Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : "toutes les décisions prises par l'une des autorités administratives mentionnées à l'article 1er comportent, outre la signature de son auteur, le nom, le prénom et la qualité de celui-ci"





télécharger 10.84 Kb.
titreSont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : "toutes les décisions prises par l'une des autorités administratives mentionnées à l'article 1er comportent, outre la signature de son auteur, le nom, le prénom et la qualité de celui-ci"
date de publication22.10.2019
taille10.84 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos

Document établi par le service des affaires juridiques et contentieuses de

l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – 27 janvier 2009

Mentions obligatoires sur les titres exécutoires


Bases juridiques.

L'article R421-66 du code de l'Education dispose que « les recettes sont liquidées par l'ordonnateur sur les bases fixées par la loi, les règlements, les décisions de justice et les conventions » et

la  circulaire 88-079 du 28/03/1988 rappelle qu' « un ordre de recette émis en dehors de ces principes fondamentaux serait dénué de tout fondement juridique


Ainsi, les ordres de recettes émis par l'ordonnateur doivent comporter les bases de la liquidation de manière à permettre au comptable de vérifier la régularité des créances à recouvrer et au débiteur d'exercer ses droits (à défaut, le titre serait entaché d'irrégularité : C.E. 12/11/1975 - Robin). Dans le cas où ces éléments ne peuvent être inscrits sur le titre lui même, ils sont consignés sur des pièces annexes.


Aucune forme n'est requise pour la rédaction du titre exécutoire (quelque soit son nom), il est néanmoins rappelé qu'il doit être établi avec le plus grand soin et comporter un certain nombre de mentions obligatoires :


- indication de la nature de la créance
- imputation de la recette
- exercice d’imputation
- référence aux textes ou au fait générateur sur lesquels est fondée l’existence de la créance
- montant de la somme à recouvrer ; de préférence arrêtée en toutes lettres.
- désignation précise du débiteur et son adresse (1)
- date d’émission du titre
- désignation et adresse du comptable chargé du recouvrement
- moyens de règlement
- date limite de paiement

- délais et voies de recours.
Les titres exécutoires de recettes sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : "toutes les décisions prises par l'une des autorités administratives mentionnées à l'article 1er comportent, outre la signature de son auteur, le nom, le prénom et la qualité de celui-ci".

Les nom et prénom du Président doivent donc y figurer.

La jurisprudence a toutefois relevé que ni l'article L. 252-A du livre des procédures fiscales, ni les articles L. 1617-5 et R. 2342-4 du code général des collectivités territoriales, ni l'instruction budgétaire et comptable M 14 applicable au 1er janvier 2007, ne prévoient pour les titres de recettes exécutoires qu'ils doivent comporter le nom, le prénom, la qualité et la signature de leur auteur.
Transmise au Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique Réponse du Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique (publiée dans le JO Sénat du 16/10/2008 - page 2070)

Le ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique a pris connaissance avec intérêt de la question relative aux règles de la comptabilité publique concernant les titres exécutoires de recettes. La jurisprudence récente de la Cour administrative d'appel de Versailles (arrêt du 28 décembre 2006, commune de Ris-Orangis), qui a qualifié les titres de recettes de décisions administratives au sens de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, appelle les observations suivantes.

Cette jurisprudence impose que les titres de recettes comportent, en application de l'article 4 de cette loi, « outre la signature de son auteur, la mention, en caractères lisibles, du prénom, du nom et de la qualité de celui-ci ». Toutefois, en l'état actuel de la jurisprudence, ce formalisme ne s'impose pas à l'avis des sommes à payer que reçoit le débiteur et qui constitue un seul des quatre volets dont est composé le titre de recettes. En effet, même si le document en possession du requérant débiteur ne comporte pas les mentions obligatoires, l'administration peut apporter la preuve devant le juge que le titre de recettes contesté comporte les nom, prénom et qualité du signataire de l'acte, par la production de l'original de l'acte.

Le Conseil d'État juge en effet que la circonstance que l'ampliation d'une décision ne comporte pas les mentions obligatoires imposées par l'article 4 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 est sans influence sur la légalité de l'acte, dès lors que son original comporte ces mentions obligatoires (Conseil d'État, 22 février 2002, n° 231414). Au cas particulier, l'administration peut démontrer que le titre est conforme aux exigences posées par la loi du 12 avril 2000, en produisant l'un des trois autres volets, et notamment celui conservé chez l'ordonnateur intitulé « bulletin de liquidation », revêtu des mentions obligatoires. Cette interprétation est faite sous réserve de l'appréciation souveraine des juges, sachant que le Conseil d'État ne s'était pas encore prononcé sur cette question.
Donc, pour éviter des contentieux, il me semble important d’insérer dès à présent les mentions de l’article 4 de la loi du 4 avril 2000 sur les titres exécutoires.

En effet, au niveau contentieux de l’université :

  • c’est la base de l’argumentation de Labrenne Propreté pour contester le titre exécutoire émis par l’université (le nom du Président n’y apparaît pas notamment, ni même dans la lettre d’accompagnement)

  • à l’occasion d’une ordonnance du juge de l’exécution (une étudiante qui n’avait pas payé sa carte d’étudiante), la juge a relevé que celle-ci aurait pu contester la forme du titre.


En conclusion, il serait nécessaire qu’apparaissent sur les titres exécutoires :

la signature de son auteur,

la mention, en caractères lisibles, du prénom, du nom et de la qualité de celui-ci

les bases de liquidation (qui peuvent être indiquées dans un document annexe).


similaire:

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\Relatif aux exceptions à l’application du principe «silence vaut...
«silence vaut accord» sur le fondement du 4° du I de l’article 21 de la loi 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens...

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\Pour faciliter les demandes de documents ou en cas de refus, faites...
Art. 28. I. Au-delà de la durée nécessaire à la réalisation des finalités pour lesquelles elles ont été collectées ou traitées, les...

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\Décret n° 2014-1298 du 23 octobre 2014 relatif aux exceptions à l’application...
«silence vaut acceptation» sur le fondement du 4° du I de l’article 21 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits...

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\Journal officiel de la république française
«prévu par les articles L. 141 1 à L. 141 9», sont ajoutés les mots : «, les employeurs qui paient des salaires mensuels inférieurs...

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\Article 3 Validation des commandes et signature électronique (loi...

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\Arrêté du Premier ministre du 11 octobre 2006 portant fixation des...

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\En application du II de l’article L 851-1 du code de la sécurité...
«Gens du Voyage» et dont l’habitat traditionnel est constitué de résidences mobiles. Cette convention porte sur l'accueil, la gestion...

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\Article 11 de la loi n° 2006-961 du 1er aoûT 2006 relative au droit...
«Art. L. 212-11. Les dispositions de l'article L. 131-9 sont applicables aux contrats valant autorisation d'exploitation en application...

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\Parcours d’Aimé Césaire et son œuvre P. 4
«Terres d’Outre-mer, une tradition d’innovation», kit diffusé en 2010. L’auteur est également présent dans l’ouvrage Terres d’Outre-mer,...

Sont soumis aux exigences de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, à savoir que dans son article 4 : \"toutes les décisions prises par l\Cours en M1 avec ead
«Efficience des marchés et finance comportementale, analyse de convergences théorique par étude d’un modèle de suivi des trakers...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com