Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion





télécharger 137.56 Kb.
titreProgramme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion
page1/5
date de publication10.02.2017
taille137.56 Kb.
typeProgramme
d.20-bal.com > économie > Programme
  1   2   3   4   5




Faculté des Sciences Conférences des Institutions d’enseignement

Economiques et de Gestion et de Recherches Economiques et de Gestion

(FASEG) en Afrique (CIEREA)


Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (PTCI) sixième promotion :

Option : MONNAIE FINANCE BANQUE

Devoir d’économie du développement : croissance et développement
Présenté par : Dieynaba DIALLO, Fatou FAYE, Serigne Mohamadoul Abib FALL


CHAPITRE 5 : CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT


SECTION I : APERCU SUR LES THEORIES DE LA CROISSANCE


La croissance économique est généralement définie comme l’augmentation soutenue pendant une ou plusieurs périodes longues de la dimension et de la structure d’une économie. Cette dimension, à l’echelle de la nation, est mesurée par deux indicateurs: le Produit Interieur Brut (PIB) et le Produit National Brut (PNB).



Evaluation du Produit National Brut : avantages et limites
L’analyse à laquelle procèdent Kuznets et Chenery est expérimentale. Ils rapellent que le PNB est la somme de la valeur des produits finis et de services générés par une société pendant une année donnée, à l’exclusion des biens intermédiaires (biens utilisés à la production d’autres biens), en incluant les salaires et les profits engrangés a l'étranger.
Le Produit Intérieur Brut est semblable au PNB, si ce n’est qu’il inclut tous les revenus générés à l’intérieur des frontières d’un pays, y compris ceux des résidents étrangers, mais exclut les salaires et les profits gagnés par les ressortissants du pays à partir des sources étrangères.




Pour qu’il y ait croissance, il faut non seulement qu’il y ait augmentation de la production, mais aussi que ce mouvement ascendant soit durable et non aléatoire (on parle parfois de croissance pour traduire le mouvement d’augmentation de la production à court terme, le terme approprié dans ce cas est expansion). La croissance s’accompagne de changements de structure, des modifications des conditions de production : investissement en hausse, modification des qualifications de la main d’oeuvre, incorporation du progrès technique par les machines nouvelles, nouvelles habitudes de consommation, modifications des anticipations des entrepreneurs, et s’accompagne également des mutations sectorielles.





Approche par le produit
L'approche par le produit présente certains avantages. En effet, elle permet d’englober la totalité de l’activité économique nationale dans statistiques resumées et cohérentes : elle offre une technique rationnelle pour aditionner des tendances différents.

Si elle présente des avantages, la notion de PIB comporte également des inconvénients inportants en particulier, lorsqu’il s’agit de comparer des schémas de développement d’un grand nombre de pays en développement.
La première limite est relative à la disponibilité des données dans certains secteurs tels que l’artisanat, l’argriculture. Dans une économie où coexistent deux secteurs : un secteur traditionnel et un secteur moderne comme c’est le cas dans la plupart des pays en développement, la collecte des données fiables pose un gros problème. Seules les enterprises industrielles et minières offrent des statistiques relativement fiables.
En outre, des problèmes de méthodologie de base font aussi obstacle. La méthode de calcul approprié du PNB consiste à totaliser tous les biens et services qui, produits par un pays, sont ensuite vendus sur le marché. Or pour additionner des produits différents, deux possibilités s’offrent:
- soit appliquer le prix auquel les produits sont vendus sur le marché,

  • soit appliquer le coût de tous les facteurs de production.


IL faut signaler que plusieurs apports utiles à la société sont exclus du PNB ; par exemple, une large part de la production agricole sert à la consommation des membres de ce secteur d’exploitation et n’atteint jamais le marché.

Ces difficultés de mesure du PNB rendent cette méthode quelque peu arbitraire et donc les conclusions qui en découlent ne peuvent être fiables.

Pour comparer l’évolution du PNB de plusieurs pays il est commode de prendre une monnaie de référence : c’est le dollar en général. Pour y parvenir, on utilise le Taux de Change Officiel (TCO). Par ailleurs les taux de change des pays en développement subissent fréquemment de fortes distorsions. Enfin la prise en compte des biens non échangeables, c’est-à-dire ne donnant pas lieu aux échanges internationaux, dans le calcul du PNB pose un problème de méthodologie. Néanmoins, on peut surmonter ce problème de comparaision entre pays en calculant le taux de change fondé sur la Parité des Pouviors d’Achat. En outre l’évolution des prix et le choix d’une année de base peuvent biaiser l’évaluation du PNB selon que l’on utilise les prix enrégistrés telle ou telle année




  1   2   3   4   5

similaire:

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconEn medecine generale en 20 questions
«Troisième Cycle d’Etudes Médicales» résidents est opérationnel et précède le remplacement. Le «6ème semestre» commence ce semestre....

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconDiplôme Inter-Universitaire

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconProgrammes d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconCycle 1 : la troisieme force (die dritte macht)

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconCycle 1 : la troisieme force (die dritte macht)

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconCycle 1 : la troisieme force (die dritte macht)

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconDécret n°88-321 du 7 avril 1988 fixant l'organisation du troisième cycle des études médicales

Programme de troisième Cycle Inter-Universitaire en Economie (ptci) sixième promotion iconProgramme emc au cycle 2 et au cycle 3 par types d’interventions et exemples d’activités
«ce que tu m’as fait me…»; les faits : «quand tu m’as …»; l’émotion, le ressenti : «ça m’a»; la vérification de la bonne réception...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com