Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015





télécharger 14.81 Kb.
titreJobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015
date de publication21.12.2016
taille14.81 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015

ILS RECRUTENT AVEC JOBAGROALIMENTAIRE
Fermes avicoles d'Alsace Réunies : un responsable de site d'abattage

La coopérative "Fermes avicoles d'Alsace réunies" regroupe une dizaine d'éleveurs. Située à Goxwiller (Bas-Rhin), elle vient de recruter un responsable pour son site d'abattage et de découpe de volailles qui emploie dix salariés. "Emmanuelle Dazy, de l'Apecita, nous a aidés à définir le profil de poste avec le conseil d'administration, explique Georges Kuntz, le président de la coopérative. Puis elle a diffusé l'offre et nous a appuyés pour les tri des CV et les entretiens". Parmi la trentaine de candidatures reçues, la coopérative a pu faire le bon choix et intégrer ce cadre en janvier dernier.


ILS CRÉENT DES EMPLOIS

L'agroalimentaire recrute et le fait savoir sur France 2
"Après deux années noires, la filière de l'agroalimentaire recrute à nouveau. Pourtant, les candidats ne sont pas au rendez-vous". C'est le message du reportage diffusé le 19 février dernier lors du 20h de France 2 avec le témoignage de la charcuterie artisanale Popy. Dix mille postes sont aujourd'hui vacants mais la filière souffre d'un déficit d'image avec des conditions de travail parfois difficiles Au lycée professionnel de Douai, la formation d'apprentis en agroalimentaire compte 4 élèves pour 13 places!

Voir la vidéo du journal de France 2

A L'ECOLE DE L'AGROALIMENTAIRE


Université du vin de Suze-la-Rousse : 1 000 stagiaires professionnels
Située dans le château de Suze-la-Rousse, l'université du vin est la propriété du département de la Drôme. Elle reçoit chaque année près de 1 000 stagiaires professionnels et propose plus de 70 actions de formation continue pour les métiers de la vigne et du vin : techniques de dégustation, production, marchés, commercialisation, oenotourisme et réglementation. En enseignement supérieur, trois formations figurent au catalogue : une licence professionnelle en gestion et marketing viti-vinicole, un master II en droit de la vigne et du vin, et un diplôme universitaire d'analyse sensorielle et de dégustation. L'université a également lancé en janvier 2015 une formation sur la truffe qui sera renouvelée l'an prochain.
http://www.universite-du-vin.com/

CARRIERE-PARCOURS

Les anciens élèves des Enil témoignent
Ils s'appellent Lilian, Samuel, Pauline, Estelle...Ils témoignent sur leur parcours après des études dans les écoles nationales d'industrie laitière (Enil) de Besançon-Mamirolle et Poligny. Aujourd'hui, ils sont fromager, responsable qualité, technicien R & D, technico-commercial ou acheteur de matières premières. Ils ont suivi une formation scolaire initiale ou par alternance. "Nous formons des lycéens, des étudiants, des apprentis, des salariés, des demandeurs d'emploi" indique le site web de ces deux écoles qui affichent un taux d'insertion de 96 % par un emploi ou la poursuite d'études.
Lire les témoignages des anciens élèves des Enil

INFORMATIONS SOCIALES

Temps partiel : précisions sur le minimum de 24 heures/semaine

La loi du 14 juin 2013 a instauré un socle de 24 heures hebdomadaires minimales pour les salariés à temps partiel. L’ordonnance du 29 janvier 2015 apporte des précisions sur l'application de cette loi. L’employeur n’est plus contraint d’augmenter la durée de travail des salariés à temps partiel dont le contrat est en cours pour atteindre la durée minimale de 24 heures. Ces salariés ne bénéficieront que d'une priorité d'emploi. L'ordonnance précise également que cette durée ne s’applique pas aux contrats de moins d’une semaine et aux contrats de remplacement.

Ministère du travail : le contrat à temps partiel

Réforme du financement de la formation professionnelle

Depuis le 1er janvier 2015, les multiples obligations des entreprises pour le financement de la formation professionnelle sont rassemblées dans une contribution unique versée à un seul organisme paritaire collecteur agréé (OPCA). Cette contribution reste inchangée pour les entreprises de moins de 10 salariés et égale à 0,55 % de la masse salariale. Elle est de 1 % pour celles de 10 salariés et plus. Pour ces dernières, si un accord est passé avec les partenaires sociaux pour financer directement le compte personnel de formation des salariés à hauteur de 0,2 %, le montant de la contribution est ramené à 0,8 % de la masse salariale. Ces dispositions s'appliqueront en 2016 sur les rémunérations versées en 2015.

Formation professionnelle : ce qui change pour les entreprises

VIENT DE PARAITRE
Apec : le candidat recruté n'est pas toujours le candidat recherché!
"Dans un recrutement sur deux, le candidat recruté n'avait pas l'expérience souhaitée par l'entreprise". C'est la conclusion d'une étude publiée en octobre 2014 par l'association pour l'emploi des cadres (Apec). Cet ajustement sur l'expérience profite aux jeunes cadres et aux jeunes diplômés. Si les offres ouvertes exclusivement aux débutants ne représentent que 5 % des offres sur le site de l'Apec, les jeunes diplômés représentent 19 % des recrutements. L'Apec conclut que les jeunes diplômés ne doivent pas se contenter des offres pour débutants mais viser aussi d'autres profils plus expérimentés.

Consulter l'étude profils cadres recherchés et cadres recrutés

Dares : plus d'un tiers des CDI rompus avant un an

"36,1 % des CDI (contrats à durée indéterminée) conclus en 2011 ont été rompus avant leur premier anniversaire, proportion en hausse de 2,5 points par rapport aux recrutements en CDI de 2007" constate le Ministère du travail (direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) dans une étude publiée en janvier dernier. Ce taux atteint même 36,4 % pour l'industrie agroalimentaire. Dans ce secteur, le premier motif de rupture est la démission (16,5 %) suivi par la fin de la période d’essai (12,1 %). La Dares relève aussi des variations selon l’âge : chez les salariés de 15 à 24 ans, 45,6 % des CDI sont rompus avant un an, contre moins de 35 % pour les autres classes d’âge.

Consulter l'étude du Ministère du travail sur les CDI

similaire:

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 iconArrêté du 29 avril 2015 précisant le format et le contenu de la fiche...
«siren» par la référence au numéro «ridet» en Nouvelle-Calédonie et par la référence au numéro «tahiti» en Polynésie française

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 iconArticle 3 : Modalités de participation
«L'organisatrice», dont le siège social est situé L'epineuil 16710 Saint yrieix sur charente, immatriculée sous le numéro rcs angouleme...

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 icon2015 Date de lancement : 27 mars 2015
«collective». L’article L. 6326-3 du code du travail précise le cadre de la poe collective

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 iconDécret no 2015-342 du 26 mars 2015 définissant le contrat type de...

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 iconLundi 9 mars 2015

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 iconConseil Municipal du 31 mars 2015

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 iconDe montreux-vieux en date du 27 mars 2015

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 iconBulletin officiel spécial n° 2 du 26 mars 2015

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 iconApprobation du procès-verbal du conseil municipal du 12 mars 2015

Jobagroalimentaire : Newsletter numéro 6-Mars 2015 iconImmatriculé (e) au registre du commerce et des sociétés de sous le...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com