Rapport d’activité 2012





titreRapport d’activité 2012
page9/9
date de publication07.07.2017
taille0.5 Mb.
typeRapport
d.20-bal.com > loi > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9

15 résidentes avec leurs enfants respectifs.
Evaluation de la séance :
La séance s’est déroulée à l’heure prévue c'est-à-dire de 18 à 19h.

Il semble important de travailler la communication par voie d’affichage, invitations et rappel oraux de l’équipe.

La mobilisation des résidentes semble prouver leur envie d’effectuer des ateliers collectivement.

Nous avons pu observer que certaines résidentes se sont déplacées pour passer un moment convivial, échanger entre voisines et pas seulement pour la découverte de Culture du Cœur.

D’autres ont formé naturellement des petits groupes afin de choisir des sorties à faire ensemble le week-end

Nous avons bien insisté sur l’importance de téléphoner à Sandrine ou Lucie en cas d’annulation de la réservation.

Les informations ont été transmises sur l’utilisation du site et le mode de réservation de place.

Les résidentes qui venaient pour cela, ont pu découvrir un relais de médiation culturelle, des envies de sorties entre voisines sont nées par ce biais.

Cela a permis aux nouvelles arrivantes de se présenter et d’éventuellement tisser du lien avec leurs voisines dans un environnement convivial (thé, café, jus, gâteaux et clémentines)
Note : Nous en avons profité pour donner des prospectus de l’espace Grignon à Thiais qui propose de nombreuses activités, notamment des ateliers.

Réunion d’information et d’échange sur la « Contraception-sexualité »

Le 10 mai 2012

Résidentes présentes : 14

Intervention du Planning Familial représenté par Madame Rousseau (infirmière) et Mme Pilorget (sage-femme).

Constat :
Nous nous sommes aperçus que malgré leur présence dans un logement temporaire pour certaines d’entre elles et la connaissance du règlement qu'elles signent à l'admission, certaines résidentes annoncent leur grossesse qu'elle soit primipare ou multipare.
L'annonce d'une grossesse au cours d'un entretien individuel amorce immédiatement un travail de réorientation vers un autre établissement ou vers du logement, mais aussi un travail d'accompagnement de la personne en lien avec des professionnels de la santé : médecins, sage-femme, infirmière, psychologue pour certaines.

Nous sommes en contact avec la Protection Maternelle et Infantile (PMI) ou le Planning Familial du secteur pour la mise en place d'un suivi et régulièrement le Centre Médico-Psychologique (CMP) car les grossesses annoncées sont rarement désirées et les femmes concernées ont besoin d’une écoute.
Les entretiens individuels mettent en lumière la méconnaissance parfois déroutante des modes de contraception et de la prévention en matière de sexualité. Et nous nous apercevons, au fur et à mesure des mois passés dans l’établissement, que le manque d'informations était abyssal et que les femmes concernées avaient pris parfois des risques inconsidérés.

Projet d’information et d’échange sur le « contraception-sexualité ».
Le projet doit s’inscrire dans le respect de la personne. Dans le Rapport du Conseil Supérieur du Travail Social d’avril 2010 « Développer et réussir l’intervention sociale d’intérêt collectif », il est expliqué que : « l’intervention sociale d’aide à la personne (ISAP) est une démarche volontaire et interactive, menée par un travailleur social qui met en œuvre des méthodes participatives avec la personne qui demande ou accepte son aide, dans l’objectif d’améliorer sa situation, ses rapports avec l’environnement, voire les transformer.» Cette intervention vise à transformer la situation de la personne, cherche à faire en sorte que celle-ci soit pleinement actrice de sa propre vie dans un but de plus d’autonomie et d’une meilleure insertion dans la société. « Quels que soient les constats, il reste utile de rappeler qu’il est important de concilier interventions individuelles et collectives ». L’intervention sociale d’intérêt collectif (ISIC), portée par le travailleur social qui accompagne les personnes individuellement, prendra là aussi tout son sens car les questionnements soulevés pourront être retravaillés de façon individuelle par la suite.
Mais penser collectif signifie également coopérer avec d’autres acteurs dans la pluridisciplinarité. C’est pour cela qu’il apparaît important que cette réunion d’information soit animée par des professionnels dans le but : d’une démarche collective, d’une démocratisation des savoirs, d’un partage des connaissances et afin que les résidentes puissent par la suite identifier les intervenants présents sur le territoire pouvant répondre par la suite de façon individuelle à leur questionnements.
Le contact a donc été pris avec le Planning Familial avec qui a été travaillé l’intervention et le choix de la thématique qui sera plus particulièrement abordée. Il semble que la contraception soit la priorité pour cette fois. Toutefois, nous décidons ensemble de laisser la réunion s'organiser en fonction des questions qui seront posées.

Un petit questionnaire en 5 points a été élaboré pour être distribué à la fin de la réunion. L'idée étant de pouvoir sonder les participantes et savoir si elles ont apprécié cette rencontre, si elles souhaiteraient que des temps similaires puissent être proposés et sur quelle thématique.
Le jour j :
Le jour venu, avec la secrétaire, nous préparons la salle. Des boissons et quelques petites choses à grignoter seront achetées pour l'occasion afin de rendre encore plus convivial ce moment. La salle choisie est la bibliothèque et ce pour plusieurs raisons : elle est la salle la plus chaleureuse par ses décorations et ses couleurs; elle propose également un espace dédié aux enfants avec livres et jeux, ce qui me permettra de plus facilement les occuper pendant la réunion; elle est ni trop grande, ni trop petite ce qui permet de s'y sentir rapidement à l'aise quelque soit le nombre de participantes présentes.
L'infirmière de l'équipe du Planning sera la première sur les lieux. Elle s’installe dans la salle et elle dépose à plusieurs endroits des brochures, dépliants et autres supports écrits pouvant intéresser les participantes. Sa collègue sage-femme suivra quelques minutes plus tard et les premières résidentes entreront à leur tour.

Nous proposons à chacune une boisson fraîche car la journée a été chaude et orageuse. Nous constatons avec joie que les résidentes sont de plus en plus nombreuses tout âge confondu. Une ancienne résidente dont nous continuons encore le suivi sera également présente.
Les deux intervenantes se présentent et la réunion commence. Rapidement, elles font le choix de parler de la contraception, l'infirmière ouvre une mallette remplie de matériel de démonstration que les résidentes font circuler entre elles. Les questions sont nombreuses, les interrogations diverses : contraception, grossesse et prévention sont les trois points essentiellement abordés. Quelques questions, portées par une résidente en particulier, viendront s’y ajouter sur le thème de la fertilité et des possibilités médicales d’avoir un enfant.

Quelques femmes de plus de 50 ans seront également présentes et resteront jusqu’au bout soulignant toutefois qu’elles ne sont plus concernées par les moyens de contraception. Cependant, elles ajoutent avoir appris à travers cette thématique bien d’autres choses.


La réunion qui devait durer 1 heure se prolongera jusqu’à 20h. Certaines résidentes iront poser quelques questions plus personnelles aux professionnelles présentent qui ne manqueront pas de communiquer à l'ensemble leur coordonnées téléphoniques pour prendre rendez-vous. Deux rendez-vous seront pris ultérieurement.

Le questionnaire distribué a montré que d’autres réunions sur ce thème seraient appréciées ainsi que sur la santé et l’emploi. Il nous appartient à présent de faire d’autres propositions.

Conclusion
Nous sommes toujours concentrés sur l’attente des usagers au regard des prestations proposées. Cette écoute au jour le jour, avec la création de la Maison Relais depuis le 1er septembre 2012, a permis de mobiliser d’avantage l’équipe dans l’organisation des différentes réunions avec les usagers.
Garder le lien avec l’usager, c’est favoriser toutes les formes de participations, que se soient individuelles ou collectives avec la mise en place des ateliers thématiques par exemple.

Cette volonté de co-construire avec l’usager un projet individuel et un projet en commun avec l’institution permet aux personnes concernées de se fixer des repères, de revisiter parfois aussi certaines représentations pour avancer.
Notre rapport avec l’autre s’inscrit dans une démarche globale, d’insertion, parfois de réinsertion ouvrant la voie à un rapprochement rapide entre l’usager et la société civile, permettant de retrouver l’autonomie et la dignité.
L’ensemble des partenaires qui ont contribué à cette démarche dans son ensemble, ont permis à l’ensemble de l’équipe de se sentir plus serein dans la mise en place en continue d’actions adaptées en direction des usagers.


F.A.D.S. – L’établissement à Thiais Rapport activité 2012 /
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité 2012
«Balades», conférences, fêtes, salons, expositions sans oublier notre e 8ème concert de trompes et orgue à Chilleurs aux Bois. Plus...

Rapport d’activité 2012 iconAccompagnement des malades Alzheimer : l’activité des structures d’accueil en 2012
«Evaluation du plan Alzheimer 2008-2012» du Professeur Joël Ankri et de Christine van broeckhoven est disponible sur ce lien

Rapport d’activité 2012 icon*2* Ordonnance n° 2012-34 du 11 janvier 2012
Art. L. 311 Le fonds exploité dans l'exercice de l'activité agricole définie à l'article L. 311-1, dénommé fonds agricole, peut être...

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activite

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activite

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité 2016

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité 2015

Rapport d’activité 2012 iconRapport d’activité 2010






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com