«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015





télécharger 261.44 Kb.
titre«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015
page1/5
date de publication28.10.2017
taille261.44 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5
Lancement du label régional

« Droits des usagers de la santé » édition 2015




Rédigé par Christophe MEYLAN, éducateur spécialisé

Institut Médico Educatif de Chantejoie



« Internet en établissements spécialisés : conduites à risques »


Rédigé le jeudi 10 septembre 2015

INTRODUCTION GENERALE

L'Institut Médico-Educatif « Chantejoie » accueille 97 enfants et adolescents de 6 à 20 ans garçons et filles atteints de déficience intellectuelle. Cet établissement est situé à Rouilly Saint-Loup, à proximité de Troyes, dans l'Aube.
Dans cet établissement a été créé, depuis 10 ans, un service d'intégration et de développement de l'autonomie "les hébergements extérieurs ". Dans ce service, 8 jeunes adultes sont répartis sur 4 logements en milieu urbain, à Troyes. Ils sont sous ma responsabilité d'Educateur Spécialisé avec l'assistance d'une maîtresse de maison. L'objectif principal est l'acquisition d'autonomie (courses, gestion argent, ménage, déplacements…). L’apprentissage de la vie quotidienne y est pleinement assuré et répond ainsi au mieux au projet individuel de chacun.
Pour développer cette capacité d'intégration un atelier de Prévention a été créé depuis cinq ans, il est également sous ma responsabilité. Il s'adresse aux 73 jeunes, de 14 à 20 ans, en apprentissage professionnel (IMPro). Tout au long de l'année scolaire, sont proposés de petits ateliers d'échanges et sont mis en place différentes interventions extérieures. Les objectifs éducatifs sont mis en œuvre au travers d'une démarche d'information, d'échanges et de réduction des risques liés à la sexualité, aux addictions avec ou sans produit.
Dernièrement la situation suivante fut observée dans la cour de l’IME : un adolescent communique instantanément une vidéo violente au moyen de son Smartphone, à plusieurs de ses camarades, dont certains sont très jeunes. La scène représente la décapitation d'un otage, diffusée sur l'un des réseaux sociaux favori des jeunes, le site de partage de vidéos "You Tube".
Cette situation conduit à se demander:
Comment sensibiliser les jeunes de l ´IME aux menaces et aux risques que peuvent représenter les multimédias au travers des nouvelles technologies ?
L'éducation aux multimédias est devenue indispensable face à l'émergence des menaces et des risques, plus particulièrement pour des jeunes vulnérables.

Ces outils sont une opportunité d'ouverture au monde par l'accès à la communication et l'information. Ces jeunes doivent être accompagnés en leur donnant les clefs pour une

utilisation éclairée et maîtrisée de la Société du XXIe siècle.


Partie I : Diagnostic de la structure.

Un état des lieux de l'utilisation des multimédias et des nouvelles technologies par les jeunes de l'IMPro Chantejoie va permettre d'analyser la pertinence et la légitimité des interrogations des professionnels, face aux risques et aux menaces.
Chapitre I - Présentation de l'établissement Chantejoie.
L'établissement a ouvert le 16 septembre 1974. Il rassemble des jeunes de 6 à 20 ans (garçons et filles) présentant une déficience intellectuelle légère, moyenne et des troubles neuropsychiques à des degrés divers.

Les IME regroupent les Instituts Médico-Pédagogiques qui s’adressent à des jeunes de 6 à 14 ans et les Instituts Médico-Professionnels qui concernent des jeunes de 14 à 20 ans.

Des jeunes de plus de 20 ans peuvent être maintenus suite à l’amendement "Creton".
« Chantejoie » est géré par l'ASSAGE depuis le 1er septembre 1976.Cette association comporte aujourd’hui 3 pôles du secteur médico-social et gère 12 établissements et services dans l’Aube, en Champagne-Ardenne.

- Pôle vieillesse : EHPAD St Vincent de Paul à Troyes

- Pôle inclusion : « les Cytises » (centre d’accueil et d’hébergement féminin) à Troyes

le CADA (centre d’accueil et de demandeurs d’asile) à Troyes

- Pôle enfance : l’IME / ITEP / SESSAD « Chantejoie» à Rouilly Saint-Loup

l’IME / ITEP « home plein espoir » à Mery sur Seine

Le budget de l’ASSAGE est de 13660KE, ses effectifs sont de 248 salariés ETP (équivalent temps plein) dont 8144KE et 149 salariés ETP pour le pôle enfance.
Le pôle enfance dont l’IME « Chantejoie » est financé par la Sécurité Sociale. L'orientation vers cet établissement est proposée par la CDAPH de la MDPH. Depuis 2013, la dotation est globalisée. Ce ne sont plus des journées facturées mais une enveloppe annuelle versée mensuellement par douzième. Ceci étant, l’obligation d’accueil reste obligatoire. Un relevé détaillé des usagers est transmis à la CPAM chaque trimestre.
Un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM) de 5 ans a été créé en décembre 2014 entre l’ARS et les différents établissements du pôle enfance de l’ASSAGE. Ce contrat est basé sur la mutualisation des moyens afin d’optimiser les coûts de fonctionnement.

Les enfants et adolescents accueillis peuvent suivre une scolarité adaptée et acquérir des aptitudes pratiques, des connaissances générales. Ils sont préparés à une insertion sociale et professionnelle. L'objectif principal est d'assurer l'épanouissement des jeunes en difficultés, afin de les intégrer au mieux dans le milieu ordinaire ou spécialisé.
Leurs difficultés nécessitent le recours à des techniques pédagogiques, éducatives et thérapeutiques équilibrées. La structure a pour mission d'assurer l'éducation, la rééducation, le traitement médical, l'enseignement et la formation professionnelle des jeunes accueillis.

  1. L'agrément, les missions du pôle enfance



  1. L’agrément

L’agrément actuel porte sur une autorisation de prise en charge de 120 enfants dont 97 en IME et 23 en ITEP auxquels s’ajoute 30 en SESSAD.

L'effectif est au complet et il y a une liste d'attente. Toute sortie est immédiatement suivie d'une entrée.
B) Les missions

L'établissement s'inscrit dans les missions d'intérêt général et d'utilité sociale, conformément à la loi du 2 janvier 2002, complétée par la loi du 21 juillet 2009. Elles se déclinent en resituant les usagers au centre des préoccupations, autour des axes suivants:

- Evaluation et prévention des risques

- Protection des personnes vulnérables

- Actions éducatives personnalisées

- Aide à la vie active

- Développement social, culturel et économique
Ces missions sont déclinées dans le projet d’établissement et trouvent résonnance dans le sujet que j’ai retenu de développer :

«  Internet en établissements spécialisés: conduite à risques ».

L’acquisition d’autonomie dans la vie sociale est le cœur de nos actions éducatives et s’inscrit pleinement dans le projet des « hébergements extérieurs ».

Il est aussi pertinent dans l’approche de la « Préparation à la Vie Sociale » que j’anime dans l’atelier « prévention ».

Mes deux missions au sein de « Chantejoie » intègrent les recommandations de l’ANESM, en s’adaptant par rapport à la problématique et à la mise en œuvre d’actions. Ceci en mutualisant les moyens et les compétences pour répondre au mieux à l’usager par des projets à caractère innovant.

2) Le public accueilli à l’IME « Chantejoie », ses particularités

L'établissement accueille des enfants, adolescents et jeunes majeurs déficients intellectuels qui présentent des troubles associés, ou non, du comportement et de l'attention. Ces handicaps induisent une fragilité, une vulnérabilité particulière de l'ordre de la compréhension, du discernement du ressenti et induisent un accompagnement spécifique.

Ils peuvent présenter une dysharmonie dans la constitution et l'évolution de la personnalité et des perturbations relationnelles de type névrotique ou psychotique en dehors des troubles graves du caractère.

Les prises en charge se doivent de préparer au mieux et de manière individuelle à la vie sociale. S'approprier les nouvelles technologies et pouvoir en tirer le meilleur profit, selon les capacités de chacun, s’avère d’actualité.

Cela s'opère, par exemple, en proposant un accompagnement particulier si l'on veut en minimiser les risques. Par exemple, en mettant des mots sur ce qui est visionné, on se doit d’échanger sur un film, un reportage ou l'actualité. Il ne faut pas omettre dans ces discussions de faire preuve de discernement, d'évoquer les règles, les lois et le bon usage.

L'actualité nous a conduits à ce difficile exercice avec la grande médiatisation des attentats de Paris et le phénomène "Charlie". Il faut néanmoins garder à l'esprit les difficultés de compréhension propre à notre public mais aussi la gravité des événements et leur analyse dans l'immédiateté.

Il y a encore peu de temps à l'IME seulement quelques ordinateurs fixes permettaient un accès à internet. De plus, pour les usagers, leur utilisation était limitée dans le temps, leur accès encadré et muni d'un contrôle parental.

Aujourd’hui, l’afflux d’informations apporté par les Smartphones et son utilisation sans restriction obligent à remettre en cause notre façon d’appréhender l’éducation.


3) L'équipe pluridisciplinaire et le réseau de partenaires
Une équipe éducative parfois démunie qui conduit à une mise en commun des compétences et la formation.

La génération des encadrants n'est pas née avec une telle évolution de la société mais elle s'y adapte plus ou moins différemment. Les pré-adolescents et les adolescents que nous accueillons sont nés dans l'hyper-connectivité. Ils n'appréhendent pas un changement mais vivent une révolution comparable à l'invention de l'écriture. Cependant la rapidité, l'avancement des nouvelles technologies nous conduit à une certaine réactivité.

La richesse du plateau technique mis à disposition pour cet accompagnement en fait une force de notre établissement pour aborder sous des angles multiples des problématiques diverses.
Son ouverture d'esprit et son engagement dans l'innovation ont facilité un travail de fond avec les différents acteurs. Des compétences et des prédispositions se sont associées, se révélant complémentaires et fructueuses.
La récente mutualisation des moyens, l'ouverture à des structures extérieures et le travail en réseau permettent d'améliorer sensiblement nos pratiques éducatives.
Les formations internes au secteur médico-social, pour améliorer les compétences des équipes, nous permettent de progresser collectivement.
Des formations ciblées individuelles contribuent à apporter un éclairage spécialisé, efficient, et à rendre nos pratiques plus performantes. Pour exemple, j’ai suivi, récemment, une formation à la Fédération Addiction, sur « les nouveaux comportements à risques des adolescents » partagé ensuite avec mes collègues.


Chapitre II - Développement rapide des multimédias à Chantejoie
Les bouleversements de notre société avec l'ère du numérique ne sont pas restés à la porte de nos établissements. Ils s'immiscent dans notre quotidien à tous et amènent à utiliser de nouveaux modes de communication, à se poser de nouvelles règles et de nouvelles questions.

Je citerai, pour les évoquer, le philosophe Michel SERRES qui aborde l’essor des nouvelles technologies comme la naissance d’un nouvel être humain. Il le baptise « Petite Poucette» comme le titre de son ouvrage. Cette mutation profonde s’est immiscée dans la vie de chacun et rend impératif une adaptation dans notre mode d’éducation.

Des travaux scientifiques nous permettent un éclairage entre les mythes et réalités. L’ouvrage « Apprendre avec le numérique » est écrit par Franck Amadieu, maître de conférence en psychologie et André TRICOT, professeur en psychologie. Il nous guide face aux différentes affirmations colportées au travers d’études et apporte des propositions concrètes.

Compte tenu de la sensibilité du sujet, plusieurs études ont été menées pour mieux cerner les différents aspects à prendre en considération.

  • Je peux citer les travaux de Dominique Pasquier (voir webographie 2) sur le comportement des jeunes face à internet et ses pistes de préventions.

  • Elodie Kredens et Barbara Fontar (voir webographie 3) s’attaquent également aux idées reçues en se nourrissant d’entretiens individuels d’adolescents afin d’affiner l’action éducative autour de leur expérience d’internet.




  1. Inventaire des risques potentiels


L’utilisation débridée des multimédias amène à des situations les plus diverses vécues à l’IMPro et aux hébergements extérieurs :

- L’utilisation du Smartphone est en train de supplanter l’attraction de la télévision.

- « snapchat » (application de partage de photos et vidéos éphémères).Un développement de la communication tentaculaire via les réseaux sociaux.

- La cyber-dépendance (addiction à l’internet) et ses conséquences sur la santé comme la recrudescence de crises d’épilepsie (webographie 7 et 8).

- L’expérimentation du « binge drinking » (alcoolisation massive et express) via les réseaux sociaux.

- La « Neknomination » Jeu de défis qui met en scène la consommation d’alcool sur internet via les réseaux sociaux.

- Les conduites à risque avec des vidéos mettant en scène des comportements ordaliques comme l’escalade d’une façade d’immeuble à main nue.

- Le cyber-harcèlement (harcèlement par internet) avec la diffusion d’une vidéo diffamatoire sur la voix féminine d’un de leur camarade de l’IME Chantejoie. Elle est visible sur la toile et non pas dans l’établissement (webographie 6  et 13).

- Le visionnage compulsif de films pornographiques.

- La recherche répétée d’informations sur l’usage du cannabis.

- La banalisation de la violence au travers des jeux vidéo et  des médias.



  1. Exposition des usagers de Chantejoie


Cependant, il est intéressant de mesurer, quantifier et cibler précisément l’évolution du phénomène dans l’établissement «Chantejoie » pour y apporter les meilleures réponses.

Nous allons approfondir le fait saillant relatant la décapitation et sa diffusion simultanée à un groupe de camarades à l’établissement « Chantejoie ».

Cette démarche est brutale et instantanée, à la portée de tous, elle s'effectue sans analyse et sans prise en compte des conséquences potentielles.

Malgré la charte du site ces images ne devraient pas être diffusées, elles peuvent néanmoins circuler quelques temps.

Le visionnage de cette scène, par nos usagers, suscite des réactions variées exprimées par diverses émotions : l'incompréhension, la peur, l'admiration, les moqueries ou l'indifférence.

La perception de la réalité peut s'avérer décalée et malsaine. Elle renforce la nécessité d'accompagnement et de développement d'un esprit critique face aux flux d'informations et d'échanges.
Combien d'adolescents accueillis à l’IMPro possèdent un téléphone portable à ce jour ? Combien sont connectés librement à internet ? Comment utilisent-ils ces nouveaux outils de communication ? Ces questionnements ont conduit à réaliser un sondage.

Cette enquête a été réalisée du 02 au 06/02/15, auprès des 44 élèves présents, à l'IMPro de l'IME Chantejoie (Rouilly Saint-Loup). Elle fut menée par un éducateur spécialisé avec la participation d'un des élèves, ceci en collaboration avec les éducateurs techniques et un psychologue. L'élève impliqué dans cette enquête a été sollicité suite à des l’auteur de diffusions de vidéos préoccupantes d’où sa sollicitation.


Je traiterai cette phase préliminaire suivant le planning de déploiement suivant :


Planning Gantt - Analyse de la situation / Etat des lieux

Tâches

début/S

durée/S

réalisé







Sondage à l'IMPro Chantejoie

1

2

100%







Analyse et constats

3

3

100%







Inventaire des risques potentiels à l'IME

4

8

100%







Benchmarking

6

6

100%















































































 

Réalisé













 

 
















En cours













 

 





















Chapitre III – Benchmarking
Divers ouvrages, études, outils et pistes de travail existent sur l’éducation aux multimédias mais peu s’adressent à notre public. Un benchmark web permet d'élargir des pistes de travail.

Je me documente auprès de deux sites de prévention :

- « EPICéA » est un pôle prévention des addictions du département du Nord. Il a conçu un outil spécifique pour les professionnels à destination de publics maîtrisant pas ou peu la lecture. Son approche pertinente et adaptée pourrait être transposée aux problématiques du numérique et aux difficultés des jeunes de l’IMPro. (web.11)

- Le dvd « 100 issues » est un outil pédagogique de courts métrages réalisés par des lycéens, l’ANPAA18 et validé par la MILDECA. C’est un support pédagogique de grande qualité. Il aborde la prévention des conduites addictives auprès d’adolescents de façon pertinente. Il est exploitable d’une façon originale et attractive.

De plus, je retiens les travaux de l’Education Nationale principalement sur le cyber-harcèlement. Différents colloques ou assises ont approfondis la problématique et lancé les bases de travail pour y répondre. Une marche à suivre des dispositions à prendre, (signalement, convocation, réparation…) avec au préalable une évaluation de la situation autour de critères définis. (web.6 / web.9)

D’autre part, des études approfondies ont été menées à l’étranger, en particulier, des travaux au CANADA. « La cyberdépendance : fondements et perspectives » est une étude réalisée par le centre québécois de lutte aux dépendances. Dès 2006, ces précurseurs mettaient déjà en évidence la nécessité d’étudier cette thématique et d’y proposer des mesures de prévention. Ces travaux nous proposent une analyse sur laquelle nous pouvons mesurer les retombées dans le temps. (web8)

Chapitre IV – Conclusion
Évoquer les risques des réseaux sociaux et des nouvelles technologies comme l'on aborde ceux de la sexualité et des addictions me parut une évidence. Malgré les risques constatés, Internet véhicule aussi des opportunités pour les usagers.

D'un commun accord avec l'équipe éducative et ma hiérarchie je vais développer cette approche.

Matrice de synthèse

Interne

Forces

Adhésion des jeunes et de l'équipe

aux innovations de la Préparation à la Vie Sociale


Faiblesses

Méconnaissance des PVS par les parents et les autres services

Non inscription au Projet d'Etablissement


Externe

Opportunités

Partenariat externe en plein développement


Menaces

Ne pas saisir des opportunités d'apport des nouvelles technologies et en subir les désagréments




  1   2   3   4   5

similaire:

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 iconTel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie...
«grand public» sur la grossesse ou de consulter des sites internet spécialisés

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 iconDu jeudi 18 septembre 2014 à 20 Heures

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 iconRéunion du conseil municipal du jeudi 29 septembre 2016

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 iconReunion du conseil municipal du jeudi 3 septembre 2009

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 iconCompte rendu du Conseil Municipal du Jeudi 3 Décembre 2015

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 icon1. Travaux du jeudi 25 septembre 2014
...

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 iconService juridique, des affaires réglementaires et européennes
«Document tenant lieu d’agenda d’accessibilité programmée pour un établissement recevant du public rendu accessible entre le 1 er...

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 icon25 Septembre 2015

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 iconDiscours d’ouverture de Session ordinaire- 30 Novembre 2015
«effet ciseau» estimé à 20 Millions d’euros en 2016 pour notre Département nécessite des réformes courageuses, aussi bien du point...

«Internet en établissements spécialisés : conduites à risques» Rédigé le jeudi 10 septembre 2015 iconConseil municipal du 21 septembre 2015






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com