Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs?





télécharger 90.19 Kb.
titreQu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs?
page1/3
date de publication17.10.2016
taille90.19 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3


Fiche d’information

Domaine de recherche : le consumérisme

Introduction et principaux concepts
Le consumérisme -- la consommation excessive de biens et de services par rapport aux besoins fondamentaux, généralement en quantités toujours plus grandes – n’est pas un phénomène nouveau, et on peut en faire remonter les premiers exemples jusqu’aux premières civilisations humaines. Une vague importante de consumérisme a frappé l’Europe et l’Amérique du Nord au milieu du XVIIIe siècle du fait de la révolution industrielle et de la transformation des économies d’Europe de l’Ouest et d’Amérique du Nord. La mécanisation d’un certain nombre d’activités comme l’agriculture a libéré un certain pourcentage de la maind’œuvre requise pour les travaux des champs et a stimulé à la fois la révolution industrielle et l’accroissement de la population. Au moment où l’industrialisation créait les conditions requises pour la production et la consommation de masse, pour la première fois dans l’histoire, d’immenses quantités de biens manufacturés devenaient soudainement accessibles à prix remarquablement bas, et donc à la portée de presque tout le monde.
La Seconde Guerre mondiale a suscité un grand besoin de préserver les ressources naturelles, car la demande associée à l’effort de guerre avait entraîné leur rareté; le gouvernement américain a lancé une campagne massive exhortant les citoyens à faire preuve de patriotisme, à préserver, réutiliser et recycler les ressources, à cultiver leurs propres aliments et à partager, et, de ce fait, la frugalité est devenue la nouvelle norme. Toutefois, dans les années 1950, les usines et la maind’œuvre, qui avaient servi durant la guerre à la production d’armes, d’avions et de navires, sont devenues inactives et désœuvrées et devaient être remises en service. La stratégie mise de l’avant a donc consisté à convaincre les gens de délaisser leurs habitudes de conservation pour les amener à consommer. L’un des architectes de la société de consommation fut l’analyste des ventes au détail Victor Lebow, qui faisait remarquer en 1955 que « notre économie si productive exige que nous fassions de la consommation notre mode de vie, que nous fassions de l’achat et de l’utilisation de biens des rituels, que nous recherchions notre satisfaction spirituelle et la satisfaction de notre égo dans la consommation. [...] Il faut que les biens soient consommés, brûlés, usés, remplacés et jetés à un rythme toujours plus rapide ». Voilà la manière de penser qui est à l’origine de la société de consommation et de la consommation toujours plus ostentatoire qui prévalent encore aujourd’hui aux ÉtatsUnis (et au Canada).

Suggestions de sujets de recherche

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs?

  • Historique du consumérisme

  • Production des biens et services

  • Fluctuations du consumérisme : affluence, consommation ostentatoire, surconsommation et consommation extravagante

  • Qualité de vie versus acquisitions de biens

  • Relation entre les intérêts politiques et économiques, les décisions relatives aux investissements, la production, la commercialisation et la distribution, et la consommation


Quelles sont les conséquences du consumérisme? Quelle est son incidence sur le Canada et sur les autres pays du monde? Comment vous touchetil?

  • Dégradation des écosystèmes et dépassement écologique (lorsque la demande excède la capacité)


Sujets de recherche

Économies fondées sur la consommation; économies capitalistes et de libre marché; responsabilités et décisions des citoyens; responsabilités et décisions des entreprises; culture du « tout m’est dû »; culture axée sur le crédit; culture d’excès; banalisation des cultures autochtones; incidence de la stratégie de marque, de la commercialisation et de la publicité; manipulation par les médias de masse; commandite d’entreprise, placement de produit; obsolescence perçue ou planifiée; enjeux liés au mode de vie et à la santé (p. ex. obésité, intolérances aux produits chimiques, allergies, maladies, modes de vie sédentaires); épuisement des ressources énergétiques et naturelles; production de déchets; politique pétrolière; avidité des entreprises et des consommateurs; ateliers clandestins; etc.
Flux de déchets accrus

  • Obsolescence planifiée

  • Emplois non satisfaisants; longues heures de travail pour un salaire réduit; insécurité d’emploi

  • Inefficience économique

  • Répartition inégale des ressources

  • Inégalités croissantes entre les riches et les pauvres

  • Sentiments de frustration, d’exclusion, de ne jamais en avoir assez ou de ne jamais être assez bon

  • Besoin de se comparer aux voisins


Quel est le rôle des médias en regard de l’exacerbation du consumérisme? Quelles images la société projettetelle en ce qui concerne la façon dont les gens devraient vivre et ce qui les rend heureux?

  • Personnes et entreprises propriétaires des médias

  • Publicité visant les enfants et d’autres groupes

  • Publicité dans les espaces publics

  • Consumérisme et statut social


Qu’estce que le progrès? La richesse? La prospérité? Le bienêtre? Comment les mesureton?

  • « Besoins » versus « désirs »

  • Hiérarchie des besoins de Maslow

  • Surconsommation et sousconsommation

  • Solutions de rechange au concept de produit intérieur brut (PIB) : indice de progrès réel, empreinte écologique, bonheur national brut, indice du développement humain, indice de satisfaction par rapport à la vie, indice du bienêtre économique durable et indice de vie de la planète


Des solutions pour aller de l’avant

  • Mouvements et initiatives sociaux : anti-consumérisme; brouillage culturel et publicitaire

  • Modes de vie non conformistes : simplicité volontaire, frugalité, ralentissement volontaire, mode de vie écologique et LOHAS (Lifestyles of Health and Sustainability, ou modes de vie axés sur la santé et la durabilité)

  • Aspects positifs de l’abandon du consumérisme : davantage de temps pour les amis et la famille, meilleure santé, vie davantage épanouissante, économies davantage efficientes et résilientes et meilleures relations internationales

  • Meilleure conception de produit et systèmes à circuit fermé favorisant la « production propre » : du berceau au berceau, biomimétisme, écologie industrielle et écoconception

  • Consommation axée sur la collaboration, ou concept de « ce qui est à moi est à toi » (location, échange et partage)

  • Centres communautaires et espaces public attrayants; aménagement urbain progressif

  • Transport public bon marché, confortable et fiable

  • Éducation axée sur la consommation durable et la citoyenneté

  • Relocalisation de l’économie


Suggestion de questions essentielles



  • Comment les produits et les ressources que nous consommons sontils produits? D’où viennentils et qui les produit? Qu’advientil des produits dont nous n’avons plus besoin?

  • Quelles sont en Amérique du Nord les répercussions de la production et de la consommation sur l’environnement? Sur la société? Sur les gens d’ici et d’ailleurs dans le monde? Quelles sont les répercussions de nos habitudes de consommation sur les gens et les nations pauvres?

  • Comment les médias influencentils nos pensées et nos actions? Quels sont les personnes ou les aspects qui exercent une influence sur nos choix de consommation? De qui satisfaisonsnous les besoins lorsque nous consommons?

  • Pourquoi la société perçoitelle généralement la consommation comme une bonne chose?

  • Qu’estce qu’une nécessité et qu’estce qu’un luxe? Comment faire la différence entre les « besoins » et les « désirs »?

  • Consommer rendtil heureux? Que fautilil pour mener une « bonne vie »?

  • Comment les habitudes de consommation évoluentelles au fur et à mesure que changent les sociétés? Comment ces changements influentils sur nos relations avec les autres, ici et ailleurs dans le monde?

  • Quel est le rapport entre le consumérisme et le statut social? Comment les valeurs associées au consumérisme influentelles sur nos relations avec les autres?

  • Quelles sont les liens entre consommation, richesse et accroissement de la population?

  • Que signifie le fait d’être un consommateur par comparaison au fait d’être un citoyen?


Le saviezvous? Quelques faits au sujet de la société de consommation
Selon le Rapport Planète Vivante du WWF, le Canada affiche la septième plus grande empreinte écologique par personne, sur les 130 nations étudiées. Environ la moitié de cette empreinte est le résultat des émissions de carbone provenant des activités de transport, du chauffage et de la production d’électricité à partir de combustibles fossiles, lesquels contribuent de façon significative aux changements climatiques. Cette consommation est deux fois plus élevée que la consommation du citoyen moyen dans le monde et nécessiterait environ quatre planètes Terre pour être maintenue, si tous les humains vivaient comme les Canadiens.

- WWF, Rapport Planète Vivante, 2010
Les ÉtatsUnis et le Canada, qui comptent pour 5,2 % de la population mondiale, sont responsables de 31,5 % de la consommation mondiale. L’Asie du Sud, qui compte pour 22,4 % de la population mondiale, est responsable de 2 % de la consommation mondiale.

- Worldwatch Institute, State of the World 2004: The Consumer Society
Globalement, les 20 % de la population mondiale vivant dans les pays aux salaires les plus élevés sont responsables de 86 % du total des dépenses de consommation privées — les 20 % vivant dans les pays les plus pauvres sont responsables de 1,3 % de ces mêmes dépenses, une proportion minuscule. Plus précisément, les cinq pays les plus riches :

  • consomment 45 % de tout le poisson et la viande, alors que les cinq pays les plus pauvres n’en consomment que 5 %;

  • consomment 58 % du total de l’énergie, alors que les cinq pays les plus pauvres n’en consomment que 4 %;

  • possèdent 74% de toutes les lignes téléphoniques, alors que les cinq pays les plus pauvres n’en possèdent que 1,5 %;

  • consomment 84 % de tout le papier, alors que les cinq pays les plus pauvres n’en consomment que 1,1 %;

  • possèdent 87 % de la flotte de véhicules mondiale, alors que les cinq pays les plus pauvres en possèdent moins de 1 %.

- Programme des Nations Unies pour le développement, Rapport sur le développement humain, 1998

Dépenses annuelles pour des articles de luxe par comparaison au financement nécessaire pour répondre aux besoins de base


Produit

Dépense annuelle ($US)

Objectif social ou économique

Investissement annuel additionnel nécessaire pour atteindre l’objectif

Maquillage

18 milliards de $

Soins de santé génésique pour toutes les femmes

12 milliards de $

Alimentation pour animaux de compagnie en Europe et aux ÉtatsUnis

17 milliard de $

Élimination de la faim et de la malnutrition

19 milliards de $

Parfums

15 milliard de $

Alphabétisation universelle

5 milliards de $

Croisières océaniques

14 milliard de $

Accès universel à l’eau potable

10 milliards de $

Crème glacée en Europe

11 milliard de $

Immunisation de tous les enfants

1,3 milliard de $

State of the World 2004, Worldwatch Institute
Au cours des trois dernières décennies, le tiers des ressources naturelles de la planète a été consommé.

- Natural Capitalism, Little Brown and Company, 1999
Soixantequinze pour cent des principaux stocks de poissons marins sont soit épuisés, soit surexploités, soit pêchés jusqu’à leur valeur limite biologique.

- Sommet mondial sur le développement durable 2002, A Framework for Action on Biodiversity & Ecosystem Management
Le monde occidental dépense plus sur des produits de luxe qu’il en coûterait pour atteindre Les objectifs du millénium pour le développement des Nations Unis.

- Worldwatch Institute, State of the World 2004: The Consumer Society
Une enquête réalisée auprès de 15 500 consommateurs de 17 pays nous apprend que plus du tiers d’entre eux boycottent au moins une marque.

- GMI Poll, 2005
Chaque citoyen des ÉtatsUnis produits 2,04 kg de déchets par jour, ce qui est supérieur au double des déchets qu’ils produisaient il y a trente ans.

- U.S. Environmental Protection Agency, 2007
Il a fallu 70 poubelles de déchets en amont pour produire les déchets qui se trouvent dans la poubelle que vous mettez au chemin.

- U.S. Environmental Protection Agency, 2001
Aux ÉtatsUnis, quelque 4 milliards de bouteilles recyclables en PTPE finissent chaque année dans le flux des déchets, ce qui coûte aux villes quelque 70 millions de dollars en frais de nettoyage et de sites d’enfouissement. Une bouteille de plastique met jusqu’à 1 000 ans pour se dégrader dans un site d’enfouissement; le plastique brûlé dans les incinérateurs libère des dioxines, l’un des produits chimiques artificiels les plus nocifs qui soient.

- The Story of Bottled Water, www.storyofbottledwater.org
Entre 10 et 15 % du prix d’une bouteille d’eau sert à couvrir les frais de publicité. La commercialisation efficace de l’eau embouteillée a contribué à miner la confiance – et les investissements – dans l’eau de robinet publique et a encouragé le sousfinancement des organismes publics.

- The Story of Bottled Water, www.storyofbottledwater.org
L’Amérique du Nord possède le plus vaste marché de produits biologiques, qui se chiffrait à 14,6 milliards de dollars en 2005, une hausse de 17 % par rapport à l’année précédente. Les aliments biologiques comptent maintenant pour 2,5 % dans le total des ventes d’aliments aux États-Unis.

- Organic Trade Association, 2006 Manufacturer Survey
Le marché mondial des aliments et boissons biologiques se chiffrait à 28 milliards de dollars en 2005, soit 2 milliards de plus qu’en 2004. En 2005, 623 147 agriculteurs de 120 pays différents pratiquaient l’agriculture biologique sur 31 millions d’hectares de terre.

- UK Soil Association, Organic Market Report 2006
En 2006, à l’échelle mondiale, les gens ont dépensé 30,5 milliards de dollars en biens et services, et en 2008, ils ont acheté 68 millions de véhicules, 85 millions de réfrigérateurs, 297 millions d’ordinateurs et 1,2 milliard de téléphones cellulaires.

- State of the World 2010, Worldwatch Institute
Dans le monde, on extrait chaque jour de la terre l’équivalent de 112 édifices de la taille de l’Empire State Buildings.

- State of the World 2010, Worldwatch Institute
  1   2   3

similaire:

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconIl existe toute une variété de moteurs électriques, certains pour...

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconComment s’organisent les métropoles françaises ? quels en sont les aménagements principaux ?

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconCombien sont payés les patrons des entreprises publiques ? Quels...

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconSur quels faits vous appuyez-vous pour affirmer que l’effondrement est possible ?
«Comment tout peut s’effondrer». Mais pas de panique : même si le chemin n’est pas facile, IL faut l’accepter, pour commencer à préparer...

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconQuels sont les groupes caractéristiques connus qui sont compatibles...
«club» sans la soulever. La balle doit ensuite rouler et tomber dans un trou. Ce type de tir est appelé «approche». Le centre d’inertie...

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconÉtude des moteurs u52 – Étude et analyse des moteurs
«cycle asymétrique» ou «à détente prolongée» offre l’opportunité d’augmenter le rendement du moteur à faible charge et donc de répondre...

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconComment combattre efficacement le fn ?
«que fera-t-on si le 2ème tour c’est entre Fillon et Le Pen ?, voter Fillon ou s’abstenir ?». Les salariés représentent 90 de la...

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconQuels sont les paradoxes de l’agriculture Brésilienne ? Ce pays peut-il...
«Faim Zéro» des dizaines de programmes sociaux qui vont de la construction de citernes dans des zones de sécheresse, au crédit rural...

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconAu programme, discussions thématiques suivies d'un temps de lecture...
«l’étape d’après» : quels sont maintenant les objectifs ? quelle stratégie ? quel plan de bataille ? Mais aussi quels malentendus...

Qu’estce que le consumérisme? Comment peuton le décrire? Quels en sont les moteurs? iconAdresse du siège social
«objectif opérationnel ou action», décrire précisément le type d’intervention, ses modalités de mise en œuvre et le milieu d’intervention...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com