Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s'est tenu autour du thème «Améliorer le Commerce grâce à une compétitivité accrue,





télécharger 12.42 Kb.
titreRéunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s'est tenu autour du thème «Améliorer le Commerce grâce à une compétitivité accrue,
date de publication20.05.2017
taille12.42 Kb.
typeRéunion
d.20-bal.com > économie > Réunion

Etats-Unis / Afrique / AGOA

Les Etats-Unis souhaitent plus de commerce avec l’Afrique



(MFI / 21.06.11) Les Etats-Unis souhaitent plus de commerce avec l’Afrique et voudraient que leurs partenaires profitent des avantages que leur offre la Loi américaine en faveur de la croissance de l'Afrique. Organisé à l’occasion d’une tournée en Afrique de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, le forum 2011 de l’AGOA qui vient de tenir sa 11e réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités.
Le Forum 2011 s'est tenu autour du thème « Améliorer le Commerce grâce à une compétitivité accrue, à la valeur ajoutée et à une plus grande intégration régionale ».

S'exprimant lors de la cérémonie de clôture de ce forum de deux jours de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), Hillary Clinton a indiqué que dans la dernière décennie, les exportations africaines vers les États-Unis ont quadruplé pour atteindre 4 milliards de dollars US, sans compter le pétrole.

« Aujourd'hui, l'Afrique est en position de force pour capitaliser sur ces progrès, a-t-elle affirmé. Même si elle reste confrontée à de nombreux défis dans de nombreux domaines, la région est incontestablement plus stable, plus démocratique et plus prospère qu'il y a dix ans. Dans le même temps, nous ne pouvons pas ignorer les preuves selon lesquelles nous n'avons pas tiré le meilleur parti de l'AGOA. Les pays africains n'exportent seulement qu'une poignée de 6 500 produits qui sont admissibles pour l'expédition sans taxe. L'exportation la plus généralisée de toutes est encore le baril de pétrole ».

La secrétaire d'Etat américaine doit également se rendre en Tanzanie et en Ethiopie où elle évoquera notamment l'aide américaine à la lutte contre le sida ou en faveur de la sécurité alimentaire et l'accélération souvent spectaculaire de la croissance économique.
37 pays du continent noir sont signataires de l’AGOA
Le Congrès américain avait adopté l'AGOA en mai 2000 dans le but d'aider les économies de l'Afrique subsaharienne et d'améliorer les relations économiques entre les États-Unis et la région au moment où la Chine joue le partenariat modèle. Dans une lettre lue à l'ouverture de cette conférence, le président Barack Obama a estimé que le temps du changement en Afrique est arrivé, et que les économies africaines doivent connaître la croissance. Le forum ministériel concerne 37 pays du continent noir signataires de l’AGOA qui exige que les pays bénéficiaires continuent à progresser vers une économie de marché, l'état de droit, le libre-échange, et qu'ils mettent en œuvre des politiques économiques susceptibles de réduire la pauvreté tout en assurant la protection des droits des travailleurs.
Cette charte concerne une majorité de pays africains à l'exception de ceux qui comme la Somalie, le Soudan ou le Zimbabwe sont le théâtre de violences politiques. « Notre dialogue à haut niveau démontre l'importance stratégique de l'Afrique pour les Etats-Unis », a déclaré le représentant américain pour le commerce Ron Kirk, à l'ouverture de la réunion de Lusaka. Il a ajouté que les liens commerciaux entre les Etats-Unis et l'Afrique ont changé la vie de millions d'habitants en Afrique et que l'administration du président Obama s'est engagée à renforcer ces accords et d'ouvrir le marché américain à plus de produits manufacturés, notamment dans l'habillement et la chaussure, en provenance d'Afrique. Quelque 91 % de la valeur des échanges a été réalisée en produits pétroliers exportés majoritairement par le Nigeria et l'Angola, selon des chiffres officiels américains.
L'Afrique du Sud reste toutefois le pays qui se taille la part du lion dans les échanges de produits non pétroliers avec les Etats-Unis.
Mais comme d'autres partenaires de l'Afrique, les Etats-Unis doivent faire face à une forte concurrence de la Chine dont les échanges avec le continent noir ont augmenté de 40 pc, contre 18 % pour les Etats-Unis. De son côté le président zambien Rupiah Banda a appelé d'autres pays africains à mieux respecter les principes démocratiques afin de pouvoir profiter de la charte commerciale avec les Etats-Unis. Cette constatation nous rappelle que les bénéfices économiques que nous attendons de l'accord avec les Etats-Unis seront mieux réalisés lorsque tous les pays africains auront renforcé leurs pratiques démocratiques, a estimé Rupiah Banda.
Initialement, l'AGOA devait expirer en 2008


Les États-Unis fournissent aux pays africains jusqu'à 30 millions de dollars par an, sous réserve de la disponibilité des fonds, pour renforcer les capacités commerciales de l'Afrique. Les fonds sont dirigés vers les Carrefours du commerce en Afrique à travers l'Initiative sur l'expansion de la compétitivité de l'Afrique et l'expansion du commerce (ACTE). Les Etats-Unis ont indiqué que cette initiative reflète leur engagement continu à soutenir le renforcement des capacités commerciales de l'Afrique et à aider les Africains à utiliser le commerce pour promouvoir la croissance économique et le développement.

Initialement, l'AGOA devait expirer en 2008. Le Congrès américain a adopté la Loi de l'accélération de l'AGOA en 2004, prorogeant la législation jusqu'en 2015.

Les pays d'Afrique sub-saharienne ont notamment réclamé la prolongation de l'AGOA au-delà de 2015 (Zambie, Afrique du Sud et Kenya), la diversification des exportations sur le marché américain, et l'augmentation des investissements américains dans le secteur des infrastructures.

Certains pays d'Afrique subsaharienne exportent en réalité beaucoup vers le marché américain dans le cadre de l'AGOA, mais ces pays ne sont que ceux qui ont du pétrole et des gisements minéraux importants. Ainsi pour l'Angola, 99 % des exportations en vertu de l'AGOA étaient relatives à l'énergie. Il en est de même pour le Nigeria et d'autres pays riches en pétrole et gisements minéraux. En fait, plus de 80 % de toutes les exportations des pays d'Afrique subsaharienne relèvent de ce secteur. Etant donné que l'agriculture est le pilier de leurs économies, les pays d'Afrique subsaharienne ont appelé à diversifier les exportations vers le marché américain pour y inclure d'autres produits, y compris les produits agricoles. Les données sur le commerce ont également montré que les exportations liées à l'agriculture provenant d'Afrique sub-saharienne vers les États-Unis en vertu du mécanisme de l'AGOA ne représentent que 1 %, ce qui a découragé un certain nombre de petits agriculteurs africains à tirer parti de l'initiative AGOA.

En dépit de leurs efforts, les pays d'Afrique subsaharienne ont continué de souffrir de leurs faiblesses endémiques comme l'insuffisance des infrastructures, de trop longues périodes de dédouanement, des coûts élevés des transports et de l'énergie et d’une intégration régionale limitée.
Marie Joannidis

similaire:

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\Forum asiatique des parlementaires sur la population et le développement (afppd)
«une société où brillent les femmes», dans le but d’intensifier les efforts de tous les pays pour pendre des mesures visant à éliminer...

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\La violence est un sujet brulant, c’est un thème d’actualité. On...
«La violence exercée contre celui qui a contracté l'obligation est une cause de nullité, encore qu'elle ait été exercée par un tiers...

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\Programme de géographie
«filer» une étude de cas sur le thème suivant dans le cadre d’une progression simplifiée autour de quelques exemples

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\Tentatives d’application des nouvelles approches pédagogiques
«savent» autour de l'événement pour construire une réponse qui prendra la forme d'une réponse structurée autour des grandes conséquences...

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\Kiosque courtois semaine du 31 octobre au 6 novembre 2016 (Extraits) Nouvelles de France
«droitier» regroupant Nicolas Sarkozy, François Fillon et Jean Frédéric Poisson face à un axe de centre gauche, autour d’Alain Juppé....

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\Qu’est-ce que l’éco-conception ? Définition
«éco-conception» et «matériaux du développement durable» lors du comité de programme tomifi1 qui s’est tenu le 26 octobre 2011. Les...

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\Le forum bâtiment durable des pôles de compétitivité : 2 jours déDIÉS...

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\En quoi l'a ctivité de l’élève est-elle stimulée dans une/des tâche(s) complexe(s) ?
«Citoyen français, citoyen européen» autour notamment du thème du droit de vote

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\Date d’application : Janvier 2014
«Chez les bouts de chou» a été créée en 2005, par une association de loi 1901. Elle a tout d’abord été une crèche parentale, pour...

Réunion à Lusaka en Zambie a été axé sur l’expansion commerciale et les nouvelles opportunités. Le Forum 2011 s\Thèse
«développement de la négociation d’entreprise sur les alternatives aux restructurations afin de restaurer la compétitivité des entreprises.»...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com