institutionnel :

    • bâtir ensemble un projet interdépartemental, inter niveaux et interprofessionnel

  • niveau pédagogique

    • faire découvrir (la diversité des patrimoines, approcher des réalités de terrain, appréhender les structures de gestion)

    • faire comprendre (la responsabilité de l’homme, la complexité de l’environnement, les différents modes de gestion)

    • agir ensemble (en encourageant les productions des classes, en développant une citoyenneté active et concrète, en impliquant les scolaires dans la recherche du parc) Ne pas être que sensibilisateur, mais éducateur. Ce sont les souvenirs qui marquent durablement.


2 principes : pas de « clé en main » (ancré sur le projet de l’enseignant) ; du « sur-mesure » (des projets pédagogiques ancrés sur l’espace proche)



  1. les actions (les scolaires des Parcs, l’accueil de classe dans les parcs)


Soutien à des projets pédagogiques :

Inciter les écoles de Chartreuse à conduire des projets de découverte de leur patrimoine naturel et culturel. Un appel à projet adressé à la rentrée précise le fonctionnement du dispositif et les modalités de soutien du Parc. Le Parc soutient financièrement des projets pédagogiques, liés à la découverte de l’environnement et du patrimoine, qui répondent aux critères définis en début d’année.
quelques projets :

- découverte de la forêt de Chartreuse

Objectif : faire comprendre le fonctionnement de l’arbre et de la forêt ; approche des notions de gestion forestière

Intervenants : accompagnateurs en moyenne montagne (formation forêt)

Prise en charge : du coût des interventions : 2 demi-journée de présentation et bilan en classe + au moins 2 journées de terrain

Engagement de la classe : réalisation d’un support de restitution finale avec copie au Parc.
- découverte du patrimoine de mon village

Objectifs : faire comprendre ce qui constitue le patrimoins culturel d’un village. Apprendre à identifier ce patrimoine. Sensibiliser à l’impact du patrimoins=e bâti sur ce paysage.

Intervenants : accompagnateurs moyenne montagne ; animateurs de l’association histoire de…
- Imagine ta commune dans le Parc : un apprentissage grandeur nature du développement durable. (voir livret)

Objectifs : savoir observer et comprendre un paysage ; comprendre qu’un paysage a une histoire, est construit par l’homme et qu’il peut évoluer en fonction des choix collectifs. Associer les écoles des communes à la révision de la Charte du parc.



  1. EEDD et territoire




  • comment appuyer les établissements s’engageant dans le projet « établissement éco-responsable » ?

  • comment aider les enseignants à s’emparer d’exemples de projets locaux de développement durable ?

  • comment permettre aux élèves de faire le lien du global au local ?


Un outil : le classeur développement durable (disponible en ligne fin février 2007)
Méthode utilisée : partir d’un document d’évaluation de projets, destinée aux professionnels, et l’adapter pour les écoles.

15 fiches de projets (dans le Vercors) qui contiennent les questions à poser à un acteur de projet pour savoir si ce projet est développement durable. Plutôt à destination des CM2.
Les questions à se poser :

Pilier environnemental : dégradation des sols ? Croissance des risques naturels ? Pollutions gazeuses ?

Pilier social : lutte contre la pauvreté ? Contre les discriminations ? Amélioration de la qualité de vie ?

Pilier économique : est-il rentable ? Activité pérenne ? Retombées économiques ?

Pilier de gouvernance : association de la commune ? Place laissée à la population ? Participation citoyenne ?
Exemple de projet : l’énergie-bois au service du logement social à Autrans (chaudière à bois déchiqueté) / Le panier de Johana (type AMAP) / Une GAEC

Projet durable = projet équitable + vivable + viable

 Une notion de développement durable à construire dans le concret, dans le proche avec les élèves.


  1. les classes Parc (voir dossier)


Travail entre : l’enseignant, le centre d’hébergement et le parc. Il y a un garant pédagogique dans chaque centre et les animateurs sont formés spécialement. 14 centres ont le label pédagogique « classe parc ». Ils se déplacent pour venir voir les classes avant ou après. Il y a une subvention supplémentaire du conseil général. L’IA est associée au projet.

Durée du projet : 5 jours.
4. Les outils pedagogiques


  • La mallette pédagogique, réalisée avec la Frapna (empruntable au Parc de Saint Pierre de Chartreuse, les appeler) 20 fiches pédagogiques …

  • Le classeur : L’école dans la forêt (en consultation au parc)

  • Dvd sur la forêt de Chartreuse

  • Interventions sur ½ journée dans les classes


La méthode de conception des outils pédagogiques :

  • ils sont construits en collaboration directe avec l’éducation nationale

  • ils sont ancrés sur le territoire

  • ils doivent être en ligne, téléchargeables gratuitement par les enseignants


Les ressources en ligne :

Accueil site du parc du Vercors  « verconnaissance »  « outils pédagogiques »


  • le classeur-ressource : matière brute (photos, articles de presse…) par thème et par secteur géographique. Libre de droits, imprimable et photocopiable !

  • le siège de pêcheur « Vercors eau pure » : aide à la préparation des sorties en autonomie ; en ligne : livret de l’enseignant, fiches élèves (la moitié peut être utilisée en dehors du parc), clé de détermination pratique.

  • des fiches d’information pour les enseignants « Alimentation, santé et territoire »

  • « ville-campagne » : accueilEEVM. Site pour les élèves et pour les enseignants. Base de donnée. Questionnaire et résultats des enquêtes des élèves sur leur école (le transport, le village…). Pour le coup d’œil, aller voir le mini site de l’école de Clémenceau.

  • Programme « des forêts et des hommes ». Affiche avec beaucoup de détails, à utiliser après 2 ou 3 sorties sur le terrain. Cartes magnétiques : animaux, métiers du bois, usages culturels et récréatifs. Pour la synthèse-évaluation.


Parc Naturel régional de Chartreuse

Virginie Meditz ou Sylvène Allard

Place de la Mairie

38380 Saint Pierre de Chartreuse

04 76 88 75 20 accueil@parc-chartreuse.net www.parc-de-chartreuse.net
Parc Naturel régional du Vercors

Florent Costa ou Jacky Dutoit

255, chemin des Fusillés

38250 Lans en Vercors

04 76 94 30 40 cpie@cpie-vercors.asso.fr www.parc-du-vercors.fr






similaire:

Stage eedd 26 janvier 2007 iconLoi n° 2007-131 du 31 janvier 2007
De faciliter l'assurance des prêts demandés par les personnes présentant un risque aggravé en raison de leur état de santé ou d'un...

Stage eedd 26 janvier 2007 iconMémoire d’étude – janvier 2007

Stage eedd 26 janvier 2007 iconVersion à venir au 1 janvier 2007

Stage eedd 26 janvier 2007 iconDélibération n° 2008-175 du 16 juin 2008
«edvige» et d’un projet de décret portant modification du décret n° 91-1051 du 14 octobre 1991 relatif aux fichiers gérés par les...

Stage eedd 26 janvier 2007 iconRecherche année 2009/2010 Titre du stage
«Flux des (trans-)gènes et impact sur la biodiversité» ‘gmbioImpact’ (2007-2010)

Stage eedd 26 janvier 2007 iconRapport de stage le Club 86 Mignaloux-Beauvoir (86) remerciements...
...

Stage eedd 26 janvier 2007 iconArrêté du 18 avril 2007 modifiant l'arrêté du 26 janvier 2006 modifié...

Stage eedd 26 janvier 2007 iconLoi reformant la protection des majeurs (N° 2007-308 du 5 mars 2007 )

Stage eedd 26 janvier 2007 iconO 2007-117 du 28 mars 2007 relative à la filière de soins gériatriques

Stage eedd 26 janvier 2007 iconInstruction n°dgs/SD2C/dhos/P2/2007/180 du 2 mai 2007 relative à...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com