Rapport d’activité 2012





titreRapport d’activité 2012
page3/9
date de publication07.07.2017
taille0.5 Mb.
typeRapport
d.20-bal.com > loi > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9

1.2caDrage DE LA FONDATION DE L’ARMEE DU SALUT



1.2.1 Historique
L’Armée du Salut dans le monde
Origines et vocation
L’Armée du Salut a été fondée en 1865 par William Booth dans l’Angleterre industrielle du 19ème siècle. Portée par une éthique chrétienne, sa vocation est de répondre aux besoins physiques, sociaux et spirituels des personnes en situation de détresse.

Elle est présente dans 115 pays sur les cinq continents. Elle accomplit une œuvre d’intérêt général dans les domaines de la santé (hôpitaux, dispensaires...), de l’enseignement, du social et intervient à tous les âges de la vie, de la naissance à la fin de vie. L’Armée du Salut a pour vocation de restaurer la personne dans son corps, son humanité, ses droits fondamentaux et sa spiritualité.
Cherchant à répondre à tous les appels de détresse, William Booth (1829-1912) a parfaitement défini la manière dont il convient d’aborder la personne en souffrance :
- l’accueillir et l’écouter, la soutenir et la sécuriser en lui offrant un cadre structurant, permettant de faire le point, d’évoluer ;

- agir sur les causes, tout en procurant une réponse immédiate à son désarroi, ce qui suppose, le cas échéant, la mise en œuvre d’une aide d’urgence et/ou d’un accompagnement sur un plus long terme.
L’Armée du Salut en France
Une implantation progressive sur le territoire
Implantée en France depuis 1881, l’Armée du Salut s’est impliquée auprès des personnes en difficulté, créant notamment les « foyers du soldat » au cours de la première guerre mondiale.

Elle prend véritablement son essor entre les deux guerres avec la création des grandes institutions sociales à Paris et en province. Reconnue d’utilité publique par le décret du 7 avril 1931, elle ne cesse d’accroître son rayonnement dans les domaines sanitaire et social jusqu’en 1939.

A l’issue du deuxième conflit mondial, elle relance son activité en élargissant ses actions sur la jeunesse : elle développe des actions pédagogiques, met en place des maisons d’enfants et des centres d’apprentissage, crée des clubs de prévention et des établissements relevant de l’Education spécialisée.

Parallèlement, l’Armée du Salut développe un partenariat avec les pouvoirs publics et avec les acteurs du champ social. Membre fondateur d’organismes tels que l’Union Nationale Interfédérale des Œuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux (UNIOPSS ), la Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale ( FNARS ), le Syndicat général des Œuvres Privées sanitaires et sociales (SOP ), La Fédération française des Banques Alimentaires, elle s’inscrit dans les dispositifs de lutte contre les exclusions, organise et gère des structures d’accueil en partenariat avec d’autres institutions ou services, à la demande des pouvoirs publics.
Adaptation aux évolutions et aux nécessités
En 1994, désireuse d’articuler avec une plus grande pertinence action sociale et spiritualité, l’Armée du Salut adopte de nouveaux statuts.
La gestion des établissements à caractère social et médico-social est assurée par l’Association des Œuvres Françaises de Bienfaisance de l’Armée du Salut (AOFBAS).

Les officiers constituent une Congrégation reconnue par l’Etat, membre de la Fédération protestante de France. Leur mission spirituelle s’exerce dans les postes d’évangélisation. La Congrégation de l’Armée du Salut situe l’éthique chrétienne, le développement spirituel et la mission d’évangélisation. Elle assure en partie avec l’Association la mission d’urgence et de prévention en amont du champ social.
Du statut d’Association à celui de Fondation
A la suite du décret du 11 avril 2000, la Fondation de l’Armée du Salut se substitue à la l’AOFBAS et est reconnue d’utilité publique. Si les valeurs et les missions de la nouvelle Fondation sont identiques à celles de l’Association, les moyens d’action sont plus étendus. Par cette démarche, l’Armée du Salut affirme sa volonté d’ouverture à la société civile, aux différents environnements politiques, culturels, sociaux et humains. Elle considère que l’échange et le partenariat sont sources de vitalité, d’enrichissement.
Fondation « multi spécialiste »
La Fondation gère des établissements et services positionnés dans des secteurs diversifiés.

Ses établissements et services proposent une prestation de qualité en direction des usagers de l’action sociale et médico-sociale, dans les champs de la protection de l’enfance, du handicap, de la déficience, de la dépendance, du soutien, de l’accompagnement aux publics exclus, à la jeunesse, aux adultes handicapés, aux personnes âgées. L’action de la Fondation, de ses responsables, de ses cadres, de ses techniciens, est portée par les idées fondatrices et les valeurs de l’Armée du Salut. Son action « multi spécialiste » est fondée autour de trois missions « Secourir, Accompagner, Reconstruire ».
« SECOURIR, ACCOMPAGNER, RECONSTRUIRE »
La Fondation de l’Armée du Salut emploie 2000 salariés. Elle gère plus de 50 établissements en France. Les ressources de la Fondation se composent de financements des organismes publics, de dons et legs, de produits des ventes ainsi que des rétributions perçues pour services rendus.

Animée d’une forte volonté d’aller vers une efficience accrue, la Fondation de l’Armée du Salut poursuit une « Démarche Qualité » s’appuyant sur un référentiel. La certification par Bureau Véritas lui est attribuée depuis 2004.

Elle développe un mode de gestion des personnels fondé sur le management participatif par objectif.

Riche de son histoire et de son expérience, portée par des valeurs fortes, l’Armée du Salut entend au travers de la Fondation poursuivre et étendre son engagement dans le domaine social et médico-social. Elle est animée d’une volonté de modernisation, articulant caritatif et professionnalisme, éthique de conviction et éthique de compétences. La Fondation de l’Armée du Salut est attentive aux évolutions des contextes politiques et sociaux. Elle travaille à la mise en œuvre de réponses innovantes aux problématiques nouvelles qui émergent dans le champ de l’action sociale.
En savoir plus : www.armeedusalut.fr

1.2.2 Projet associatif et orientations stratégiques

Projet associatif
Le projet associatif est :


  • une référence institutionnelle, portée par les administrateurs, les salariés et les bénévoles ;

  • un outil commun de connaissance, de lisibilité et de dynamisation de notre réseau.


Les grandes valeurs sont : le respect de la dignité de la personne, le pragmatisme, la qualité des prestations, la diversité des missions et la mixité des publics.
Le projet associatif rappelle que l’individu n’est pas réductible à ses difficultés, ni à ses souffrances, les valeurs associatives sont alors tournées vers la dignité de l’homme.

Il met l’accent sur la « restauration » de l’Autre.

Il articule éthique de conviction et de compétence, engagement et savoir faire.

Orientations stratégiques 2011-2015
De la Fondation de l’Armée du Salut
• Présence sur le territoire 

• Amélioration du cadre de vie

• Partage des pratiques professionnelles

• Démarche participative et citoyenne

• Renforcer notre maîtrise des coûts

• Fonction politique et militante

• Synergies Fondation-Congrégation

• Politique RH

• Communication et ressources

Du secteur exclusion
• Prioriser le développement de la Fondation dans les régions où elle est déjà implantée, en accentuant la polyvalence de ses actions sur ses territoires.
• Moderniser et d’adapter le patrimoine immobilier existant pour améliorer la qualité d’accueil.
• Développer les analyses et les réflexions sur des thématiques transversales relatives aux différents publics accueillis afin d’adapter et enrichir les pratiques professionnelles.

• Développer la participation des personnes accueillies.

▪ La mise en œuvre de la méthodologie et de la pédagogie d’accompagnement,

favorisant le droit fondamental d’accès à la citoyenneté doit s’accentuer.
• Engager une réflexion envers les personnes judiciarisées en vue de développer des actions.
• Mise en synergie de l’action sociale de la Congrégation et de la Fondation afin de favoriser l’unité de l’Armée du Salut en France, dans ses différentes composantes.
• Anticiper et accompagner l’adaptation de l’offre aux besoins des publics en situation de risque d’exclusion ou d’exclusion en mettant en œuvre des actions expérimentales (lieux de rupture, solidarités intergénérationnelles, mixité des publics, prise en compte de l’environnement affectif et social de la personne accueillie).
• Mettre en œuvre l’accompagnement spirituel pour les personnes accueillies.
• Participer aux politiques publiques.
• Développer des moyens pour l’élaboration de diagnostics des besoins des publics accueillis.
• Accentuer la co-construction de positions politiques par la mise en place de groupes de travail internes à la Fondation, en faisant appel, si besoin, à des experts extérieurs.
• Veiller à une responsabilisation accrue des directeurs d’établissements.
• Renforcer les services fonctionnels et poursuivre leur professionnalisation, notamment en matière de ressources humaines, d’immobilier, de conformité et de qualité, de gestion comptable et financière.
• Mutualiser les moyens humains et matériels.
• Poursuivre la professionnalisation et la formation des salariés et en priorité pour ceux qui ont une faible qualification.
• Amplifier la participation de l’ensemble des salariés à la mise en œuvre de la politique générale de la Fondation.
• Renforcer l’articulation de la communication de la Fondation et de la Congrégation.

1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité 2012
«Balades», conférences, fêtes, salons, expositions sans oublier notre e 8ème concert de trompes et orgue à Chilleurs aux Bois. Plus...

Rapport d’activité 2012 iconAccompagnement des malades Alzheimer : l’activité des structures d’accueil en 2012
«Evaluation du plan Alzheimer 2008-2012» du Professeur Joël Ankri et de Christine van broeckhoven est disponible sur ce lien

Rapport d’activité 2012 icon*2* Ordonnance n° 2012-34 du 11 janvier 2012
Art. L. 311 Le fonds exploité dans l'exercice de l'activité agricole définie à l'article L. 311-1, dénommé fonds agricole, peut être...

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activite

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activite

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité 2016

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité 2015

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité 2010






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com