Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)*





titreAlain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)*
page6/7
date de publication13.02.2018
taille0.5 Mb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

(Mise à jour : 9 juillet 2013 - 30 janvier 2014)

Date

A1

A2

A3

Date

B1

B2













juil à déc 2013

- La commissaire Malmström alerte, le 25/9, les États de l’UE sur le fait que les pushbacks [B2] sont illégaux et les appelle à la solidarité, seulement 5 d’entre eux absorbant 70 % des demandes d’asile

- Un rapport de l’ONG Pro Asyl daté du 7/11 dénonce la répétition des pushbacks des îles grecques de la mer Égée vers la Turquie, visant plusieurs centaines de personnes, principalement issues de la Syrie en guerre

- Le HCR réagit le 12/11 et demande un moratoire sur les retours de Syriens. A plusieurs reprises, il a constaté la « disparition mystérieuse » de migrants

- Les pushbacks sont des refoulements collectifs sans examen individuel d’une éventuelle demande d’asile. Cette pratique, inaugurée par l’Italie il y a dix ans [cf. oct 2004, B2 ;] a été condamnée par la CEDH [cf. 23 fév 2012]. En outre, tout refoulement vers un pays où le réfugié pourrait être en danger est prohibée

- L’Australie inaugure le 20/7 la Real Solution, qui consiste à renvoyer les émigrants vers la Papouasie-Nouvelle Guinée pour examen de leur situation et un vraisemblable renvoi dans le pays d’origine. Un premier bateau, chargé de 74 réfugiés issus du Sri Lanka, d’Iran et d’Afghanistan seront ainsi reconduits dans un centre de rétention papouasien

- Les pushbacks commis par la Grèce répondent au injonctions des pays de l’UE
















17 juil-août 2013

A Amygdaleza (Grèce) [B2], selon les détenus qui se plaignaient de l’absence de climatisation dans les conteneurs où ils étaient enfermés en pleine canicule, les gardiens auraient répondu : « « Cela ne nous fait rien si vous mourez »

- Manifestation d’Erythréens à Lampedusa contre les relevés de leurs empreintes (17/7) [cf. jan 2004 ; 17 déc 2012]

- On observe des révoltes dans des centres de dé(ré)tention, en Grèce contre une coupure de courant (12/8) ; en Italie du NE au centre de Gradisca d’Isonzo contre les mauvais traitements et la répression brutale de deux tentatives d’évasion (12/8) ; en Autriche, 32 réfugiés feront la grève de la faim (25/12)













juil 2013

- Maroc : recrudescence des rafles, violences et expulsions à l’encontre de Subsahariens

- Ouverture à Rabat d’un bureau des réfugiés et apatrides le 25/9. La représentante Nassif du HCR se félicite

- Le royaume annonce le 3/1/2014 une campagne de régularisations des sans-papiers. Cependant, les critères d’éligibilité (vivre depuis au moins cinq ans sur le territoire marocain, exercer un travail rémunéré depuis deux ans ou prouver d’au moins deux années de vie commune avec un conjoint marocain) risquent d’écarter de nombreux candidats, craignent certaines associations de défense, comme le Gadem













18 juil 2013

A Choucha, les réfugiés reconnus obtiennent enfin un titre de séjour

La situation reste dramatique pour les autres [cf. 16 oct 2012 ; 26 nov 2012]













31 août 2013

15 nov 2013

- « La semaine passée, 1 300 migrants ont débarqué entre la Sicile et Lampedusa. C’est un signe préoccupant », déclare Frontex à l’agence italienne ANSA à Bruxelles

- La médiatrice de l’UE O’Reilly met en cause Frontex dont elle dénonce, après la tragédie de Lampedusa [cf. 4 oct 2013], la théorie que le respect des DH ne relèverait que du pays concerné, non de l’agence

- Selon les statistiques de Frontex, durant les sept premiers mois de 2013, le nombre de migrants (12 000) en Sicile, soit une hausse de 175 % par rapport à la même période en 2012 – cependant, on ne se dirige pas vers les 50 000 de toute l’année 2011

- La pression migratoire sur la Hongrie ( dont 50 % d’« arrivées secondaires » en provenance de la Grèce, et le reste constitué de Kosovars surtout) est aussi notée (+ 300 %)

- On remarque que les communiqués de Frontex ne parlent pas de réfugiés ou de demandeurs d’asile, mais de « migrants »
















8 sept

2013
18 déc 2013

- La marine italienne dit avoir sauvé plus de 700 personnes, pour la plupart syriennes, dans des bateaux en difficulté

- La CE dénonce les « traitements épouvantables » infligés aux migrants à Lampedusa, où accostent des dizaines de boat people par an, venus d'Afrique et notamment de Libye. Elle menace Rome de sanctions après la publication d'une vidéo montrant des migrants « traités comme des animaux »

- Ainsi [B1], environ 420 réfugiés viennent s’ajouter aux 400 déjà présents dans le « centre d’identification et d’expulsion » (CIE) de Lampedusa

- 400 autres personnes sont secourues dans le canal de Sicile, au lendemain du lancement par Rome de l'opération Mare nostrum le 14/10 pour « renforcer son dispositif militaire et humanitaire en Méditerranée » à la suite des deux naufrages d’octobre, fortement médiatisés

- 128 autres seront secourues par un navire américain à la demande de Malte

18-23 juil 2013

- Le PE puis le CE adoptent le règlement Eurosur, qui sera mis en application le 2/12

- Eurosur était en gestation depuis 2008




Eurosur est un système européen de surveillance des frontières, basé sur une technologie de centralisation et de partage des données, adopté par le PE et jugé « crucial » pour « aider à détecter les bateaux et les entrées illégales »

3-4 oct 2013

- La députée européenne Flautre déclare : « Lampedusa, c’est le cimetière de l’Europe »

- La commissaire Malmström préconise, pour prévenir les morts en mer, qu’on accélère la mise en place d'Eurosur [A1] pour mieux surveiller les bateaux, et qu’on investisse plus dans le sauvetage en Méditerranée sous l'égide de Frontex

- Leconseil européen de Bruxelles du 25/10, se mettra d’accord pour renforcer les moyens de Frontex et saluera le système Eurosur [A1]. À la question : « Comment éviter que les réfugiés périssent en mer ? », il est répondu : « En les décourageant de partir de chez eux »

- Des observateurs, dont le collectif interassociatif Frontexit [cf. 20-28 mars 2013] s’inquiètent de ce que Eurosur semble davantage destiné à sécuriser les frontières de l’UE que la vie des migrants en mer

- Le plus grand naufrage de toute la période [cf. mars 2009, B2 ; août 2009, B2], à moins d’1/3 de mille de Lampedusa, d’un navire ayant pris feu et coulé, qui transportait environ 500 réfugiés, majoritairement somaliens et érythréens.

- Ni la garde côtière italienne, ni les agents de Frontex présents dans l’île n’on rien vu. Les premiers secours sont venus de pêcheurs, au risque de se voir inculper [cf. juil 2007]

- On recense d’abord 130 morts, mais le bilan s’alourdit vite, pour arriver à 300, puis le 22/10 à 366

- Le 11/10, entre Malte et Lampedusa, nouveau naufrage d’une embarcation ayant environ 250 passagers à bord ; on estime à plusieurs dizaines le nombre de morts et disparus, les autres ayant pu être repêchés conjointement par les autorités maltaise et italienne, ainsi que par de bateaux qui naviguaient dans les parages – le bilan variant beaucoup selon les sources

- Le 26/12, chavirage dans la mer des Antilles : 17 morts (supposés haïtiens), 33 autres secourus et mis en détention
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconDu ostéopathie appliqué à la périnatalité Université paris Diderot

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconProfesseur à l'université Paris Diderot, Centre de Recherche sur...

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconUniversité Paris Diderot Thème général «Violences et société» Axe...
«un ensemble d'instruments garantissant un niveau élevé de respect de la législation, notamment dans les pme et dans les secteurs...

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconOrientation
«Orientation active en lettres, langues, sciences humaines: Veni, Vidi, Vici», Université de Paris 12, Université Paris XII créteil...

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconGuillaume Marche (Université Paris-Est Créteil) et Sophie Vallas (Aix-Marseille Université)

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconChercheur au cnrs centre de sociologie des organisations (cnrs-sciences Po)

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconUniversite paris nord – paris 13

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconPhilippe Askenazy, directeur de recherche au cnrs, Ecole d’économie de Paris
«brick and mortar» peut souffler. Pas sûr que les consommateurs y gagnent in fine

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconCalendrier Si l’an dernier, vous vous êtes inscrit(e) en inscription...
«2017/2018» pour actualiser votre carte d’étudiant. En effet, votre carte d’étudiant est valable pendant tout votre cursus à l'université...

Alain Morice (cnrs-université Paris-Diderot et Réseau Migreurop)* iconThèse pour obtenir le grade de docteur de l’Université Paris I panthéon-Sorbonne
«L’Université n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises dans ce document. Ces opinions doivent être considérées...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com