Réglementation applicable à l’affichage publicitaire





télécharger 16.59 Kb.
titreRéglementation applicable à l’affichage publicitaire
date de publication11.10.2019
taille16.59 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
Réglementation applicable à l’affichage publicitaire.

Le Code de l’environnement, auquel est intégrée la loi du 29 décembre 1979 relative à la publicité, aux enseignes et pré-enseignes (art L.581-1 et suivants), permet d’assurer la protection du cadre de vie en fixant des règles applicables notamment aux affiches publicitaires.

Par ailleurs, les textes concernant la sécurité routière au titre du Code de la route (art R.418-1 à R.418-9) sont également applicables.

Cette réglementation pose un double principe de la liberté d’expression et de la protection du cadre de vie.

La publicité est définie par l’article L.581-3 comme « toute inscription, forme ou image, destinée à informer le public ou à attirer son attention, les dispositifs dont le principal objet est de recevoir lesdites inscriptions, formes ou images étant assimilées à des publicités ».
Le droit d’affichage est certes un droit protégé (article L.581-1 du Code de l’environnement), il est cependant soumis à des règles strictes.
Plusieurs moyens sont à la disposition du maire pour lutter contre les affichages sauvages.

Il peut d’une part agir en tant que propriétaire des lieux ou des biens sur lesquels sont apposées les publicités irrégulières, d’autre part, faire valoir l’existence de zones de publicité restreinte, c’est-à-dire d’emplacements réservés aux publicités.
Préalablement, il convient de préciser que celui qui appose une publicité doit faire mentionner son nom et son adresse conformément à l’article L.581-5 du Code de l’environnement. Il doit également obtenir l’autorisation écrite du propriétaire des lieux sur lesquels il appose cette publicité, comme le précise l’article L.581-24 du code précité. Il doit enfin envoyer au maire (et au Préfet) une déclaration préalable pour toute installation ou modification d’un dispositif. Il s’agit donc, dans ce cas, d’un système simplement déclaratif.
Ainsi, comme tout propriétaire, le maire est libre de réserver, sur les bâtiments municipaux et sur les ouvrages publics communaux, un emplacement destiné aux informations municipales, toute autre publicité devant faire l’objet d’une autorisation de la part de la commune.
Si l’affiche est anonyme ou si elle est apposée sans autorisation, l’article L.581-29 du Code de l’environnement permet au maire de faire enlever l’affiche. Les frais de cette exécution d’office étant supportés par la personne qui a apposé l’affiche ou par celle pour qui la publicité a été réalisée.

Pour information, en ce qui concerne les publicités d’opinion ou d’associations sans but lucratif apposées sur l’emplacement réservé à la commune, le maire ne peut les interdire que s’il a, au préalable déterminé, par arrêté, un ou plusieurs emplacements réservés à ces associations. Ces emplacements doivent obligatoirement être aménagés sur le domaine public, ou en surplomb de celui-ci, ou sur le domaine privé communal. Cette obligation est prévue à l’article L.581-13 du code précité.
Par ailleurs, le Code de l’environnement pose des interdictions de manière « générales et absolues » de publicité sur certains espaces et dans leur périmètre de protection, notamment :

  • sur les monuments historiques, les sites classés, les parcs nationaux, les réserves naturelles et les arbres que ce soit sur le domaine public ou privé et en agglomération ou hors agglomération ;

  • en agglomération des emplacements sont strictement interdits à la publicité, comme les monuments naturels, les plantations, les pylônes électriques et de télécommunication, les supports d’éclairage public, les murs et les clôtures de cimetière et de jardins publics, et les clôtures non aveugles ;

  • hors agglomération, interdiction absolue sauf dans le cas des zones de publicité autorisée, à proximité immédiate d’établissements commerciaux, industriels et de centres artisanaux.


Concernant la réglementation locale, il est possible de créer trois zones de publicité. La zone de publicité autorisée (hors agglomération, près d’une zone regroupant des établissements type commercial), la zone de publicité restreinte (permet un durcissement de la réglementation nationale en agglomération) et la zone de publicité élargie (pour tempérer la réglementation nationale en agglomération par des normes moins restrictives).
Pour lutter efficacement contre les affichages sauvages de publicité, le maire peut, donc, instaurer des zones de publicité restreinte, telles que le prévoient les articles L.581-10 et suivants du Code de l’environnement. L’acte instituant des zones de publicité restreinte peut déterminer les conditions dans lesquelles la publicité est seulement admise et sur quels emplacements, et interdire la publicité en fonction des procédés et des dispositifs utilisés, mais non en fonction du message délivré.

La procédure d’élaboration de ces zones de publicité réglementée dans une commune comporte différentes phases :

 

- Délibération du conseil municipal demandant la création d’un règlement local de publicité ;

- Transmission de cette délibération au Préfet en lui demandant de prendre un arrêté instituant le groupe de travail qui sera chargé d’élaborer le projet de règlement ;

- Ce groupe de travail constitué d’élus, de représentants de l’Etat, de professionnels de l’affichage et d’associations, après plusieurs réunions de concertation, propose son projet de réglementation qui sera soumis , pour avis, à la commission départementale des sites ;

- Si celle-ci émet un avis favorable, le maire prend un arrêté portant application de cette réglementation locale en matière de publicité.
En cas de violation du Code ou des règlements instaurant des zones de publicité restreinte, l’article L.581-27 dispose qu’il convient simplement de constater l’irrégularité de la publicité. Après mise en demeure infructueuse, le maire peut ordonner par arrêté la suppression ou la mise en conformité des publicités voire la remise en état des lieux dans un délai de 15 jours. Cet arrêté est notifié à toute personne qui a apposé, fait apposer ou maintenu la publicité après mise en demeure. Si le contrevenant ne respecte pas cet arrêté, la personne à qui a été notifié l’arrêté est redevable d’une astreinte et est passible d’une amende prévue à l’article L.581-34.
Attention, le maire doit informer dès le début de la procédure le Procureur de la République des démarches entreprises, et lui adresser copie des arrêtés de mise en demeure.

similaire:

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconAffichage publicitaire
«sur les immeubles classés parmi les monuments historiques ou inscrits à l’inventaire supplémentaire»

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconInformation sur la réglementation d’affichage Problématique

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconNouvelle réglementation applicable à la vente de voyages et de séjours

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconL'affichage doit être apposé dans chacun des lieux de travail sur...

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconFormulaire demande affichage message
«sauvage» (à l’exclusion des panneaux d’affichage prévus à cet effet) est interdit sur la commune : Affiches, panneaux, banderoles,...

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconRésumé Summary Ce document présente les 4 «mieux-pdca»
«texte masqué». Pour basculer affichage/masquage : icône ou «Outils, Options, onglet Affichage, Marque de format, texte marqué et...

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconRisque incendie
«sécurité sanitaire dans les établissements de santé : réglementation applicable version n° 5 juillet 2005» fait l’inventaire des...

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconRéglementation : les changements pour 2009
«Décret Fromage» applicable au 1/12/07 stipule que «La matière grasse d’un fromage doit être exprimée en teneur de matière grasse...

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconManuel d’operations
«v n x» qui devient alors «v n x+1» mais reste non applicable. Lorsque les amendements mineurs successifs le justifient ou lors d’un...

Réglementation applicable à l’affichage publicitaire iconL’autodiscipline publicitaire






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com