Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014





télécharger 24.78 Kb.
titreBulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014
date de publication22.10.2019
taille24.78 Kb.
typeBulletin
d.20-bal.com > loi > Bulletin
BULLETIN DE REINFORMATION DU VENDREDI 12 DECEMBRE 2014

(Extraits)

Ephéméride




Le 12 décembre 1821 naissait à Rouen l'écrivain Gustave Flaubert. Fils d'Achille Flaubert, chirurgien en chef de l'Hôtel Dieu de la ville, le romancier est issu de la petite bourgeoisie catholique normande. Délaissé par ses parents en faveur de son frère aîné, Flaubert passe une enfance triste. Il est attiré par l'écriture dès l'adolescence, en pleine période romantique. Il rencontre à Trouville sur Mer, à l'été 1836, celle qui deviendra son égérie, Elisa Schlésinger, qu'il aimera toute sa vie d'une passion non réciproque. Elle lui inspirera L'Education sentimentale, roman où il transpose cette passion muette. Puis il entreprend des études de Droit à Paris, où il mène une vie de bohème. La célébrité lui viendra avec Madame Bovary, roman publié en 1857, qui lui vaudra un procès pour atteintes aux bonnes mœurs. Flaubert en sera acquitté. Suivra notamment le roman Salammbô. L'écrivain disparaît en mai 1880. Auteur difficile à cataloguer, il se situe dans le mouvement réaliste, entre le roman psychologique et le naturalisme. Le regard aiguisé et terrible qu'il pose sur l'humanité fait de lui un grand moraliste. Sa fin de vie désabusée lui inspirera un roman sur la bêtise humaine, Bouvard et Pécuchet, œuvre titanesque qu’il laissera inachevée, dépassé par l’ampleur du sujet. Il laissera également un Dictionnaire des idées reçues, ouvrage savoureux et corrosif contre la bien pensance de tous les temps.

Grands sujets



François Hollande précise aujourd’hui sa position sur l’euthanasie



Après de nombreuses esquives, le président de la République doit aujourd’hui préciser sa position sur l’euthanasie
Le candidat Hollande proposait de mettre en place une « assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ». A son arrivée à l’Elysée, il avait demandé la rédaction de plusieurs rapports sur l’euthanasie. Le rapport de Didier Sicard avait tout d’abord écarté la légalisation de l’euthanasie, mais ouvert la voie à un suicide assisté. Puis le Comité national consultatif d’éthique avait fermement conclu au rejet de l’euthanasie. Le député UMP Jean Léonetti, et le député PS Alain Claeys ont cependant été chargés d’élaborer une proposition de loi, destinée à modifier la législation existante sur la question. Elle sera remise aujourd’hui à 10 heures à François Hollande, qui donnera alors sa position sur le problème et devrait, sauf surprise, soutenir la proposition de loi.
L’accompagnement de la mort en France était jusqu’ici encadré par la loi Léonetti, de 2005, qui rejetait l’euthanasie
Cette loi permettait à toute personne en fin de maladie grave ou incurable de décider de mettre un terme aux traitements. Par ailleurs, la loi Léonetti empêchait l’acharnement thérapeutique : le médecin pouvait, de son côté, arrêter les traitements inutiles ou disproportionnés. Cette loi subissait quelques critiques de la part de la fondation Jérôme Lejeune : notamment, parce que l’alimentation du malade était considérée comme un traitement : le médecin pouvait donc y mettre un terme, alors qu’alimenter un malade n’est jamais de l’acharnement thérapeutique.
La proposition de loi d’aujourd’hui devrait organiser une refonte de la loi Léonetti, et introduire, pour la première fois en droit français, la notion d’aide à la mort
Alain Claeys a brûlé la mèche le 26 novembre, en dévoilant les grands axes de la future proposition. Deux d’entre eux cristallisent les tensions : le premier, c’est celui des directives anticipées : si un malade laisse le souhait écrit d’être tué dans certaines conditions, le médecin devra s’y conformer ; ainsi, on s’approchera à pas feutrés du suicide assisté. Par ailleurs, la proposition de loi rendrait possible une sédation profonde et terminale jusqu’au décès : cela signifie que le médecin pourrait altérer les facultés du malade pour supprimer sa souffrance, dans le but de l’aider à mourir. En général, cela abrégerait sa vie. Selon l’alliance Vita, il s’agit là d’une euthanasie déguisée ; en tout état de cause, cela empêcherait le mourant de voir la mort arriver, et éventuellement de se réconcilier avec ses proches, ou avec Dieu.


Les chiffres de la délinquance sous le bistouri de la médiasphère



La médiasphère se veut rassurante sur la délinquance et minimise le sentiment d’insécurité des Français…
L’Agence France Presse (AFP) le titre et les médias, à l’unisson, s’en félicitent : l'insécurité ne progresserait pas en France selon une enquête annuelle qui remarque pourtant une hausse des vols de rue. Selon Cyril Rizk, porte parole de l’Observatoire national de la délinquance : "Personne ne peut dire, dans le débat public, qu'il y a une augmentation des violences, physiques ou sexuelles".
Pourtant, l’annonce médiatique compte de nombreuses approximations
En effet ! L’une est de grande taille : tous les médias à la suite de l’AFP, ont parlé de chiffres de 2014, sous entendant que la situation ne s’est pas dégradée avec les socialistes. Or, comme le dénonce Jean Yves Le Gallou, l’enquête a été conduite début 2013 et porte sur les années 2011 et 2012… Si stabilisation il y a eu, elle est donc antérieure à l’avènement de François Hollande, Valls et Taubira.
Or, pour aller plus loin, sans remettre en doute le sérieux de l’étude statistique, on remarque que plus le niveau de délinquance est élevé, moins les Français ont souhaité répondre à ce sondage. En Ile de France, par exemple, où l’on sait que la délinquance est en hausse, le taux de réponse a baissé de moitié par rapport à 2007…
Pire, l’annonce médiatique ne reprend pas exactement les chiffres du rapport
L’utilisation par l’AFP de ce rapport frise la malhonnêteté, et ce pour deux raisons. D’une part, l’AFP ne publie pas de lien vers ce rapport, comme s’il fallait occulter les véritables chiffres de l’Observatoire. D’autre part, les médias font comme si notre niveau national de criminalité était normal et stagnait à un niveau acceptable. Or, ces dernières années, le niveau français des agressions est colossal. Rappelons le cas des cambriolages de résidences principales : 1 600 PAR JOUR en France ! 66 par HEURE ! Soit plus d’un cambriolage par MINUTE !!
Transformer les chiffres de la délinquance permet de lutter contre la progression électorale de la droite
Ainsi est opérée une forme de lavage de cerveau pour ensuite moquer le discours de la droite, qui dénonce la montée de l’insécurité. Les « experts » gouvernementaux ont monté tout leur art de l’enfumage : échantillon biaisé, étude commentée de manière orientée, et occultation du rapport réel…


Loi sur le travail du dimanche : et le septième jour, il consomma




Loi Macron : Le travail du dimanche n'est pas une réforme subalterne



Le projet de loi sur le travail dominical, présenté mercredi, a pour but ambitieux de "Déverrouiller l'économie française". C’est une loi de « liberté et de progrès », d'après François Hollande. Mais le débat de société est éclipsé au profit de la question économique.
Quelles sont les dispositions que prévoit ce projet ?
Le projet de loi prévoit la possibilité pour tous les commerces d'ouvrir au minimum 5 dimanches, et jusqu'à 12 par an, sur décision du maire. Emmanuel Macron précise bien que, je cite : « Que partout il y aura une compensation salariale pour le travail du dimanche, qui sera uniquement volontaire ».
Comment ce projet est il accueilli dans l'ensemble ?
Il est assez largement approuvé à l'UMP et au PS ; mais la gauche, et une fraction des socialistes s’y opposent. Florian Philippot dénonce quant à lui son ultralibéralisme.

Dans cette loi, les uns voient une source de bénéfices incomparable, mais les autres s'inquiètent : l'Union professionnelle artisanale juge même que 225 000 emplois seraient menacés par le détournement de la consommation du centre des villes vers les grandes surfaces. Ouvrir le travail du dimanche favoriserait une concurrence inégale.
Martine Aubry a fait une déclaration pleine de bon sens qui vaut la peine d'être rapportée
Oui, mercredi dans Le Monde elle s’est mise à la tête des frondeurs en déclarant : « Veut on faire de la consommation (...) l’alpha et l’oméga de notre société ? La gauche n’a t elle désormais à proposer comme organisation de la vie que la promenade du dimanche au centre commercial ? Valorisons l’être, plutôt que le tout avoir. Gardons du temps pour penser, respirer et vivre ».

Brèves françaises



Carte d’une France corrompue



L’ONG Transparency International a ouvert une plate forme d’information consacrée à la corruption. Alors que les scandales financiers s’accumulent dernièrement, une carte dévoile 250 cas de corruption sur l’hexagone sur les 10 dernières années, tous marqués d’une condamnation en justice. Les coupables ? Patrons, fonctionnaires mais surtout, et avec une large avance, les maires. Sans surprise, la corruption se concentre autour des grandes villes. L’Ile de France concentre 87 cas, suivie de la région PACA puis de l’Aquitaine. Un classement de 175 pays, du plus vertueux au plus corrompu, nous apprend que la France est classée 26e, perdant 4 places par rapport à 2013. Avec la nouvelle directive de transparence de la vie publique, il y a fort à parier que ce recul ne va pas s’arrêter en si mauvais chemin.


Un cofondateur de GayLib rejoint le Rassemblement Bleu Marine



Dans une entrevue publiée le 28 novembre par Le Figaro, Thomas Guénolé, maître de conférence à Sciences Po, décrivait deux mouvances au sein du Front National. La première, représentée par Florian Philippot, s’efforce de modérer le discours du parti sur les sujets de société, préférant promouvoir son programme économique. La deuxième, incarnée par Marion Maréchal Le Pen, est en première ligne pour la défense des valeurs traditionnelles du FN sur les questions de société. C'est cette dernière mouvance que les militants ont plus particulièrement plébiscitée lors des élections internes du parti. Des militants qui ont logiquement vu d’un très mauvais œil la nomination de Sébastien Chenu à la présidence du collectif Culture du Rassemblement Bleu Marine. Sébastien Chenu est un ancien secrétaire national de l’UMP, cofondateur de Gaylib, mouvement de défense des droits des homosexuels. Cet ultralibéral s’est toujours résolument montré favorable au "mariage" homosexuel, et hostile à la frange conservatrice de l’UMP. Hier, après l'annonce de son ralliement, le standard du Front était saturé par des appels de militants en colère, ou inquiets. Certains responsables du parti, comme Florian Philippot et Steeve Briois, se félicitaient au contraire de cette nomination, louant le patriotisme du nouveau venu. De fait, dans ses dernières déclarations à la presse, l’intéressé met résolument ses options homosexualistes en arrière plan : il insiste sur les points de convergence avec le Front National : souveraineté, monnaie, frontières, expression politique, immigration. Reste à savoir ce que cela donnera en matière de culture.

Brève internationale



Vers une relance du processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne ?



Dans sa lutte contre le groupe terroriste « état islamique », Bruxelles a décidé de raffermir ses liens avec la Turquie. Partageant 1 200 km de frontière avec la Syrie et l’Irak, la Turquie est devenue un point de transit pour les candidats au djihad. Néanmoins, les intentions de Bruxelles semblent dépasser un renforcement des relations bilatérales d’importance stratégique. En effet, le chef de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini, s’est rendu à Ankara cette semaine. La veille de sa visite, elle a déclaré : « Le processus de l'adhésion de la Turquie à l'UE sera notre priorité ». Ce processus entamé en 2005 est aujourd’hui à l’arrêt ; reste à savoir si cela va vraiment durer.

La bonne nouvelle du jour




Ce mardi 9 décembre à l’invitation de l’eurodéputé Mario Borghezio, son excellence Mgr Fellay a béni une crèche de belle taille, exposée dans l’espace officiel du Parlement européen, au milieu d’un passage central de l’institution. En pleine journée française de la laïcité, il s’agissait bien sûr d’un clin d’œil audacieux aux diverses polémiques concernant des crèches qui ont émaillé l’actualité ; mais aussi de l’affirmation qu’en Europe, Noël n’est pas qu’une fête commerciale. Les catholiques y auront vu un hommage pacifique et plein d’innocence à la Providence divine qui veille sur nos sociétés, quel que soit leur mépris, ou leur ignorance affectée.


Demain samedi 13 décembre rendez vous avec votre Kiosque Courtois, qui vous sera présenté par Jean Yves Le Gallou et Anne Dufresne.

similaire:

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconBulletin de reinformation du vendredi 29 janvier 2016
«acharnement thérapeutique». Paradoxalement, la loi prévoit également la possibilité de sédation pour les patients hors d’état d’exprimer...

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconBulletin de reinformation du vendredi 13 mars 2015
«De dormir avant de mourir pour ne pas souffrir». Le texte affirme d’autre part vouloir placer la volonté du malade au cœur du processus...

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconBulletin de reinformation du vendredi 7 avril 2017
«migrants»; quatre policières molestées par des demandeurs d’asile; séries d’explosions de camions, etc. Les Suédoises, réputées...

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconRéunion cmj 2011-2013 Présents
«Bouchons ça roule !» : Le concours interclasses de l’élémentaire autorisé par Mme ingelaere, commencera le lundi 2 Décembre 2013...

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconBulletin de reinformation du lundi 3 novembre 2014
«une bavure» et avait salué «le professionnalisme et le sang‑froid des forces de l'ordre». Manuel Valls a estimé, quant à lui, que...

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconHistorique des échanges d’e-mails entre Jean-Marc Bonmatin et ForumPhyto...
«Equipe abeille de la science militante de l’uicn : qui est qui et qui les finance ?» (Risk Monger)

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconBulletin de reinformation du mercredi 12 avril 2017

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconBulletin de reinformation du mardi 8 janvier 2013

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconBulletin de reinformation du mercredi 15 mai 2013

Bulletin de reinformation du vendredi 12 decembre 2014 iconBulletin de reinformation du jeudi 10 avril 2014
«Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents». Fin de citation. Le 27 février dernier, elle publiait sur son compte Twitter,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com