L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ?





télécharger 91.19 Kb.
titreL’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ?
page1/3
date de publication12.10.2019
taille91.19 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3
L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ?

« That's one small step for man, one giant leap for mankind.”

« C’est un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour l’humanité.»
Cette phrase, prononcée le 21 Juillet 1969 par l’astronaute américain Niel Armstrong, au moment il posa son pied sur le sol lunaire, le premier pas d’un homme sur un sol extraterrestre, restera à jamais gravé dans l’histoire de l’humanité.

Cette phrase, tout le monde l’a déjà entendue au moins une fois, et tout le monde sait à quoi elle se rapporte. Car le premier pas sur la Lune est l’évènement astronautique le plus emblématique, le plus symbolique, de notre histoire technologique.

Pour autant, cet évènement ne rallia pas tous les hommes dans un même élan de joie et de fierté partagée. En effet, cet évènement historique correspond à l’aboutissement d’une course à la puissance technologique et militaire entre les deux plus grandes puissances de la planète de l’époque : Les Etats-Unis d’Amérique et la Russie.

Cette période troublée de l’histoire d’après guerre est connue sous le nom de guerre froide, une guerre d’information, une guerre d’intimidation et de peur nucléaire …

Aujourd’hui, cette période est révolue … Néanmoins, cette période empreinte de suspicions, d’espionnage, de désinformation, a laissé des traces dans les esprits.
Aujourd’hui, il existe une rumeur persistante, tenace, notamment à l’encontre du premier pas de l’homme sur la Lune.

Qui n’a pas entendu dire un jour que ces astronautes de la mission Apollo 11 n’y sont jamais allés ? Que c’était juste dans le but de passer devant les russes (qui avaient envoyés le premier homme dans l’espace : Youri Gagarine) ? Ou alors que, bien qu’ils aient réellement foulé le sol lunaire, les clichés et films ont tus été mis en scène sur Terre, en studio ?

S’appuyant sur toute une panoplie d’arguments (jugés comme tels en tout cas), ces adeptes de la théorie du complot résistent au fil des décennies, et se nourrissent de l’ignorance des gens du peuple pour diffuser leurs sentiments conspirationnistes.
Ce mouvement est connu sous le nom de Moonhoax, dont voici une vidéo qui pointe du doigt les soi-disant défauts de ces mises en scène de la NASA :
L’imposture de la Lune



+



+



+



Après avoir visionné ce reportage, nous allons lister ici les différents items faisant polémique, et allons leur apporter l’explication qui s’impose … Tout cela pour en arriver à une seule conclusion, la seule qui corresponde à la réalité des faits historiques : L’homme a bien marché sur la Lune.
- Le drapeau américain planté dans le sol lunaire flotte, alors qu’il n’y a ni vent ni atmosphère sur la Lune !
C’est vrai, la Lune n’a pas d’atmosphère. Quand il n’y a pas d’atmosphère, il n’y a pas de vent. Et quand il n’y a pas de vent, il n’y a aucune possibilité de flottement, pas même pour une plume ou une poussière.

Et c’est bien pour cela que le drapeau planté par les astronautes de la mission Apollo 11 n’a jamais flotté !

Les seules occasions de voir ce drapeau gigoter, c’est lorsque les astronautes le plantent dans le sol lunaire … Pour le reste, personne ne pourra jamais dire avoir vu cet étendard flotter … Oui mais on voit clairement qu’il est déployé, me direz-vous !

Certes, mais vous vous doutez bien que les équipes de la NASA avaient pensé à tout, et qu’elles savaient pertinemment que la Lune ne possédait pas d’atmosphère : Il est alors absolument aisé de constater sur les images que le drapeau est muni d’une tige horizontale plantée dans le bord supérieur du tissu, de façon à ce qu’il se maintienne constamment déployé.

- Les astronautes semblent être éclairés, même lorsqu’ils se trouvent à l’ombre !
En effet, sur certains clichés, on peut clairement distinguer les astronautes alors qu’ils sont dans l’ombre du LEM. Evidemment, l’explication se trouve dans la nature et non dans le prétendu fait que les images ont été tournées dans un studio muni d’éclairages dignes d’un stade de football …

D’où vient la lumière qui éclaire la Lune ? Du Soleil me direz-vous.

Oui c’est vrai, mais on aurait tort de croire qu’il est la seule source d’éclairage.

Effectivement, il faut bien se rendre compte que vue de la Lune, notre planète paraît très grosse et très brillante. Si la pleine Lune éclaire nos nuits terriennes, l’inverse est également vrai, et dans de plus importantes proportions … Il n’y a qu’à observer la lumière cendrée du fin croissant lunaire pour s’en convaincre.

En plus de cela, il faut considérer la brillance du LEM lui-même ainsi que des combinaisons blanches des astronautes. Toute cela additionné fait que les éclairages sur le sol lunaire peuvent donner l’impression de provenir de différentes sources, allant jusqu’à légèrement éclairer un astronaute situé à l’ombre.

A l’origine, le Soleil est bien la seule source lumineuse, mais l’environnement peut de part sa capacité de réflexion jouer le rôle de miroir, relayant dans d’autres directions les rayons lumineux, et pouvant de fait occasionner ce genre de phénomène. Surtout si on tient compte du fait que les photographies ont toutes été prises au flash !
Ce qu’il faut retenir, c’est que les partisans de la théorie du complot postulent sur le tournage de toutes ces scènes en studio et s’appuient sur ce genre d’arguments, tous plus branlants les uns que les autres, dans le but d’influencer les ignorants. Comment peut-on imaginer que des cinéastes aient pu à ce point être si mauvais, en éclairant sauvagement les plateaux de tournage au lieu d’imiter les conditions naturelles ?!
Finissons en en s’appuyant uniquement sur ce simple constat : Sur tous les clichés, il n’y a jamais qu’une seule ombre !

- D’ailleurs, les ombres des astronautes ont des directions différentes alors qu’avec le Soleil comme seule source de lumière, elles devraient être parallèles !
N’importe quel dessinateur ou peintre vous le dira, toutes lignes parallèles finissent par visuellement se rejoindre en un point de fuite : C’est une loi optique qui s’appelle la « perspective ».

Il est donc parfaitement illusoire d’en déduire que les photos sont truquées ou que les ombres proviennent de plusieurs sources … Le phénomène est vérifiable également sur Terre.




- Alors qu’il n’y a pas d’atmosphère sur la Lune, on ne voit aucune étoile dans le ciel noir !
Prenez une photo du ciel étoilé avec votre appareil photo, en mode automatique avec le flash, et vous verrez qu’aucune étoile n’apparaît. C’est absolument normal …

Les étoiles sont des objets faiblement lumineux qui nécessitent un temps de pose plus long pour que leur lumière arrive sur le capteur de l’appareil photo. De plus, le flash sert à illuminer des objets proches, pas des étoiles …

Quand on prend un paysage lunaire en photo, l’appareil photo établi automatiquement ses réglages sur la montagne qui se trouve devant le photographe … Celle-ci étant bien plus brillante qu’un ciel noir (même constellé d’étoiles), l’exposition sera calculée en fonction de la brillance de la montagne. Si on voulait obtenir un ciel étoilé, alors il faudrait allonger le temps de pose du cliché, mais alors c’est la montagne qui serait surexposée, c’est-à-dire trop blanche (ou cramée).

Voilà pourquoi sur les photos lunaires, il n’y avait aucune chance d’apercevoir des étoiles (encore que c’est partiellement faux puisque sur certaines on distingue Vénus) ; ce qui ne peut en aucun cas constituer un argument en faveur d’un tournage en studio.

Et quand bien même cela aurait été le cas, comment peut-on imaginer que les cinéastes n’aient pas pensé à recréer un ciel étoilé pour les besoins du film ?! (ce qui d’ailleurs, aurait été une erreur fatale pouvant être démontrée par les lois de l’optique …)
Personne ne remet en cause l’existence de la Station spatiale Internationale (ou avant la Station Mir) et pourtant sur les photographies la représentant, on ne distingue jamais le ciel étoilé …


- Les réacteurs du module lunaire (LEM) n’ont laissé aucune trace ou cratère de leur alunissage !
Déjà, un module lunaire n’est pas une bombe, il atterrit en douceur et décolle en douceur … Il n’y a donc pas l’ombre d’une possibilité pour le LEM de faire un cratère sur le sol. De plus, la gravité est 6 fois moindre sur la Lune que sur Terre, l’énergie nécessaire au décollage n’est donc pas la même que sur notre sol ! Là où une fusée terrestre ne fait même pas de cratère sur Terre, pourquoi y penser sur la Lune ?
Reste la poussière … En effet, le sol lunaire est recouvert d’une couche de poussière lunaire, semblable à du talc et appelée « régolite », épaisse de plusieurs centimètres.

Le LEM aurait-il pour autant du laisser des traces, des empreintes ?

Bien sûr que non ! Car cette couche a d’abord été soufflée lors de la phase d’atterrissage du module lunaire, alors que ce dernier devait encore se trouver à plusieurs dizaines de mètres au dessus du sol. Au final, le LEM s’est posée sur une surface dure dépourvue de poussière.

De plus, rappelons-nous qu’il n’y a pas d’atmosphère sur la Lune, l’énergie déployée par la phase d’alunissage s’est donc répartie très différemment de la manière dont elle l’aurait fait sur notre planète, puisqu’il n’y a pas de résistance de l’air. Là où, sur Terre, le régolite envolé aurait été confiné par la résistance de l’air dans un espace proche du LEM, sur la Lune l’absence de résistance a fait que le régolite s’est envolé très loin.
En fait, tous les pseudo-arguments des conspirationnistes tiennent au fait que les conditions sont très différentes sur la Lune et sur la Terre, et ils appliquent sur la Lune des raisonnements valables uniquement pour la Terre, et tentent de convaincre les gens que ces « anomalies » sont les preuves de trucages …

Au choix, leurs analyses sont le reflet de leur esprit manipulateur, ou de leur propre ignorance.
- D’ailleurs, les réacteurs du LEM n’ont pas effacé les traces de pas des astronautes sur le sol !
Les traces de pas faites par les astronautes ont été faites à l’endroit où il y avait du régolite poudreux. Est-il utile de le préciser, le LEM était déjà posé sur le sol, il avait donc déjà éjecté une première fois le régolite situé dans son environnement proche.

Il faut savoir que le LEM n’était pas muni de réacteurs de décollage, mais uniquement de fusées d’alunissage, de descente, c’est-à-dire qu’il n’a pas déployé plus d’énergie pour décoller que pour atterrir.

Le régolite ayant été soufflé une première fois, il ne pouvait en être soufflé d’avantage au décollage … Les traces de pas sont donc restées intactes, c’est d’une logique implacable, une logique que dissimule volontairement les conspirationnistes.
- Sur la Lune il n’y a pas d’eau, et pourtant les empreintes de pas sont parfaitement dessinées dans le sable lunaire comme on pourrait uniquement le faire sur du sable mouillé !
La poussière lunaire n’est pas du sable, mais du régolite, une poussière très fine et constamment bombardée par les radiations du Soleil.

C’est en fait le rayonnement ultra violet du Soleil qui frappe le sol dépourvu d’atmosphère et arrache les électrons de la poussière lunaire, la chargeant électriquement. La poussière adhère ainsi aux surfaces par phénomène d’électricité statique.

Le régolite est donc en quelque sorte « collant », ce qui explique qu’il puisse conserver le moulage d’une empreinte de pas, sans pour autant avoir besoin d’eau.
De plus, contrairement au sable terrestre dont la forme arrondie est le fruit d’une l’érosion par le vent et l’eau, le régolite n’a pas la même structure. Cette matière est issue d’un intense bombardement météoritique, de roches brisées maintes et maintes fois … Il s’agit donc de roches concassées aux formes aiguisées qui ne roulent pas les unes sur les autres, mais qui bien au contraire s’accrochent les unes aux autres.

- En plus, les pieds du LEM photographiés au sol ne sont même pas recouverts de poussière !
Comme nous l’avons dit, le fait qu’il n’y a pas d’atmosphère sur la Lune est la seule explication. La poussière a été soufflée pendant la phase de descente, lorsque le LEM se situait à une trentaine de mètres du sol. Sur Terre, ce souffle aurait naturellement créé un nuage de fumée persistant et montant jusqu’au dessus du module lunaire, une fois celui-ci posé. Il aurait alors probablement été recouvert de poussière.

C’est différent sur la Lune ! L’absence de résistance de l’air fait que cette poussière ne reste pas en suspension dans l’air, elle retombe immédiatement sur le sol, car seule la force d’attraction de la Lune l’y oblige. De plus, cette poussière est éjectée au loin et ne reste pas confinée dans un espace proche au vaisseau … Une fois que le LEM s’est posé, i n’y avait plus aucune poussière en suspension qui aurait été de nature à le recouvrir.
Les conspirationnistes, une fois de plus, montrent du doigt toutes les bizarreries du comportement de cette poussière, concluant à des trucages ou des manipulations … Mais ce comportement étrange est justement la preuve que les scènes ont lieu dans l’environnement lunaire, environnement naturel doté de ses propres règles et lois, un environnement parfaitement différent du nôtre auquel on ne peut rien comparer !

- Le LEM pesait 8 tonnes, et pourtant les pieds ne s’enfoncent pas dans le sol …
Oui le LEM pesait 8 000 kg … sur Terre !

Sur la Lune, il faut diviser le poids par 6, soit 1350 kg pour le LEM.

1.35 tonnes, c’est le poids d’une voiture sur Terre, pourtant vous ne verrez pas votre voiture s’enfoncer dans le sol pour autant, même dans le désert.
  1   2   3

similaire:

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? icon2nde Thème
«On a marché sur la Lune». Dans cet ouvrage le capitaine Haddock en scaphandre arrive à faire des bonds sans efforts. Tintin affirme...

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? iconN ewton, la pomme et la Lune
«La force qui retient la Lune sur son orbite tend vers la Terre et en raison réciproque du carré de la distance des lieux de la Lune...

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? iconCourse La réalisation final du rêve: la synthèse du ciel et de terre
«petite» lune, qui est en orbite autour de la terre, juste au dessus des montagnes. Quel serait sa période Tpetite lune ?

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? iconPrécis sur la négation
«ne…pas», on peut utiliser «ne…pas du tout», /«ne…absolument pas», «ne…vraiment pas» (langage standard) : Je ne comprends pas du...

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? iconComment se forment les prix sur un marché ? (4/4) – L’équilibre du marché Page

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? iconActivité : Détermination du champ de pesanteur terrestre à l'aide...

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? iconCommunique de Vigilance-Clonage 16 avril 2011 : par le P. P. de Vergeron
«création d'embryons transgéniques ou chimériques». Autrement dit : on continue à autoriser le clonage homme-homme, mais on gagne...

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? iconLa structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements...

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? iconRésumé Le marché des vins et spiritueux au Luxembourg est particulièrement...
«Nouveau Monde», dont la notoriété commence à s’affirmer sur le marché luxembourgeois

L’homme a-t-il vraiment marché sur la Lune ? iconDossier 3 – le marché : les mécanisme de l’économie de marché
«demandeurs d’emplois» mais offreurs de travail car ils vendent leurs services sur le marché du travail; de même, les entreprises...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com