Appel a projets





télécharger 30.56 Kb.
titreAppel a projets
date de publication17.10.2016
taille30.56 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos


logo région centre-val de loire - 2015


APPEL A PROJETS

USINE DU FUTUR CENTRE - VAL DE LOIRE

2015

Contexte et enjeux :
Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s’est fixée comme objectif de soutenir la compétitivité et la performance industrielle de ses entreprises et surtout des TPE et PME de son territoire notamment au travers de sa Stratégie Régionale de l’Innovation pour une Spécialisation Intelligent, son Plan Régional d’Internationalisation des Entreprises et de son plan de mobilisation pour l’emploi et le développement économique.
Cette volonté s’est accrue aujourd’hui en raison d’un contexte économique national et international en profonde mutation qui rend l’accompagnement et le soutien des entreprises nécessaire. Les entreprises doivent moderniser leur outil de production accélérer la robotisation, intégrer les nouvelles technologiques dans toute la chaîne de valeur, tout en optimisant les ressources énergétiques et en repensant la place de l’homme dans l’usine. C’est ainsi qu’elles pourront reconquérir des marchés perdus, relocaliser, gagner des nouveaux marchés et de ce fait se développer et créer de l’emploi.
Dans cet objectif, la Région Centre - Val de Loire lance différentes initiatives comme l’appel à projets régional « Innovation » qui permet au tissu économique régional de se doter d’avantages comparatifs et donc de rester compétitif et favoriser la croissance de son territoire.
Aujourd’hui, dans cette même logique et en cohérence avec le programme « la Nouvelle France industrielle » mis en place par l’Etat, la Région Centre - Val de Loire a décidé d’accompagner les entreprises à anticiper l’avenir et à se préparer à devenir l’usine de demain. C’est pourquoi elle lance maintenant cet appel à projets « usine du futur ».

Objectif de l’appel à projets « usine du futur en région Centre - Val de Loire» :
L’usine du futur se conçoit comme une usine performante et compétitive tout en s’intégrant durablement dans la société et son environnement et en particulier en recentrant l’Homme au cœur de l’usine. Aussi, l’appel à projets a pour ambition d’améliorer la performance globale des entreprises, de s’inscrire dans une approche transversale en intervenant sur plusieurs leviers, à savoir :


  • Modernisation de l’outil de production : modernisation des équipements, conception/ingénierie de la robotisation, intégration des nouvelles technologies (numérique, robotisation/cobotique, impression 3 D…),




  • Mise en place d’une nouvelle organisation industrielle : gestion des flux de production, relation fournisseurs/sous-traitants, qualité, traçabilité…,


Ces deux volets devront prendre également en compte le facteur humain (par une amélioration des conditions de travail, une anticipation des besoins de demain avec la mise en place de formation et d’actions de développement des compétences, management innovant…) et permettre une réduction de l’empreinte écologique (en intervenant notamment sur la gestion du cycle de vie du produit, la gestion des ressources, valorisation des déchêts…).

Cible de l’appel à projets « usine du futur en région Centre - Val de Loire » :
 Priorité aux PME implantées dans la région Centre-Val de Loire,

Les groupes ne sont pas éligibles.
Sont considérées comme PME (Petites et Moyennes) les entreprises qui ont, à la fois :

- un effectif inférieur à 250 salariés,

- un CA inférieur à 50 M€ ou un bilan annuel inférieur à 43 M€.
Le caractère de PME s’évalue en tenant compte de ces deux critères (effectifs et seuils financiers) soit sur une entreprise seule si elle est autonome, soit sur plusieurs entreprises (l’entreprise considérée plus ses entreprises liées ou partenaires) selon la Recommandation 2003/361/CE de la Commission européenne du 6 mai 2003 entrée en vigueur au 1er janvier 2005.

 Secteurs d’activité éligibles : entreprises industrielles avec priorité à la sous-traitance

Artisanat de production

Services à l’entreprise


Modalités d’intervention de la Région Centre - Val de Loire :
La Région Centre - Val de Loire se propose d’accompagner 50 entreprises volontaires pour s’engager dans une démarche d’amélioration de leur performance globale et agir sur un ou plusieurs des leviers suivants (cf objectif appel à projet) :  la modernisation de l’outil de production et une nouvelle organisation industrielle.

Pour rappel : Ces deux leviers devront intégrer un volet social et prendre en compte le facteur humain dans l’évolution de leur entreprise tout en permettant également une réduction de l’empreinte écologique.

Cet accompagnement se déroulerait de la manière suivante :


  1. Etape 1 : sensibilisation des entreprises à la démarche

1ère identification des besoins des entreprises,

Vérification de l’éligibilité des entreprises intéressées,

Sélection des 50 entreprises lauréates à l’appel à projets.


  1. Etape 2 : Réalisation d’un diagnostic sur le(s) levier(s) identifié(s)


 Objectif : analyse de la situation de l’entreprise,

identification des atouts et des faiblesses,

rédaction d’un plan de progrès stratégiques.

 Durée : 5 jours maximum
 Par qui ? : le choix du prestataire est laissé à l’entreprise dans une liste de prestataires qualifiée par la Région et le CETIM. Afin de faciliter la tâche du dirigeant, le comité de suivi proposera plusieurs consultants de la dite liste détenant les compétences spécifiques permettant d’intervenir sur le(s) levier(s) choisi(s).

Ces prestataires proviennent notamment d’une base de consultants qualifiés et experts sur les items suivants : modernisation de l’outil de production, nouvelle organisation industrielle et réduction de l’empreinte écologique. Pour l’aspect facteur humain, l’ARACT pourrait intervenir en complément.

 Financement : prise en charge de 70% du coût du consultant par la Région pour les entreprises de moins de 50 salariés et de 50% pour les entreprises de + 50 salariés.

  1. Etape 3 : mise en œuvre du plan d’actions :


Pour mettre en œuvre le plan d’action, les entreprises pourront bien évidemment s’appuyer sur les dispositifs de droit commun de la Région et les prêts proposés par ses partenaires bancaires privés.
Les projets pourraient bénéficier du prêt « usine du futur Centre-Val de Loire » mis en place par Bpifrance dont le taux sera bonifié grâce à l’intervention de la Région. Ce prêt financera le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) et l’environnement immatériel lié à l’investissement. Les projets pourront également être financés par les prêts « usine du futur » du programme d’investissements d’avenir 2 de l’Etat par l’intermédiaire de Bpifrance. Il s’agit par exemple des prêts à la robotisation, des prêts verts ou prêts numériques. Un complément à l'acquisition du 1er robot pourrait également être mobilisé grâce au programme ROBOT Start PME. Ce programme d’excellence industrielle traduit concrètement une volonté partagée entre l’Etat et la Région de maintenir une industrie forte sur le territoire.

Modalités de candidatures et de sélection :

Déroulement :

- Lancement de l’appel à projet : à l’issue de la séance plénière d’avril du 15 avril 2015
- Comité de sélection : 2 sessions de CRIAE élargie soit le 30 juin soit le 13 octobre
- Date limite de réception des fiches d’intention au Conseil régional du Centre-Val de Loire (par voie par voie électronique ou dépôt physique) :

8 juin 2015 pour la CRIAE du 30 juin

21 septembre 2015 pour la CRIAE du 13 oct

(date susceptible d’être avancée en raison de la période électorale :

24 aout pour une CRIAE le 15 sept)

Réalisation du diagnostic :

1ère phase de début juillet à fin novembre 2015

2ème phase : d’octobre à début 2016
Mise en œuvre du plan d’action et accompagnement financier : à partir de novembre /

décembre 2015
Critères d’éligibilité :

 être dans la cible de l’appel à projets

 Le projet sera réalisé en Région Centre-Val de Loire (siège ou établissement) et aucun projet n'aura démarré avant la sélection.
 L'entreprise devra avoir une situation financière saine et être à jour de ses obligations réglementaires et législatives ou être à jour d’un plan d’apurement des dettes fiscales,
ne pas être en redressement judiciaire, sauf à disposer d’un plan de continuation,
 présenter un total des aides publiques (traduites en « équivalent subvention brute ») perçues par l’entreprise pendant les 3 dernières années* (y compris celles concernant le projet présenté) n’excédant pas la somme des fonds propres de l’entreprise et de ses dettes à moyen et long terme (hors remboursement d’aides publiques).

[*date de référence pour ces 3 ans : date d’octroi de l’aide pour le projet présenté].

Et ne dépassant pas un encours global d’aides régionales de 400 000 € (aides octroyées et/ou restant à rembourser) ; ceci toutes formes d’aides confondues (avance remboursable ou subvention).
ne pas avoir atteint le cumul d’aides prévu par le règlement « de minimis », lorsque l’aide est étudiée au titre dudit texte.
L’entreprise sera déclarée éligible à ce dispositif après examen du contexte et des conditions d’exécution d’éventuelles mesures sociales prises depuis les 12 derniers mois (licenciements individuels ou collectifs, chômage partiel, etc.). La Région ne pourra accompagner les projets au-delà de la consommation totale de l’enveloppe dédiée au projet et dans la mesure des possibilités de financements complémentaires.


Critères d’évaluation des projets :

 le projet devra être présenté dans une fiche d’intention (cf. annexe) comprenant :

- une description du projet,

- le(s) levier(s) retenu(s),

- le montant,

- un plan de financement équilibré,

- une adéquation projet / moyens,

- les partenaires (financiers, techniques, économique (clusters…), …)
 nombre de leviers sélectionnés et prise en compte du volet social et environnemental.

 le projet devra avoir un impact en terme de performance économique, sociale et environnemental et en terme de compétitivité (parts de nouveaux marchés, part de nouveaux débouchés, renforcement de la rentabilité, évolution du résultat net, évolution du CA,…).
 le projet devra avoir un impact en terme d’emploi (maintien des emplois, création d’emplois, baisse du nombre d’accidents de travail et des TMS, élévation de la compétence, nouveaux mode de management….).

Contact :


similaire:

Appel a projets iconAppel a projets pour les masters conjoints et doubles-diplomes descriptif de l’appel

Appel a projets iconPRÉsentation et description du projet déposé
«Appels à projets» puis «Liste des appels à projets en cours». Sélectionnez l’appel à projets franco-argentin 2015 pour lequel vous...

Appel a projets iconLe dossier de candidature et le règlement de «l'Appel à Projets touristiques...
«l'Appel à Projets touristiques innovants» sont téléchargeables à l'adresse suivante

Appel a projets iconCalendrier de l’Appel à projets

Appel a projets iconCalendrier de l’Appel à projets

Appel a projets iconRèglement de l’appel à projets

Appel a projets iconAppel à projets 2017 : Recherche clinique

Appel a projets iconPia3 / Appel à projets Ecoles universitaires de recherche

Appel a projets iconAppel a projets contrat urbain de cohesion sociale cucs 2013

Appel a projets iconLe programme national de développement du sport 2006-2008 L’appel...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com