Decrochage universitaire





télécharger 409.35 Kb.
titreDecrochage universitaire
page1/8
date de publication27.10.2017
taille409.35 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8

















Expérimentations

DECROCHAGE UNIVERSITAIRE

présentation des expérimentation

synthèses des rapports

des porteurs de projet et des évaluateurs
AVRIL 2013
Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative

Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse

95 avenue de France – 75650 Paris cedex 13

www.experimentation.jeunes.gouv.fr


Sommaire

- AP1 138, « Stop Décrochage », Université de Perpignan – Université de Perpignan.
- AP1 147, « Incidence des conditions de vie et d'études sur l'échec en licence et rôle des Bourses », CROUS d'Aix-Marseille, Université Aix-Marseille 1 - Laboratoire d'Economie et de Sociologie du Travail.
- AP1 157, « Mobiliser les compétences des CCI pour l'orientation des étudiants », Université de Polynésie Française, Institut de la Statistique de la Polynésie Française (ISPF).
- AP1 205, « Préparer, promouvoir l'insertion ou aide Préparation Insertion (API) », ACFCI, EDUCONSULT.
- AP1 215, « Parcours d'insertion intégré pour les jeunes étudiants décrocheurs », Mission locale de Nanterre / Université Paris Ouest Nanterre, LISE / CNAM-CNRS.
- AP1 299, « De l'université à l'entreprise », Entreprendre Ensemble, E2i / CREDOC.
- AP1 336, « Améliorer la qualité des emplois exercés par les étudiants (AQ3E)' », Université du Maine, Laboratoire ERUDITE, Université Paris Est Marne la Vallée (UPEMLV).
- AP1 448, « Réussite en L1 et Mathématiques », Université de Poitiers, Université de Poitiers CRIEF.
- AP1 451, « Diplôme universitaire "rebond" », Université de Poitiers, Les ateliers du développement.
- AP1 462, « Réduire le nombre d'étudiants décrocheurs », Université de Metz, Université de Poitiers CRIEF.
- AP1 485, « Alternance et accompagnement individualisé des jeunes décrocheurs de l'enseignement supérieur », CNAM Languedoc Roussillon, CEREQ.
- AP1 486, « Accompagnement, Bilan-réorientation, Insertion (ABRI) », Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, GIP FCIP VERSAILLES / Université Paris XI / CNAM.
- AP1 488, « Anticiper, Prévenir et Accompagner les étudiants Décrocheurs », Université d'Aix-Marseille III, GIP FCIP - Académie Aix-Marseille.
- AP1 490, « Bien dans ma résidence, bien dans mes études », CROUS Orléans-Tours, Université de Poitiers CRIEF.


PROJET AP1-138

Intitulé du projet
Stop Décrochage

Structure porteuse du projet
Université de Perpignan


Structure porteuse de l’évaluation
Université de Perpignan

Durée d’expérimentation : 2009-2012

Date de remise du rapport d’évaluation : Septembre 2012


FICHE SYNTHÉTIQUE PROJET AP1-138



Décrochage universitaire Numéro du projet AP1-138

Titre : STOP DECROCHAGE

Objectifs initiaux :

prévenir et lutter contre le décrochage et l’échec des étudiants inscrits en 1ère année (60 %) à l’Université de Perpignan (mode préventif) ; activer et proposer des solutions de rebond à ceux qui ne souhaitent plus poursuivre à l’université (mode curatif).


Public(s) cible(s) :

137 étudiants inscrits en première année de licence (L1) toutes filières confondues et potentiellement « décrocheurs ».


Descriptif synthétique du dispositif expérimenté

4 phases principales : repérage des étudiants, diagnostic individualisé à partir d’un entretien, proposition de la prestation d’accompagnement bilan et suivi de l’accompagnement et des solutions mobilisées.


Territoire(s) d'expérimentation :

Département des Pyrénées-Orientales (et plus précisément Perpignan), incluant des zones urbaines sensibles et zones rurales.


Valeur ajoutée du dispositif expérimenté :

un référent unique pour un accompagnement personnalisé auprès d’un public de décrocheurs universitaires peu pris en compte jusqu’alors.


Partenaires techniques opérationnels :

Partenaires initialement visés dans la convention : AFIJ, APEC, E3JD, CIO

Partenaires effectifs de l’expérimentation : AFIJ, CIO, CCI, MLJ, CMA, lycée Arago

Partenaires internes à l’UPVD (initialement visés et effectifs) : enseignants et tuteurs, services à l’étudiant


Partenaires financiers (avec montant):

Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse : 71 559 euros

UPVD : 71 559 euros


Durée de l'expérimentation :

Durée initiale : conventionnement du 01/09/2009 au 30/06/2012

Durée effective : expérimentation « terrain » c’est-à-dire passée avec le public « décrocheur » sur 2 années universitaires soit 2010-2011 et 2011-2012.


LE PORTEUR DU PROJET

Nom de la structure : UPVD

Type de structure : Université - Enseignement Supérieur et Recherche


L'ÉVALUATEUR DU PROJET

Nom de la structure : UPVD

Type de structure : Université - Enseignement Supérieur et Recherche




RESUME EVALUATION PROJET AP1-138



L’expérimentation Stop décrochage mise en œuvre par l’université de Perpignan sur la période 2009-2012 visait à prévenir et lutter contre le phénomène de décrochage universitaire. Les publics concernés étaient les étudiants en situation de décrochage inscrits en première année de licence à l’université ou en première année d’IUT dans l’établissement. En interne, elle a été portée par les services de la DOSIP grâce au recrutement d’un personnel et à la participation des personnels de la DOSIP. Les partenaires de l’expérimentation étaient en interne les services de la scolarité centrale et les enseignants référents. En externe, il s’agissait de lycées, d’institutions publiques et d’associations intervenant auprès de publics présentant des problématiques similaires.

L’évaluation a été confiée à des membres de l’université de Perpignan.

L’arrivée tardive des financements du fonds d’expérimentation pour la jeunesse a conduit à modifier les protocoles initiaux, tant du point de vue de l’expérimentation que de l’évaluation. La phase initiale devait porter sur un public très réduit. Elle n’a pu être menée. Il a fallu prendre en compte directement l’ensemble des étudiants en 1ère année en situation de décrochage sur l’établissement. La conséquence a été un retard de la montée en puissance du dispositif. Au niveau de l’évaluation, les impacts ont été une réduction du nombre des cohortes à étudier et une diminution du temps pour réaliser l’évaluation proprement dite.

L’évaluation conduit aux principaux résultats suivants. Le phénomène de décrochage doit être perçu comme un processus, processus marqué par des dates importantes (premiers contact avec les enseignants et les enseignements, promulgation des premières notes…). À leur inscription, tous les étudiants ont l’espoir – plus ou moins fort – de pouvoir réussir. Fondamentalement, ils sont tous prêts à essayer. S’ils ont ce point commun, en revanche il existe une très forte hétérogénéité du public des étudiants en situation de décrochage. Au niveau des dispositifs mis en place par la DOSIP, ceux-ci ont été globalement appréciés par les bénéficiaires. Ils ont permis un réel accompagnement des étudiants. Les impacts les plus visibles ont été perçus au niveau d’un changement de regard et d’une prise de conscience des étudiants bénéficiaires. Les propositions d’accompagnement ont apporté des solutions à nombre de difficultés rencontrées. Par rapport aux partenaires extérieurs, l’expérimentation a pu générer la construction d’une réelle possibilité de dynamique de partenariat. Toutefois, la temporalité réduite de l’expérimentation ne permet pas de conclure de manière définitive quant à la pérennité et la solidité réelle de ces partenariats. Les principaux freins à l’efficience du projet sont apparus en interne, tant au niveau des services administratifs que des équipes pédagogiques.

De manière plus globale pour prévenir et lutter contre le décrochage universitaire, l’évaluation a permis de mesurer l’importance de bâtir un projet sur des principes forts et organisés autour de la nécessité d’accompagner la démarche par des enquêtes visant à mieux connaître les étudiants en situation de décrochage, de la mise en place d’une politique globale de l’établissement en y associant l’ensemble des personnels concernés, de la nécessité de la flexibilité du dispositif, de l’association des partenaires extérieurs à la construction du projet avec une véritable philosophie de partenariat.
  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Decrochage universitaire iconTransformer l’école pour combattre les inégalités
«plus de maîtres que de classes» et sur le décrochage entre le temps-élèves et le temps-enseignant en s’appuyant sur l'expérience...

Decrochage universitaire iconDiplome universitaire

Decrochage universitaire iconDiplôme Inter-Universitaire

Decrochage universitaire iconLe calendrier universitaire 2013-201

Decrochage universitaire iconDiplôme Universitaire – Année 2016 2017

Decrochage universitaire iconInstitut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses

Decrochage universitaire iconAnnée universitaire 2012-2013, iuar/fdsp/amu

Decrochage universitaire iconInterview d'un responsable du diplôme universitaire "Aménager l’espace du travail" 4

Decrochage universitaire iconReconnaître le doctorat hors du monde de l’enseignement supérieur...

Decrochage universitaire iconCommission de la formation et de la vie universitaire de l'Université Nice Sophia Antipolis






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com