Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire





télécharger 91.66 Kb.
titreUn étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire
page1/4
date de publication07.07.2017
taille91.66 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4

Un étudiant en STAPS nous a confié son mémoire de maîtrise

SOMMAIRE

1.      Le bizutage : historique et définition

2.      Le droit et la lutte contre le bizutage


A-     Historique

B-     La loi du17 juin 1998

C-     la loi, le bizutage et le sport

3.      Le bizutage : enjeux et éléments d’explication


A-     le bizutage et les droits de l’homme

B-     Les arguments des bizuteurs

C-     Les acteurs et les mécanismes de reproduction

4.      Lutte contre le bizutage au sein du CREPS


A-     Prévention et répression

B-     Des pistes pour reprendre une position légitime

C-     Coopération et élargissement

Le bizutage est une pratique souvent rattachée au milieu estudiantin. Chacun se rappelle avoir vu des défilés en ville de « bizuts », déguisés dans des accoutrements délibérément ridicules. Chacun  connaît des histoires plus ou moins violentes, plus ou moins gaies voir plus ou moins salaces à propos de bizutage.  Ici réside sans doute une des multiples ambiguïtés relatives au bizutage.  Certains le trouvent amusant, d’autre nécessaire pour des supposées vertus éducatives et d’autres enfin, le condamnent fermement.  Qu’est-ce que le bizutage ? Quels en sont les vecteurs ? Dorénavant la loi condamne ces formes de pratiques. Mais sont-ce les débordements qui sont interdits  ou les actes eux-mêmes ?  Quels sont les risques encourus pour les auteurs de tels faits ? Quels sont les devoirs des directeurs de CREPS face à ces pratiques ? Quels moyens de lutte sont à leur disposition ?  Ce travail a pour but de répondre à ces questions. Pour cela, nous verrons tout d’abord ce qu’est le bizutage et comment a évolué sa prise en compte par les pouvoirs publics. Lors d’une seconde partie, nous traiterons de la loi et des circulaires s’appliquant aux CREPS et relatives au bizutage. Nous tenterons ensuite de cerner les mécanismes et les enjeux du bizutage. Enfin, nous proposerons modestement quelques moyens de lutte contre ce phénomène.



1 LE BIZUTAGE : HISTORIQUE ET DEFINITION


Sommaire

A) DEFINITION

Les différentes définitions du bizutage au cours du temps mettent en exergue l’évolution de la représentation de ces pratiques dans l’opinion publique.  Ceci est particulièrement frappant si on met en relief les définitions faites dans les années cinquante par rapport aux définitions actuelles.

a) Les années 1960-1970

Ainsi, dans le Larousse  de 1965, le bizutage « consiste à tourmenter les nouveaux venus (…) pour éprouver leur aptitude à supporter avec patience certaines avanies. »  Encore, dans le Petit Robert de 1973, le bizutage est une « cérémonie estudiantine d’initiation des bizuts, comportant des brimades amusantes ».  Ainsi, dans ces définitions, le bizutage est appréhendé avec une certaine légèreté, voir avec bienveillance.

b) Les définitions actuelles

L’évolution des mentalités et la prise en compte de l’importance parfois néfaste du bizutage se fait sentir en revanche dans les définitions actuelles.  La définition donnée en Haute Cour de Justice de la République par l’avocat général (au cour du procès de Ségolène Royale dont nous parlerons par la suite) est : « série de manifestations où les élèves anciens, usant et abusant de leur supériorité née de la connaissance du milieu, du prestige de l’expérience et d’une volonté affirmée de supériorité, vont imposer aux nouveaux arrivants, déjà en situation de faiblesse, des épreuves de toute nature auxquelles, dans les faits, ils ne pourront se soustraire sous l’emprise de la pression du groupe, du conditionnement et de ce que l’on peut appeler des sanctions en cas de refus, comme l’interdiction d’accès à divers avantages de l’école, l’association des anciens élèves… ».

Enfin, selon la définition du verbe « bizuter » figurant dans le Dictionnaire de l’académie française, le bizutage consiste à « soumettre de nouveaux élèves à des brimades, sous prétexte d’initiation. »

B) HISTORIQUE

a) Des origines au 18ème siècle

D’après Davidenkoff et Junghans (Du bizutage des grandes écoles et de l’élite, Plon, 1993), les premières traces de bizutage en tant que tel remontent au 12ème  siècle. C’est à l’Université de Paris qu’on voit apparaître des pseudo « rites d’initiations » avec violence, alcool, sexe et humiliations en tout genre.

Toujours d’après ces auteurs, cette pratique a traversé le Moyen Age et s’est répandue dans toutes les universités d’Europe.L’iconographie allemande du 15ème au 18èmè siècle montre les épreuves de la « deposito » qui ressemble dans la forme et dans le fond aux formes de bizutage contemporaines.

 En France, ces pratiques s’arrêteront au cours de la révolution de 1789.

b) Du 19ème siècle à nos jours

En 1804, ce phénomène réapparaît, notamment chez les polytechniciens. Le but avoué est alors de souder les effectifs face à une administration détestée. Cette administration mènera le long du 19ème siècle une lutte réelle contre les auteurs de bizutages avant de sombrer rapidement dans une forme de complaisance.

Ces cérémonies s’étendront notamment dans les écoles militaires, de médecine et des Beaux Arts. Le nom de « bizut » en tant que tel apparaît vers 1840 à l’école militaire de Saint Cyr. Celui-ci vient de « besogne », terme qui désignait les jeunes recrues espagnoles.

En France, le bizutage tombera un peu en désuétude dans les années 1960-1970 avant de se réaffirmer dans les années 1980. L’Ecole Polytechnique renouera avec cette tradition en 1985.

Aujourd’hui, le bizutage semble avoir gardé une place importante dans le milieu universitaire (et sans doute sportif). Cependant, le Comité National Contre le Bizutage (CNCB) note une légère diminution de ces pratiques. Cet état de fait est sans doute à mettre à l’actif des dispositions législatives prises en 1998 ainsi qu’à la mobilisation d’associations de prévention et de lutte comme SOS Bizutage par exemple.
  1   2   3   4

similaire:

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconInterview de mf
«professionnalisation», qui nous a permis de rencontrer et de partager avec des professionnels sortant de notre formation, Master...

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconSommaire
«bas-de-laine» ou de comptes secrets à l’étranger seront exclus du champ de ce mémoire

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconBulletin de reinformation du lundi 3 novembre 2014
«une bavure» et avait salué «le professionnalisme et le sang‑froid des forces de l'ordre». Manuel Valls a estimé, quant à lui, que...

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconSommaire
«digitalisation de la relation client» nous ont enfin aidés dans les choix que nous allons vous proposer

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconHabilitation à la maîtrise d’Œuvre en son nom propre

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconDans le cinema francais
«travail de mémoire», particulièrement délicat pour ce sujet qui continue à provoquer des controverses violentes, tant les mémoires...

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconL’emploi de salaries agricoles (en particulier saisonniers) en 2012...
«travailleur saisonnier» ou la mention «étudiant» (un étudiant étranger étant autorisé à travailler sous certaines conditions)

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconSociété de Maîtrise d’Œuvre d’Exécution, nous travaillons avec les...

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconLe contrat de professionnalisation : des nouvelles mesures
«Etudiant des métiers» aux jeunes titulaires d’un contrat de professionnalisation (qualification visée rncp et minimum 12 mois) offrant...

Un étudiant en staps nous a confié son mémoire de maîtrise sommaire iconNous venons de voir le déroulement de l’histoire du peuple de la...
«de même perspective» : Matthieu, Marc et Luc]. Reconnaissons donc à l’Ancien Testament toute son autorité de Parole de Dieu pour...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com