Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris





télécharger 21.28 Kb.
titreFédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris
date de publication18.10.2016
taille21.28 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos


Fédération des personnels des services publics et des services de santé FORCE OUVRIERE 153 - 155 rue de Rome 75017 PARIS

 01 44 01 06 00 -  fo.sante-sociaux@fosps.com - fo.territoriaux@fosps.comwww.fosps.com - www.fo-publics-sante.org
Le point sur la situation de psychologues en ce début 2015
Au terme des rencontres avec la DGOS (au cours des années 2012/2013) sur la "remise à plat" des problèmes rencontrés par cette profession dans la FPH, l’idée a été lancée de réunir une intersyndicale de la FPH, pour poursuivre la discussion sur l’avenir de la profession et définir les moyens de faire aboutir les revendications.
Les syndicats se sont réunis à plusieurs reprises, au début avec la CGT, FO, Sud, CFDT, l’UNSA, CFTC, puis depuis la mi-2014, sans la CFDT ni l’UNSA, enfin sans le SNP. En quelque sorte, la clarification des revendications des psychologues a permis d’éclaircir la participation des syndicats se déterminant pour combattre la politique d’austérité qui s’oppose frontalement à toutes nos revendications.
Dès le début, FO a clairement indiqué que nous n’étions pas des adeptes de l’intersyndicalisme permanent. Pour FO, si nous sommes favorables à l’action commune, elle doit se faire sur des revendications claires et des modalités d’action qui doivent aussi l’être. Comme cela a été le cas le 4 avril 2014, en organisant une grève avec assemblée générale, réunissant près de 500 psychologues à la Bourse du Travail de Paris, puis en réalisant, le 19 juin 2014 une manifestation nationale, regroupant près de 1 000 psychologues à Paris.
Chemin faisant, cette clarification permanente a abouti à une "plateforme revendicative des psychologues des fonctions publiques et des conventions collectives " (lire page 2). Sa rédaction a demandé beaucoup de temps et beaucoup de travail.
On remarquera l'absence de signature de plusieurs organisations syndicales. En effet, certains représentants syndicaux ne peuvent pas aller à l’encontre des décisions prises par ailleurs par leurs fédérations. Ainsi, même sachant que les psychologues font les frais de la rigueur budgétaire gouvernementale, autant et plus que les autres personnels des fonctions publiques, les représentants de la CFDT et la CFTC n’ont pas voulu caractériser l’obstacle que constitue la politique de rigueur.
L'UNSA et le SNP quant à eux, considéraient que les difficultés rencontrées par les psychologues seraient sans lien avec celles de l'ensemble des agents constituant la fonction publique ou même ceux de l'ensemble des salariés. Les limites de cette approche s’est vite fait jour, au vu de leur refus à poser un regard global sur une situation plurifactorielle (tant économique que sociale.) et interprofessionnelle. Convaincus que les psychologues planent hors contexte (au dessus ?), ils s’insurgent de ce que "les problématiques des psychologues dans la FPH sont amalgamées à celles des autres secteurs d’exercice publics et privés !"
S’en suivent maintenant des accusations pitoyables de la part du SNP. Ainsi, la plateforme aurait été "modifiée unilatéralement par les syndicats CGT, FO et SUD sans tenir compte de nos propositions". Ce que le SNP entend par "propositions" ce sont des refus, puisque seules les revendications professionnelles hors contexte devaient figurer dans la plateforme : les psychologues ne partageraient rien avec l'ensemble des salariés, n'auraient aucun rapport avec le pacte de responsabilité, la loi Macron ou le projet de loi de santé.  Ancrages basiques dans la réalité commune, ces points sont interprétés par le SNP comme de "nouvelles revendications" qui "prennent désormais un caractère de contestation politique" (sic). 
Comme si le gel des grilles salariales des psychologues, même depuis 1991, pouvait être considéré et abordé indépendamment du gel de la valeur du point d’indice pour tous depuis 2010. Ou encore comme si l’inapplication de l’ouverture de concours réservés pour les psychologues, n’était pas aussi le sort actuellement réservé à des dizaines de milliers de contractuels, les empêchant d’être intégrés dans le statut de la fonction publique !

 

C’est une évidence qu'aujourd'hui, dans la fonction publique comme dans le secteur privé, aucun cahier de revendications ne peut occulter les conséquences directes du pacte de responsabilité et de la baisse des dépenses publiques (54 milliards d’euros) sur les statuts et les conventions collectives.

 

Ceux qui ont choisi de nier le contexte, ne cherchent-ils pas à imposer une vue catégorielle et avantager à terme l'exercice libéral ?

 

Or, la conviction des organisations signataires de la "plateforme revendicative 2014 des psychologues des fonctions publiques et des conventions collectives" est : que ce serait discréditer et pénaliser les psychologues que de vouloir les isoler.

Certes, ils rencontrent des difficultés particulières qui doivent nécessairement faire l’objet de revendications particulières,  mais ils ne pourront obtenir satisfaction de leurs revendications qu’en se joignant au combat plus large de l'ensemble des salariés et en préparant eux-aussi le rapport de force interprofessionnel.

 

Début février, le congrès confédéral de FO s’est d'ailleurs conclu par un appel à une grève grève interprofessionnelle

dans l’action commune pour stopper l’austérité et le pacte de responsabilité. Dès le 22 janvier, les fédérations FO, CGT et SUD du secteur de la santé et de l’action sociale se déclaraient prêtes à répondre à ce type d’initiative.
A l’appel des confédérations FO et CGT, ainsi que Solidaires, cette journée de grève interprofessionnelle du secteur public et du secteur privé aura lieu le jeudi 9 avril 2015.
Dans cette perspective, la plateforme (ci-dessous), constitue un point d’appui pour aller discuter avec les psychologues et les associer à la mobilisation pour défendre et faire avancer leurs revendications.

Le secrétariat fédéral, le 22 février 2015

PLATEFORME REVENDICATIVE FO, CGT et SUD

Psychologues des fonctions publiques et des conventions collectives

Des représentants des fédérations syndicales FO, CGT et SUD du secteur de la santé et de l’action sociale se sont réunis à plusieurs reprises, en vue d’adopté une plate forme revendicative.

Celle-ci met en avant les revendications suivantes :

Abrogation de la loi HPST. Abandon de l’actuel projet de loi de santé, qui ne prend pas en compte les attentes de la population et des professionnels. Réintroduction de la dimension psychologique dans l’accueil de la personne dans la perspective d’une nouvelle loi de santé publique.

Augmentation générale des salaires, pour toutes et tous, du point d’indice dans la fonction publique et des valeurs de points dans le secteur associatif. Rattrapage du retard des grilles indiciaires des psychologues dans tous les secteurs d’activité.

Défense du statut particulier des psychologues et extension de ce statut à toutes les fonctions publiques. Ecriture du statut particulier des psychologues dans les conventions collectives.

Maintien et création de postes à la hauteur des besoins du public et des établissements. Dans la fonction publique, recrutement effectif de titulaires sur les postes vacants par mutation et organisation régulière des concours réglementaires prévus par les statuts. Application des dispositifs de titularisation par concours réservé (loi ANT). Mise en place de mesures spécifiques pour titulariser les psychologues contraints au temps partiel.

Reconnaissance du rôle, des fonctions, de la qualification et de l’autonomie professionnelle des psychologues dans tous les établissements.

Respect et application des fonctions FIR (formation, information, recherche) et DIRES (documentation, information, recherche, élaboration et supervision).

Mise en œuvre de la gratification des stagiaires, prévus par les lois du 22/07/2013 et du 10/07/2014.

Retrait du pacte de responsabilité qui empêche le financement de toute revendication.

similaire:

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconFédération des personnels des services publics et des services de...
«réforme» initié par les lois et ordonnances précédentes «portant réforme hospitalière» depuis 1991

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconFédération des personnels des services publics et des services de...
«franc jeu» dans l’allocation de ressources. Nous craignons, comme c’est souvent le cas dans le sanitaire, qu’il s’agisse pour les...

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconFédération des personnels des services publics et des services de...
«boudé» le processus, les Masseurs-kiné seuls 9 se sont présentés, orthophonistes 3 présentés sur 53 possibles. Seuls 25% des attachés...

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconFédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière
«services publics et de santé» condamne les violences dirigées contre les manifestants

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconFédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière
«Avenir de la Fonction Publique Amélioration des parcours professionnels des carrières et des rémunérations»

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconFédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconTHÈme 2 – Services Publics, un enjeu d’actualité, Les agents de la...
«redistributif» est devenu la cible privilégiée des politiques néolibérales avec pour leitmotiv : moins d'État, baisse drastique...

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconProjet de loi d’adaptation de la societe au vieillissement
«personnels soignants des établissements et services mentionnés aux 1° et 3° de l’article L. 314-3-1», sont remplacés par les mots...

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconSur la facturation des soins des soins de santé et de services sociaux
«établir un équilibre entre le financement par les impôts et le financement payé par la tarification» (budget 2009-2010, Assurer...

Fédération des personnels des services publics et des services de santé force ouvriere 153 155 rue de Rome 75017 paris iconL a loi du 21 août 2007 : un texte visant à sauvegarder les intérêts...
«Le droit de grève existe dans les services publics chaque fois que, ne pouvant nuire à personne, IL n’est d’aucun secours pour ceux...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com